Hospodar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hospodar ou gospodar est un terme d’origine slave, qui signifie « seigneur qui donne », « souverain » (Gospod = seigneur ; dar = don, offrande).

Étymologie et usage slave[modifier | modifier le code]

C’est un dérivé de gospod, seigneur, et est parent de gosudar, qui signifiait d’abord souverain, et qui était aussi en usage en Moscovie comme forme de politesse, équivalente à sieur. La prononciation hospodar du mot écrit gospodar dans toutes langues slaves sauf une, qui ont conservé l’alphabet cyrillique, n’est pas due à l’influence de l’ukrainien, mais plutôt au vieux slave de l’église orthodoxe, où le g est fréquemment prononcé h dans les deux langues. En ukrainien, ce titre est spécialement appliqué au maître de maison ou au chef de famille. En roumain le mot gospodar signifie « bon gestionnaire », personne qui tient bien sa maisonnée.

En bulgare, господар (gospodar) signifie « maître ». Les autres dérivés du mot sont le russe господин (gospodine « maître », « Monsieur »), le polonais gospód (« seigneur », « maître »), le tchèque hospod. Toutes ces formes viennent du proto-slave gospodü (господу). Entre l'établissement du régime bolchévik de 1917 en Russie et la fin de ce système en 1991, le terme « gospodin » (monsieur, sieur, monseigneur) a été banni et remplacé par « tovarichtchi » (camarade). Ce dernier est encore en vigueur dans les forces armées russes et biélorusses, et dans les forces de l'ordre de ces deux pays.

Usage en Valachie et Moldavie[modifier | modifier le code]

Les monarques de Valachie et de Moldavie étaient appelés hospodars dans les écrits slaves et slavons du XVe siècle jusqu’en 1866, à côté du titre de voïvode (mot slave signifiant chef de guerre). Il se nommaient eux-mêmes Domn (du latin dominus) lorsqu’ils écrivaient en roumain.

À la fin de l'époque phanariote, alors qu'il avait été porté par de nombreux voïvodes vassaux des sultans ottomans, on considéra que le titre de « Hospodar » était obsolète en raison de la montée en indépendance des principautés roumaines (unies en 1859 sous le nom de Roumanie, qui fut reconnue indépendante en 1878). « Hospodar » fut alors écarté au profit de domnitor ou simplement domn, qui continua à être le titre officiel du prince jusqu’à la proclamation du Royaume de Roumanie en 1881.

Autres usages[modifier | modifier le code]

Ils sont généralement satiriques: