Maurice Mességué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Mességué

Maurice Mességué (né le 14 décembre 1921 à Colayrac-Saint-Cirq en Lot-et-Garonne) est un passionné d'herboristerie et écrivain français. Il a contribué à vulgariser l'utilisation des plantes médicinales auprès du grand public dans les années 1970 par de nombreux ouvrages et une ligne de produits à son nom.

Il affirme avoir soigné plusieurs grands de ce monde : Mistinguett, Édouard Herriot, Winston Churchill, Maurice Utrillo, Jean Cocteau et le chancelier allemand Konrad Adenauer. Raymond Poulidor affirme qu'il lui doit sa seconde carrière à partir de 1971.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, paysan du Gers, lui transmet son savoir des plantes et des fleurs. Celui-ci lui apprend à soigner et guérir, art que Maurice Mességué approfondit tout au long de sa vie.

Établi à Fleurance, il s'occupe surtout des malades chroniques délaissés par la médecine officielle. Malgré cette décision, il est poursuivi à plusieurs reprises par l'Ordre des médecins français. Il a obtenu un non-lieu dans plusieurs poursuites, ou a dû verser un dédommagement symbolique.

Il crée en 1958 le Laboratoire des herbes sauvages qui deviendra par la suite Les Laboratoires Maurice Mességué.

En 1971, il est élu maire de Fleurance et sera élu au conseiller général du Gers. il restera le premier magistrat de la ville jusqu'en 1989. Il échouera néanmoins à devenir député.

Outre sa renommée qui permettra à la ville d'acquérir une bonne notoriété, Maurice Mességué permettra à Fleurance d'être par 5 fois le théâtre du Tour de France dont 2 fois comme départ de la célèbre épreuve.

Pour continuer son œuvre, il fonde l'Institut Maurice Mességué en 1994.

Auteur notamment de C'est la nature qui a raison, il se bat également pour contribuer à un meilleur respect des ressources naturelles.

Maurice Mességué est considéré comme l'un des précurseurs en Europe de la phytothérapie anticipant de plusieurs années un mouvement vers un retour à l'utilisation des plantes en matière de bien-être et de beauté.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]