Correspondant de guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

correspondant de guerre

War correspondent typing his despatch.jpg

Correspondant de guerre britannique tapant sa dépêche près d'Arnhem en septembre 1944.

Un correspondant de guerre est un journaliste qui rapporte des faits relatifs à un conflit militaire. Il peut se trouver dans les zones de combat, intégré dans une des forces en présence, ou plus à l'arrière. Il peut étudier les aspects militaires et politiques, mais aussi les aspects diplomatiques, économiques et humanitaires.

Ces dernières décennies, le reportage de guerre a notamment trouvé ses lettres de noblesse lors du siège de Sarajevo, de la guerre d'Afghanistan, de celle d'Irak, du conflit israélo-palestinien et récemment en Libye.

Parmi les anciens grands correspondants de guerre figurent des écrivains tels que Ferdinando Petruccelli della Gattina, Ernest Hemingway, Joseph Kessel, George Orwell, Jack London, Albert Londres, Lucien Bodard, Jean Lacouture, Curzio Malaparte, Evelyn Waugh, Ryszard Kapuściński, Olivier Todd, Jean-Claude Guillebaud, Olivier Weber, Arturo Pérez-Reverte, Jean Rolin, Jean Hatzfeld, John Dos Passos, Vassili Grossman [1].

Parmi les grands correspondants de guerre des dernières décennies figurent John F. Burns, Patrick Chauvel, Marie Colvin, Luc Delahaye, Robert Fisk, Sebastian Junger, Anthony Loyd, Christopher Morris, James Nachtwey, Anne Nivat, Rémy Ourdan, Laurent Van der Stockt

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]