Juziers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juziers
Mairie
Mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Limay
Intercommunalité Vexin Centre Seine Aval
Maire
Mandat
Philippe Ferrand
2014-2020
Code postal 78820
Code commune 78327
Démographie
Gentilé Juziérois
Population
municipale
3 781 hab. (2011)
Densité 383 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 59′ 36″ N 1° 50′ 47″ E / 48.9933333333, 1.8463888888948° 59′ 36″ Nord 1° 50′ 47″ Est / 48.9933333333, 1.84638888889  
Altitude Min. 17 m – Max. 185 m
Superficie 9,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Juziers

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Juziers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Juziers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Juziers

Juziers est une commune du département des Yvelines, dans la région Île-de-France, en France, située à 10 km environ à l'est de Mantes-la-Jolie.

Juziers est une « ville porte » du Parc naturel régional du Vexin français et est candidate pour intégrer le parc en 2005.

Le nom de Juziers dériverait d'un nom d'origine germanique, Giso ou Gesei.

Ses habitants sont appelés les Juziérois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de Juziers dans les Yvelines.

Située sur la rive nord de la Seine, Juziers est une commune résidentielle et rurale, dont la partie nord vallonnée et boisée est à la limite du Vexin français.

Elle est limitrophe de Gargenville à l'ouest, de Brueil-en-Vexin et Oinville-sur-Montcient au nord, de Mézy-sur-Seine à l'est. Au sud, la Seine la sépare de la commune d'Aubergenville. Elle englobe une partie de l'île de Mézy.

La commune est desservie par la RD 190 qui relie Limay à Poissy par la rive nord de la Seine, et par une gare de la ligne ferroviaire Paris-Saint-Lazare-Mantes-la-Jolie via Conflans-Sainte-Honorine.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Juziers

Les armes de Juziers se blasonnent ainsi :
de gueules à deux clefs passées en sautoir d'argent et à l'épée brochant en pal du même, à l'écusson d'azur semé de fleurs de lys d'or brochant en abîme sur le tout

Ce blason reprend les armes de l'abbaye Saint-Père-en-Vallée, l'écusson central figurant le blason de l'Île-de-France[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 781 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 088 1 119 984 1 011 1 029 1 030 1 000 958 884
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
809 805 838 800 800 708 695 723 720
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
706 776 765 897 1 052 1 116 1 084 1 073 1 159
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
1 557 1 895 2 348 2 558 3 164 3 370 3 652 3 781 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,4 %, 15 à 29 ans = 18,6 %, 30 à 44 ans = 22,3 %, 45 à 59 ans = 22,9 %, plus de 60 ans = 14,7 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 20,1 %, 15 à 29 ans = 17,5 %, 30 à 44 ans = 22,1 %, 45 à 59 ans = 22,9 %, plus de 60 ans = 17,3 %).
Pyramide des âges à Juziers en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,3 
3,2 
75 à 89 ans
4,4 
11,5 
60 à 74 ans
12,6 
22,9 
45 à 59 ans
22,9 
22,3 
30 à 44 ans
22,1 
18,6 
15 à 29 ans
17,5 
21,4 
0 à 14 ans
20,1 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les maires de Juziers[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1788 1789 Valentin Lebœuf   Syndic
1790 1790 Jacques Ozanne    
1790 1791 Jean Ledoux    
1791 1792 Louis Charpentier    
1792 1795 François Levieil    
1795 1800 quatre agents municipaux    
1800 1806 Jacques Leclerc    
1800 1806 Jacques Leclerc    
1806 1810 Nicolas Chappée    
1810 1815 H. Carie Saint-Clément    
1815 1816 Jean-Pierre Levieil    
1816 1821 H. Carie Saint-Clément    
1821 1822 Jean-Nicolas Langot    
1822 1828 Nicolas Duvivier    
1828 1848 Joseph Audin    
1848 1861 François Auger    
1861 1870 Jules Émile Delapalme   notaire, député
1870 1871 Barthélémy Chappée    
1871 1881 Jean-Louis Langot    
1881 1888 Vincent Racine    
1888 1893 Eugène Levieil    
1893 1896 Joseph Charpentier    
1896 1911 Émile Gilbert    
1911 1923 Julien Busson-Billault   avocat, sénateur
1923 1925 Joseph Jérôme    
1925 1930 Jules Dennery    
1930 1944 Georges Ozanne    
1944 1947 Ch.Leguillette    
1947 1971 Paul Doucet    
1971 1995 Michel Ozanne    
juin 1995 mars 2008 Michel Remiot[7]    
mars 2008 en cours Philippe Ferrand[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Juziers appartient au canton de Limay et est rattachée à la Communauté d'agglomération Vexin Centre Seine Aval. Elle est aussi incluse dans le territoire de l'opération d'intérêt national Seine-Aval[8].

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la huitième circonscription des Yvelines, circonscription mi-rurale, mi-urbaine du nord-ouest des Yvelines centrée autour de la ville de Mantes-la-Jolie, dont le député est Cécile Dumoulin (UMP).

Au plan judiciaire, Juziers fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[9],[10].

Culture[modifier | modifier le code]

Panorama vers 1910

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ghislaine Denisot, Jean Leblond et Maurice Morin, Juziers dans l'histoire, éditions JDH,‎ 2008, 240 p. (ISBN 978-2-9532427- -6[à vérifier : isbn invalide]).
  • Michel Ozanne, Juziers pendant la Révolution : 1789-1795, M. Ozanne,‎ 1971, 125 p..
  • Eugène Lefèvre-Pontalis, Monographies des églises de Juziers, Meulan et Triel, Versailles, Cerf et fils, imprimeurs de la Préfecture,‎ 1886, 46 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Juziers », Union des maires des Yvelines (consulté le 18 avril 2011).
  2. Le Patrimoine des communes des Yvelines, Paris, Éditions Flohic, coll. « Le Patrimoine des communes de France »,‎ août 2000, 1155 p. (ISBN 2-84234-070-1), p. 378.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. « Évolution et structure de la population à Juziers en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  6. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  7. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ 29 mars 2001.
  8. « Les communes et les intercommunalités du territoire de l’OIN Seine Aval », Epamsa (consulté le 19 avril 2011).
  9. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  10. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  11. a et b Ghislaine Denisot, Jean Leblond et Maurice Morin, Juziers dans l'histoire, éditions JDH,‎ 2008 (ISBN 978-2-9532427- -6[à vérifier : isbn invalide]), p. 213-216.