Bandung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bandung (homonymie).
Bandung
(id) Kota Bandung
Bandung Drapeau de Bandung
Drapeau
Image illustrative de l'article Bandung
Noms
Nom Indonésien Kota Bandung
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Province d'Indonésie Java occidental
Maire Ridwan Kamil[1]
Démographie
Population intra muros 2 575 478 hab. (2014)
Densité 15 330 hab./km2
Population métropole 7 414 560 hab.
Densité 3 345 hab./km2
Groupe ethnique Soundanais
Langue Soundanais
Géographie
Coordonnées 6° 54′ 53″ S 107° 36′ 36″ E / -6.91474, 107.616° 54′ 53″ Sud 107° 36′ 36″ Est / -6.91474, 107.61  
Altitude Max. 768 m
Superficie 16 800 ha = 168 km2
Superficie métropole 221 660 ha = 2 216,6 km2
Île Java
Divers
Fondé en 1488
Localisation
Image illustrative de l'article Bandung
Liens
Site officiel www.bandung.go.id

Bandung (prononciation : /bɑ̃duŋ/écouter) (ou Bandoeng en néerlandais et en indonésien jusqu'en 1947), est une ville d'Indonésie, située dans l'ouest de l'île de Java.

La ville est la capitale de la province de Java occidental. Elle a le statut de kota. Sa population était de 2 511 000 en 2004, soit une densité de 15 500 habitants/km².

Bandung est le siège du Diocèse de Bandung.

Bandung est également le nom du kabupaten dans lequel se trouve la ville. Son chef-lieu est Soreang. Le kabupaten, de création plus ancienne que la ville, est une entité administrative distincte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Scène de rue à Bandung (1908)
Le Gedung Merdeka où s'est tenue la conférence de Bandung en 1955

La tradition sundanaise fait remonter la fondation du kabupaten de Bandung à 1488, à l'époque du royaume de Pajajaran.

Une charte royale (piagam) datée du 20 avril 1641 stipule que le Sultan Agung du royaume de Mataram élève le tumenggung (fonctionnaire royal) Wiraangunangun à la dignité d' adipati (préfet).

En 1704, à la suite d'une rencontre à Cirebon entre la VOC (compagnie néerlandaise des Indes orientales) et les bupati de la région du Priangan (hautes terres de l'ouest de Java et cœur du pays soundanais), Ardisuta est nommé bupati avec le titre de Tumenggung Anggadiredja I.

En 1799, la VOC est déclarée en faillite par le gouvernement hollandais, qui reprend ses actifs. L' adipati est alors Wiranatakusuma II.

En 1808, Herman Willem Daendels, nommé gouverneur-général des Indes néerlandaises par Louis Bonaparte, roi de Hollande, réforme l'administration coloniale et fait construire une "Grande route postale" (Groote Postweg) reliant l'ouest de Java à l'est. En 1809, Wiranatakusumah II ordonne le déménagement de sa résidence à Karapyak (aujourd'hui Dayeuh Kolot) au bord de la rivière Cikapundung.

En 1810, Daendels marque le point central de la nouvelle ville de Bandung avec un bâton, en déclarant : “Zorg, dat als ik terug kom hier een stad is gebouwd!” ("Veillez à ce qu'une ville soit construite ici lorsque je reviendrai!"). L'année suivante, il ordonne aux bupati de Bandung et Parakanmuncang d'y emménager leur résidence.

En 1955, s'est tenue la conférence de Bandung. Un musée commémore cet événement historique.

Administration[modifier | modifier le code]

La ville est passée d'une superficie de 19 km² en 1906, à 168 km² en 1987. Elle est divisée en 26 cantons ("Kecamatan") et 139 villages ("Kelurahan"). Un maire ("walikota") dirige toute cette administration. Depuis 2008 il est directement élu par les électeurs, alors qu'auparavant il était élu au suffrage indirect.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2005, la population de Bandung était de 2,290,464[2]. Le recensement de mai 2010 aboutit à un résultat de 2,393,688 personnes[3], et la dernière estimation officielle de 2014 était de 2,575,478 personnes, faisant de Bandung la troisième ville d'Indonésie.

La plupart des habitants de Bandung sont Soundanais.Most of Bandung's population are of Sundanese descent. Les Javanais forment la plus forte minorité et sont originaire des autres provinces de 'île. Les Minangkabau, les Bataks et les Chinois d'Indonésie forment les autres principales minorités.

Sections administratives[modifier | modifier le code]

Bandung est divisée en 30 districts[4] (kecamatan), listés ci-dessous avec la population correspondante[5]:

Panorama[modifier | modifier le code]

Vue vers le sud


Transport[modifier | modifier le code]

Gare de Bandung

Urbain[modifier | modifier le code]

Les Taxis sont très nombreux. Les plus facilement accessibles sont les minibus appelés angkot ( de angkutan=transport et de kota=ville). Ils sont privés, bon marchés, et opèrent dans toute la ville[6]. Les bus municipaux, appelés DAMRI, se trouvent sur des axes plus majeurs. Bandung a deux terminaux de bus urbains: Leuwipanjang, desservant les bus de l'ouest, et Cicaheum pour eux de l'est. Les deux étant saturés, ils seront remplacés par un plus grand à Gedebage, ces deux terminaux ne couvriront ainsi que le centre-ville. L'emplacement de cette grande station sera proche de la gare de Gedebage[7].

32 stations du Trans Metro Bandung (semblable au TransJakarta) longeant la rue Soekarno-Hatta seront mises en plaes en août 2011, auxquels s'ajouteront en renfort 30 bus supplémentaires[8].

Depuis le 21 juin 2011, DAMRI a mis en place deux bus sur la ligne Cibiru-Kebon Kelapa réservés uniquement aux femmes, chauffeur inclus, pour répondre à certaines attentes de type religieux[9].

Le 5 août 2011, Jusuf Kalla annonce son intention de construire un réseau de monorail à Bandung[10].

Routier[modifier | modifier le code]

Bandung est desservie par autouroute depuis Jakarta. Une autoroute à péages appelée Route de Cipularang, connectant Jakarta, Karawang, Purwakarta, Padalarang et Bandung, a été inaugurée en mai 2005. Elle reste le moyen le plus rapide pour relier la ville à la capitale, à savoir une heure et demie en moyenne. Il existe trois autre possibilités: la route de Puncak (Jakarta-Cianjur/Sukabumi-Bandung), la route de Purwakarta (Jakarta-Cikampek-Purwakarta-Cikalong Wetan-Padalarang-Cimahi-Bandung) et la route de Subang (Jakarta-Cikampek-Subang-Lembang-Bandung).

Ferroviaire[modifier | modifier le code]

Bandung possède deux grandes gares, la gare de Bandung et la gare de Kiaracondong, ainsi que d'autres gares plus modestes, comme la gare de Cimindi, la gare d'Andir, la gare de Ciroyom, la gare de Cikudapateuh, et la gare de Gedebage (seulement pour le fret). À l'ouest, elles connectent Bandung à Cianjur, Jakarta, Purwakarta, Bekasi, Karawang et Cikampek, et à l'est Surabaya, Yogyakarta et Surakarta . Le train est aussi un moyen de transport en commun très prisé pour les habitants vivant en banlieue de Bandung, notamment pour ceux de Cimahi, Padalarang, Rancaekek, Cicalengka and Cileunyi.

Aérien[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Bandung Husein Sastranegara

L'aéroport international Husein Sastranegara relie la ville aux principales villes d'Indonésie ainsi qu'à Kuala Lumpur en Malaisie et à Singapour. C'est aussi le site du constructeur aéronautique national, la société PT Dirgantara Indonesia ou Aérospatiale indonésienne.

Culture et tourisme[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

La ville de Bandung possède un petit patrimoine de construction de style "Art déco", ainsi que des maisons typique de l'architecture coloniale des années 1930. Henri Maclaine-Pont était un des premiers architecte néerlandais à combiner chaque style architectural aux traditions locales. Selon lui, l'architecture moderne devait interagir avec l'histoire local et tout élément autochtone[11]. En 1920, Pont dessine les plans de la première université technique des Indes néerlandaises, la Technische Hogeschool te Bandung (aujourd'hui Institut technologique de Bandung), après quoi il y fut appelé comme professeur d'architecture.

Exemple notable du style Art Deco d'Albert Aalbers in 1939 pour lequel Bandung est renommé

En même temps un autre architecte néerlandais, J Gerber, designe le Gouverments Bedrijven (Siège du gouvernement), en vue, d'après les intentions du gouvernement colonial, de déplacer la capitale de Jakarta à Bandung. Le bâtiment est l'exemple d'un mélange harmonieux de styles Occidental et Oriental, comme les arches de style Renaissance Italienne sur l'aile ouest, ou encore les pagodes de type Thaïlandaises en son milieu. Le bâtiment est connu sous le nom de Gedung Sate, appelé ainsi à cause de la structure présente sur le toit en forme de sate. Il est aujourd'hui le siège du gouvernement provincial de Java Ouest, ainsi que la chambre des élus de la même province.

Ce type d'architecture fuit suivi par de nombreux architectes néerlandais à Bandung. Dans les années 1930, était quasiment devenu un laboratoire d'architecture. Albert Aalbers introduit une touche d'architecture expressionniste en désignant la banque DENIS (1936) et en rénovant l'Hôtel Savoy Homann (1939).style to the Art Deco by designing the DENIS bank (1936) and renovated the Savoy Homann Hotel (1939). C.P.W. Schoenmaker laisse également une forte empreinte à Bandung, en donnant naissance à la Villa Isola (1932), l'Hotel Preanger (1929), le Q.G militaire (1918), le Gedung Merdeka (1921) et le Bâtiment du Rectorat de l'ITB (1925)[11].

Sports[modifier | modifier le code]

A Bandung évolue l'équipe de football du Persib Bandung, qui joue en Indonesia Super League, et est basée au stade Siliwangi. Deux autre équipes, le Pelita Bandung Raya Football Club et le Persikab, jouent aussi en première ligue, et partagent le stade Si Jalak Harupat à Soreang, la capitale du Kabupaten de Bandung. À Bandung se pratique aussi intensément le badminton, le cyclisme, notamment sur les routes de montagne de Lembang et Dago, ainsi que le golf et ses diverses compétitions organisées autour de Bandung

Enseignement[modifier | modifier le code]

Bandung est le siège de plusieurs établissements d'enseignement supérieur parmi les plus prestigieux d'Indonésie.

L'Institut technologique de Bandung

L'Institut technologique de Bandung, créé à l'époque coloniale, est la plus ancienne école d'ingénieurs d'Indonésie et une des institutions d'enseignement supérieurs les plus réputées du pays.

L'université Padjadjaran est une des premières universités créées par l'Indonésie indépendante.

Bandung possède un Musée de Géologie de renom (sections sur les fossiles, les volcans, les ressources naturelles minéralogiques, etc.).



Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]