Troupes aéroportées de la fédération de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau du VDV
Blindé ASU-85 des VDV de l'armée soviétique dans les années 1980

Les Vozdouchno-dessantnye voïska ou VDV (en russe : Воздушно-десантные войска, en abrégé ВДВ, « troupes aéroportées ») est un corps militaire de troupe aéroportée de l'armée russe, ex-armée soviétique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Parachutistes sur un Tupolev TB-3 dans les années 1930.

Après la Première Guerre mondiale, les États-Unis, grâce notamment à la société Irvin, disposent non seulement de parachutes de sauvetage, mais aussi de parachutes « sportifs ». Des essais sont entrepris par l'armée américaine en vue d'utiliser ce matériel à des fins opérationnelles, mais cette expérience reste sans suite.

En revanche, dès la fin des années 1920, un militaire soviétique présente le concept à son état-major qui en voit immédiatement l'intérêt. Des tours à parachutes sont rapidement mises en place, permettant une utilisation massive par la population, tant féminine que masculine. De fait, dans les années 1930, le parachutisme est devenu l'un des sports les plus populaires en URSS.

Le , lors de manœuvres dans le district militaire de Moscou, 12 soldats furent parachutés depuis l'aile d'un avion. On se rendit vite compte des capacités d'utilisation de ce type d'assaut.

En parallèle, l'Armée rouge crée les premières unités parachutistes, qui profitent de ce vivier d'adeptes. Il s'agit de « Bataillon d’aviation de destination spéciale ». L'arme aéroportée soviétique se développe alors à une vitesse fulgurante et, dès 1934, le monde entier est invité à en découvrir le résultat lors des grandes manœuvres de Kiev. En 1935, 4 000 parachutistes sont déjà formés, un chiffre qui augmente de 1 500 chaque année[1].

Organisation en 2007[modifier | modifier le code]

Parachutistes russes en manœuvres en 2006.

Elles regroupent 48 000 hommes organisés en 4 divisions et une brigade commandée par le général-colonel Alexander Kolmakov. En 2014, on annonce que les effectifs seront portés en 2019 à 72 000 hommes.

Divisions :

  • 7e division d'assaut aéroportée de la garde (Novorossiisk)
  • 76e division d'assaut aéroportée de la garde (Pskov)
  • 98e division aéroportée (Ivanovo)
  • 106e division aéroportée (Toula)

Brigades :

Matériels[modifier | modifier le code]

Soldats russes de la 106e division VDV au Kazakhstan.

Ces unités disposent d'environ 2 400 véhicules blindés et 320 pièces d'artillerie.

D'ici la fin des années 2010, il est prévu de fournir de nouveaux équipements, tels que le véhicule de combat d'infanterie BMD-4 (plus de 1 500 annoncé en août 2014 pour 2025), le transporteur de troupes BTR-D (en)3 (2 500 BTR-MD/BTR-D3 d'ici 2025[2]), le canon de 125 mm 2S25 et le camion KamAZ-43501. Ainsi que la modernisation du matériel déjà existant, à savoir:

Armement personnel :

Les divisions aéroportées de la Garde russe (гвардейские соединения воздушно-десантных войск)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Dominique Merchet, « L'armée de l'air célèbre les 80 ans du parachutisme militaire »,‎ (consulté le 26 septembre 2015).
  2. (en) Karl Soper, « Russia 'to double' size of airborne forces », sur Jane's,‎ (consulté le 8 septembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :