Feuges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Feuges
Feuges
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Arcis-sur-Aube
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Philippe Tribot
2014-2020
Code postal 10150
Code commune 10149
Démographie
Population
municipale
326 hab. (2015 en augmentation de 15,19 % par rapport à 2010)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 54″ nord, 4° 06′ 37″ est
Superficie 10,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Feuges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Feuges
Liens
Site web feuges.fr

Feuges est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est à dix minutes au nord de Troyes et à quatre-vingt-quinze kilomètres de Reims (Marne). Feuges dépend du canton d'Arcis-sur-Aube. C'est un petit village situé sur un secteur vallonné à proximité de la préfecture.

Communes limitrophes de Feuges
Chapelle-Vallon Aubeterre Charmont-sous-Barbuise
Mergey Feuges Luyères
Saint-Benoît-sur-Seine Pont-Sainte-Marie Vailly

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fief était au comte de Champagne, puis au roi ; il relevait de Troyes avant d'être un arrière fief de Chappes. Entre 1122 et 1144 Hugues de Feuges et son frère Raoul furent seigneurs du fief ; Ermenjart de Feuges vers 1210. En 1399, Guiot, sire du Saint-Sépulcre l'était aussi de Feuges ; depuis ce temps les sires de Villacerf ou de st-Sépulcre le furent aussi de Feuges jusqu'à la Révolution française.

En 1789, Feuges dépendait de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection et du bailliage de Troyes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
...... en cours Philippe Tribot DVD Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2015, la commune comptait 326 habitants[Note 1], en augmentation de 15,19 % par rapport à 2010 (Aube : +1,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
150158150140144143147152149
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
131125126118128114115108104
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
104100109949394958378
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
727281221231206203283326
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'Église Saint-Benoît.
  • Lotissement "Haute Qualité Environnementale" dit lotissement l'Aube Romaine.
  • L'église Saint-Benoît : elle est d'Architecture romane et classée. Elle a fait l'objet de rénovations au cours des dernières années (de 2000 à 2008). Elle a été réinaugurée le 25 octobre 2008 en présence de nombreux élus. Le Christ en Croix de l'église, classé Monument Historique le 20 décembre 1911, était proposé lors de l'exposition Le Beau XVIe Siècle se déroulant en l'église Saint-Jean au Marché de Troyes. Cette exposition réunissait 71 026 personnes d'avril à octobre 2009. Le Christ en Croix fut sculpté par Le Maître de Chaource durant le premier quart du XVIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Charles-Michel de l'Épée, né à Versailles le 25 novembre 1712 et décédé à Paris le 23 décembre 1789. L'Abbé de l'Epée fait partie de l'histoire de Feuges : il était curé du village et fut le fondateur de l'Institut pour les sourds-muets, il porte d'ailleurs une rue à son nom au centre du bourg. Il perfectionna la LSF, la Langue des signes française et fit une grande avancée dans l'aide aux personnes en difficultés vocales et auditives.

Accès[modifier | modifier le code]

Pour accéder à Feuges,

-par l'A26, sortie no 22, suivre les panneaux de directions.

-par routes départementales:

  • D677 entre Troyes (sortie no 3 de la rocade) et Arcis-sur-Aube.
  • D15 entre Saint-Benoît-sur-Seine et Charmont-sous-Barbuise


-par autocars: ligne régulière no 7 Troyes ⇒ Arcis⇒ Mailly et inversement. Transporteur: Autocars Bardy

-par train: gare de Troyes, taxis disponibles place de la gare.

-par air:

  • aérodrome Troyes-Barberey
  • aéroport international de Vatry(51)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :