Ligne T1 du bus à haut niveau de service de Nîmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ligne T1 du BHNS de Nîmes)
Aller à : navigation, rechercher
Ligne T1
Tango +
Crealis Neo 18 sur la ligne T1 rue de la République, près de l'arrêt Montcalm.
Crealis Neo 18 sur la ligne T1 rue de la République, près de l'arrêt Montcalm.

Réseau Tango
Ouverture
Dernière extension
Dernière modification
Terminus Gambetta-Coupole
A 54-Caissargues
Exploitant Keolis Nîmes
Conduite (système) Manuelle
Matériel utilisé Irisbus Crealis Neo 18
Dépôt d’attache Av. Robert Bompard
Points d’arrêt 14
Longueur 7,2 km
Temps de parcours 15 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 250 m
Communes desservies Nîmes
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Fréquentation
(moy. par an)
1 300 000

La ligne T1 ou Tango+, parfois appelée Tram'Bus est une ligne de bus à haut niveau de service inaugurée en 2012 et reliant Nîmes à Caissargues, près de l'autoroute A 54.

Histoire[modifier | modifier le code]

A l'origine un tramway classique devait être construit mais, par manque de budget, la communauté d'agglomération de Nîmes métropole a opté pour un BHNS appelé Tram'Bus et qui ressemble à un tramway.

Une gestation difficile[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction de la ligne à haut niveau de service débutent le mais sont suspendus en mars de la même année sur l'Écusson, à la suite d'une décision du tribunal administratif de Nîmes mettant en cause le caractère illégal de l'abattage d'arbres sur le boulevard Gambetta, et des manquements dans l'étude d'impact concernant l'impact des travaux[1]. En juillet c'est le permis de construire en centre-ville qui est annulé, l'abattage des arbres est jugé illégal et le tribunal demande la remise en état des lieux[2].

La municipalité décide donc de ne mettre en service que la section comprise entre les arènes de Nîmes et l'autoroute A54 près de Caissargues.

L'inauguration de ce premier tronçon comprenant 9 stations et 2 parcs relais a lieu le [3].

Bouclage du tour de l'Écusson[modifier | modifier le code]

D'abord suspendue, la desserte de l'écusson est remise à l'ordre du jour et fait l'objet d'une enquête publique en 2014, avec cette fois-ci un projet ne nécessitant pas de touche aux arbres, ce qui avait valu l'arrêt des travaux sur ce tronçon en 2011[4]. À la suite de la concertation, la commission d'enquête a rendu un avis favorable en [5].

Le long des 2,2 km de ce tronçon, cinq nouvelles station verront le jour, dont la station Arènes, actuel terminus situé sur le boulevard de la Libération, qui sera transféré sur le boulevard Victor Hugo, entraînant ainsi la suppression de la boucle de retournement autour des arènes[4].

Les travaux ont débuté le pour un montant de 22 millions d'euros, et s'est déroulé en quatre phases, entrecoupées par les fêtes de Noël et deux férias[6]. La mise en service s'est effectuée le . Cette extension s'est accompagnée de la refonte totale du réseau urbain, accompagnée d'adaptations du réseau périurbain[7],[8].

Tracé et stations[modifier | modifier le code]

La ligne T1, longue de 7,2 kilomètres, compte 14 stations dont 12 en correspondance avec les lignes de bus classiques.

Stations[modifier | modifier le code]

La ligne T1 devant les Arènes de Nîmes.

La liste ci-dessous est établie dans le sens nord-sud, soit en direction de la périphérie de la ville.

      Stations Correspondances Commune Lat/Long
    Gambetta - Coupole 10 16  Nîmes
    Porte Auguste 6  Nîmes
    Maison Carrée 4 7 10 16  Nîmes
    Amiral Courbet 6  Nîmes
    Esplanade Feuchères 2 3 4 5 6 7 9 10 51 61  Nîmes
    Arènes 4 7 10  Nîmes 43° 50′ 05″ N, 4° 21′ 39″ E
    Montcalm 2 3 5 9 51 61  Nîmes 43° 49′ 55″ N, 4° 21′ 28″ E
    Dhuoda 3 5  Nîmes 43° 49′ 45″ N, 4° 21′ 19″ E
    Camargue 5 11  Nîmes 43° 49′ 36″ N, 4° 21′ 24″ E
    Liberté Nîmes 43° 49′ 31″ N, 4° 21′ 40″ E
    Nemausa Nîmes 43° 49′ 24″ N, 4° 21′ 50″ E
    Costières - Parnasse 7 41 42 43  P+R Nîmes 43° 49′ 16″ N, 4° 21′ 56″ E
    Mas de Vignoles 6 8 41 42 43  Nîmes 43° 48′ 54″ N, 4° 22′ 07″ E
    A 54 Caissargues 41 42 P+R Caissargues 43° 48′ 29″ N, 4° 22′ 21″ E

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le parc dédié à cette ligne comprend 11 unités de l'Irisbus Crealis Neo 18 arborant un design spécifique aux couleurs locales, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur de chaque bus, afin de se démarquer des autres lignes.

Centre de maintenance[modifier | modifier le code]

L'ensemble des 11 véhicules sont remisés et entretenus au dépôt situé sur l'avenue Robert Bompard à Nîmes.

Projets[modifier | modifier le code]

3e tranche[modifier | modifier le code]

Un dernier prolongement est envisagé en direction de la route d'Uzès[9].

Son tracé comprendrait quatre nouvelles stations desservant notamment l'université Hoche Sernam. Un pôle de correspondance comprenant un parc relais et un arrêt de bus serait implanté au terminus, dont l'emplacement se situerait à proximité d'une future halte ferroviaire à vocation urbaine de la ligne dite des "Cévennes".

      Stations Observations
    Richelieu Débranchement de ligne en provenance de Porte Auguste...
    Université
    Jean Bouin
    Hoche - Sernam

Une extension vers Caissargues Sud pourrait voir le jour. Des réunions de concertations sont organisées pour une éventuelle mise en service en 2018.

      Stations Observations
    Vistre
    Euro 2000
    Chemin des Canaux
    Vaouvre
    Caissargue-Sud

Galerie[modifier | modifier le code]

Avant la mise en service[modifier | modifier le code]

Depuis la mise en service[modifier | modifier le code]

Installations fixes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nathalie Arensonas, « Nîmes : coup d'arrêt des travaux du Tram'Bus », sur http://www.mobilicites.com, (consulté le 13 novembre 2016).
  2. Nathalie Arensonas, « Dernier "Tango" à Nîmes ? », sur http://www.mobilicites.com, (consulté le 13 novembre 2016).
  3. Stéphane Marin, « NÎMES Le Tram’Bus Tango + entre dans la danse le 29 septembre ! », sur http://www.objectifgard.com, (consulté le 13 novembre 2016).
  4. a et b Yann Barry, « Nîmes : le projet du tram’bus autour de l’Écusson lancé », sur http://www.midilibre.fr, (consulté le 13 novembre 2016).
  5. Jean-Pierre Souche, « Nîmes : feu vert pour le prolongement de la ligne 1 de Trambus », sur http://www.midilibre.fr, (consulté le 13 novembre 2016).
  6. Fabrice Dubault, « Les travaux de prolongement du Trambus de Nîmes débutent en novembre », sur http://france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 13 novembre 2016).
  7. Fabrice Dubault, « Polémique à Nîmes avant la réorganisation des dessertes des bus Tango », sur http://france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 2 décembre 2016).
  8. Yann Barry, « Nîmes : les nouveautés des lignes périurbaines Tango », sur http://www.midilibre.fr, (consulté le 2 décembre 2016).
  9. trambus.nimes-metropole.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]