Mikoyan-Gourevitch MiG-35

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mikoyan-Gourevitch MiG-35
Un MiG-35 biplace en 2007.
Un MiG-35 biplace en 2007.

Constructeur Drapeau : Russie Mikoyan-Gourevitch
Rôle Avion multirôle
Statut En développement
Premier vol 2007
Mise en service 2017
Nombre construits 10 [Quand ?]
Équipage
1 pilote (monoplace) + 1 pilote navigateur (biplace)
Motorisation
Moteur Klimov RD-33MK
Nombre 2
Type Turboréacteur avec post-combustion
Poussée unitaire 88 kN
Dimensions
Envergure 15 m
Longueur 19 m
Hauteur 6 m
Masses
À vide 11 000 kg
Maximale 29 700 kg
Performances
Vitesse maximale 2 400 km/h
Plafond 17 500 m
Vitesse ascensionnelle 19 800 m/min
Rayon d'action 1 000 km
Facteur de charge +9 g / -3,2 g

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-35 (en russe russe : « Микоян МиГ-35 »), de son nom de code OTAN « Fulcrum-F », est un avion militaire russe multirôle conçu par Mikoyan-Gourevitch. Version améliorée du Mikoyan MiG-29M, le MiG-35 appartient à la génération dite « 4++ » ou 4.5 des avions de combat.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il est classé comme avion de combat moyen en raison de l'augmentation de sa masse maximale au décollage de 30 % par rapport au MIG-29.

Avec une avionique revue et un nouveau système d'armement, comme le nouveau radar AESA, le désignateur de cible (OLS), et le système d'interception contrôlé au sol, cet avion est capable d'effectuer tous types de mission. À sa mise en service, il sera en mesure d'embarquer les missiles russes les plus modernes comme le R-77 et le K-74M (en) toujours en développement.

Il sera vendu avec le nom commercial de MiG-35C pour le monoplace et celui de MiG-35D pour le biplace à l'export. La première présentation officielle de l'avion a eu lieu lors du salon Aero India (en) en 2007[1].

L'arrière d'un MiG-35 en 2009.

L'avion est équipé de moteurs Klimov RD-33 améliorés, des RD-33MK, qui lui confèrent une poussée 7 % supérieure au MiG-29 de base (88,3 kN). Même si le MiG-29 OVT, équipé de RD-33 série 3, bénéficiait de tuyères vectorielles tridimensionnelles orientables à ± 15°, le MiG-35 qui sera mis en service n'en sera pas équipé. Il n'est pas en mesure de réaliser de Kulbit comme le démonstrateur MiG-29 OVT, mais il reste tout-de-même un chasseur très agile supermanœuvrable[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le MiG-35 a été dévoilé par le ministre de la Défense russe, Sergueï Ivanov lors de sa visite à l'usine Lukhovitsky Machine Building[3].

Les premières livraisons à l'armée de l'air russe sont annoncées par le constructeur en 2012 pour 2014, sans que cela soit confirmé par les autorités[4]. En , l'avion n'est toujours pas entré en service actif et le ministère russe de la défense annonce la signature pour 2016 d'un contrat pour la livraison de près d'une centaine d'exemplaires[5]. En , on annonce la construction d'un premier prototype destiné à l'armée de l’air russe pour la première moitié de 2016[6].

En 2015, l'Égypte aurait commandé 46 MiG-35, le premier exemplaire aux couleurs de l'armée de l'air égyptienne est visible le [7].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Photos du MiG-35 lors d'Air India 2007 sur aviapedia.com
  2. http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=TQ_7n7OKMXE
  3. Page MiG-35 sur Aviapedia
  4. « Le chasseur MiG-35 livré à l'armée russe dès 2014 (MiG) », sur RIA Novosty, (consulté le 25 octobre 2012).
  5. « Russie: près de 100 MiG-35 produits au cours des prochaines années (officiel) », sur RIA Novosti, (consulté le 22 avril 2014).
  6. (ru) « Первый опытный МиГ-35 для ВВС РФ будет построен в 2016 году », sur vpk-news,‎ (consulté le 17 octobre 2015).
  7. (en) Craig Hoyle, « First MiG-35 nears delivery for Egypt », sur www.flightglobal.com, (consulté le 8 mai 2017).