Georges Aminel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Aminel
Nom de naissance Jacques Georges Maline
Naissance
Clichy, Hauts-de-Seine
Nationalité France Française
Décès (à 84 ans)
Paris
Profession acteur

Jacques Georges Maline, dit Georges Aminel, est un acteur français né le à Clichy et mort le à Paris.

Très actif dans le doublage — il a post-synchronisé en français de nombreuses vedettes, parmi lesquelles Yul Brynner et Orson Welles, mais aussi Sylvestre le chat et Dark Vador — [1], il était une voix familière du grand public français

Biographie[modifier | modifier le code]

De père martiniquais et de mère picarde, Georges Aminel débute au théâtre en 1942. Il travaille notamment avec Gaston Baty et Jean Cocteau dont il crée L'Aigle à deux têtes en 1946 aux côtés de Jean Marais et Edwige Feuillère. À la télévision, il joue notamment dans un des tout premiers feuilletons, Le Temps des copains de Robert Guez et Jean Canolle, en 1961. Dans un des épisodes, son personnage, le musicien Jess Blink, confie : « J'ai choisi ce nom pour faire américain, mon vrai nom c'est Aminel ».

Il est le premier acteur noir à entrer à la Comédie-Française en 1967. Il en démissionne au moment d'être nommé sociétaire en 1972, insatisfait des rôles qui lui sont confiés : « Je suis trop blanc, trop noir, le cheveu trop crépu ou pas assez. [...] C'est bien simple, j'ai passé mon temps à me barbouiller et à prendre un accent. Les faits sont là : j'ai débuté dans un rôle de Polynésien muet et depuis je ne compte pas les personnages de chamelier juif, brésilien ou arabe que j'ai endossés. Alors, si parce que mon père est Antillais, je dois toute ma vie incarner des Sud-Américains explosifs ou des Indigènes fanatiques, je préfère arrêter[2]. »

Il se consacre dès lors de façon quasi exclusive au doublage, qu'il pratique depuis le milieu des années 1950, prêtant sa voix grave à des acteurs tels que Yul Brynner, Lee Marvin, Orson Welles ou encore Vittorio Gassman. Il reste cependant surtout célèbre pour avoir interprété la voix française de Dark Vador dans trois épisodes de la saga Star Wars : L'Empire contre-attaque (1980), Le Retour du Jedi (1983) et La Revanche des Sith (2005), film pour lequel il sort d'une retraite de dix-sept ans.

Il a également prêté sa voix à Sylvestre le chat dans la série des Looney Tunes et au Joker dans la série télévisée Batman (1966–1968).

Il meurt le et est incinéré au cimetière du Père-Lachaise. Ses cendres sont déposées au columbarium (87e division, case 24 722).

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Les dates avant 1954 (en italique) indiquent les sorties initiales des films pour lesquels Georges Aminel a participé aux doublages tardifs ou aux redoublages.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Voix-off[modifier | modifier le code]

Livres audio[modifier | modifier le code]

  • Tom Sawyer et ses amis (2001) : voix de Joe l'indien
  • Mabô et la hyène (2004) : voix du narrateur

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rencontres autour du doublage, Éditions Objectif Cinéma (2006)
  2. Entretien avec Marion Thébaud, Le Figaro du 20 juin 1979, cité par Africultures.
  3. Feuilleton télévisé exploité au cinéma
  4. Doublé en 1968.[réf. nécessaire]
  5. Doublé seulement en 1969.
  6. Doublé seulement en 1964.
  7. Saison 1, épisode Rusty joue les cupidons
  8. Saison 1, épisode Rintintin et le Chef apache
  9. Saison 1, épisode Une enquête difficile