Cholon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cholon
Pagode Quan Am
Pagode Quan Am
Administration
Pays Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Géographie
Coordonnées 10° 44′ 56″ N 106° 39′ 00″ E / 10.749, 106.65 ()10° 44′ 56″ Nord 106° 39′ 00″ Est / 10.749, 106.65 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam

Voir la carte administrative du Viêt Nam
City locator 14.svg
Cholon

Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam

Voir la carte topographique du Viêt Nam
City locator 14.svg
Cholon

Cholon (du vietnamien : Chợ Lớn) est un quartier de Hô-Chi-Minh-Ville (anciennement Saïgon), au Viêt Nam. Cholon se caractérise par son commerce du riz, ainsi qu’une très forte communauté chinoise implantée à la fin du XVIIIe siècle. Situé jadis à l'écart de la ville, il fait aujourd'hui partie de ses 5e et 6e arrondissements.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1778, la communauté chinoise vivant à Biên Hòa fut attaquée par les Tay Son pour son soutien aux Nguyen. Elle se réfugia à Cholon, qui devint une ville en 1879. Elle se trouvait alors à 11 km de Saigon. Devenues limitrophes, les deux villes furent fusionnées le 27 avril 1931 sous le nom Saïgon-Cholon. Ce nom fut réduit en Saïgon en 1956.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Francis Garnier (1836-1873), officier de marine français, inspecteur aux Affaires indigènes en Cochinchine, chargé du quartier chinois de Saïgon, était surnommé « le petit préfet de Cholon »[1].
  • Yvon Petra (1916-1984), joueur de tennis français, est né à Cholon.
  • André Truong Trong Thi (1936-2005), fondateur de la société qui a commercialisé le premier micro-ordinateur, le Micral.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gontran de Poncins, Une ville chinoise, André Bonne, 1958 (réédition Actes Sud, 1994, ISBN 2-7427-0166-4), reportage littéraire sur Cholon en 1955, avec des illustrations de l'auteur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. cf. p. 83 dans : Gérard Gilles Epain, Indo-Chine: une histoire coloniale oubliée, Editions L'Harmattan, 2008, Collection Recherches asiatiques, 527 p. (ISBN 229604073X) (Google Books)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]