Jean Chamant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chamant (homonymie).
Jean Chamant
Fonctions
Député 1946-1977
Sénateur 1977-1995
Gouvernement IVe République-Ve République
Groupe politique RI (1946-1955)
IPAS (1956-1962)
RI (1962-1977)
RPR (1977-1995)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 97 ans)
Nationalité française
Résidence Yonne

Jean Chamant (né le à Chagny (Saône-et-Loire) - mort le à Paris[1]) est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève à l'École Saint-Jacques à Joigny et à la Faculté de droit de Paris, il est licencié en droit. Il a été avocat à la cour d'appel de Paris depuis 1937.

Il a commencé sa carrière politique en tant que maire de la commune d'Avallon, où il y porte un nom d'ailleurs.

Député républicain-indépendant ou indépendant de l'Yonne de 1946 à 1977 (sous réserve des interruptions dues aux fonctions ministérielles),

Secrétaire d'État aux Affaires étrangères en 1955, il est particulièrement chargé des affaires marocaines et tunisiennes et des États associés. Le , son siège passe à un poujadiste qui sera invalidé. Il n'accepte pas d'être "coopté". Il démissionne et sollicita la confiance des électeurs qui la lui accordent largement lors d'une élection partielle le 15 juillet suivant (56 %). Il appuie le retour au pouvoir du général de Gaulle en 1958.

Il devient vice-président de l'Assemblée nationale de 1959 à 1967. En 1962, il quitta le CNI avec Giscard d'Estaing après les élections de 1962 et retrouve les Républicains indépendants.

Plusieurs fois ministre des Transports entre 1967 et 1972 sous Charles de Gaulle et Georges Pompidou, il est étroitement associé au développement de réalisations comme le Concorde, l’Airbus ou le TGV.

Sénateur RPR de 1977 à 1995, date à laquelle il perd son siège, il fut vice-président de cette Haute Assemblée.

Conseiller général dès 1965, il est président du Conseil général de l'Yonne de 1970 à 1992. Il fut conseiller municipal à Sens dès 1947 et maire d'Avallon de 1977 à 1983. Il fut aussi président du Conseil régional de Bourgogne de 1974 à 1978. Personnalité très influente de l'Yonne, on l'appelait le "roi Jean".

Il meurt le à l'âge de 97 ans.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean Chamant est mort [VIDEOS] », sur www.lyonne.fr membre du réseau Web66, (consulté le 22 décembre 2010).
  2. Décret du 2 avril 2010, publié au Journal officiel le 4 avril 2010, NOR: PREX1004887D.