Iliouchine Il-86

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iliouchine Il-86
Iliouchine-86
Iliouchine-86

Rôle Avion de ligne
Constructeur Drapeau : URSS Iliouchine
Équipage 5
Premier vol
Mise en service
Livraisons 103
En service 4 (2016)
Dimensions
Longueur 59,94 m
Envergure 48,06 m
Hauteur 15,81 m
Aire alaire 320 m2
Masse et capacité d'emport
Max. au décollage 206 t
Passagers 234 en 3 classes (350 maximum)
Motorisation
Moteurs 4 Kouznetsov NK-86
Poussée unitaire 127,5 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 900 km/h
Vitesse maximale 950 km/h
Autonomie 5 000 km

L'Iliouchine Il-86 était le premier avion de ligne soviétique à large fuselage, c'est-à-dire présentant des rangées de sièges passagers séparées par deux couloirs. Le projet fut annoncé en 1971 et l'avion vola en 1976. Son nom de code OTAN est Camber[1]. Un peu plus de 100 exemplaires furent construits, ils furent employés principalement par Aeroflot.

L'avion était robuste, bien conçu, et offrait une bonne capacité. Il était un peu plus grand qu'un Airbus A300, emportant typiquement 250 à 300 passagers, mais quadriréacteur. Les réacteurs étaient d'ailleurs la faiblesse de l'appareil, ses Kouznetsov NK-86 (13 tonnes de poussée chacun) étaient en retard par rapport aux moteurs civils occidentaux et leur consommation était élevée.

De ce fait, l'autonomie de l'avion était limitée à 5 000 km, insuffisante pour un gros-porteur. De plus, toujours à cause des moteurs, l'avion était particulièrement bruyant. L'Iliouchine Il-96 est un dérivé tardif (1992) au fuselage raccourci, aux équipements modernisés, et doté de meilleurs moteurs (des Aviadvigatel PS-90 russes ou des Pratt & Whitney PW2337 américains). Son autonomie est plus que doublée.

Quelques Il-86 ont été modifiés pour un emploi militaire.

Historique[modifier | modifier le code]

Cockpit d'un Il-86.

Le développement de l'avion commença en 1967. Le lancement avait été annoncé au salon du Bourget en 1971. Après le premier vol du premier prototype le 22 décembre 1976 la mise au point traîna en longueur jusqu'à la mise en service opérationnel le 24 septembre 1979.

À l'origine, l'appareil devait recevoir la même motorisation que l'Il-62 mais les problèmes de manutention et la masse importante de la cellule poussèrent les ingénieurs à modifier leur concept. C'est ainsi que l'Il-86 devint le premier appareil commercial d'URSS à être équipé de réacteurs Kouznetsov NK-86 sous les ailes.

Le premier prototype fut dévoilé en 1976. Après le premier vol du prototype le , le premier appareil de série décolla le 24 octobre 1977 mais les vols commerciaux ne commencèrent qu'en décembre 1980. La société polonaise PZL-Mielec a participé au développement et à la production. Elle a fourni les becs de voilure, l'empennage (dérive et plan horizontal) et les mâts des réacteurs. La production s'arrêta en 1994.

Il fut envisagé pendant un temps de l'équiper de turboréacteurs à soufflante CFM International CFM56 pour augmenter la distance franchissable, respecter les limitations de nuisance sonore de l'OACI Stage 3 applicable aux aéroports occidentaux et réduire la consommation en carburant mais ces plans furent abandonnés pour des raisons de coûts.

L'Il-86 à volé pour des compagnies des États de la CEI jusqu'au années 2000.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Iliouchine Il-86 de Kras Air

En août 2006, 65 Ilyushin Il-86 restent en service. Ils sont opérationnels avec : Aeroflot (12), Armavia (2), Atlant-Soyuz Airlines (8), KrasAir (4), Pulkovo Air (8), S7 Airlines (12), Tatarstan (3), Ural Airlines (5), Uzbekistan Airways (10) et Vnukovskie Avialinii (1)[2].

En 2011, il ne restait en service que les 4 Il-80 servant de poste de commandement de l’armée de l'air russe.

Évolutions[modifier | modifier le code]

Selon un rapport de la revue économique russe Bizness[3] on pense mettre l'Il-86 aux normes de l'UE pour allonger de dix ans sa durée de vie. En clair, on veut remplacer les quatre Kouznetsov NK-86 par des réacteurs à soufflante Soloviev D-30KP Burlak. Ceci permettrait de reprendre les vols en direction des pays de l'UE en respectant les normes de respect de l'environnement de l'accord de l'OACI de 2004 mais cela ne s'est pas concrétisé.

Versions[modifier | modifier le code]

Un des quatre Il-80 de l’armée de l’air russe en 2011.
  • L'Il-86 est la version de base. Un exemplaire avait été équipé comme avion présidentiel pour la compagnie nationale Rossia
  • Les Il-80/Il-86/Il-87 sont 4 avions de l'Armée de l'air russe servant de poste de commandement volant pour le cas d'un conflit nucléaire[4]
  • L'Il-86D était un banc volant qui a servi au développement de l'Iliouchine Il-96

Particularités[modifier | modifier le code]

  • Contrairement aux avions commerciaux occidentaux, les casiers à bagages ne sont pas situés au-dessus des rangées de sièges mais dans des compartiments spéciaux en soute accessibles depuis la cabine par un escalier.
  • Si l'aéroport ne possède pas de passerelles d'embarquement, l'accès à l'avion se fait par une ouverture aménagée dans la partie basse du fuselage.

Accident[modifier | modifier le code]

  • 28 juillet 2002 : Un appareil des Pulkovo Aviation Enterprises s'écrase juste après son décollage de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo. 14 des 16 personnes à bord sont tués, les deux autres sont blessés[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :