Union démocratique du manifeste algérien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Union démocratique du manifeste algérien

Union démocratique du manifeste algérien ou (UDMA) est un parti politique algérien créé par Ferhat Abbas en 1946. Il prône l'émancipation de l'Algérie sans une rupture d'avec la France.

11 représentants de l'Algérie française, membres de ce parti feront leur entrée dans le Parlement français aux élections législatives françaises de juin 1946.


Programme du parti[modifier | modifier le code]

Le contenu officiel du programme vient du ministère des Moudjahidines Algérie: « L'Union Démocratique a axé son programme sur le contenu du Manifeste Algérien, réaffirmant son attachement à œuvrer à la concrétisation de la liberté et de l'égalité, son refus de l'assimilation et de la scission avec la France, compte tenu de l'accession récente, de son point de vue, du peuple algérien à la démocratie, aux sciences et à l'industrie, et qui se doit donc de s'associer à une grande nation libre et se frotter à une démocratie française ancienne. Tout en affirmant que ceci constituait les positions de son mouvement et leur expression, Abbes émit des réserves par rapport au MTLD et affirma qu'il œuvrait pour la compréhension entre Algériens et Européens dans le cadre d'un état libre, rattaché à la France. Son programme est clairement exprimé dans ses documents notamment à travers la Résolution de politique générale- votée par le Congrès interfédéral de L'UDMA (3-5 octobre1947 Blida).-Extrait de la Résolution votée au congrès de l'UDMA - Sétif (25-27 septembre 1948) »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbas, Ferhat. 1er Congrès de l’Union démocratique du manifeste algérien, Sétif, les 25, 26 et 27 septembre 1948. Regards sur le présent et l’avenir de l’Algérie, notre combat contre le colonialisme, pour l’avènement d’une démocratie véritable en Algérie, rapport présenté par Ferhat Abbas. Édité par 1er Congrès de l’Union démocratique du manifeste algérien, Sétif, les 25, 26 et 27 septembre 1948. Alger: Éditions Libération (Impr. générale), 1948.
  • Abbas, Ferhat. Du Manifeste à la République algérienne. Alger: Libération, 1948.
  • Benammar Benmansour, Leïla. Ferhat Abbas, l’homme de presse. Alger: Alger Livres Éditions, 2013.
  • Boumendjel, Ahmed, et Ferhat Abbas. Réponses de l’UDMA au gouverneur M.-E. Naegelen. Alger: Éditions Libération (Impr. générale), (s.d.).
  • Rahal, Malika. « La place des réformistes dans le mouvement national algérien ». Vingtième Siècle. Revue d’histoire 3, no 83 (septembre 2004): 161‑71.
  • Rahal, Malika. « Prendre parti à Constantine : l’UDMA de 1946-1956 ». Insaniyat / إنسانيات. Revue algérienne d’anthropologie et de sciences sociales, no 35‑36 (30 juin 2007): 63‑77. doi:10.4000/insaniyat.3714.
  • Rahal, Malika. « A local approach to the UDMA: local-level politics during the decade of political parties, 1946–56 ». The Journal of North African Studies 18, no 5 (2013): 703‑24.
  • Stora, Benjamin, et Zakya Daoud. Ferhat Abbas. Une utopie algérienne. Paris: Denoël, 1995.
  • Rahal, Malika, L’UDMA et les Udmistes. Contribution à l’histoire du nationalisme algérien, éditions Barzakh, Alger, 2017, 520 pages.