Bombe aérienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une bombe britannique Cooper de 20 livres de la Première Guerre mondiale

Une bombe aérienne est un type d’arme explosive destinée à être larguée depuis un aéronef et qui a une trajectoire balistique. Les bombes aériennes se déclinent en un vaste gamme et des conceptions plus ou moins complexes, des bombes gravitaires aux bombes guidées, des bombes jeté manuellement d’un aéronef, aux bombes qui ont besoin d’un véhicule spécialement construit pour être larguée sur l’objectif, ou même peuvent-être l’appareil lui-même comme les bombes planantes, à détonation instantanée ou à retardement. Le fait de lâcher des bombes aériennes est appelé bombardement aérien. Comme les autres bombes, les bombes aériennes sont conçues pour tuer et blesser les gens et détruire du matériel grâce à l’explosion et à la projection de fragments.

Les premières bombes[modifier | modifier le code]

Les premières bombes lâchées sur leurs objectifs par un aéronef ont été lancées à partir de ballons sans équipage, portant une seule bombe, par les Autrichiens contre Venise[Qui ?] en 1849[1].

Les premières bombes lancé d’un aéronef plus lourd que l’air étaient des grenades ou des dispositifs analogues. Historiquement, la première utilisation l’a été par Giulio Gavotti le 1er novembre 1911, pendant la guerre italo-turque[2].

En 1912, lors de la Première Guerre balkanique, le pilote de la force aérienne bulgare Christo Toprakchiev suggéra d’utiliser des avions pour lancer des « bombes » (appelées grenades dans l’armée bulgare à cette époque) sur les positions turques. Le capitaine Siméon Petrov a développé l’idée et a créé plusieurs prototypes en adaptant différents types de grenades et en accroissant leur charge utile[3].

Le 16 octobre 1912, l’observateur Prodan Tarakchiev lança deux de ces bombes sur la gare turque de Karaağaç (près de la ville d'Edirne alors assiégée) à partir d’un avion Albatros F.2 piloté par Radul Milkov, pour la première fois dans cette guerre[3],[4].

Après une série de tests, Petrov a conçu le design final, avec un aérodynamisme amélioré, une queue en forme de X, et un fusée à contact. Cette version a été largement utilisée par l’armée de l’air bulgare pendant le siège d’Edirne. Une copie des plans a été vendue plus tard à l’Empire allemand et à la bombe, baptisée Chataldzha (Чаталджа), est resté en production en série jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. Le poids unitaire de ces bombes était de 6 kilogrammes. Lors de l’impact, elles créaient un cratère de 4 à 5 mètres de large et d’environ 1 mètre de profondeur.

Description technique[modifier | modifier le code]

Les bombes aériennes utilisent généralement une fusée à contact pour faire exploser la bombe à l’impact.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Types de bombes aériennes:

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Aerial bomb » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Anne Millbrooke, Aviation History, Jeppesen, (ISBN 0-88487-235-1), p. 1–20.
  2. (en) R.G. Grant, Flight - 100 Years of Aviation, Dorling-Kindersley Limited, (ISBN 9780751337327), p. 59.
  3. a et b Who was the first to use an aircraft as a bomber? (in Bulgarian; photographs of 1912 Bulgarian air-dropped bombs).
  4. A Brief History of Air Force Scientific and Technical Intelligence.