Déclaration du 1er novembre 1954

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Premier-Novembre.

La Déclaration du 1er novembre 1954 est le premier appel adressé par le Front de libération nationale au peuple algérien, en liaison avec la journée d'action de la « Toussaint rouge », marquant le début de la guerre d'indépendance de l'Algérie.

Rédaction[modifier | modifier le code]

C'est le journaliste Mohamed El Aïchaoui (-) qui a écrit la déclaration du 1er novembre 1954 sous la dictée de Mohamed Boudiaf et de Mourad Didouche dans le magasin du tailleur et militant du Parti du peuple algérien (PPA), Aïssa Kechida[1], dans la casbah d'Alger. C’est dans la nuit du 26 au qu’a été imprimé ce texte fondateur de la Révolution algérienne, l’appel du 1er novembre 1954, sous la supervision d'Ali Zamoum. Le texte de cet appel avait été acheminé par Mohamed El Aïchaoui, d’abord accompagné par Amar Ouamrane jusqu’à Tizi Ouzou, puis par Ali Zamoum et Saïd Mohammedi jusqu’au village d’Ighil Imoula. La ronéo et la machine à écrire avaient été apportées d’Alger quelques mois plus tôt et cachées au domicile de Hocine Haliche, jusqu’au , date à laquelle elles ont été transférées au domicile d’Idir Rabah, puis chez Omar Benramdani. Le au soir, dans la discrétion la plus totale, le travail commence, d’abord au domicile d’Omar Benramdani, où la déclaration a été tapée, avant d’être acheminée à la maison d’Idir Rabah.

Des milliers d’exemplaires ont été tirés avec la ronéo alors que dans l’épicerie d’Idir Rabah, une consigne avait été donnée pour faire beaucoup de bruit afin de ne pas attirer l’attention du garde-champêtre. Une fois le tirage terminé, les exemplaires ont été rangés dans une grande valise. La mission de la distribution et de l’acheminement des exemplaires aux autres régions du pays avait été confiée à Amar Ouamrane[2].

Le journaliste Mohamed El Aïchaoui a été ensuite arrêté, dès son retour de la Kabylie où les documents de la proclamation du ont été tirés au domicile des Zaâmoum.

Présentation et analyse[modifier | modifier le code]

Cette déclaration avait pour but l'indépendance nationale algérienne par :

  1. La restauration de l’État algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques[3].
  2. Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions[4].

Objectifs intérieurs[modifier | modifier le code]

  1. Assainissement politique par la remise du mouvement national révolutionnaire dans sa véritable voie et par l’anéantissement de tous les vestiges de corruption et de réformisme, cause de notre régression actuelle.
  2. Rassemblement et organisation de toutes les énergies saines du peuple algérien pour la liquidation du système colonial.

Objectifs extérieurs[modifier | modifier le code]

  1. Internationalisation du problème algérien.
  2. Réalisation de l’Unité nord-africaine dans le cadre naturel arabo-musulman.
  3. Dans le cadre de la Charte des Nations unies, affirmation de notre sympathie à l’égard de toutes nations qui appuieraient notre action libératrice.

Moyens de lutte[modifier | modifier le code]

Conformément aux principes révolutionnaires et compte tenu des situations intérieure et extérieure, la continuation de la lutte par tous les moyens jusqu’à la réalisation de notre but.

Pour parvenir à ces fins, le Front de libération nationale aura deux tâches essentielles à mener de front et simultanément : une action intérieure tant sur le plan politique que sur le plan de l’action propre, et une action extérieure en vue de faire du problème algérien une réalité pour le monde entier avec l’appui de tous nos alliés naturels.

C’est là une tâche écrasante qui nécessite la mobilisation de toutes les énergies et toutes les ressources nationales. Il est vrai, la lutte sera longue mais l’issue est certaine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Texte de la déclaration sur le site de la présidence de la République algérienne.
  • Ministère de l'information de la République algérienne, 1er novembre 1954-1er novembre 1962, Algeria Wizārat al-Irshād al-Qwamī, 1962, p. 8.
  • Yves Courrière, La Guerre d'Algérie, édition 1990, p. 899-901.