Alice Krige

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alice Krige
Description de cette image, également commentée ci-après

Alice Krige en octobre 2010.

Naissance (63 ans)
Upington, Afrique du Sud
Nationalité Drapeau de l'Afrique du Sud sud-africaine
Profession actrice
Films notables Institut Benjamenta
Star Trek : Premier Contact
Silent Hill
Solomon Kane
Site internet www.krige-page.com

Alice Krige est une actrice sud-africaine, née le à Upington, en Afrique du Sud.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un couple de médecins, Alice Krige passe son enfance à Port Elizabeth[1],[2]. Elle part pour l'Angleterre en 1976 afin d'y étudier la psychologie clinique, mais après des débuts dans une troupe de théâtre universitaire décide de s'inscrire à la Central School of Speech and Drama de Londres.

Elle apparaît la première fois à la télévision Britannique en 1979, dans une adaptation d'Un Conte de deux villes de Charles Dickens. Elle accède à une reconnaissance internationale en 1981 avec le rôle de Sybil Gordon dans Les Chariots de feu et celui d'Eva Galli/Alma Mobley dans Le Fantôme de Milburn.

Cette même année 1981, elle est couronnée aux Laurence Olivier Awards en tant que meilleure révélation dans un premier rôle, pour sa performance dans une pièce de George Bernard Shaw, Le Héros et le Soldat[2]. Cette récompense entraîne son admission à la Royal Shakespeare Company.

Alice Krige interprète Bethsabée dans Le Roi David (1985) et Mary Shelley dans Haunted Summer (1988). Au théâtre, elle interprète la Venise sauvée de Thomas Otway.

Son interprétation de la reine des Borg, qui veut rallier la Terre à la Coalition dans Star Trek : Premier Contact (1996), lui vaut le prix Saturn du meilleur second rôle en 1997[2]. C'est le début d'une série de participations dans des films de science-fiction, notamment dans l'univers de la série Star Trek : Star Trek: Armada II (2001), Star Trek: Voyager (2001), ou encore dans le feuilleton TV Les Enfants de Dune (2003).

L'Université Rhodes lui attribue un doctorat honoris causa ès lettres en avril 2004[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]