Jacques Chancel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chancel (homonymie).

Jacques Chancel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jacques Chancel au salon du livre Radio France, 26 novembre 2011

Nom de naissance Joseph Crampes
Naissance 2 juillet 1928 (86 ans)
Ayzac-Ost (Hautes-Pyrénées)
Nationalité Drapeau de France Français
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Jacques Chancel à gauche et son invité Jacques Rigaud sur le plateau de l'émission « Lignes de mires » (France 3), le 12 avril 1996

Jacques Chancel, de son vrai nom Joseph Jacques André Régis Crampes, est un journaliste et écrivain français né le 2 juillet 1928 (86 ans) à Ayzac-Ost (Hautes-Pyrénées).

Il fut notamment l'animateur durant 22 ans de l'émission quotidienne Radioscopie sur France Inter.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un menuisier d'Ost, sa famille maternelle vient d'Aubisque et sa famille paternelle de Salles, tous deux originaires du Lavedan, en Bigorre, il est élève à l'école de Betharam[réf. nécessaire]. Il fait l'École des transmissions de Montargis[1] et revendique être né en 1931, à la suite d'une modification de son instituteur qui lui a ainsi permis de se rendre en Indochine.

Correspondant de guerre en Indochine à dix-sept ans, il parcourt ensuite de 1950 à 1958 tout le Sud-Est asiatique et termine ses études entre Saïgon et Pékin.

En 1968, après avoir dirigé L’Heure de Paris, Paris-Jour, il crée Radioscopie et présente, vingt années durant, 6 826 émissions sur France Inter[2], où il reçoit des personnalités contestées, comme Lucien Rebatet ou Monseigneur Lefebvre[3]. Viennent ensuite d’autres programmes, dont Figures de proue. Dans le même temps il participe à la création de la chaîne de télévision Antenne 2. En 1971, il présente dans Italiques, la publication de onze des six cent soixante entretiens de Radioscopie chez Robert Laffont.

Il dirige la collection « Idée fixe » aux Éditions Julliard et publie Les moins de seize ans de Gabriel Matzneff en 1974.

Après avoir créé Grand Amphi de 1971 à 1972[4], il anime durant de longues années son émission phare Le Grand Échiquier de 1972 à 1989[5]. Il présente ensuite par ailleurs l'émission Lignes de mire sur France 3 de 1994 à 1998.

Jacques Chancel est aujourd’hui administrateur du groupe Canal+ et conseiller du président Bertrand Méheut. Il est membre du Haut Conseil de la Francophonie.

Lorsque interrogé sur l'ère télévisuelle qui lui a succédé, il s'en prend sévèrement aux producteurs de télévision qui n'ont d'autre originalité que de piller l'héritage de l'INA à leur avantage[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il divorce d'abord et se remarie avec Martine Labrosse, née le 20 octobre 1950, avec qui il a deux enfants.

Animateur de télévision[modifier | modifier le code]

  • 1971-1972 : Grand Amphi (Deuxième chaîne couleur de l'ORTF)
  • 1987 : Téléthon (Antenne 2)
  • 1972-1989 : Le Grand Échiquier (Deuxième chaîne couleur de l'ORTF) et (Antenne 2)
  • 1994-1998 : Lignes de mire (France 3)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Essais
  • L'Eurasienne, éditions Catinat, Saïgon, 1950.
  • Mes rebelles, éditions Catinat, Saïgon, 1953.
  • Le Temps d'un regard, Hachette Littérature, 1978, prix de l’Académie française.
  • Tant qu'il y aura des îles, Hachette Littérature, 1980, prix des Maisons de la Presse ; nouv. éd. Le Rocher, 2004.
  • Le Livre des listes, écrit en collaboration avec Marcel Jullian, Olivier Orban, 1980.
  • Franchise postale, écrit en collaboration avec Marcel Jullian, Mazarine, 1983.
  • Le Guetteur de rives, journal, Grasset, 1985.
  • Le Livre franc, Actes Sud, 1986.
  • Le Désordre de la vie, journal, Grasset, 1991.
  • Le Journal d'un voyeur, journal, Grasset, 1997.
  • L'Or et le Rien, journal, Plon, 1999, Prix Vérité 1999 de la ville de Le Cannet.
  • Fugacités, Plon, 2001.
  • Nouveau Siècle : journal 1999-2002, Le Rocher, 2003.
  • Il fera bleu : journal 2002-2005, Le Rocher, 2005.
  • Le Prince ou le Festin des fous, XO éditions, 2006.
  • Les Années turbulentes 2005-2007, Plon, 2007.
  • L'Inachevé, Séguier, 2009.
  • N'oublie pas de vivre, Journal 2007-2010, Flammarion, 2011.
  • Dictionnaire amoureux de la télévision, Plon, 2011.
  • La nuit attendra, Flammarion, 2013[7].
  • Pourquoi partir?, Flammarion, 2014.
Anthologie
  • La Mémoire de l'encre, les 365 plus belles pages de la littérature française, Édition 1, 2001.
Entretiens
Album illustré
  • Le Guide de l'enfant, Nathan, 1975.
  • Le Grand Échiquier, Le Chêne, 1983.
  • Le Tour de France d'antan : Les pionniers de la grande boucle, HC éditions, 2013.

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J'ai été vieux trop tôt, La Dépêche
  2. Indiqué dans la chronique de France Inter recensant son livre N'oublie pas de vivre, 21 mai 2011.
  3. Technikart, 5 février 2014, Frédéric Taddeï : « Tout ce qui n'est pas interdit est autorisé. »
  4. « Grand amphi - L'Encyclopédie des émissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 4 décembre 2012)
  5. « Le Grand échiquier - L'Encyclopédie des Émissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 27 août 2013)
  6. Ozap.com
  7. "Jacques Chancel se souvient de l'Indochine", Le Figaro, 4 décembre 2013
  8. Décret du 11 juillet 2008 publié au JORF du 13 juillet 2008.