Maréchal (armée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maréchal.

Maréchal du francique *marhskalk, issu du germanique commun *markhaz, lui-même issu du celtique "markh" (cheval), et du germanique *skalkaz « serviteur », littéralement : le serviteur chargé du soin des chevaux.

Ce terme a très tôt désigné des agents du pouvoir royal médiéval, notamment sous son aspect guerrier. Le maréchal, ou les maréchaux, avaient comme rôle de seconder le connétable dans ses fonctions, essentiellement la conduite de la guerre et la juridiction du point d'honneur. Dans certains cas, comme en France, maréchaux et connétables ont également été chargés de la police des grands chemins, ce qui a donné naissance au terme maréchaussée pour désigner la gendarmerie[réf. nécessaire].

Allemagne[modifier | modifier le code]

Plusieurs grades de maréchaux ont existé dans l'histoire allemande. L'empire allemand connaissait le grade de Generalfeldmarschall ("maréchal général de camp"), qui fut utilisé par la République de Weimar et le Troisième Reich. Il s'agissait du grade le plus élevé de la hiérarchie militaire des armées de terre et de l'air jusqu'en 1941 quand Hermann Göring reçut le grade de Reichsmarschall ("Maréchal du Reich" - à ne pas confondre avec la dignité de Reichserzmaschall qui existait dans l’empire romain germanique). On désigne souvent en français le grade de Generalfeldmarschall par le germanisme feld-maréchal.

Le grade de "maréchal de la République démocratique allemande" (Marschall der Deutsche Demokratische Republik) était le plus élevé de l'armée populaire de la République démocratique allemande mais il ne fut jamais attribué.

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

La dignité de comte-maréchal d'Angleterre (earl marshal of England) est un des grands offices de la couronne. À l'origine le lord maréchal secondait le lord grand connétable. Après l'effacement de celui-ci à la fin du Moyen Âge, le comte-maréchal demeura à la tête du College of Arms chargé de toutes les questions d'héraldique et de généalogie. Le titre est porté de façon héréditaire dans la famille Fitzalan-Howard, ducs de Norfolk, et assure à son porteur un siège à la chambre des lords.

Il existe également, dans l'armée de terre britannique, un grade de Field Marshal ("maréchal de campagne") qui correspond au grade le plus elévé de la hiérarchie militaire. Il n'est aujourd'hui plus décerné qu'à des membres de la famille royale. On le désigne souvent en français par le germanisme feld-maréchal.

Dans la Royal Air Force, la plupart des grades d’Air Officers (officiers généraux de l'Air) sont composés à partir de Marshal. On distingue, en ordre hiérarchique croissant, le Air Vice Marshal, le Air Marshal, le Air Chief Marshal et le Marshal of the Royal Air Force ce dernier grade étant l'équivalent de field-marshal pour l'armée de terre ou Admiral of the fleet pour la Royal Navy.

Autriche[modifier | modifier le code]

Il existait dans l'archiduché d'Autriche une dignité de maréchal (Marschall), héréditaire dans la famille de Starhemberg.

Le grade de "maréchal de camp" (feldmarschall) constituait le sommet de la hiérarchie militaire de l'empire d'Autriche, puis de l'Autriche-Hongrie.

Écosse[modifier | modifier le code]

Le rôle du maréchal d'Écosse (Marischal of Scotland) était à peu près similaire à celui du maréchal d'Angleterre, mais il ne conserva plus de rôle effectif à la fin du Moyen Âge. Le titre de lord maréchal puis de comte-maréchal porté de façon héréditaire dans le clan Keith fut réuni à la couronne après la révolte jacobite de 1715.

Égypte[modifier | modifier le code]

Field Marshal insignia

Empire romain germanique[modifier | modifier le code]

Il existait dans l'Empire un grand office d'archimaréchal (Erzmarschall) transmis de façon héréditaire avec le titre d'Electeur de Saxe. En plus de ce grand office on trouvait dans la maison de l'Empereur, une dignité de maréchal (Marschall) transmise de façon héréditaire dans la famille de Pappenheim.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Le titre de « maréchal » (Marshal) est porté par plusieurs agents du maintien de l'ordre américains. Les United States Marshals sont chargés d'appliquer les décisions des cours de justices fédérales, de convoyer les prisonniers et d'assurer la sécurité des tribunaux. Dans de nombreuses collectivités territoriales (villes ou comtés) les marshals sont les agents de police.

Finlande[modifier | modifier le code]

La dignité de « maréchal de Finlande » (Suomen marsalkka), comme le grade de « sous-maréchal » (sotamarsalkka) n'ont été attribués qu'à Carl Gustaf Emil Mannerheim, respectivement en 1942 et en 1933.

France[modifier | modifier le code]

On distingue parmi les différents maréchaux français :

La famille de Lévis-Mirepoix porte le titre de « maréchal de la Foi ». Il remonte à la croisade des Albigeois au XIIIe siècle. La fonction de maréchal, gérant les affaires militaires de l'armée croisée, fut conférée au seigneur Guy Ier de Lévis, qui la fit descendre à ses héritiers.

Ordre de Saint-Jean de Jérusalem[modifier | modifier le code]

Dans l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, aujourd'hui connu sous le nom d'ordre de Malte, la charge de « grand maréchal » allait au pilier (commandant régional) de la Langue d'Auvergne. Il avait en charge toutes les questions militaires de l'ordre et en était le troisième personnage, après le grand maître et le grand commandeur. Cet office fut supprimé à la Révolution lorsque la confiscation des biens de l'ordre aboutit à la suppression de facto de la Langue d'Auvergne.

Pologne[modifier | modifier le code]

La dignité de « maréchal de Pologne » (Marszałek Polski) est l'un des plus grands honneurs militaires du pays. Elle n'a été accordée qu'à six reprises, dont en 1922 à Ferdinand Foch, déjà maréchal de France et Field Marshal britannique.

Russie et Union soviétique[modifier | modifier le code]

Le grade de « maréchal général de camp » (генерал-фельдмаршал) fut créé en 1700 dans l'armée impériale russe sur le modèle de l'armée prussienne. Il fut aboli en 1917. Il est souvent décrit en français par le germanisme feld-maréchal.

Le grade de « maréchal de l'Union soviétique » (Маршал Советского Союза) fut créé en 1935 et constituait le sommet de la hiérarchie militaire.

En 1943 les grades de « maréchal d'arme » (Маршал рода войск) et de « maréchal en chef d'arme » (Главный Маршал рода войск) furent créés. Il s'agissait des deuxième et troisièmes grades de la hiérarchie militaire.

Yougoslavie[modifier | modifier le code]

Le grade de « maréchal de Yougoslavie » (Maršal Jugoslavije) était le grade le plus élevé de l'armée de la république populaire de Yougoslavie. Seul Josip Broz Tito fut promu à ce grade.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Pour maréchal-ferrant (artisan dont le métier est de ferrer les chevaux), voir fer à cheval