Fiat Uno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fiat Uno
Fiat Uno

Marque Drapeau : Italie Fiat
Années de production 1983-1997
Production > 9 500 000 exemplaires
Classe polyvalente
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 cylindres essence et diesel
Transmission traction
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 - 5 p et Cabriolet
Dimensions
Longueur 3.640 mm
Largeur 1.550 mm
Hauteur 1.430 mm
Chronologie des modèles
Précédent Fiat 127 Fiat Punto Suivant

La Fiat Uno est un modèle automobile du constructeur italien Fiat, fabriqué en Italie entre 1983 et 1997, mais aussi dans beaucoup d'autres pays étrangers, dont le Brésil où elle est toujours présente, en 2009, sous l'appellation Fiat Mille.

Voiture révolutionnaire à bien des égards, elle utilisait de la fibre optique pour l'éclairage des satellites de son tableau de bord (la Citroën DS employant déjà ce procédé pour l'illumination du contacteur), elle a marqué son époque. Elle a remporté le trophée européen de la voiture de l'année en 1984, douze ans après la Fiat 127 qu'elle remplace.

Histoire de la Fiat Uno[modifier | modifier le code]

Après un investissement de plus de 700 millions de dollars et des millions de kilomètres d'essais et tests effectués avec les premiers prototypes sous toutes les latitudes, le nouveau projet 146 de Fiat Auto était fin prêt. Sa fabrication a été assurée par l'usine géante de Mirafiori près de Turin.


Première série (1983-1989)[modifier | modifier le code]

Fiat Uno 1ère série
  • 1983 : début janvier à Cap Canaveral, Fiat présente sa nouvelle voiture : la Fiat Uno qui remplace la Fiat 127. Disponible immédiatement en deux versions de carrosserie, 3 et 5 portes, elle était équipée de trois motorisations essence de 903 cm³ de 45 ch, 1116 cm³ de 55 ch et un 1301 cm³ développant 68 ch, dans un premier temps, vint se rajouter peu après un moteur diesel de 1301 cm³ de 45 ch à 5 000 tr/min.

Sa carrosserie cubique (signée Giugiaro) offre un bon Cx (0,34, pour 0,61 de Scx), une très bonne visibilité et surtout une habitabilité record. Fiat a exploité la hauteur, préfigurant l'ère des minispaces, façon Renault Modus ou Ford Fusion. Le tableau de bord aux formes douces bénéficie d'une ergonomie très poussée, se traduisant par l'installation de satellites de commandes, de sièges à glissières inclinées et d'un cendrier coulissant, emprunté à la Panda.

Très tôt, son éclatant succès commercial oblige le constructeur Fiat à augmenter fortement ses capacités de fabrication qui atteignent rapidement les 3800 véhicules par jour. Les deux usines de Mirafiori et de Rivalta furent sérieusement mises à contribution durant de nombreuses années et équipées d'un nombre considérable de robots Fiat Comau dans les ateliers d'assemblage et de peinture.

La fabrication de la Fiat Uno démarre également dans les usines Fiat Concord en Argentine et Fiat Automoveïs au Brésil. Elle diffère du modèle italien par son capot enveloppant et sa suspension arrière indépendante à ressort à lames transversales (principe repris de la 127). Les moteurs sont aussi spécifiques au marché sud-américain.

  • 1985 : elle se dote d'une nouvelle génération de moteurs inaugurée par l'Autobianchi Y10 en 1984 : le FIRE. Moteur entièrement nouveau et de conception très moderne permettant un rendement en net progrès et des consommations sans comparaison avec la concurrence. Fiat présente également la version Uno Turbo IE avec un moteur de 105 ch dopé par un turbo IHI, une injection électronique jetronic accouplée à un allumage électronique microplex, un radiateur d'huile et des disques de freins à l'arrière.

Le moteur s'est vu équipé de sièges de soupapes refroidis au sodium, solution jusque là réservée aux voitures de sport.

Le reste de la gamme bénéficie d'améliorations : nouvelles garnitures intérieures, système électrique amélioré, adoption d'un allumage électronique Magneti-Marelli sur les 1 116 cm3 (qui passent à 58 ch) et 1 301 cm3. La luxueuse SX disparaît au profit d'une SL, disponible en versions 60 et 70 ch. Cette même année, la barrière du million de Fiat Uno fabriquées en Italie est atteinte, le cap des 2 000 000 est rejoint l'année suivante, les 3 000 000 en 1988.

  • 1986 : une nouvelle motorisation diesel est intégrée, une version turbo compressé de 1 367 cm3 avec un échangeur d'air et un turbo Garret T2 soufflant à 0,69 bar à l'admission. Ce groupe développe 72 ch à 4 800 tr/min. Sportive parmi les diesel, la Turbo D reçoit une finition proche de la "Turbo IE" à essence avec un tableau de bord complet, un volant en cuir, des équipements luxueux dont les vitres électriques. Au mois de septembre 1986, les montages sont unifiés, le 1 697 cm3 des Fiat Ritmo intègre le compartiment moteur de la Uno. Plus puissant que le 1 301 cm3 et offrant plus de couple, il est néanmoins bruyant. Il s'épanouit totalement dans cette voiture et le 1 301 cm3 ne figure plus que symboliquement dans la gamme.

Fin 1986, la 70 SX revient en France, avec tableau de bord électronique et plip, et remplace la 70 SL.

  • 1987 : la Uno Selecta est lancée. Dotée du 1 116 cm3, elle reçoit une transmission automatique à variation continue, développée avec Van Doorne et fabriquée chez ce fournisseur néerlandais. Elle est également utilisée par la Ford Fiestamatic.
  • 1988 : la Fiat Uno est fabriquée en Amérique du Sud dans les usines Fiat d'Argentine et du Brésil depuis 1984, mais le marché local préfère les voitures avec coffre et les bureaux d'études Fiat locaux dessinent la Fiat Duna dérivée de la Uno. Ce modèle sera exporté en Europe, Italie notamment, mais ne connaitra pas un grand succès, la mode n'étant plus à ce type de carrosserie. Mais la Fiat Duna fut un grand succès commercial là-bas. Plus de 260 000 exemplaires furent vendus en Argentine.

Seconde série (1989-1995)[modifier | modifier le code]

Fiat Uno 2ème série
  • 1989 : la seconde série est présentée. Bénéficiant d'un profond restyling inspiré de la Tipo, la Fiat Uno sera proposée avec neuf moteurs différents (six à essence et trois diesel), en berline 3 et 5 portes. L'offre mécanique évolue. Si le 1.0 Fire, le 1.5 ie et le 1.7 diesel et 1.4 TD sont reconduits, le 1116 de 58 ch est remplacé par un nouveau 1108 de 56 ch (excepté sur la Selecta 3 portes), le 1301 de 65 ch par un 1372 de 72 ch, ou 118 ch dans la sulfureuse Turbo ie. À noter que les versions 1.4, 1.5 et TD reçoivent, ce qui est une nouveauté, une barre antiroulis avant, à l'instar de la Turbo ie.
  • 1994 : une ligne de fabrication de la Fiat Uno est installée en Pologne où elle sera construite, à près de 200 000 exemplaires, jusqu'en 2001.
  • 1995 : la fabrication de la Fiat Uno s'arrête en Italie où elle est définitivement remplacée par la Fiat Punto. Au total, elle aura été fabriquée à plus de 10 millions d'exemplaires, dont 6 032 911 en Italie, 3 957 336 au Brésil, 173 382 en Pologne et 179 767 en Argentine pour ne citer que les pays où elle a été le plus produite.

Motorisations (Première et seconde série)[modifier | modifier le code]

Essence[modifier | modifier le code]

Moteur Architecture Cylindrée cm³ Soupapes Puissance ch Couple Nm Dates Production
1.0 - 45 4 ligne 903 8 45 à 5 600 tr/min 67 à 3 000 tr/min 1984–1988
1.1 - 55 4 ligne 1116 8 55 à 5 600 tr/min 86 à 2 900 tr/min 1984–1985
1.3 70 S/SX 4 ligne 1301 8 68 à 5 700 tr/min 100 à 2 900 tr/min 1984–1985
1.1 60 S/Family 4 ligne 1116 8 58 à 5 700 tr/min 87 à 3 000 tr/min 1985–1990
1.0 45 Fire 4 ligne 999 8 45 à 5 000 tr/min 80 à 2 750 tr/min 1985–1990
1.1 60 SX 4 ligne 1108 8 57 à 5 500 tr/min 89 à 3 000 tr/min 1985-1990
1.3 Turbo i.e. 4 ligne 1301 8 105 à 5 750 tr/min 146 à 3 200 tr/min 1985-1991
1.3 70 SX/SL 4 ligne 1301 8 65 à 5 600 tr/min 100 à 3 000 tr/min 1985–1990
1.0 45 i.e./i.e. Start 4 ligne 999 8 45 à 5 250 tr/min 74 à 3 250 tr/min 1990–1994
1.4 70 SX i.e. 4 ligne 1372 8 70 à 6 000 tr/min 106 à 3 000 tr/min 1990-1993
1.5 75 S i.e. CAT 4 ligne 1498 8 75 à 5 500 tr/min 125 à 2 800 tr/min 1987-1993
1.1 50 i.e. 4 ligne 1108 8 50 à 5 250 tr/min 84 à 3 000 tr/min 1991-1994
1.4 Turbo i.e. 4 ligne 1372 8 118 à 6 000 tr/min 161 à 3 500 tr/min 1991-1994

La Fiat Uno dans le monde[modifier | modifier le code]

Fabriquée à 6 272 796 exemplaires dans les usines italiennes, elle a été construite également dans de très nombreux pays :

  • Argentine : sous la même forme qu'au Brésil, avec le capot moteur qui couvrait les ailes, à la manière des Fiat 127, 179 767 exemplaires construits par Fiat Concord.
  • Brésil : la Fiat Uno est un énorme succès dans ce pays où elle est toujours fabriquée en 2010 sous le nom de Fiat Mille. 1 713 061 Fiat Uno de la première génération ont été produits par Fiat Automoveïs avant 2004, soit globalement plus de 2 400 000 exemplaires ont déjà été construits !
  • Pologne : construite entre 1994 et 2000, elle fut fabriquée à 188 382 exemplaires.
  • Pakistan : la Fiat Uno est toujours assemblée en CKD dans ce pays.
  • Inde : la Fiat Uno marque le grand retour de Fiat en Inde. En mars 1996, Fiat signe un accord avec PAL pour l'importation de kits CKD et SKD et l'assemblage de la Fiat Uno. Lancée sur le marché intérieur en juin 1996, le constructeur a enregistré 30 000 réservations en moins de 3 mois. Toutefois, en juin 1996, juste au moment où la production avait atteint la cadence normale, le syndicat ouvrier de l'usine de Kurla a décrété une grève dure avec lock-out. Le meneur était le chef syndical militant Datta Samant. La grève pris fin ainsi que le lock-out en novembre 1996, après que la majorité des ouvriers ont repris le travail et remplacé leur responsable syndical. En conséquence, la production a beaucoup souffert et l'entreprise n'a pas pu livrer les véhicules commandés dans les délais prévus - seulement 617 voitures ont été livrées à la fin de l'année 1996. La non-livraison des véhicules a engendré l'annulation de plus de trois-quarts des commandes. Fiat India sera alors constituée après le rachat de son ancien associé indien Premier qui construisait les très anciennes Fiat 1100 Padmini depuis 1954.
  • Maroc, elle fut le grand succès du constructeur marocain SOMACA qui assemblait sous licence Fiat certains modèles de la gamme jusqu'en 2004, date à laquelle il fut privatisé.
  • Turquie : la filiale de Fiat en Turquie, TOFAS, a construit la Fiat Uno et a exporté en CKD les composants pour être aussi assemblés en Égypte.
  • Afrique du Sud : Fiat s'était retiré du pays pour cause d'apartheid mais vu la très forte demande locale, Nissan acquit la licence pour construire la Fiat Uno. Ce contrat a pris fin en 2008, mais la Fiat Uno, identique à la version brésilienne y a été produite à plus de 110 000 exemplaires et est maintenant importée du Brésil.

Fiat a confirmé que le cap des 8 500 000 d'exemplaires fabriqués avait été franchi au début de l'année 2006, au même moment il annonçait que le cap des 6 000 000 de Fiat Punto avait aussi été dépassé. Cela fait de la Fiat UNO la troisième voiture la plus produite de tous les temps, détrônant la Renault 4 (les deux premières étant la Ford T et la Volkswagen Coccinelle).

Article détaillé : Fiat Auto Monde.

Modèles dérivés[modifier | modifier le code]

La Fiat Uno était disponible en plusieurs versions :

  • berline 3 et 5 portes,
  • fourgonnette, sous le nom Fiat Fiorino, qui est toujours construit au Brésil, en Turquie et au Pakistan.
  • Van, réservé quasiment au marché italien.
  • Fiat Duna, version argentine et brésilienne avec coffre.
  • Innocenti Elba, version break commercialisée en Italie, issue de la version brésilienne importée.

La nouvelle Fiat Uno 2010 brésilienne[modifier | modifier le code]

Fiat a lancé le 5 mai 2010 une nouvelle voiture qui va, à terme mais pas avant 2014, remplacer l'ancienne Fiat Uno brésilienne rebaptisée Fiat Mille en 1990. Elle reprend le nom de Fiat Uno 2010 (voir article détaillé).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :