Opération Eckhmül

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'opération Eckhmül est une opération militaire de la guerre d'Algérie, menée par l'armée française contre les indépendantistes algériens, le FLN (Front de Libération Nationale). Elle se déroule dans les Aurès, en décembre 1954.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'opération Eckhmül est la première opération militaire de l'armée française contre les indépendantistes algériens. Elle vise à étouffer dans l'œuf le mouvement nationaliste armé, qui venait de lancer l'insurrection, en novembre 1954, dans les montagnes des Aurès. Après l'intervention de l'armée française dans la région de Ouenza au début du mois de décembre 1954, 500 soldats, appuyés par l'aviation, sont déployés dans le sud des Aurès et les monts Nemencha[1]. À cette époque, l'Armée de libération nationale algérienne ne dispose que de 500 combattants.

Parallèlement, l'opération Aloès se déroule, au même moment, en Kabylie[1].

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]