Magnat (titre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnat.
Magnat polonais

Magnat (du latin médiéval Magnates) était la dénomination, ou plutôt le titre de courtoisie, donné aux membres de la grande noblesse en Pologne et Lituanie, en Hongrie, en Angleterre. Le titre est apparu dans le haut Moyen Âge.

Un magnat était un grand propriétaire terrien, qui possédait des châteaux, des manoirs, des villes et des villages. Il avait aussi une grande influence sur les affaires du pays. Le titre était héréditaire. On peut le considérer comme l'équivalent de pair héréditaire[1].

En Pologne-Lituanie[modifier | modifier le code]

Il y avait en Pologne 200 à 300 familles de magnats (XVIIIe siècle). Le magnat était un seigneur qui se distinguait de la petite noblesse (appelée szlachta en Pologne) par sa puissance économique et politique.

En Hongrie[modifier | modifier le code]

En Hongrie, Magnat était un titre héréditaire qui désignait depuis 1397 les descendants des « barons du royaume » (Filii baronum ou bárófi en hongrois)[2]. Ces derniers - les descendants - reçurent dans les années 1430 le titre de Magnificus, appellation jusqu'alors réservée aux « barons du royaume ».

Les magnats de Hongrie avaient le droit de siéger à la Diète (Parlement hongrois). À noter que « quiconque descendait en ligne directe d'un magnat était magnat lui-même ». C'est ainsi que l'on vit des magnats siéger en même temps dans les assemblées politiques de pays étrangers et parfois même ennemis de la Hongrie[3],[4]. Ce n'est qu'en 1885, et d'une façon très incomplète, qu'on songea à modifier la composition de la chambre des magnats[5].

Nota Bene :

Il est à distinguer les « barons du royaume » (baron regni), titre le plus élevé et le plus prestigieux, non héréditaire jusqu'en 1498 et désignant à l'origine les personnages revêtant les plus hautes fonctions de l'État, et les « barons naturels de Hongrie » (barones naturales en Hongrie), titre créé en 1487 par le roi Mathias pour récompenser ses plus fidèles partisans.

Ainsi fera-t-on la distinction entre « vrais barons » (veri barones), issus de l'exercice des plus hautes charges, et « barons que de nom » (barones nomine solo), simple titres de noblesse lié à la possession d'une baronnie.

Voir l'article consacré à la noblesse hongroise.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire général de la politique, Volume 2 Par Maurice Block
  2. (en) Upper nobility (Kingdom of Hungary) La haute noblesse dans le royaume de Hongrie
  3. De l'esprit public en Hongrie depuis la Révolution française, A. de Girando
  4. Histoire politique de la Révolution de Hongrie 1847-1849, Irany et Chassin
  5. Le Compromis de 1868 Entre La Hongrie Et La Croatie: Et Celui de 1867 Entre..., Gustave Horn

Articles connexes[modifier | modifier le code]