Fiat Palio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Fiat Palio a été conçue pour être une world car (voiture mondiale). Baptisée du nom de code 178, elle a été développée en plusieurs modèles :

  • berline avec hayon : Fiat Palio 3 et 5 portes, lancée en 1996
  • berline classique 4 portes avec coffre : Fiat Siena, Albea, Petra lancée en 1997 et récemment Fiat Perla pour la Chine en 2006,
  • break : Fiat Palio 5 portes Station Wagon, lancée en 1997
  • pick-up : Fiat Strada lancée en 1998,

Elle prend la succession de la Fiat Duna, peu connue en France, car ce fut un modèle fabriqué dans et pour les pays d'Amérique latine, Argentine et Brésil et exportée en Asie et en Afrique.

La fabrication de la Fiat Palio a débuté en 1996 au Brésil et s'est développée dans bien d'autres pays comme : Argentine, Maroc (1997), Turquie (1998), Inde (2000), Chine (2001), Afrique du Sud (2001) et Russie (2007).

Les capacités de construction cumulées dans le monde sont de 800 000 exemplaires/an. En 2006, il s'en est écoulé plus de 450.000, essentiellement en Amérique du Sud. La Palio sera remplacée en 2010 par un nouveau modèle développé sur une base de Fiat Panda II proposée vers 8 000 €, directement concurrent de la Dacia Logan, doublé peut-être en Inde d'un véhicule encore plus économique sur la base de 3 000 €[1].

Voiture destinée aux marchés émergents, la Fiat Palio - dans toutes ses versions - connait un énorme succès dans tous les pays où elle est commercialisée et notamment au Brésil où le premier moteur 1.8 Flex au monde a été commercialisé en 2004, motorisation qui permet une utilisation distincte ou combinée d'essence et d'alcool. En juin 2006, la gamme Fiat Palio s'enrichit d'une version électrique et d'une version Tétrafuel.

La Fiat Palio a connu trois restyling, le premier en 2001, le second en 2004 et le dernier au tout début 2007.

Elle pourrait être complétée puis remplacée, fin 2008 début 2009, par le projet D200 qui utilisera la base de la Grande Punto.

La première série (1996 - 2001)[modifier | modifier le code]

Fiat Palio 1
Fiat Palio

Marque FIAT Automoveïs
Années de production 1996 - 2001
Production 385 000/an exemplaires
Usine(s) d’assemblage World car - Brésil - Argentine - Inde - Turquie - Chine - Russie
Moteur et transmission
Moteur(s) 1.1 - 1.2 - 1.5 - 1.6 & diesel 1.7
Puissance maximale 54 à 120 ch
Transmission avant
Émission de CO2 161 à 190[2] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 - 4 - 5 portes
Chronologie des modèles
Précédent Fiat Elba

Son lancement intervient en 1996 au Brésil ; elle est construite dans l'usine géante de Betim.

Elle porte le nom de code 178 et comporte quatre versions. La structure repose sur la base de la Fiat Uno locale notablement remaniée dans la rigidité tortionnelle pour s'adapter aux conditions locales.

Immédiatement après sa mise en fabrication dans l'usine Fiat brésilienne, la production débute également dans les usines Fiat en Argentine, Venezuela, Pologne et Maroc dès 1997.

L'année suivante la fabrication débute dans les usines Fiat Tofas en Turquie, Afrique du Sud, Égypte et, à partir de 2002, en Chine.

La seconde série (2001 - 2004)[modifier | modifier le code]

Fiat Palio 2 - 3 - 4
Marque FIAT Automoveïs
Années de production 2001 - 2004
Production 450 000/an exemplaires
Usine(s) d’assemblage World car - Brésil - Argentine - Inde - Turquie - Chine - Russie
Moteur et transmission
Moteur(s) 1.2 - 1.4 - 1.6 - 1.8 & diesel 1.3 - 1.7
Puissance maximale 60 à 120 ch
Transmission avant
Émission de CO2 161 à 190[2] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 - 4 - 5 portes
Chronologie des modèles
Précédent Fiat Palio 1 Fiat Palio (2012) Suivant

En 2001 la Fiat Palio bénéficie d'une refonte et d'un premier restyling qui est le fruit d'une collaboration avec le styliste italien Giorgetto Giugiaro.

En complément aux versiosns normales de tourisme, des versions sportives sont proposées dans différents pays comme la Turquie et le Brésil où une version dotée d'une motorisation de 120 ch est commercialisée. Une formule Fiat Palio a été créée dans ces pays.

La sécurité a fait l'objet d'une attention particulière puisque tous les modèles sont équipés d'airbags et de l'ABS. La version berline à 4 portes Siena changera de nom sur certains marchés pour devenir Albea ou Petra.

L'évolution du modèle sera très importante au point de lui faire changer de code usine qui passe de 178 à 171, "9BD 171" par exemple pour les productions brésiliennes.

La troisième série (2004 - 2007)[modifier | modifier le code]

Fiat Palio 1.3
Fiat Palio

Ce restyling, toujours mis au point avec Giorgetto Giugiaro, reprend les thèmes de style déjà présents sur d'autres modèles de la gamme Fiat en Italie comme les Fiat Punto et Fiat Stilo, tout en conservant la base initiale de la seconde série.

Par contre, la gamme brésilienne de la Palio évolue notablement du côté motorisation avec l'introduction des moteurs FlexFuel, capables de fonctionner indifféremment à l'essence et à l'alcool ou un mélange des deux. Ce type de combustion, développé par Magneti-Marelli (filiale de Fiat) est une première mondiale, comme le fut en 1978 le moteur fonctionnant à l'alcool de canne sur la Fiat 147.


Le 19 mai 2006, la 2.000.000 ème Palio est sortie des usines de Belo Horizonte, au Brésil. Avec les dérivés, Fiat Siena (Petra) et Strada, ce sont 3.500.000 modèles de la gamme 178/171 qui ont été produits dans le monde à cette date[3].

La quatrième série (depuis 2007)[modifier | modifier le code]

Fiat Palio 1.4
Fiat Palio

Ce dernier restyling n'a pas été présenté au Salon de São Paulo en novembre 2006 comme anticipé par la presse spécialisée brésilienne mais au tout début du mois de février 2007. La nouvelle gamme Palio qui regroupe également la berline Siena, la Station Wagon Palio SW et le pick-up Strada, reprend la face avant et la calandre de la Grande Punto. Elle se décline en une berline appelée Sienna et en un break appelé Sienna Week-end.

Cette même version, rebaptisée Palio Style, a été présentée par Fiat India le 3 avril 2007 pour une commercialisation immédiate.

Cette nouvelle génération est accompagnée, sur le marché chinois, de la Fiat Perla présentée en avant première à Pékin en août 2006.

La Fiat Palio fait partie de l'impressionnante liste de modèles qui n'ont jamais été fabriqués en Italie : voir Fiat Auto Monde.

Fiat Palio Electrique[modifier | modifier le code]

En juin 2006, lors du Salon du Brésil, Fiat Automoveïs a présenté un prototype de Palio électrique, créé par Fiat à la demande de la direction de la société Itaipu qui gère des barrages hydroélectriques au Brésil. La Palio Electrique a un moteur d'une puissance nominale de 15 kW (maximale de 28 kW) et une plage de couple extrêmement large de 50 Nm nominal à 126 Nm maxi, d'une vitesse de 120 km/h maxi avec une accélération de 0 à 100 km/h de 28 secondes. Les batteries au nickel sont sous le plancher laissant un large espace pour le coffre, et sont conçues pour disposer d'un maximum d'autonomie avec un volume minimum, la recharge s'effectue sur une simple prise de 220 volts. Une recharge complète dure environ huit heures.

En juillet 2009, Fiat a présenté une version construite en petite série plus moderne du modèle, basée sur la dernière génération de la Palio Weekend[4].

La nouvelle Fiat Palio (2012) 326[modifier | modifier le code]

Ce nouveau modèle a été lancé le 4 novembre 2011, au Brésil.

nouvelle Fiat Palio

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Tribune, 26 juillet 2007, page 6
  2. a et b Ademe
  3. FiatPress/Italiaspeed du 19 may 2006
  4. http://www.motorcafe.it/?p=1803

Sur les autres projets Wikimedia :