Ligne d'Haubourdin à Saint-André

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Haubourdin à Saint-André
Pays Drapeau de la France France
Concessionnaires Nord (1883 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 292 000
Longueur 19,592 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Pente maximale
Nombre de voies Double voie
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic Fret

La ligne d'Haubourdin à Saint-André est une ligne ferroviaire française à écartement standard électrifiée à double voie reliant la gare d'Haubourdin à celle de Saint-André (Nord). Elle est uniquement utilisée pour le fret.

Elle constitue la ligne no 292 000[1] du réseau ferré national.

Historique[modifier | modifier le code]

La ligne est concédée à la Compagnie des chemins de fer de Lille à Valenciennes par une convention signée, le 17 mai 1875, entre le ministre des Travaux publics et la compagnie. Cette convention est approuvée à la même date par un décret qui déclare la ligne d'utilité publique à titre d'intérêt général[2].

Les 31 décembre 1875 et 2 février 1876, la Compagnie des chemins de fer de Lille à Valenciennes signe un traité avec la Compagnie des chemins de fer du Nord pour l'exploitation jusqu'à l'échéance de la concession de l'ensemble des lignes dont elle est concessionnaire. Ce traité est approuvé par un décret le 20 mai 1876[3].

La ligne est intégrée au réseau de la Compagnie des chemins de fer du Nord selon les termes d'une convention signée entre le Ministre des travaux publics et la compagnie le 5 juin 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

La ligne prend naissance près de la gare d'Haubourdin à partir de la ligne de Fives à Abbeville et se termine en rejoignant la gare de Saint-André (Nord) sur la ligne de Lille aux Fontinettes. Le projet date de 1924, il consiste à contourner par l'ouest la commune de Lille[5]. La ligne dessert la halte fermée d'Haubourdin et la gare de Lomme.

Gares[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

La ligne n'est plus exploitée pour le trafic voyageurs[6], mais l'est pour le fret. Un embranchement particulier dessert le port de Lille[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fascicule Gares et lignes du nord édité par le COPEF (Cercle Ouest Parisien d'Études Ferroviaires) en 1985.
  2. « N° 4643 - Décret qui déclare d'utilité publique, à titre d'intérêt général, l'établissement du chemin de fer d'Haubourdin à Lille-Saint-André et approuve la convention portant concession dudit chemin à la Compagnie de Lille à Valenciennes : 17 août 1875 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 11, no 275,‎ , p. 710 - 713 (lire en ligne).
  3. « N° 5228 - Décret qui autorise la compagnie des chemins de fer du Nord à exploiter les lignes concédées aux compagnies du Nord-Est, de Lille à Valenciennes et de Lille à Béthune : 20 mai 1876 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 12, no 303,‎ , p. 624 - 625 (lire en ligne).
  4. « N° 14214 - Loi qui approuve la convention passée, le 5 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de du Nord : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 333 - 339 (lire en ligne).
  5. « La gare d'Haubourdin et le projet de pont », sur http://www.mamet-dom.net/
  6. La ligne n'est pas empruntée par le TER Nord-Pas-de-Calais. « Plan du réseau TER Nord-Pas-de-Calais », sur Wikimedia Commons
  7. Vues aériennes de Google Earth

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]