Busway de Nantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Busway
Image illustrative de l’article Busway de Nantes
Logo de Busway

Image illustrative de l’article Busway de Nantes
Busway près de son terminus Foch Cathédrale.

Situation Drapeau de la France Nantes (Pays de la Loire)
Type Bus à haut niveau de service
Entrée en service 2006
Longueur du réseau 7 km
Lignes 1
Stations 15
Fréquentation 38 000 voyageurs par jour(2016)[1]
Propriétaire Nantes Métropole
Exploitant SEMITAN
Site internet https://www.tan.fr
Slogan Partageons nos humeurs voyageuses.
Vitesse moyenne 20 km/h[2]
Vitesse maximale 70 km/h
Lignes du réseau   4  
Réseaux connexes Tramway de Nantes
Réseau de bus
Navibus

Le Busway de Nantes est un service de transports en commun de l'agglomération nantaise gérés par la Semitan pour le compte de la communauté urbaine Nantes métropole utilisant des bus à haut niveau de service, dont la première ligne a été inaugurée le . L'inauguration d'une seconde ligne est prévue pour le printemps 2020.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Busway de Nantes est créé à la suite de l'ouverture en 2000 de la troisième ligne du tramway nantais, qui relie le boulevard Marcel-Paul à Saint-Herblain au nord-ouest de l'agglomération à l'Hôtel-Dieu dans le centre-ville de Nantes.

La station Hôtel Dieu ne doit que provisoirement rester le terminus sud de la ligne 3, en attendant un éventuel prolongement vers les communes du sud-est de l'agglomération comme Saint-Sébastien-sur-Loire et Vertou.

Après études, on juge que le taux de fréquentation ne permettra pas de rentabiliser l'investissement d'un nouveau tronçon de tramway vers ce secteur, d'autant que la situation est aggravée par le désengagement financier de l'État. Ce projet est donc abandonné (la ligne 3 sera finalement prolongée en 2007 vers le sud-ouest de l'agglomération en reprenant le tronçon sud de la ligne 2).

Nantes Métropole réfléchit alors à un nouveau mode de transport qui permettrait une qualité de service proche de celle d'un tramway, mais d'un coût plus raisonnable. L'idée qui émerge est celle du bus à haut niveau de service, bus articulé de grande capacité, roulant majoritairement en site propre et donc fondé sur le même principe de fonctionnement qu'un tramway.

Après le choix d'un tracé définitif (par la deuxième ligne de ponts de l'île de Nantes desservie alors par les lignes de bus 26, 27, 28 et 29[Note 1]), et la réflexion quant au matériel à y exploiter, le chantier de la ligne 4 est engagé et s'achève à la fin de 2006.

Ligne en service[modifier | modifier le code]

Ligne 4[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne 4 du Busway de Nantes.
Ile de Nantes
Station « Île de Nantes »

La ligne 4 relie la place du Maréchal-Foch à la Porte de Vertou, sur le périphérique de Nantes en passant à travers la partie Est de l'île de Nantes. Elle dessert, du nord au sud, Nantes, Saint-Sébastien-sur-Loire et Vertou.

La ligne qui est victime de son succès arrive à saturation avec 40 000 voyages enregistrés quotidiennement. Cette situation nécessite de remplacer la flotte de bus articulés Mercedes-Benz Citaro de 18 mètres de long pour de nouveaux véhicules permettant d'accroître de 35% la capacité de transport.

Avenir[modifier | modifier le code]

Nouveau matériel pour la ligne 4[modifier | modifier le code]

En 2017, Nantes Métropole opte pour le E-Busway, véhicule de 24 mètres de long entièrement électrique et en commande 22 exemplaires auprès du constructeur suisse Hess. Le premier véhicule doit circuler sur cette ligne à la rentrée de 2019. Il doit transporter 40 passagers supplémentaires et permettra également de réduire les rejets toxiques de 1300 tonnes de CO²/an. Il sera équipé de grands écrans délivrant l'information en temps réel et de prises USB sur les sièges permettant la recharge des portables[3].

Prolongation de la ligne 4[modifier | modifier le code]

La ligne sera prolongée au-delà du périphérique et de la « porte de Vertou » sur une distance de 1 kilomètre à proximité quartier des Clouzeaux à Vertou à l'horizon 2019, où un nouveau dépôt technique permettant d'accueillir la vingtaine de nouveaux E-Busway, sera construit[4].

Le , Nantes Métropole annonce vouloir lancer des études sur le prolongement de la ligne jusqu'au bourg de Vertou[5].

Projet de ligne 5[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne 5 du Busway de Nantes.

Le , les élus de Nantes Métropole annoncent la création d'une ligne 5 pour le printemps 2020, par la transformation de la ligne de chronobus C5. Les véhicules circulant qu'alors sur la ligne 4 seraient redéployés sur cet axe desservant l'île de Nantes d'est en ouest jusqu'au Hangar à bananes depuis la gare SNCF Sud[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le tracé de la ligne 26 ne correspondant plus au tracé actuel, tandis que ceux des lignes 27, 28 et 29 n'ont conservé que leur portion sud depuis la station Pirmil.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nantes Passion N°267 Novembre 2016, page 43.
  2. Nantes lance le Busway, un transport en voie propre entre bus et tram.
  3. « Nantes : le premier e-Busway 100% électrique dévoilé au public », sur France 3 Pays de la Loire (consulté le 12 décembre 2018)
  4. Frederic Brenon, « Nantes: Le busway sera prolongé à Vertou au-delà du périphérique », (consulté le 25 janvier 2017)
  5. a et b Nantes Métropole | Ville de Nantes, « 5 annonces fortes pour les transports publics nantais », sur metropole.nantes.fr (consulté le 7 juin 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]