Fan art

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fan art d'un personnage appelé Mahuri, inspiré de Mahoro (Mahoromatic, 1998) et Haruhi (La Mélancolie de Suzumiya Haruhi, 2003).

Le fanart ou fan art, terme issu de l'anglais, est une œuvre réalisée par un fan et s’inspirant (ou reproduisant) d'un ou de plusieurs personnages, d'une scène, ou de l’univers d’une œuvre existante, qu’elle soit littéraire, picturale ou audiovisuelle.

Ce terme ne se limite pas arts graphiques. Le cosplay consiste ainsi à recréer le costume d'un personnage pour le porter, tandis que des anime music video sont des films amateurs reprenant des scènes d'animes.

Définition[modifier | modifier le code]

Classiquement, le fanart peut n'être qu'inspiré de la description de l'auteur original du livre ou de l'image de l'acteur ou du personnage du film ou de l'animation considérée. Un exemple est celui des livres et des films sur Harry Potter, dont les fanarts ne ressemblent pas forcément aux acteurs mais ne reprennent que les traits caractéristiques des personnages : lunettes et cicatrices pour Harry Potter, cheveux blonds et traits aristocratiques pour Drago Malefoy.

Le prérequis d'un fanart est avant tout d'être reconnaissable (il doit permettre de distinguer qui est représenté, quel est le lieu si c'est un lieu du canon, etc.)

Pour Aurélien Bellanger, « c’est une sous-branche de l’art naïf, un art modeste, au sens que lui prête le peintre Hervé Di Rosa[1]. »

Droit d'auteur[modifier | modifier le code]

Le fanart se différencie des dessins dépeignant des personnages inventés par l'auteur du dessin (nommés communément « originaux ») par le fait qu'il est la représentation d'un héros existant. Dans certains pays, ceci constitue une violation de droit d'auteur : l'auteur, fixant les modalités de l'utilisation de son œuvre, peut engager une action en contrefaçon contre toute exploitation non autorisée et, en vertu du droit au respect de l'intégrité de l'œuvre, peut s'opposer à toute modification ou déformation de son œuvre.

Vente de fanart[modifier | modifier le code]

La production et la vente de fanart n'est en principe pas autorisée. Ce serait une violation des lois de copyright. Cependant l'auteur d'un fanart peut éventuellement contourner ces écueils légaux en invoquant le droit de caricature d'une œuvre, ou en ne retirant aucun profit de la vente de fanart.

Les profits peuvent être reversés à une association par exemple. Ceci est une méthode très courante dans le fanzinat : les fanzines contiennent souvent un « disclaimer », citant les auteurs respectifs des œuvres employées pour les fanart et fanfiction et déclinant tout droit et tout profit fait sur ces reproductions.

Manga et animation[modifier | modifier le code]

Dans le cas des mangas et de l'animation japonaise, certains « goodies » (produits dérivés tels que cartes, autocollants, badges, papiers à lettre, etc.) en vente dans les boutiques spécialisées ou par des amateurs ne sont pas des images officielles mais des fanarts.

Le Dōjinshi, manga amateur utilisant les personnages ou l'intrigue de mangas existant, est un marché extrêmement florissant au Japon. Plusieurs mangaka ont ainsi commencé leur carrière en tant que dōjinshika.

Youtubeurs[modifier | modifier le code]

Les œuvres fanarts peuvent également représenter des youtubeurs, dans des univers s'inspirant de ceux de leurs vidéos. Cette pratique est généralement appréciée, voire encouragée par les youtubeurs proprement dits, ces derniers les diffusant parfois via les réseaux sociaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]