Iliouchine Il-18

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iliouchine Il-18
Image illustrative de l'article Iliouchine Il-18

Rôle Avion de ligne moyen et long-courrier
Constructeur Drapeau : URSS Iliouchine
Équipage 5
Premier vol [1],[2]
Mise en service [1],[3]
Retrait Encore en service limité dans certains pays
Client principal Drapeau de la Russie Aeroflot
Drapeau de la Russie Rossiya
Coût unitaire 24,5 millions de dollars
Production 1957 - 1985
(au-moins 678 exemplaires[4])
Variantes (voir paragraphe dédié)
Dimensions
Image illustrative de l'article Iliouchine Il-18
Longueur 37,4 m
Envergure 35,9 m
Hauteur 10,65 m
Aire alaire 140 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 35 t
Max. au décollage 64 t
Max. à l’atterrissage 52,6 t
Kérosène 36,7 m³
Passagers 110-122
Fret 13 500 kg
Motorisation
Moteurs 4 Ivtchenko AI-20M
Puissance unitaire 3 125 kW
(4 250 ch)
Puissance totale 12 500 kW
(17 000 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 625 km/h
Vitesse maximale 675 km/h (Mach 0,65)
Autonomie 6 230,4 km
Altitude de croisière 8 000 m
Plafond 11 800 m

L'Iliouchine Il-18 (code OTAN: Foulque) est un grand avion de ligne quadri-turbopropulseur qui a volé pour la première fois en 1957 et est devenu l'un des avions soviétique les plus connus et durables de son époque. Entré en service le 20 avril 1959[3], l'Il-18 est l'un des principaux avions de ligne du monde depuis plusieurs décennies et a été largement exporté. En raison de la longévité de la cellule de l'avion, de nombreux exemplaires ont réalisé plus de 45 000 heures de vol, et le modèle reste opérationnel dans les armées et (dans une moindre mesure) en exploitation civile. Le successeur de l'Il-18 est l'avion de ligne long courrier Il-62.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Deux avions soviétiques ont partagé la désignation Iliouchine Il-18. Le premier Il-18 était un avion à hélices de 1946, mais après un an d'essais en vol, ce programme fut abandonné.

Au début des années 1950, le besoin de remplacer les anciens modèles et d'augmenter la taille de la flotte de transport civil soviétique conduisit le Conseil des ministres de l'URSS à publier une directive, le , demandant aux ingénieurs en chef Kouznetsov et Ivtchenko de développer de nouveaux turbopropulseurs, et à Iliouchine et Antonov de concevoir un avion utilisant ces moteurs[5]. Les deux concepts d'aéronefs développés furent l'Iliouchine Il-18 et l'Antonov An-10, et le moteur choisi le Kouznetsov NK-4 plutôt que l'Ivtchenko AI-20[5].

La conception de l'Il-18 avait commencé en 1954, avant que la directive n'ait été émise, et l'expérience de l'Il-18 avec moteurs à pistons avait été utilisée, même si l'avion était d'une conception nouvelle[5]. L'appareil était un monoplan quadrimoteur à aile basse, avec un fuselage circulaire pressurisé et une queue conventionnelle[5]. Le train d'atterrissage tricycle, à rétraction vers l'avant, avait quatre roues montées sur les bogies de la jambe principale. La jambe principale, après une rotation de 90°, se rétractait à l'arrière à l'intérieur des nacelles des moteurs intérieurs[5]. Une nouveauté à l'époque était l'installation d'un radar météorologique dans le nez, et il fut le premier avion de ligne soviétique à posséder un système d'approche automatique[5]. L'avion avait deux portes d'entrée sur le côté gauche avant et après l'aile, et deux d'urgence de chaque côté au-dessus des ailes[5].

Le prototype SSSR-L5811 fut prêt en juin 1957, et après des tests au sol et des roulages commença les essais à haute vitesse, le . Le , le premier prototype décolla de Khodynka[1],[2],[6], près de Moscou, mené par l'équipe du célèbre pilote d'essais de la société Vladimir Konstantinovich Kokkinaki. Le , l'avion vola à Moscou-Vnukovo pour être présenté à une commission du gouvernement soviétique. Étaient également présents le prototype Antonov An-10 et le Tupolev Tu-114[5]. Seulement 10 jours plus tard, l'avion effectuait une présentation à basse altitude en survolant la foule au cours du salon annuel de Touchino, près de Moscou[6]. L'OTAN lui attribua ensuite la désignation de « Coot »[6]. L'Il-18 fut officiellement nommé « Moskva » (en russe : « Москва », « Moscou ») et ce nom fut peint sur le fuselage. Il ne fut toutefois pas réutilisé lorsque l'avion entra en production en série[5].

L'usine de Moscou no 30, située au Khodynka, près du bureau d'études Iliouchine et où le prototype avait été construit, fut choisie pour fabriquer les avions[7]. Au cours de l'année 1957, l'usine commença à réduire sa production de l'Iliouchine Il-14, pour se préparer à construire l'avion de production désigné Il-18A[7]. L'Il-18A se différenciait du prototype par des détails mineurs, concernant essentiellement sa configuration interne. En effet, il apparût également clairement pendant les essais que les vibrations et le bruit engendrés par les moteurs imposerait d'améliorer l'isolation acoustique à l'intérieur de l'appareil, et ce fut finalement fait, au prix d'une légère augmentation de la masse à vide de l'avion[2]. Une autre des modifications entreprises visant à soulager les oreilles des passagers fut assez basique mais pourtant efficace : elle consistait à repousser les passagers dans les zones les moins bruyantes de l'avion. Ainsi, aux endroits les plus bruyants, il fallut créer des espaces où normalement le passager ne serait pas censé séjourner trop longtemps. C'est pour cette raison que la cabine fut divisée en deux, avec une zone de 10 sièges et une autre de 65 sièges, séparées par les cuisines et les toilettes, qui étaient placées à l'endroit le plus bruyant de l'avion[2]. Entre-temps, on augmenta également le nombre de passagers emportés, passant de 75 à 89[2].

Le premier avion de série était propulsé par le Kouznetsov NK-4[6], mais les moteurs furent victimes de problèmes, de sorte que le Conseil des ministres décréta, en juillet 1958, que toute la production à partir de novembre 1958 utiliserait l'Ivtchenko AI-20, et que la production antérieure serait remotorisée[7]. Seulement 20 Il-18A furent construits[6] avant le changement de production pour passer à la version améliorée l'Il-18B. Cette nouvelle version avait un poids brut supérieur (61,2 tonnes au lieu de 58[2]) et son nez était conçu avec un radôme plus grand, ce qui augmenta sa longueur totale de 20 cm[7]. Le premier Il-18B vola le 30 septembre 1958, motorisé par l'AI-20. Cette version fut séparée en deux périodes de production. Les appareils produits entre 1959 et 1960, puis les appareils produits entre 1960 et 1965. Ces derniers avaient un agencement des portes d'accès différent, avec trois portes séparant les passagers en trois groupes de 20, 55 et 14 places, en partant de l'avant[2]. Une version pour le transport de personnalités importantes (VIP), l'Il-18S, fut également construite pour l'armée de l'air soviétique[7]. À partir d'avril 1961, il fut équipé d'un groupe auxiliaire de puissance TG-18 pour le démarrage au sol, en remplacement de l'assemblage de batteries argent/zinc précédentes[8]. Certains avions furent modifiés pour permettre d'utiliser ce GAP en vol[7].

Avec l'expérience, une nouvelle amélioration fut la version Il-18V. L'Il-18V était structurellement le même, mais l'intérieur avait été revu, avec par-exemple un déplacement de la cuisine et quelques modifications mineures du système[7]. Le premier Il-18V sortit d'usine en décembre 1959 et resta en production jusqu'en 1965, avec 334 exemplaires construits[7]. Des versions spécialisées de l'avion furent également construites, notamment un avion modifié pour le vol d'étalonnage et une variante polaire long courrier. Des variantes militaires furent également construites, comme l'Iliouchine Il-38 de lutte anti-sous-marine.

Carrière opérationnelle[modifier | modifier le code]

Tampon postal du premier vol Moscou → Antarctique → Moscou de l'Il-18D, le 10 février 1981.

Le premier Il-18, équipé de turbopropulseurs NK-4, vola le 4 juillet 1957. Le 17 septembre 1958, le premier avion vola avec les nouveaux moteurs Ivtchenko AI-20. Vladimir Kokkinaki était le pilote d'essai. Entre 1958 et 1960, vingt-cinq records du monde ont été établis par cet avion, dont des records de rayon d'action et d'altitude avec diverses charges utiles[6]. En 1958, l'avion reçut le Grand Prix au World Fair Bruxelles. En avril 1979, un monument fut inauguré à l'aéroport Sheremetyevo, commémorant cet avion remarquable.

Dix-sept transporteurs aériens étrangers ont acquis quelque 125 avions Il-18. Des Il-18 sont encore en service en Sibérie, Corée du Nord et au Moyen-Orient[6], tandis qu'un certain nombre d'exemplaires fabriqués dans le milieu des années 1960 étaient encore en usage civil en Afrique et en Asie du Sud en 2014. L'appareil opère également dans divers rôles militaires. Un Il-18 (inscription « DDR-STD »), appartenant à Interflug et utilisé comme moyen de transport par les dirigeants est-allemands, dont Erich Honecker, a été transformée en hôtel statique aux Pays-Bas.

En février 1981, l'Il-18 a fait un vol sans précédent Moscou → Antarctique → Moscou en longeant le méridien passant par l'Afrique orientale. Le vol de 15 950 km a été réalisé en 25 heures, avec seulement deux arrêts intermédiaires[2].

Accidents[modifier | modifier le code]

Au 19 janvier 2010, on recensait la perte d'un total de 100 avions Il-18, causant la perte de 2 352 vies.

Selon les statistiques officielles et la société Iliouchine, ainsi que les déclarations d'experts dans une entrevue avec les médias au temps de l'URSS, en 1976, aucun des accidents concernant l'IL-18 n'avait été dû à une défaillance matérielle. Cependant, aucune des statistiques réelles ne vient confirmer ces dires. De 1959 à 1977, il y eut 16 accidents impliquant des Il-18. Cinq d'entre eux étaient liés à des atterrissages en terrain montagneux dans des conditions météorologiques défavorables.

Comme en témoignent les statistiques internationales, la plupart des accidents de l'Il-18 ont eu lieu aux mains de pays étrangers à la Russie, en raison essentiellement d'une utilisation de l'avion en zones dangereuses et sous des conditions météo défavorables. Les opérations de maintenance trop légères ou mal suivies y sont probablement aussi pour beaucoup, au vu des moyens financiers très limités dont disposaient certaines compagnies employant l'appareil. Certaines compagnies ne respectent également pas à la lettre les recommandations concernant la météo maximale admissible pour autoriser ou non un décollage. Il faut également ajouter à ces paramètres le facteur humain, car la formation des pilotes de certaines compagnies à faibles moyens n'était clairement pas du niveau de celle des compagnies les plus reconnues du milieu aéronautique international.

Liste des accidents impliquant l'Iliouchine Il-18
Date Immatriculation Lieu de l'accident Victimes Résumé bref de l'accident
7 mai 1958 Drapeau de l'URSS L5821 Drapeau de l'URSS Cheremetievo 10/10 Incendie moteur pendant un vol d'essai.
9 février 1959 Drapeau de l'URSS 75676 Drapeau de l'URSS Vnoukovo 0/56+ Incendie des deux moteurs extérieurs, menant à un atterrissage d'urgence.
13 décembre 1959 inconnu Drapeau de l'URSS Tachkent 29/29 Crash dans une colline à l'atterrissage.
27 avril 1960 Drapeau de l'URSS 75648 Drapeau de l'URSS Iekaterinbourg 1/5 Impact violent avec la piste à la suite d'un décrochage en phase d'approche pour l'atterrissage.
17 août 1960 Drapeau de l'URSS 75705 Drapeau de l'URSS Kiev 34/34 Incendie moteur puis explosion des réservoirs de carburant.
26 décembre 1960 Drapeau de l'URSS 75651 Drapeau de l'URSS Oulianovsk 17/17 Crash pendant un vol d'entraînement à cause du givre.
28 mars 1961 Drapeau de la Tchécoslovaquie OK-OAD Drapeau de l'Allemagne de l'Est Nuremberg 52/52 Pour des raisons inconnues, l'appareil a subitement rapidement perdu de l'altitude et s'est écrasé.
22 juin 1961 Drapeau de l'URSS 75672 Drapeau de l'URSS Bogoroditsk 0/97 Atterrissage d'urgence à la suite d'un incendie moteur.
7 décembre 1961 Drapeau de la Tchécoslovaquie OK-PAF Drapeau du Maroc Casablanca 72/72 L'appareil s'est écrasé à 13 km de l'aéroport.
28 juillet 1961 Drapeau de l'URSS 75766 Drapeau de l'URSS Loukhovitsy 0/? Pendant un vol d'essai, un moteur a pris feu et s'est détaché de l'aile à l'atterrissage.
13 août 1961 Drapeau de l'URSS 75653 Drapeau de l'URSS Riga  ? Crash sur la piste au cours d'un atterrissage dans le brouillard. Nombre de victimes inconnu.
17 décembre 1961 Drapeau de l'URSS 75654 Drapeau de l'URSS Millerovo 59/59 Pendant le vol de croisière, l'équipage a accidentellement déployé les volets de l'appareil, causant sa perte.
31 décembre 1961 Drapeau de l'URSS 75757 Drapeau de l'URSS Mineralnye Vody 32/119 L'appareil s'est écrasé dans une colline après une interruption de phase d'approche.
7 janvier 1962 Drapeau de l'URSS 75780 Drapeau de l'URSS Institut de recherches Gromov  ? Aucun détail connu sur les conditions de l'accident.
24 février 1962 Drapeau de la Roumanie YR-IMB Drapeau de Chypre Paphos 0/? Atterrissage d'urgence après une panne généralisée de tous les moteurs. L'avion a été ferraillé ensuite.
23 novembre 1962 Drapeau de la Hongrie HA-MOD Drapeau de la France Paris 21/21 Décrochage brutal en phase d'approche à l'atterrissage.
29 novembre 1962 Drapeau de l'URSS 75843 Drapeau de l'URSS inconnu  ? Aucun détail connu sur les conditions de l'accident.
26 février 1963 Drapeau de l'URSS 75732 Drapeau de l'URSS Golfe de Chelikhov 10/10 Panne moteur et incendie à bord. Il a coulé après un atterrissage d'urgence sur la glace.
5 mars 1963 Drapeau de l'URSS 75765 Drapeau de l'URSS Achgabat 12/54 Crash pendant une violente tempête de sable.
4 avril 1963 Drapeau de l'URSS 75866 Drapeau de l'URSS Kazan 67/67 Problème technique.
11 octobre 1963 Drapeau de l'URSS 75686 Drapeau de l'URSS Samara  ? Appareil fortement endommagé à l'aéroport.
7 février 1964 Drapeau de l'URSS 75661 Drapeau de l'URSS Krasnodar  ? Appareil fortement endommagé à l'aéroport.
9 février 1964 Drapeau de l'URSS 75531 Drapeau de l'URSS Ioujno-Sakhalinsk 87/93 L'appareil s'est écrasé dans une montagne à l'approche.
8 mars 1964 Drapeau de l'URSS 75824 Drapeau de l'URSS Magadan  ? L'appareil s'est écrasé sur la piste à l'atterrissage.
19 octobre 1964 Drapeau de l'URSS 75668 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Belgrade 33/33 Crash sur le mont Avala à l'atterrissage. À bord se trouvait le Maréchal de l'Union soviétique et chef d'état-major général Sergueï Biriouzov, lui aussi tué dans l'accident.
4 janvier 1965 Drapeau de l'URSS 75685 Drapeau de l'URSS Almaty 64/103 L'appareil s'est écrasé après une tentative de récupération par ses pilotes, dans des conditions météorologiques défavorables
23 décembre 1965 Drapeau de l'URSS 75688 Drapeau de l'URSS Magadan 0/? L'appareil a été fortement endommagé mais n'a pas fait de victimes.
7 mars 1966 Drapeau de Cuba CU-T830 Drapeau de Cuba Cuba 2/? Angel María Betancourt Cueto, utilisant une arme à feu, essaie de détourner un Il-18 de la compagnie Cubana de Aviación vers les États-Unis, au cours d'un vol Santiago de Cuba → Havane. L'appareil emporte 97 passagers, dont 14 enfants. Cette tentative échoue grâce à l'action du commandant de bord Fernando Alvarez Pérez, qui refuse de changer de cap et pose l'appareil sur l'aéroport international de la capitale. À terre, le pirate de l'air, frustré, assassine le pilote de l'avion et l'agent de sécurité, Edor Reyes García, et blesse grièvement le copilote, Evans Rosales[9].
27 août 1966 Drapeau de l'URSS 75552 Drapeau de l'URSS Arkhangelsk 0/121 L'appareil a essayé de décoller avec une gouverne bloquée.
22 novembre 1966 Drapeau de l'URSS 75665 Drapeau de l'URSS Almaty 2/68 L'appareil a fini sa course de décollage dans un fossé en bout de piste.
24 novembre 1966 Drapeau de la Bulgarie LZ-BEN Drapeau de la Tchécoslovaquie Bratislava 82/82 Crash dans une montagne peu après le décollage.
4 janvier 1967 Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam inconnu Drapeau de la République populaire de Chine Nankin  ? Aucun détail connu sur les conditions de l'accident.
6 avril 1967 Drapeau de l'URSS 75563 Drapeau de l'URSS Aéroport de Moscou-Domodedovo 8/8 Ce vol transportait une commission gouvernementale et s'est écrasé pendant la montée après le décollage.
9 mai 1967 Drapeau de la Tchécoslovaquie OK-WAI Drapeau du Canada Gander 37/69 L'avion a décroché immédiatement après le décollage et a percuté un talus en bout de piste.
9 juillet 1967 Drapeau de la Guinée 3X-GAB Drapeau du Maroc Casablanca 0/102 Une aile s'est cassée pendant le décollage.
4 novembre 1967 Drapeau de l'URSS inconnu Drapeau de l'URSS Moscou 4/4 Atterrissage brutal.
16 novembre 1967 Drapeau de l'URSS 75538 Drapeau de l'URSS Iekaterinbourg 107/107 L'appareil a décollé en surcharge, a perdu le contrôle et s'est écrasé.
9 janvier 1968 Drapeau de l'URSS 75519 Drapeau de l'URSS Karaganda  ? Dérapage sur la piste.
24 février 1968 Drapeau de l'URSS 75560 Drapeau de l'URSS Donetsk 0/? L'avion n'a pas réussi à s'élever au-dessus de la piste au décollage.
29 février 1968 Drapeau de l'URSS 74252 Drapeau de l'URSS Bratsk 83/84 Cet accident serait apparemment dû à une fuite de carburant. Il y a eu un seul survivant sur les 84 passagers (!).
9 mars 1968 Drapeau de la Bulgarie LZ-BEG Drapeau de la Bulgarie Bourgas 47/89 L'avion s'est écrasé en tentant de descendre sous le plafond nuageux, en voulant augmenter sa visibilité.
25 avril 1968 Drapeau de l'URSS 75526 Drapeau de l'URSS Aéroport de Moscou-Domodedovo 5/5 L'avion a percuté des lignes à haute-tension pensant un vol d'entraînement.
20 ovtobre 1968 Drapeau de l'URSS 75436 Drapeau de l'URSS Krasnoïarsk 0/? Atterrissage d'urgence
20 mars 1969 Drapeau de la République arabe unie SU-APC Drapeau de la République arabe unie Assouan 100/105 Crash à l'atterrissage pendant une tempête de sable. Seulement 5 survivants sur les 105 occupants de l'appareil.
26 août 1969 Drapeau de l'URSS 75708 Drapeau de l'URSS Aéroport international de Vnoukovo 16/102 L'équipage a oublié de sortir le train d'atterrissage lors de l'atterrissage.
9 octobre 1969 Drapeau de l'URSS 75791 Drapeau de l'URSS Iakoutsk 0/? L'avion a percuté un véhicule sur l'aéroport.
12 novembre 1969 Drapeau de l'URSS 75669 Drapeau de l'URSS inconnu 0/? Appareil réformé après avoir volé dans des turbulences.
6 février 1970 Drapeau de l'URSS 75798 Drapeau de l'URSS Samarcande 92/106 Crash dans une montagne
6 mai 1970 Drapeau de l'URSS 75533 Drapeau de l'URSS Samarcande  ?/? Gouvernes bloquées, l'avion s'écrase pendant son décollage.
23 août 1970 Drapeau de l'URSS 75823 Drapeau de l'URSS Ioujno-Sakhalinsk 0/? Atterrissage brutal
16 octobre 1970 Drapeau de l'URSS 75578 Drapeau de l'URSS Simferopol  ?/? Endommagé à l'atterrissage, à la suite d'une panne hydraulique.
31 décembre 1970 Drapeau de l'URSS 75773 Drapeau de l'URSS Léningrad 6/86 L'équipage a oublié de sortir les volets au décollage.
18 janvier 1971 Drapeau de la Bulgarie LZ-BED Drapeau de la Suisse Zurich 45/47 Approche trop basse dans une météo chargée.
21 janvier 1971 Drapeau de l'URSS 75727 Drapeau de l'URSS Rostov-sur-le-Don  ?/? Aucun détail connu sur les conditions de l'accident.
28 août 1971 Drapeau de la Hongrie HA-MOC Drapeau du Danemark Copenhague 32/34 L'appareil s'est écrasé en mer après avoir effectuée une approche en dessous de la pente normale.
21 décembre 1971 Drapeau de la Bulgarie LZ-BES Drapeau de la Bulgarie Sofia 28/73 Crash pendant la montée après le décollage.
26 août 1972 Drapeau de l'URSS 75663 Drapeau de l'URSS Arkhangelsk  ?/? Crash à l'atterrissage, en raison du brouillard.
31 août 1972 Drapeau de l'URSS 74298 Drapeau de l'URSS Magnitogorsk 102/102 Incendie dans la soute.
1 octobre 1972 Drapeau de l'URSS 75507 Drapeau de l'URSS Adler 109/109 L'appareil devient incontrôlable pendant la montée et s'écrase en mer.
21 janvier 1973 Drapeau de l'Égypte SU-AOV Drapeau de Chypre Nicosie 37/37 Crash pendant un atterrissage de nuit.
24 février 1973 Drapeau de l'URSS 75712 Drapeau de l'URSS Khodjent 79/79 Violation des règles de vol, manœuvres dans les nuages. L'appareil a viré à gauche et à perdu de l'altitude et de la vitesse. Une apparition de charges dynamiques trop importantes a causé la destruction de l'avion à une altitude de 2 200 mètres.
3 mars 1973 Drapeau de la Bulgarie LZ-BEM Drapeau de l'URSS Aéroport de Moscou-Cheremetievo 25/25 Crash à l'atterrissage en raison du gel.
5 novembre 1973 Drapeau de l'URSS 75687 Drapeau de l'URSS Semeï 63/63 L'avion est tombé du ciel pour es raisons inconnues.
24 avril 1974 Drapeau de l'URSS 75405 Drapeau de l'URSS Tachkent 1/114 Au décollage, l'un des moteurs se prend un oiseau. L'avion est déséquilibré et dérape jusqu'à sortir de la piste.
27 avril 1974 Drapeau de l'URSS 75559 Drapeau de l'URSS Léningrad 109/109 Casse du moteur extérieur droit pendant la montée après le décollage.
9 mai 1974 Drapeau de l'URSS 75425 Drapeau de l'URSS Ivano-Frankivsk 0/65 L'appareil s'est posé par erreur à côté de la piste, dans la terre...
8 novembre 1974 Drapeau du Mali TZ-ABE Flag of Upper Volta.svg République de Haute-Volta 47/60 Atterrissage d'urgence après panne sèche.
9 décembre 1974 Drapeau de la Roumanie YR-IMK Mer rouge 9/9 Aucun détail connu sur les conditions de l'accident.
15 novembre 1975 Drapeau de la Hongrie HA-MOH Drapeau de la Hongrie Budapest 9/9 Crash après la troisième tentative d'atterrissage dans le brouillard.
12 décembre 1975 Drapeau de l'URSS 75801 Drapeau de l'URSS Krasnoïarsk 0/? L'avion s'est planté à 250 m de la piste à l'atterrissage, en raison du mauvais temps.
30 janvier 1976 Drapeau de l'URSS 75408 Drapeau de l'URSS près de Bichkek 6/6 Vol d'entraînement. L'appareil a annulé son approche à l'atterrissage et a percuté une colline.
6 mars 1976 Drapeau de l'URSS 75408 Drapeau de l'URSS Верхняя Хава (Oblast de Voronej) 111/111 L'appareil est tombé dans un village, après une panne généralisée de tous les systèmes électriques de bord.
28 juillet 1976 Drapeau de la Tchécoslovaquie OK-NAB Drapeau de la Tchécoslovaquie Bratislava 76/79 L'équipage de l'avion a commis de nombreuses erreurs et a raté l'approche à l'atterrissage. L'avion a fini dans un lac.
30 octobre 1976 Drapeau de l'URSS 75575 Drapeau de l'URSS Tachkent 0/? Appareil endommagé après un atterrissage par mauvais temps
15 février 1977 Drapeau de l'URSS 75520 Drapeau de l'URSS Mineralnye Vody 77/98 Erreur de pilotage, l'appareil s'est écrasé à l'atterrissage.
février 1977 Drapeau de la République populaire de Chine B-204 Drapeau de la République populaire de Chine Shenyang  ?/? Aucun détail connu sur les conditions de l'accident.
21 avril 1977 Drapeau de la Roumanie YR-IMI Drapeau de la Roumanie Bucarest  ?/? Crash à l'atterrissage.
23 novembre 1977 Drapeau de la Hongrie HA-MOF Drapeau de la Roumanie Bucarest 0/? L'appareil a percuté deux véhicules au roulage sur les voies de service.
9 mars 1978 Drapeau de la Guinée 3X-GAX Drapeau de la Guinée Aéroport international de Conakry 15/17 Crash à l'atterrissage
26 mars 1979 Drapeau de l'Allemagne de l'Est DM-STL Drapeau de l'Angola Luanda 10/10 Crash au décollage à la suite d'une avarie moteur.
5 octobre 1979 Drapeau de l'URSS 75414 Drapeau de l'URSS Sotchi 0/? Problème, suivi d'une interruption du décollage.
24 décembre 1982 Drapeau de la République populaire de Chine B-202 Drapeau de la République populaire de Chine Guangzhou 25/69 Un incendie se déclare à bord à cause de mégots de cigarettes.
16 juin 1984 Drapeau de la Bulgarie LZ-PME Drapeau de la République arabe du Yémen Sanaa 0/18 Survitesse en vol en palier. Le fuselage a subi des contraintes excessives et s'est déformé par endroits.
19 janvier 1985 Drapeau de Cuba CU-T899 Drapeau de Cuba Cuba 38/38 L'appareil est tombé alors qu'il volait en palier. Il s'agirait probablement d'un problème technique majeur.
16 mai 1985 Drapeau de l'URSS inconnu Drapeau de l'URSS Sakhaline  ?/? Vol militaire. Aucun détail disponible concernant l'accident.
18 janvier 1988 Drapeau de la République populaire de Chine B-222 Drapeau de la République populaire de Chine Chongqing 108/108 Crash à l'atterrissage, feu moteur.
26 mars 1991 Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam VN-B190 Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Province de Hòa Bình  ?/? Aucun détail disponible concernant l'accident.
14 août 1991 Drapeau de la Roumanie YR-IMH Drapeau de la Roumanie Roumanie 9/9 L'équipage a commis une erreur de pilotage et l'appareil s'est écrasé dans une montagne.
15 novembre 1992 Drapeau de Cuba CU-T1270 Drapeau de la République dominicaine Puerto Plata 34/34 L'appareil a percuté une montagne lors de l'approche à l'atterrissage.
janvier 1995 Drapeau du Kazakhstan 75915 Drapeau du Kazakhstan Almaty 0/? L'appareil est rentré dans un Antonov An-12 sur l'aéroport.
17 décembre 1997 Drapeau de la Russie 75554 Drapeau de l'Afrique du Sud Johannesburg 0/4 L'avion n'a pas pu décoller à cause d'une surcharge.
23 novembre 1998 Drapeau des Émirats arabes unis 3D-SBZ Drapeau de la République démocratique du Congo Kalemie 0/0 Appareil détruit par un raid de la force aérienne du Zimbabwe.
25 octobre 2000 Drapeau de la Russie 74295 Drapeau de la Géorgie Batoumi 83/83 L'appareil s'est écrasé à l'atterrissage en raison d'erreurs de pilotage et de la part des contrôleurs aériens.
19 novembre 2001 Drapeau de la Russie 75840 Drapeau de la Russie Kaliazine 27/27 Problème technique. Depuis ce jour, les transports de passagers par Il-18 sont interdits en Russie.
15 septembre 2002 Drapeau de l'Afrique du Sud EX-204 Drapeau de l'Angola Negage 0/? Incident à l'atterrissage. Le train d'atterrissage ne n'est pas déployé correctement
1er octobre 2002 Drapeau de l'Inde IN-302 Drapeau de l'Inde Goa 6/6 Pendant une célébration nationale, collision en vol entre deux Il-18 qui volaient en formation. Tous les occupants des deux appareils, ainsi que 3 personnes au sol sont décédés[10].
Drapeau de l'Inde IN-304 6/6
27 janvier 2004 Drapeau de la Moldavie ER-CIJ Drapeau de l'Angola Luena 0/18 Problème pendant le roulage pour le décollage.
4 février 2004 Drapeau du Sri Lanka EX-005 Drapeau du Sri Lanka Colombo 0/7 L'équipage a atterri sans sortir le train d'atterrissage.
28 mars 2005 Drapeau de Cuba CU-T1539 Drapeau du Venezuela Caracas 0/97 Impossibilité de décoller.

Quelques caractéristiques complémentaires[modifier | modifier le code]

Données techniques et performances[modifier | modifier le code]

L'avion est propulsé par quatre turbopropulseurs Ivtchenko AI-20 de 4 250 ch chacun, entraînant des hélices quadripales à vitesse constante de 4,5 m de diamètre, dotées d'une mise en drapeau automatique. Elles lui permettent de décoller en 1 350 m. La course d'atterrissage est, elle, de 850 m et la vitesse de décrochage est comprise entre 171 et 185 km/h, en fonction de la charge utile à bord[2]. Au sol, lorsque les moteurs sont arrêtés, un groupe auxiliaire de puissance TG-16M alimente l'appareil en courant 28 Volts continu.

Le fuselage a un diamètre de 3,50 m et l'avion peut contenir 30 000 litres de carburant (version Il-18D). Avec le plein, son autonomie est de 6 500 km avec 6 500 kg de charge utile et une réserve d'une heure. Elle passe à 3 700 km avec sa charge utile maximale, de 13 500 kg, en maintenant la puissance continue des moteurs à environ 85 %.

Avionique[modifier | modifier le code]

  • Radar météorologique RPSN-2AMG ou RPSN-2N « Emblema »[6] ;
  • Système de navigation autonome NAS-1B ;
    • Capteur de vitesse/dérive à effet Doppler DISS-1 ;
    • Calculateur de navigation autonome ANU-1 ;
  • Système de navigation Put'-4M ;
  • Compas KS-6G ;
  • compas stellaire télécommandé DAK-DB ;
  • Système de navigation à courte portée RSBN-2S « Svod » ;
  • Système ILS SP-50 « Materik » ;
  • Altimètre radar RV-UM ;
  • Écran de navigation NI-50BM-1 ;
  • Radiocompas principal et secours ARK-11 ;
  • Système de communications radio RSB-5/1230 ;
  • Système radio RSIU-5 (R802G) (2 exemplaires) ;
  • Transpondeur IFF SR-2M « Khrom » ;
  • Enregistreur de vol MSRP-12-96.

Versions[modifier | modifier le code]

Un Il-18 de la compagnie nationale russe Rossiya.
Il-18V de la compagnie russe Aeroflot à l'aéroport de Prestwick (fin des années 1960).
Il-18E de LOT Polish Airlines à Varsovie (1990).
Il-18D de la compagnie Tarom, à l'aéroport de Manchester (juin 1988).
Il-18 de la compagnie nord-coréenne Air Koryo, à l'aéroport de Samjiyon.

Données issues de l'ouvrage « OKB Ilyushin »[11] :

  • Il-18 : Désignation de l'unique prototype de la famille Il-18 ;
  • Il-18A : Version initiale de production, équivalente à une pré-production. L'appareil était équipé soit de turbopropulseurs Kouznetsov NK-4 soit d'Ivtchenko AI-20. Environ une vingtaine d'exemplaires construits[6] ;
  • Il-18B : Première version produite en grande série, un moyen courrier pouvant transporter 84 passagers. Sa masse à vide augmenta légèrement en raison de l'ajout de renforts dans sa structure et ses ailes[2];
  • Il-18 Combi : Il-18 modifié en configuration mixte pour emporter passagers et cargo ;
  • Il-18D : Similaire à l'Il-18I, mais équipé d'un réservoir central de fuselage supplémentaire, afin d'accroître son rayon d'action. Il était équipé de quatre turbopropulseurs Ivtchenko AI-20M de 4 250 ch. La masse à vide augmenta encore un peu, passant de 61,2 a 64 tonnes[2] ;
  • Il-18D relais de communications : 3 appareils modifiés afin de servir de relais radio entre les avions du gouvernement (VIP) et leurs centres de commandement au sol ;
  • Il-18D Pomor : Un seul exemplaire d'Il-18D converti en appareil de surveillance des pêches (Un « Pomor » est une personne qui vit près de la mer) ;
  • Il-18D Salon : Version de transport de personnalités (VIP) de l'Il-18D ;
  • IL-18DORR : Deux IL-18D modifiés comme appareils de reconnaissance et surveillance des pêches pour le compte de l'Institut polaire de la pêche océanique et de l'océanographie. Les modifications concernaient surtout l'installation de matériel de mission spécialisé. Utilisés pour la première fois en 1985, ils furent plus tard reconvertis et redevinrent des modèles Il-18D standard ;
  • Il-18E : Similaire à l'Il-18I, mais sans la capacité de carburant supplémentaire. Produit de 1965 à 1966, il disposait de 120 sièges, plus confortables, et son agencement intérieur était revu : Isolation acoustique renforcée, toilettes plus luxueux, bar/buffet plus fourni et installation d'un vestiaire plus grand[2] ;
  • Il-18E Salon : Version de transport de personnalités (VIP) de l'Il-18E ;
  • Il-18Gr : Avion converti en configuration cargo (Gr pour « Gruzovoy », signifiant « cargo ») ;
  • Il-18GrM : Plusieurs Il-18 modifiés au standard Gr et avec l'ajout d'une porte cargo latérale pressurisée ;
  • Il-18I : Version équipée avec de plus puissants turbopropulseurs Ivtchenko AI-20M, produisant chacun une puissance de 4 250 ch. Pendant l'été, la capacité de transport était portée à 122 passagers, la cabine étant agrandie[1] en déplaçant la cloison de pressurisation arrière de 1,64 m vers l'arrière (cloison qui était vitale pendant les hivers russes, extrêmement froids)[1] ;
  • Il-18LL : (« Letayuschchaya Laboratoriya » : Laboratoire volant), un avion modifié pour servir de banc d'essais de technologies anti-givrage (un sujet très important en aviation civile), et un Il-18V utilisé par le centre d'essais en vol tchécoslovaque comme banc de tests moteur ;
  • IL-18RT : Deux exemplaires de l'Il-18V qui furent modifiés pour servir de relais de télémétrie lors de tests de fusées et d'aéronefs sans pilote ;
  • Il-18S : Version de transport de personnalités (VIP) de l'Il-18B ;
  • Il-18T : Cette désignation fut donnée aux appareils cargos militaires et civils obtenus à partir des versions Il-18A ,B et V :
    • Il-18AT : Version militaire de transport/évacuation des blessés basée sur l'Il-18A ;
    • Il-18BT : Version militaire de transport/évacuation des blessés basée sur l'Il-18B ;
    • Il-18VT : Version militaire de transport/évacuation des blessés basée sur l'Il-18V.
  • IL-18TD : Un exemplaire d'Il-18T fut modifié pour transporter soit 69 civières, soit 118 parachutistes. Comme il n'intéressa jamais les militaires, il fut reconverti en Il-18D standard ;
  • IL-18USh : Un exemplaire de l'Il-18V avait été modifié comme appareil d'entraînement à la navigation, doté de deux fenêtres de navigation astronomique sur le dos du fuselage. Il avait été testé et jugé convenable par la force aérienne soviétique, mais elle préféra utiliser à sa place une variante du biréacteur Tupolev Tu-124 ;
  • Il-18V : Version standard pour la compagnie Aeroflot, qui effectua son premier vol le 10 octobre 1959[8] et entra en service en 1961[1]. L'Il-18V était propulsé par quatre turbopropulseurs Ivtchenko AI-20K et emportait de 90 à 100 passagers. Ce fut la version la plus produite, avec 334 exemplaires construits[8] ;
  • Il-18V Salon : Version de transport de personnalités (VIP) de l'Il-18V ;
  • Il-18V/polar : Un unique Il-18V modifié pour une utilisation en milieux polaires (« Polyarnaya Aviahtsiya », aviation polaire) ;
  • Il-18V-26A : Un unique Il-18V modifié pour une utilisation en milieux polaires, avec un réservoir de carburant auxiliaire en cabine, un agencement des fenêtres différent et des réservoirs d'huile agrandis dans les ailes, couverts par des protubérances sur les nacelles de moteurs (Il était parfois désigné Il-18D, avant que le vrai modèle D fasse son apparition dans l'inventaire) ;
  • Il-18V calibrator : Un seul exemplaire Il-18V utilisé par la compagnie allemande Interflug pour la calibration de systèmes d'aide à la navigation ;
  • Il-20M Coot-A : Version de Renseignement d'origine électromagnétique (ELINT) et de reconnaissance radar. Aussi connue sous la désignation Il-18D-36 Bizon ;
  • Il-20RT : Quatre appareils relais de communications et de télémétrie, utilisés pour soutenir les activités spatiales soviétiques. Ils ont plus tard été remplacés par des Il-76 modifiés ;
  • Il-22 Coot-B : Version poste de commandement aérien avancé ;
  • Il-22M : Identique à l'Il-22 mais avec un nouvel équipement de mission ;
  • Il-24N : Deux Il-18D modifiés pour la reconnaissance des glaces. Ils sont similaires à l'Il-20M mais leur équipement de détection est d'origine civile. Ces deux appareils ont ensuite été reconvertis à leur standard d'origine puis revendus ;
  • Il-38 : Version de reconnaissance maritime et de lutte anti-sous-marine ;
  • SL-18 : Désignation de plusieurs appareils de recherche et d'expérimentation. Ils possèdent normalement un suffixe, comme le SL-18D, qui servait à des tests d'avionique ;
  • Il-118 : Version améliorée proposée, équipée de deux propfans Lotarev D-236-T.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Opérateurs civils[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Anciens[modifier | modifier le code]

Opérateurs militaires[modifier | modifier le code]

Un Il-20M des forces russes, en 2009.

Actuels[modifier | modifier le code]

Anciens[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]


Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « The Ilyushin Il-18 », sur www.airliners.net, Airliners (consulté le 26 février 2016)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (ru) « Ильюшин Ил-18 », Уголок неба,‎ (consulté le 26 février 2016)
  3. a et b (ru) Таликов 2008, p. 166
  4. (ru) « реестр самолётов типа Ильюшин Ил-18/20/22/38 (Inventaire des Il-18) », sur http://russianplanes.net/planelist/ (consulté le 26 février 2016)
  5. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Gordon et Komissarov 2004, p. 7 à 9
  6. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Greg Goebel, « The Ilyushin Il-18 & Il-38 », sur http://www.airvectors.net/,‎ (consulté le 26 février 2016)
  7. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Gordon et Komissarov 2004, p. 13 à 49
  8. a, b et c (ru) « Исполнилось 55 лет со дня первого полета самолета Ил-18В – самой массовой модификации легендарного пассажирского самолета Ил-18 разработки ОКБ Ильюшина », sur http://www.ilyushin.org/, Site officiel Iliouchine,‎ (consulté le 26 février 2016)
  9. Juan Mendoza Díaz, Leonardo B. Pérez Gallardo, Magaly Iserne Carrillo et Ivonne Pérez Gutiérrez, « Demande à titre des dommages humains du peuple cubain contre le gouvernement des États-Unis », La Havane,‎ (consulté le 27 février 2016)
  10. (en) « India navy planes collide in mid-air », BBC News,‎ (consulté le 28 février 2016)
  11. (en) Gordon et Komissarov 2004, p. 193 à 251
  12. (pl) Michał Petrykowski, « Samoloty Ił-18 Lufthansy », Lotnictwo, no 12,‎ , p. 20
  13. (en) « AeroLOT Fleet history » (consulté le 26 février 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Yefim Gordon, Dmitry Komissarov et Sergey Komissarov, OKB Ilyushin, Hinkley (England), Midland publishing, (ISBN 1-85780-187-3)
  • (ru) N.D. Talikov (Н.Д. Таликов), Три четверти века ильюшинского неба... : Авиац : С. В. Ильюшина в истории мировой авиации , Вестник (Vestnik), Воздушного Флота,‎ , 463 p. (ISBN 5901808134 et 9785901808139)