O tempora, o mores

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

« O tempora, o mores » est un incipit et une locution latine pouvant être traduite par « Quelle époque ! Quelles mœurs ! » ou bien par « Ô temps, ô mœurs ». Elle provient d'une œuvre de Cicéron, les Catilinaires dont elle introduit le deuxième paragraphe. Elle traduit l'indignation — parfois ironique — de celui qui l'utilise, vis-à-vis des mœurs de son époque.

O tempora, o mores !
Senatus haec intellegit, consul videt ; hic tamen vivit. Vivit ?

— Cicéron, Catilinaires

« Ô temps, ô mœurs !
Le sénat sait ces choses, le consul les a vues et pourtant il vit. Il vit ? »

— Catilinaires

Cette expression n'avait cependant rien d'ironique chez Cicéron, dont l'ouvrage Des Devoirs rappelle la très grande rigueur morale : il juge par exemple inacceptable de cacher des informations de conjoncture aux acheteurs pour vendre ses denrées plus cher[réf. souhaitée].

Parodie[modifier | modifier le code]

Cette citation est reprise notamment dans les albums d'Astérix :

Dans le film Le Gentleman d'Epsom de Gilles Grangier, sorti en 1962.

Dans la bande-dessinée "Les Petits Desseins d'Achille Talon", p. 34, sous la forme parodique "o tempora, o morasses"[1].

Ainsi que dans le poème O, tempora! O, mores! d'Edgar Allan Poe.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « GREG-Les petits desseins d'Achille Talon - Gag 454 », sur HUBERTY & BREYNE GALLERY (consulté le 11 juin 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :