Ligne de Fives à Mouscron (frontière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Fives à Mouscron (frontière)
Image illustrative de l’article Ligne de Fives à Mouscron (frontière)
La ligne vue de Belgique, en direction de la frontière.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Lille, Roubaix, Tourcoing, Mouscron
Historique
Mise en service 1842 – 1843
Électrification 1964 – 1982
Concessionnaires Nord (1845 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 278 000
Longueur 14,6 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Nombre de voies Double voie
Signalisation BAL (jusqu'à Tourcoing)
BAPR (vers la frontière)
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TGV inOui, Ouigo
IC, TER
Fret

La ligne de Fives à Mouscron (frontière) est une ligne ferroviaire française électrifiée à double voie, de la région Hauts-de-France, qui relie la gare de Lille-Flandres à celle de Mouscron, première gare au-delà de la frontière franco-belge. Au-delà de cette frontière, elle poursuit vers Courtrai et Gand (ligne 75 d'Infrabel : Gand-Saint-Pierre – Mouscron – frontière).

Elle constitue la ligne no 278 000[1] du réseau ferré national.

Historique[modifier | modifier le code]

La ligne est déclarée d'intérêt public par une loi le 15 juillet 1840[2]

Cette ligne a été mise en service par étapes :

  • De Tourcoing à la frontière et à Mouscron, le 6 novembre 1842
  • De Fives (Lille) à Tourcoing, le 2 juillet 1843

La loi du 15 juillet 1845 autorise l'adjudication à une Compagnie le « chemin de fer de Paris à la frontière de Belgique, avec embranchement de Lille sur Calais et Dunkerque »[3].

La concession de la ligne pour une durée de 30 ans est adjugée le 9 septembre 1845 à Rothschild frères, Hottinger, Lafitte et Blount. Cette adjudication est approuvée par une ordonnance royale le 10 septembre 1845[4]. Les concessionnaires fondent la Compagnie anonyme du chemin de fer du Nord qui est approuvée par l'ordonnance royale du 20 septembre 1845.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

Gares ouvertes aux voyageurs[modifier | modifier le code]

L'ensemble des gares ouvertes au trafic des voyageurs, dans les années 2020, est listé dans le tableau ci-dessous.

Nom Services Estimation du nombre annuel
de voyageurs (en 2018)[5]
Croix - Wasquehal TGV inOui
IC
TER
6 510
Croix-L'Allumette IC
TER
1 269
Roubaix TGV inOui
IC
TER
186 867
Tourcoing TGV inOui
Ouigo
IC
TER
731 606

Vitesses limites[modifier | modifier le code]

Vitesses limites de la ligne en 2012 pour tous les types de trains en sens impair (certaines catégories de trains, comme les trains de marchandises, possèdent des limites plus faibles)[6] :

De À Limite
Lille-Flandres Potence « Pont des Flandres » 30 (voies AR ou DR)
Potence « Pont des Flandres » Tourcoing frontière 100 (voies W1 et 1)

Électrification[modifier | modifier le code]

Cette ligne est électrifiée en 25 kV-50 Hz. Les dates de mise en service sont les suivantes :

  • De Lille-Voyageurs aux Jonctions du Lion-d'Or, le 21 mai 1964 (projet Lille - Hazebrouck).
  • Des Jonctions du Lion-d'Or à Tourcoing et à la Frontière, le 18 mai 1982 (caténaire simplifiée, simple fil trolley).

Exploitation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fascicule Gares et lignes du nord édité par le COPEF (Cercle Ouest Parisien d'Études Ferroviaires), en 1985.
  2. « N° 8765 - Loi relative aux chemins de fer de Paris à Orléans, de Strasbourg à Bâle, d'Andrézieux à Roanne, de Montpellier à Nîmes, et de Lille et Valenciennes à la frontière de Belgique : 15 juillet 1840 », Bulletin des lois du Royaume de Français, Paris, Imprimerie Royale, série IX, vol. 21, no 753,‎ , p. 235 - 258 (lire en ligne).
  3. « N° 12096 - Loi relative au chemin de fer de Paris à la frontière de Belgique, avec embranchements de Lille sur Calais et Dunkerque, au chemin de fer de Creil à Saint-Quentin, et au chemin de fer de Fampoux à Hazebrouck : 15 juillet 1845 », Bulletin des lois du Royaume de Français, Paris, Imprimerie Royale, série IX, vol. 31, no 1221,‎ , p. 116 - 176 (lire en ligne).
  4. « N° 12240 - Ordonnance du Roi qui approuve l'adjudication passée, le 9 septembre 1845, pour la concession du chemin de fer de Paris à la frontière de Belgique, et des embranchements dirigés de Lille sur Calais et Dunkerque : 10 septembre 1845 », Bulletin des lois du Royaume de Français, Paris, Imprimerie Royale, série IX, vol. 31, no 1238,‎ , p. 572 - 574 (lire en ligne).
  5. SNCF Gares & Connexions, « Fréquentation en gares », sur data.sncf.com, (consulté le 27 octobre 2019).
  6. Renseignements techniques SNCF/RFF - RT 2204 Lille-Flandres - Tourcoing - Mouscron (SNCB), version du 11 décembre 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François et Maguy Palau, Le rail en France : Les 80 premières lignes 1828-1851, Palau, , 217 p. (ISBN 2-950-9421-0-5), p. 90-91 et 119-120

Articles connexes[modifier | modifier le code]