Didier Barbelivien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Didier Barbelivien
Naissance (63 ans)
Paris 14e, France
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française
Site officiel barbelivien.com

Didier Barbelivien, né le à Paris [1], est un auteur-compositeur-interprète français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Didier Barbelivien est élevé au Congo où son père fait de l'import-export d'animaux domestiques, avant d'arriver en France à six ans[2].

À son arrivée en France, il a habité deux ans et demi en Loire Atlantique chez son oncle et sa tante. Une fois ses parents rentrés d'Afrique, Didier est retourné vivre avec eux à Asnières puis Ormesson sur Marne jusqu’à l’âge de 13 ans.

C’est à partir de cet âge qu'il a vécu à Paris dans le 11ème arrondissement avec sa grand mère et a suivi sa scolarité au Lycee Chaptal jusqu’au bac avec son ami d’enfance Jean Marc Roberts (écrivain éditeur).

Il a suivi des études de droit à Paris.

Il a tout juste 16 ans lorsqu’il commence à écrire de nombreuses chansons, certains de ses textes feront l’objet d’adaptations de chansons à succès, comme Méditerranéenne qui est une reprise de la chanson L'Italiano de Toto Cutugno[réf. nécessaire].

En 1978, il écrit la chanson Il y aura toujours des violons, (composée par Gérard Stern) pour Joël Prévost, représentant la France au Concours Eurovision de la chanson se déroulant à Paris. Prévost se classa troisième sur vingt pays.

Didier Barbelivien est d’abord reconnu en tant qu’auteur compositeur. Il connait son premier succès d’interprète en 1980 avec Elle, qui devient la 19e meilleure vente de l'année 1980 en France[3], puis en duo en 1990 avec Félix Gray, avec notamment les chansons À toutes les filles (reprise de la version de Julio Iglesias et Willie Nelson de To all the girls I've loved before) et Il faut laisser le temps au temps qui occuperont la première place du Top 50[4],[5]. En 1993, Didier Barbelivien surprend son public en revenant sur le devant de la scène avec une fresque historique Vendée 93, inspirée du roman de Victor Hugo Quatrevingt-treize. La chanson Les mariés de Vendée, interprétée avec Anaïs est encore aujourd’hui l’un de ses plus grands succès.

En 1995, il écrit et compose avec François Bernheim la chanson Il me donne rendez-vous pour Nathalie Santamaria représentant la France au Concours Eurovision de la chanson. Elle s'est classée quatrième sur vingt-trois pays. L’année suivante, il signe tous les textes du spectacle musical Les enfants du soleil qui restera plusieurs semaines à l’affiche du Dôme à Marseille.

En 2003, il publie un album d'hommage à Léo Ferré, sobrement intitulé Léo, où il reprend une chanson écrite par lui et popularisée par Nicole Croisille : "Léo", ainsi que diverses chansons écrites par Léo Ferré lui-même, comme "La Mémoire et la Mer", "Avec le temps", "Tank you Satan", "L'Idole", et "Ton Style".

Didier Barbelivien publie ensuite Envoie les clowns en 2005, adaptation de Send In The Clowns, chanson américaine de Glynis Johns, écrite et composée par Stephen Sondheim, extraite de la comédie musicale A Little Night Music, et chanté entre autres par Frank Sinatra. En 2007 sort États des Lieux, un album qui lui donne l’envie (pour la première fois de sa carrière) de monter sur scène, passant notamment par l’Olympia en janvier 2012 avant de continuer une tournée en France.

Son album Atelier d’Artistes, sorti en septembre 2009 dans lequel il revisite les plus grandes chansons qu’il a écrites pour les autres, est certifié disque de platine[6]. Cette même récompense lui est remise pour l'album Mes préférences (2011), dans lequel il rend hommage à tous les artistes qu’il admire en dressant quelques magnifiques portraits « à la manière de ». La chanson Jean de France, dédiée à Jean Ferrat est devenue une pièce maîtresse du répertoire de l’artiste et connaît un triomphe à chacun de ses concerts. En juin 2012 est paru un best of de trois CD reprenant ses plus grands succès mais aussi deux inédits, La montagne et Que serais-je sans toi en duo avec Natasha St Pier.

Didier Barbelivien prépare un nouveau spectacle musical Marie-Antoinette et le Chevalier de Maison-Rouge, co-écrit avec Antoine Rault, une adaptation du Chevalier de Maison-Rouge, d’après le roman historique d’Alexandre Dumas. Le premier single La France sorti début 2015 est interprété par les premiers rôles de la comédie musicale : Kareen Antonn, Mickaël Miro, Slimane et Valentin Marceau[7].

En 2016, Didier sort un album plus intimiste  intitulé "Amours de moi" dans lequel il rend hommage à sa main atteinte de la maladie d'Alzheimer "Les violons du passé". Deux autres chansons font référence à ces deux jumelles âgées alors de 5 ans  : "Amours de moi" et "Parc monceau Louise et Lola’s thème".

Titres écrits pour d'autres artistes[modifier | modifier le code]

Avec plus de 2000 chansons enregistrées, Didier est l’un des auteurs les plus prolixe de sa génération. Il a notamment écrit pour d'autres artistes, on peut citer L'été s'ra chaud et la bande originale de Albator et de San Ku Kaï [8] (pour Éric Charden), Mon Italie, Pour te dire je t'aime, Là où je t'aime, C'était mon ami, Reviens-moi, Parce que je ne t'aime plus, Salut Salaud, Une femme à quarante ans (pour Dalida), Petite fille du soleil (pour Christophe), Et tu danses avec lui (pour C. Jérôme), Gina et Est-ce que tu viens pour les vacances ? (pour David et Jonathan), Un roman d'amitié (pour Elsa et Glenn Medeiros), Je te survivrai (pour Jean-Pierre François), Elle m'oublie (pour Johnny Hallyday), Mon mec à moi et Mademoiselle chante le blues (pour Patricia Kaas), Elle préfère l'amour en mer et Il tape sur les bambous (pour Philippe Lavil), Michèle (pour Gérard Lenorman), 28° à l'ombre (pour Jean-François Maurice), Les sunlights des tropiques et On va s'aimer (pour Gilbert Montagné), "J'étais un ange" (pour Michel Delpech), Nice baie des anges (pour Dick Rivers), Quand je t'aime et Loin des yeux, loin du cœur (pour Demis Roussos), Rouge, Les Yeux d'un animal, Le Privilège, La Rivière de notre enfance (pour Michel Sardou), Le tam-tam du vent (pour Sheila), Reviens, Je l'aime tant et Méditerranéenne (pour Hervé Vilard) et La Religieuse (pour Céline Dion), L’ Adieu (pour Garou), Ce qui me manque (pour Julio Iglesias) et La rivière de notre enfance (pour Garou et Michel Sardou).

Discographie[modifier | modifier le code]

Principales chansons[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Amours de moi
  • 2015 : Marie antoinette et le chevalier de maison rouge
  • 2001 : Chanteur français
  • 1997 : Yesterday les Beatles
  • 1995 : Que l'amour
  • 1994 : Quitter l'autoroute (avec Anaïs)
  • 1992 : Vendée 93
  • 1991 : Les Amours cassées (avec Félix Gray)
  • 1989 : Des mots d'émotion
  • 1987 : Peut-être toi, peut-être une autre
  • 1985 : C'est de quel côté la mer ?
  • 1982 : Elsa
  • 1980 : Elle

Radio[modifier | modifier le code]

  • 1990 : il a composé et écrit des textes de jingles pour la radio Europe 2.
  • 2016 : Les Etoiles d'Europe 1 le dimanche de 11h à 12h[9]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rouge Cabriolet, roman, Fixot, 1991.
  • Léo Ferré, la chanson du bien-aimé (avec Dominique Lacout), Éditions du Rocher, 1993.
  • Poetic Graffiti, Fixot, 1997.
  • Je me souviens de tout, XO éditions, 2010.

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

Ami de longue date de Nicolas Sarkozy , Didier Barbelivien l'a soutenu en 2012[10], et de nouveau en 2017[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]