Ligne 75 (Infrabel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ligne 75
Ligne de Gand-Saint-Pierre à Mouscron (frontière)
⇒ Voir la carte de la ligne. ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
La ligne entre Zulte et Waregem (1982)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Villes desservies Gand, Courtrai, Mouscron
Historique
Mise en service 1839 – 1913
Électrification 1980 – 1982
Concessionnaires État-Belge (1837 – 1926)
SNCB (1926 – 2005)
Infrabel (depuis 2005)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 75
Longueur 57,023 km
Vitesse de référence 160 km/h
Écartement standard (1,435 m)
Électrification 3000 V continu
Nombre de voies Double voie
Trafic
Propriétaire Infrabel
Exploitant(s) SNCB
Schéma de la ligne

La ligne 75 est une ligne ferroviaire belge du réseau Infrabel qui relie les villes de Gand, Courtrai, Mouscron. C'est une ligne internationale reliée au réseau français près de la ville de Tourcoing. Longue d'environ 57 kilomètres, elle comporte deux voies à écartement standard, est électrifiée sur l'ensemble de son parcours et sa vitesse de référence est de 160 km/h.

Historique[modifier | modifier le code]

Chronologie des ouvertures[modifier | modifier le code]

  • , section de Gand à De Pinte et Courtrai[1].
  • [1], section de Courtrai à Mouscron.
  • [1], section de Mouscron à la frontière avec la France.
  • 1913[1], nouveau tracé de 6,8 km entre Gand-Saint-Pierre et De Pinte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette ligne trouve son origine dans la loi du qui prescrit la construction aux frais de l'État-Belge, « d'un rail-way de Gand à la frontière de France (vers Lille par Roubaix) passant par Courtrai, avec un embranchement sur Tournai »[2].

Elle sera mise en service, par étapes, en 1839 et 1842 et se prolonge par l'actuelle ligne 75A de Mouscron à Tournai (mise en service en 1842).

Afin de permettre la création de la nouvelle gare de Gand-Saint-Pierre, appelée à remplacer la gare de Gand-Sud, plus proche du centre, un nouveau tracé fut mis en chantier entre Gand et De Pinte, et inauguré en 1913.

Elle devient l'une des lignes de l'ancienne SNCB lors de sa création en 1926.

Le la SNCB ferme les gares de Machelen et Olsene, le , elle ferme plusieurs gares et haltes intermédiaires : Saint-Denijs-Westrem, Deurle, Astene, Marke, Lauwe et Aalbeke[1].

Depuis 2005 Infrabel est « le gestionnaire d'infrastructure du réseau ferroviaire belge », la nouvelle SNCB étant uniquement la compagnie exploitante, une partie des emprises et des gares revenant à la SNCB-Holding.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Ligne[modifier | modifier le code]

Cette ligne à double voie et écartement standard porte le numéro 75 sur le réseau. Elle est électrifiées en 3kV avec une vitesse de référence à 160 km/h[3].

Gares en service[modifier | modifier le code]

Liste des gares ouvertes de la ligne avec leur point kilométrique[4].

Gand-Saint-Pierre (0,000), De Pinte (7,100), Deinze (15,383), Waregem (27,783), Harelbeke (36,483), Courtrai (Kortrijk) (41,783), Mouscron (54,083)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Site archive pandora, Ligne 75, lire (consulté le 25 avril 2012).
  2. Joseph Duplessy, Le Guide indispensable du voyageur sur les chemins de fer de la Belgique, p. 12 intégral (consulté le 23 avril 2012)
  3. Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe D.1-1 (modifié par la circulaire 04 I-AR/2011, p. 17 drr_d-01-1-lst3-01.pdf Lire (0.5MB) (consulté le 25 avril 2012).
  4. a et b Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe E.1, Distances entre gares et nœuds (19/12/2011), p. 22/40 (3,63 Mo) (consulté le 25 avril 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]