Air Koryo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Air Koryo

고려항공, Koryŏ Hanggong
AITA OACI Indicatif d'appel
JS KOR AIR KORYO
Repères historiques
Date de création 1954
Généralités
Basée à Aéroport international de Sunan
Taille de la flotte 39 ( +1 nouvelle commande)
Nombre de destinations 15 (+1 une nouvelle prévue)
Siège social Drapeau : Corée du Nord Pyongyang
Dirigeants Kang Ki Sop

Air Koryo (code AITA : JS ; code OACI : KOR) est la compagnie aérienne nationale de la Corée du Nord.

Un Illiouchine 62 d'Air Koryo à l'aéroport international de Pékin (2003)

Elle fut créée en 1950 et effectua son premier vol commercial le .

Elle tire son nom du royaume de Koryo (Goryeo) (918-1392) qui donnera plus tard son nom, dans les langues occidentales, à la Corée moderne.

En , Air Koryo est la seule compagnie évaluée 1 étoile par le site d'évaluation Skytrax[1]. Cette évaluation concerne le service offert aux passagers et non la sécurité.

Historique[modifier | modifier le code]

Air Koryo fut créée en 1950 comme une joint-venture avec l'État soviétique dans le but de relier Pyongyang à Moscou[2].

En 2005, cette compagnie est interdite sur les aéroports français (voir : Liste des compagnies aériennes interdites) car inscrite sur la liste noire des compagnies à risque. En 2006, l'Europe l'interdit de vol également dans tous les pays de l'Union européenne[3]. La compagnie n'a pourtant jamais eu de liaison régulière, ni même de projet de liaison, avec ces pays. Toutefois, cette interdiction n'est que partielle, car ses avions récents sont autorisés à voler dans l'Union européenne[4]. Selon le professeur Sung-Yoon Lee de l'école de droit et de diplomatie de Fletcher (Tufts University), cette décision est avant tout géopolitique[2].

Air Koryo ne figure pas en revanche sur les listes noires américaines.

Depuis le mois d’octobre 2012, plus d'un an après la création d'une page Facebook[5], la compagnie permet aux voyageurs de réserver des vols en ligne. Ces réservations restent limitées aux villes de Pyongyang, Pékin, Shenyang et Vladivostok[6].

Propagande[modifier | modifier le code]

À bord des avions Air Koryo, des supports de propagande pro-nord-coréenne sont distribués aux voyageurs[7],[2].

Flotte[modifier | modifier le code]

La flotte d'Air Koryo était la suivante en mars 2015 :

AN-148 (immatriculé P-671) d'Air Koryo à l'aéroport de Shanghai Pudong (2015)

Accidents aériens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Skytrax ranking 1star », sur airline quality,‎ (consulté le 28 avril 2015)
  2. a, b, c et d (en) Palash Ghosh, « Air Koryo: North Korea's Strange, But Functioning, Airline », sur Ibtimes.com,‎
  3. Transport aérien : 95 compagnies interdites dans l'UE - RFI
  4. Transport aérien : Autorisation partielle de Air Koryo - RFI
  5. (en) Laurel Wentz, « North Korea's Air Koryo Wants to Be Your Facebook Friend », sur Adage.com,‎
  6. François Duclos, Corée du Nord : des vols d’Air Koryo enfin en ligne, Air-journal.com, 17 novembre 2012
  7. (en) « Surprise of the Day: Knife Tricks Survives Air Koryo! », sur Jaunted.com,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]