Mil Mi-26

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mil Mi-26 Halo
Image illustrative de l'article Mil Mi-26
Mi-26 au Salon international aérospatial de Moscou en 2013

Rôle Hélicoptère polyvalent et de transport lourd
Constructeur Drapeau de la Russie Mil
Premier vol
Mise en service 1983
Date de retrait Toujours en service
Nombre construit +/- 300 exemplaires
Équipage
5 membres (2 pilotes, 1 navigateur, 1 ingénieur de vol, 1 technicien de bord)
Motorisation
Moteur Lotarev D-136
Nombre 2
Type Turbomoteur
Puissance unitaire 11 399 ch
Nombre de pales 8
Dimensions
Image illustrative de l'article Mil Mi-26
Diamètre du rotor 32 m
Longueur 35,91 m
Hauteur 8,55 m
Masses
À vide 28 200 kg
Charge utile 20 000 kg
Carburant 12 000 kg
Maximale 56 000 kg
Performances
Vitesse de croisière 265 km/h
Vitesse maximale 295 km/h
Plafond 4 600 m
Distance franchissable (à masse maxi) 590 km

Le Mil Mi-26 est l'hélicoptère le plus lourd et le plus grand jamais construit en série au monde. Il est donné comme pouvant emporter une charge utile supérieure de 50 à 100 % à celle de tout autre hélicoptère. Son nom de code OTAN est Halo.

Conception[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, l'URSS a souhaité offrir un successeur au Mi-6 mais doté de performances bien supérieures. Un premier prototype fut donc construit, il effectua son premier vol le 14 décembre 1977. Les essais opérationnels au sein de l'armée soviétique commencèrent au début de l'année 1982, il entra en service l'année suivante.

Le 3 février 1982, il a établi plusieurs records du monde, dont un vol à masse maximale (charge utile comprise) de 56 769 kg à 2 000 mètres d'altitude.

Description[modifier | modifier le code]

Le Mi-26 possède un rotor principal à huit pales. Les pales, les glaces du poste de pilotage et les entrées d'air des moteurs sont chauffées pour permettre le dégivrage lors des missions par très basses températures. On peut accéder à la soute par une porte arrière et une rampe. La version passagers peut transporter jusqu'à 85 personnes.

Son pilote automatique possède une fonction tenue de vol stationnaire et il est capable du vol aux instruments.

Sa hauteur est comparable à celle d’un immeuble de trois étages, et le cercle couvert par son rotor a une superficie de plus de 800 m2[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

Cinq versions standard du Mil Mi-26 ont été réalisées :

  • Mi-26 : version de base, pouvant emporter 80 soldats ;
  • Mi-26A : version dotée d'une avionique améliorée ;
  • Mi-26T : version civile de transport de fret, avec des variantes de lutte anti-incendie et de mesures géophysiques
    • Mi-26TS : Grue volante ;
    • Mi-26TC : version à l'export du Mi-26TS ;
  • Mi-26MS : version destinée à l'évacuation sanitaire, pouvant emporter 22 civières ;
  • Mi-26P : version servant au transport de passagers (63 places) ;
  • Mi-26S : version équipée spécialement pour la catastrophe nucléaire de Tchernobyl ;
  • Mi-26TZ : version équipée d'une citerne de 14 000 litres de carburant, pour le ravitaillement ;
  • Mi-26M : appareils remotorisés avec des moteurs ZMKB Progress D-127 de 14 350 ch ;
  • Deux Mi-27 de commandement ont aussi volé.

Engagements[modifier | modifier le code]

Son importante charge utile en fit un des acteurs majeurs de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. L'appareil servit de plate-forme pour larguer sable, plomb et autres produits au-dessus du réacteur après l'explosion. Les appareils utilisés, irrémédiablement irradiés, sont stockés à jamais au sein de la zone d'exclusion du réacteur (40 km)[2]

Des organisations comme l'ONU[3], ou la sécurité civile de Russie font appel au Mil Mi-26[4].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Utilisateurs civils

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Gaillard, Avions et hélicoptères militaires d'aujourd'hui, éditions Larivière, coll. « DOCAVIA », , 304 p. (ISBN 2-9070-5124-5)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]