Aéroport de Moscou-Cheremetievo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international Chérémétiévo
Международный Аэропорт Шереметьево
Image illustrative de l'article Aéroport de Moscou-Cheremetievo
Localisation
Pays Drapeau de la Russie Russie
Oblast Oblast de Moscou
Ville Moscou
Date d'ouverture 1964
Coordonnées 55° 58′ 01″ nord, 37° 25′ 00″ est
Altitude 192 m (630 ft)

Géolocalisation sur la carte : Moscou

(Voir situation sur carte : Moscou)
SVO
SVO

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
SVO
SVO
Pistes
Direction Longueur Surface
07L/25R 3 550 m (11 647 ft) Béton
07R/25L 3 700 m (12 139 ft) Béton
Informations aéronautiques
Code AITA SVO
Code OACI UUEE
Type d'aéroport Public
Site web aéroport Consulter
L'aéroport international Chérémétiévo.

L'aéroport international Chérémétiévo (en russe : Международный Аэропорт Шереметьево /ʂɨrʲɪˈmʲetʲjɪvə/, en anglais : Sheremetyevo) (code AITA : SVO • code OACI : UUEE), parfois appelé Chérémétiévo-2 ou Sheremetyevo-2, est un aéroport qui dessert la ville de Moscou en Russie.

Situé à une trentaine de kilomètres au nord de la capitale russe, l'aéroport international de Chérémétiévo-2 a été construit à l'occasion des Jeux olympiques d'été de 1980. Il s'est ajouté au complexe aéroportuaire de Chérémétiévo-1 qui a été ouvert en 1964.

C'est le deuxième plus grand aéroport de Russie après Domodedovo. En 2012, 228 868 vols y ont transporté 26 188 000 passagers[1]. C'est la principale plate-forme de correspondance de la compagnie Aeroflot.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terminal F construit pour les J.O. de Moscou.

L'aéroport de Chérémétiévo est inauguré le . Le premier décollage d'un avion de ligne a lieu le à destination de Berlin. Ce nouvel aéroport se situe près du village de Cheremetievsky qui lui donne son nom. Il est desservi par l'Aéroexpress depuis la gare de Biélorussie et dispose d'une navette gratuite entre Chérémétiévo-2 et Chérémétiévo-1. Le premier ensemble, Chérémétiévo-1, entre en service le pour servir initialement à des vols intérieurs à la Russie. Il est aussi utilisé pour le premier service passager d'un Tupolev Tu-134, qui part de Chérémétiévo vers Stockholm le , et le premier service passager d'un Iliouchine Il-62, à destination de Montréal le .

Le second ensemble, Chérémétiévo-2, est ouvert le en vue des Jeux olympiques de 1980. Il est construit en s'inspirant de l'aéroport Hanovre. Il est prévu pour les vols internationaux. Chérémétiévo-1 et Chérémétiévo-2 ne sont pas liés physiquement. Il s'agit en fait de deux aéroports séparés par une certaine distance, qui se partagent des pistes. Cette configuration est assez inhabituelle bien qu'elle soit aussi celle des aéroports de Saint-Pétersbourg-Pulkovo, Minneapolis/St. Paul, de Kingsford Smith-Sydney, de Perth, de Budapest et de Manille-N. Aquino.

À partir des années 2000, Chérémétiévo subit la concurrence de l'aéroport de Moscou-Domodédovo qui est plus récent et plus confortable. De grandes compagnies aériennes changent alors d'aéroport, notamment Lufthansa, British Airways, Iberia Airlines, Japan Airlines, Brussels Airlines, Austrian Airlines et Swiss International Air Lines.

Le terminal E inauguré en 2010.
La salle d'embarquement à Chérémétiévo « F ».

Depuis le , les numéros des terminaux ont été remplacés par des lettres. Le , les terminaux D, E, F et le terminal ferroviaire sont reliés par des passages couverts pour le public[2], ainsi que vers les services de sécurité le [3]. Après la reconstruction de la partie sud, 25 millions de passagers peuvent être accueillis chaque année. Ensuite, après la reconstruction de la partie nord, la capacité de l'aéroport montera à 40 millions de voyageurs par an[4].

En décembre 2011, un nouveau Centre de contrôle régional (ACC) est ouvert[5]. L'aéroport a aussi une cellule de crise pour gérer les situations d'urgence[6].

Le 23 juin 2013, Edward Snowden arrive à l'aéroport puis y séjourne en zone de transit. En provenance de Hong Kong où il s'était rendu après avoir quitté les États-Unis, il a par la suite obtenu un visa de 3 ans en Russie[7].

Situation[modifier | modifier le code]

Compagnies aériennes et destinations[modifier | modifier le code]

Passager[modifier | modifier le code]

Passenger[modifier | modifier le code]

Compagnies Destinations
Drapeau de la Slovénie Adria Airways Ljubljana-Jože Pučnik
Drapeau de la Russie Aeroflot

En saison:
Drapeau de l'Algérie Air Algérie Alger-H. Boumédiène
Drapeau du Kazakhstan Air Astana Almaty, Astana, Atyraou

Drapeau de la République populaire de Chine Air China

Pékin-Capitale
Drapeau de la France Air France Paris-Charles de Gaulle
Drapeau de Malte Air Malta Malte
Drapeau de la Serbie Air Serbia Belgrade Nikola-Tesla
Drapeau de la Lettonie airBaltic Riga
Drapeau de l'Italie Alitalia Rome Léonard-de-Vinci/Fiumicino
En saison: Catane-Fontanarossa, Palerme Falcone-Borsellino
Ariana Afghan Airlines Kaboul
Drapeau de la Turquie AtlasGlobal Istanbul-Atatürk[12]

Drapeau de la République populaire de Chine Beijing Capital Airlines

Qingdao[13]
Drapeau de la Bulgarie Bulgaria Air Sofia-Vrajdebna
En saison: Bourgas, Varna

Drapeau de la République populaire de Chine China Eastern Airlines

Shanghaï - Pudong, Xi'an

Drapeau de la République populaire de Chine China Southern Airlines

Canton-Baiyun, Lanzhou, Shenzhen Bao'an,[14], Wuhan, Ürümqi-Diwopu
Drapeau de Chypre Cobalt Air Paphos (débute )[15]
Drapeau de la République tchèque Czech Airlines Karlovy Vary (en), Prague - Václav-Havel
Drapeau de la Grèce Ellinair Thessalonique-Makedonía
En saison: Athènes E.-Venizélos, Corfou-I. Capodistrias
Drapeau de la Finlande Finnair Helsinki-Vantaa

Drapeau de la République populaire de Chine Hainan Airlines

Pékin-Capitale
Drapeau des Pays-Bas KLM Amsterdam-Schiphol
Drapeau de l'Iran Iran Air Téhéran-Imam Khomeini
Drapeau de la Corée du Sud Korean Air Séoul-Incheon
Drapeau de la Pologne LOT Polish Airlines Varsovie-Chopin
Drapeau de la Mongolie MIAT Mongolian Airlines Berlin-Tegel, Oulan Bator-Gengis Khan
Nordwind Airlines / Pegas Fly En saison charter:
Drapeau de la Turquie Onur Air En saison: Antalya
Pegas Fly Blagovechtchensk-Ignatiévo, Khabarovsk, Krasnoïarsk-Iémelianovo, Magadan-Sokol (en), Saint-Pétersbourg-Pulkovo
Drapeau de l'Iran Qeshm Airlines En saison: Téhéran-Imam Khomeini
Drapeau du Maroc Royal Air Maroc Agadir - Al Massirah
RoyalFlight En saison charter: Agadir - Al Massirah, Antalya, Barcelone-El Prat, Colombo-Bandaranaike, Denpasar-Bali, Dubaï Al Maktoum, Goa-Dabolim, Macao, Cam Ranh,[16] Phuket, Phú Quốc, Ras al Khaimah
Severstal Air Tcherepovets (en)

Drapeau de la République populaire de Chine Sichuan Airlines

Chéngdū-Shuāngliú
Drapeau de la République tchèque SmartWings
opéré par Travel Service
Prague - Václav-Havel
Drapeau de l'Iran Taban Air En saison: Téhéran-Imam Khomeini[17]

Drapeau de la République populaire de Chine Tianjin Airlines

Chongqing-Jiāngběi, Tianjin Binhai[18]
Drapeau de la Tunisie Tunisair En saison: Monastir
Drapeau de la Russie Ural Airlines Simféropol (débute 25 mars 2018), Sotchi-Adler (débute 25 mars 2018)[19], Iékaterimbourg-Koltsovo (reprend le 25 mars 2018)[20]
Drapeau de l'Iran Zagros Airlines En saison: Ispahan-Shahid Beheshti

Édité le 22/10/2017

Cargo[modifier | modifier le code]

Compagnies Destinations
AirBridgeCargo Airlines Amsterdam, Anchorage, Atyrau, Beijing–Capital, Chengdu, Chicago-O'Hare, Francfort, Hahn, Helsinki, Hong Kong, Jakarta–Soekarno Hatta, Leipzig/Halle, Londres-Heathrow, Los Angeles, Milan-Malpensa, Paris-Charles de Gaulle, Séoul–Incheon, Shanghai–Pudong, Singapour, Tokyo-Narita, Saragosse, Zhengzhou
Air Koryo Pyongyang
ASL Airlines Belgium Liège
Etihad Cargo
opéré par AirBridgeCargo Airlines
Abu Dhabi
Korean Air Cargo Francfort, Séoul-Incheon
Lufthansa Cargo Francfort, Séoul–Incheon, Tokyo-Narita
Polet Airlines Hong Kong, Lahore
Silk Way Airlines
opéré par Sky Gates Airlines
Bakou[21], Maastricht/Aix-la-Chapelle[21]

Accès terrestre[modifier | modifier le code]

Le train Aéroexpress à la gare de Biélorussie à Moscou.

Train[modifier | modifier le code]

Depuis novembre 2004, une voie de chemin de fer rapide, Aéroexpress, a été mise en place entre la gare de Saviolovo dans Moscou, et la gare de Lobnia qui se trouve à 7 kilomètres de l'aéroport. Le reste de la distance doit se faire en bus ou en taxi. Le 10 juin 2008, une station a été ouverte devant le terminal F pour une liaison ferroviaire directe avec la gare de Saviolovo. Des navettes de bus transportent les passagers vers les terminaux B et C[22]. Depuis le 28 août 2009, la ligne est étendue au-delà de Saviolovo jusqu'à la gare de Biélorussie dans Moscou. Il est prévu qu'en 2015, une voie de chemin fer connecte entre eux les trois principaux aéroports moscovites. Aéroexpress est une filiale de la Compagnie des chemins de fer russes[23].

Route[modifier | modifier le code]

L'autoroute M10 est la voie principale d'accès à l'aéroport. Elle est parfois très embouteillée. Elle est empruntée par les voitures de particuliers, les taxis, les mini-bus privés (marchroutka) et les autobus, pour rejoindre le centre de Moscou. À l'intérieur de l'aéroport, des navettes de bus font la liaison entre la partie nord (terminaux B et C) et la partie sud (terminaux D, E, et F).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sheremetyevo International Airport: Operating Results 2009
  2. http://svo.aero/en/between-terminals/south/
  3. Sheremetyevo International Airport Launches Walkway between Terminals D and E — Sheremetyevo International Airport
  4. Sheremetyevo to Apply Literal Identification of Terminals
  5. "Sheremetyevo's AMC: an investment in efficiency", airport-technology.com, February 2012
  6. "The new control center of Sheremetyevo airport"
  7. "Snowden aurait "accepté" la proposition d'asile du Venezuela"
  8. a et b Jim Liu, « Aeroflot domestique routes additions in S17 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  9. Jim Liu, « Aeroflot reprend le Kostanay service from juin 2017 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  10. « Aeroflot reprend le Lisbon service from juillet 2017 », routesonline (consulté le 28 mars 2017)
  11. Jim Liu, « Aeroflot schedules Salekhard service from juin 2017 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  12. Jim Liu, « AtlasGlobal adds Istanbul – Moscow service from Sep 2017 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  13. Jim Liu, « Beijing Capital Airlines revises Moscow launch to July 2017 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  14. « China Southern plans Shenzhen - Moscow Sep 2017 launch », routesonline (consulté le 10 juillet 2017)
  15. Jim Liu, « Cobalt Aero adds Paphos – Moscow route from late-Oct 2017 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  16. TITC, « Russia launches charter flights to Cam Ranh », sur Tổng cục Du lịch Việt Nam (consulté le 31 juillet 2017)
  17. Google, Inc., « Taban Air starts Moscow-Teheran operations from Sheremetyevo airport - Sheremetyevo International Airport », sur www.svo.aero (consulté le 31 juillet 2017)
  18. Jim Liu, « Tianjin Airlines revises planned Moscow operation from juin 2017 », Routesonline,‎ (lire en ligne)
  19. Ural Airlines débute service to two new domestique destinations
  20. « "Уральские авиалинии" будут летать в Шереметьево »,‎
  21. a et b http://www.luchtvaartnieuws.nl/nieuws/categorie/2/airlines/sky-gates-airlines-start-vluchten-naar-maastricht
  22. « Aeroexpress services and the tariffs » [archive du ]
  23. Train Takes Stress Out of Sheremetyevo

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :