Ligne de Ferrière-la-Grande à Cousolre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Ferrière-la-Grande à Cousolre
Ligne de Ferrière-la-Grande à Cousolre
Pays Drapeau de la France France
Concessionnaires Nord-Est (1869 – 1890)
Nord (1890 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 241 000
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic Fret

La ligne de Ferrière-la-Grande à Cousolre est une ligne ferroviaire à voie unique non électrifiée reliant la gare de Ferrière-la-Grande à celle de Cousolre. Elle n'est plus utilisée pour le trafic voyageur du TER Nord-Pas-de-Calais, mais reste utilisée pour le fret.

Elle constitue la ligne 241 000[1] du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne « d'Erquelinnes à Fourmies » est concédée à titre éventuel par une convention signée le 22 mai 1869 entre le ministre des Travaux publics et Messieurs Anatole de Melun, conte Charles Werner de Mérode, Louis Dupont, Florimond de Coussemaker, Isidore-David Portau, Benjamin Labarbe. Cette convention est approuvée à la même date par un décret impérial[2]. Les concessionnaires forment la Compagnie des chemins de fer du Nord-Est qui se substitue à eux.

Une loi du 15 septembre 1871 déclare d'utilité publique et donne la concession définitive à la Compagnie de chemin de fer du Nord-Est la construction d'une ligne de chemin de fer, ayant pour origine un point situé entre Erquelinnes et Jeumont et son terminus à Fourmies ou Anor en passant par Cousolre, Solre-le-Château, Liessies et Trélon[3]. Toutefois le tracé de la ligne est remanié et Cousolre n'est desservi que par un embranchement de la ligne de Maubeuge à Fourmies qui intègre la ligne du chemin de fer industriel de Maubeuge à Ferrière-la-Grande.

La ligne de Ferrière-la-Grande à Cousolre, est rattachée au réseau de la Compagnie des chemins de fer du Nord selon les termes d'une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 5 juin 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[4]. Toutefois, la Compagnie des chemins de fer du Nord n'en deviendra pleinement concessionnaire qu'à la suite d'un traité passé avec la Compagnie des chemins de fer du Nord-Est le 30 mars 1889 et approuvé par une loi le 7 février 1890[5].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Les trains de fret quittent la ligne de Creil à Jeumont à hauteur de Maubeuge, puis empruntent la ligne de Maubeuge à Fourmies dans sa section subsistante, jusque Ferrière-la-Grande où commence la ligne de Ferrière-la-Grande à Cousolre. Cette dernière traverse Colleret, où est située la seule gare intermédiaire de la ligne. Le terminus est constitué par la gare de Cousolre. La SNCF conserve cette ligne pour le fret.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fascicule Gares et lignes du nord édité par le COPEF (Cercle Ouest Parisien d'Études Ferroviaires) en 1985.
  2. « N° 16993 - Décret impérial qui approuve une convention relative à la concession de plusieurs chemins de fer à exécuter dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de l'Aisne : 22 mai 1869 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 33, no 1721,‎ , p. 908 - 929.
  3. « N° 563 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement de plusieurs chemins de fer : 15 septembre 1871 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 3, no 68,‎ , p. 296 - 297 (lire en ligne).
  4. « N° 14214 - Loi qui approuve la convention passée, le 5 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer du Nord : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 333 - 339 (lire en ligne).
  5. « N° 21938 - Loi ayant pour objet l'incorporation définitive, dans le réseau de la compagnie du Nord, des lignes concédées à la Compagnie du Nord-Est : 7 février 1890 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 40, no 1314,‎ , p. 465 - 469 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]