Fiat 24-32 HP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fiat 24-32 HP
Image illustrative de l'article Fiat 24-32 HP

Marque Drapeau : Italie Fiat
Années de production 1903 - 1905
Production > 400 exemplaires
Classe Limousine
Usine(s) d’assemblage Turin
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Cylindrée 6 371 cm3
6 902 cm3
7 363 cm3
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 4 rapports + MA
Poids et performances
Poids à vide 1 700 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Duc et Phaéton
Dimensions
Longueur De 4 000 à 4 380 mm
Largeur 1 430 mm
Hauteur 2 350 mm
Chronologie des modèles
Précédent Fiat 12 HP Fiat 16-20 HP Suivant

La Fiat 24-32 HP est un véhicule de tourisme développé par le constructeur automobile italien Fiat entre 1903 et 1905. Elle sera fabriquée à plus de 400 exemplaires dans l'usine de Corso Dante, à Turin.

Conçue pour faciliter le travail des carrossiers, cette voiture était proposée avec trois empattements différents : court, moyen et long. Elle sera proposée avec trois motorisations 4 cylindres bi-blocs, c'est-à-dire deux blocs de 2 cylindres accouplés :

  • 1re série en 1903 avec un moteur de 6 371 cm3 (130 mm × 120 mm) de 32 ch ;
  • 2e série en 1904 avec un moteur de 6 902 cm3 (130 mm × 130 mm) de 32 ch ;
  • 3e série en 1905 avec un moteur de 7 363 cm3 (125 mm × 150 mm) de 32 ch.

Cette voiture marquera son temps avec des innovations technologiques importantes : ce sera la première berline à pouvoir disposer d'une carrosserie de type « Landaulet » et la première à disposer d'un accélérateur au pied, d'un embrayage multi-disques et d'une boîte de vitesses à 4 rapports avant plus marche arrière.

Fiat 24 HP Corsa[modifier | modifier le code]

Pour rester fidèle à sa volonté de fabriquer aussi des voitures de course, Fiat présenta en 1902 la 24 HP Corsa. Cette voiture sera la première de l'histoire de l'automobile à être une vraie voiture de course, conçue spécialement à cet effet et non pas dérivée d'une automobile de série. Elle disposait d'un châssis entièrement en acier et non plus en bois qui était omniprésent à l'époque, d'un moteur bi-bloc de 7 238 cm3 développant 40 ch. Pesant à peine 450 kg, elle dépassait la vitesse insensée à l'époque de 100 km/h.

Cette voiture domina l'ensemble de ses concurrents dès sa première sortie en compétition et Fiat acquis ses lettres de noblesse à cette époque. Elle remporta la course de côte Sassi-Superga, près de Turin le 29 juin 1902 et le 27 juillet, avec Vincenzo Lancia à son volant, elle remporta la course Susa - Col du Mont-Cenis à la moyenne extraordinaire de 44,16 km/h. En 1903, elle sera la voiture imbattable lors de la course Paris-Madrid.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :