Saison 5 de Dr House

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Crises de foi)
Aller à : navigation, rechercher

Saison 5 de Dr House

Logo original de la série

Logo original de la série


Série Dr House
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FOX
Diff. originale 16 septembre 200811 mai 2009
Nb. d'épisodes 24

Chronologie

Liste des épisodes de Dr House

Cet article présente le guide de la cinquième saison de la série télévisée Dr House.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Huit semaines après la mort de sa compagne Amber, Wilson a du mal à faire son deuil et sa relation avec son meilleur ami House est mise à l'épreuve. Il est obligé de décider si oui ou non House est une force destructrice dans sa vie tandis que House se demande s'il est responsable de la mort de la jeune femme. Les deux hommes se réconcilient le jour où House se rend à l'enterrement de son père.

House a engagé un certain Lucas, détective privé, pour enquêter sur les cas traités. Mais il se sert bientôt de lui pour espionner Wilson et les autres membres de son équipe.

Après une prise d'otages au cours de laquelle elle a dû prendre des médicaments qui ont porté atteinte à sa santé, 13 accepte de participer à des essais cliniques dirigés par Foreman pour sa maladie d’Huntington. L'expérience va les rapprocher. De son côté Cuddy se lance dans une procédure d'adoption. House essaie de contrarier les projets des amoureux et de Cuddy. Cependant, le couple s'officialise et Cuddy, après une un premier échec, adopte l'enfant d'une adolescente dont elle a diagnostiqué l'éclampsie[1].

Lors des essais cliniques, Foreman découvre que Numéro Treize fait partie du groupe qui est sous placebo. Contre l'avis de House et de Chase, il choisit de donner à sa compagne le véritable traitement, ce qui entraîne des complications graves. Foreman doit se retirer de l'étude et se voit infliger une amende et l'interdiction de participer à de nouveaux essais cliniques ; numéro Treize arrête l'expérience.

Pour des raisons inexpliquées, Lawrence Kutner se suicide. Ce geste marque tous les esprits, notamment celui de House qui cherche vainement à en comprendre les raisons. Il se remet à souffrir d'hallucinations au cours desquelles Amber lui apparaît. Attribuant d'abord ces troubles au manque de sommeil, il finit par admettre que Wilson a raison d'incriminer le Vicodin et tente un sevrage. Après un épisode hallucinatoire où il imagine faire l'amour avec Cuddy venue pour l'aider à se désintoxiquer, il accepte d'entrer à l'hôpital psychiatrique de Mayfield au moment où Chase et Cameron se marient.

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Parle avec lui
  2. Cancer es-tu là ?
  3. Flou artistique
  4. L'Origine du mal
  5. La Vie privée de n° 13
  6. Rêves éveillés
  7. Consultation à domicile
  8. Un vent d'indépendance
  9. Un diagnostic ou je tire
  10. Manger bouger
  11. Le Divin Enfant
  12. Sans douleur
  13. Gros bébé
  14. Prises de risques
  15. Crise de foi
  16. Un peu de douceur
  17. Je dis tout ce que je pense
  18. Appelons un chat un chat
  19. Enfermé de l'intérieur
  20. Il n'y a rien à comprendre
  21. En perdition
  22. Ce qui est réel ou non
  23. Sous l'apparence
  24. La Stratégie de l'inconscient

Épisode 1 : Parle avec lui[modifier | modifier le code]

Titre original
Dying Changes Everything (trad. litt. : « Mourir change la donne »)
Numéro
87 (5.1)
Première diffusion
Scénario
Eli Attie
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,77 millions de téléspectateurs[3] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,684 millions de téléspectateurs[4]
Invités
Résumé
Une employée d'un mouvement féministe est prise d'hallucinations : elle voit des fourmis partout sur elle. Foreman donne le cas à House mais Cuddy lui prend le dossier tant qu'il n'a pas parlé à Wilson. Toujours chagriné par la mort d'Amber, Wilson rédige sa lettre de démission. House tente absolument tout pour le faire rester, sans succès. La patiente a une carence en vitamine B12, que Numéro 13 soigne. Cette dernière, qui sait depuis peu qu'elle est positive pour la chorée de Huntington, veut convaincre la patiente d'arrêter de jouer les sous-fifres avant de raconter son histoire.

La patiente ne va pas mieux : son cœur est toujours aussi faible, et elle a une hémorragie rectale. Kutner est fier d'annoncer que le test de grossesse est positif, mais une échographie ne montre rien. House tente encore de retenir Wilson, mais sous l'insistance de son équipe, il abandonne pour confirmer le diagnostic : grossesse extra-utérine, le fœtus s'est fixé à l'intestin. La patiente fait une bradycardie puis une hémorragie. Numéro 13 est surprise de voir que la patiente n'insiste pas pour garder l'enfant : elle a 37 ans, vit constamment sous les ordres de sa patronne et n'a pas de vie personnelle. Chase l'opère pour retirer le fœtus, mais la patiente est toujours aussi faible. Kutner, sur la vidéo de l'opération, trouve une excroissance sur l'intestin. Chase refusant de l'opérer de nouveau, l'équipe lui fait une endoscopie et extrait la bosse. Cuddy veut que House culpabilise, se sente responsable de la mort d'Amber. Elle tente même une « thérapie de couple », qui ne change absolument rien. Puis House remarque que la patiente va mieux après une chimiothérapie. Ce n'est pas parce qu'elle avait le lymphome diagnostiqué par Wilson, mais une lèpre lépromateuse diffuse, qui conjuguée à la grossesse explique tous les symptômes. Elle guérit mais retourne vivre sa vie d'avant. House suit finalement les conseils de Cuddy mais Wilson dit qu'il ne considère pas House comme responsable et interrompt son amitié avec lui avant de partir quand même.

Diagnostic final
Lèpre lépromateuse diffuse

Épisode 2 : Cancer es-tu là ?[modifier | modifier le code]

Titre original
Not Cancer (trad. litt. : « Pas le Cancer »)
Numéro
88 (5.2)
Première diffusion
Scénario
David Shore & Lawrence Kaplow
Réalisation
David Straiton
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,37 millions de téléspectateurs[5] (première diffusion)
Invités
Résumé
Deux femmes font du tennis. Soudain l'une d'elles s'effondre. C'est aussi le cas d'un ouvrier de chantier, d'un boxeur et d'un joueur d'orchestre philharmonique. "Numéro 13" rentre dans une salle de classe. La professeur de mathématiques qui donnait son cours a subi une greffe de cornée 5 ans auparavant. Elle et un vieil homme à l'état de santé préoccupant sont hospitalisés. Cinq ans plus tôt, tous ces patients ont reçu des organes d'un même donneur, et tous les greffés décédés ont eu des organes différents atteints : cœur, foie, pancréas, poumon. La professeure est atteinte au cerveau, car elle a des troubles de la vision et des hallucinations. House pense à un cancer, mais l'équipe pense que ce n'est pas le cas, car aucun cancer n'atteint aléatoirement ces organes. Entre temps, Kutner repère un homme qui se permet de donner son avis lors d'un diagnostic différentiel : House a engagé un détective privé, Lucas Douglas, pour enquêter sur l'historique des patients, découvrant ainsi que le donneur a une fille de quatre ans.

House tente de se faire un nouvel ami, et engage Douglas pour enquêter sur lui, mais le détective a fait du zèle et sait que la véritable cible est Wilson. Douglas apprend à House que Wilson suit une psychothérapie. Bien que ne sachant pas vraiment mentir, le détective sait se montrer perspicace. Le vieil homme décède après une crise cardiaque. Une autopsie est faite, notamment une étude minutieuse du cerveau, qui ne montre rien. Cuddy valide néanmoins la thèse du cancer et commence la chimiothérapie. Pendant ce temps, Kutner développe une théorie : une bactérie intestinale agissant par intermittence se serait logée dans les greffons, idée qu'une coloscopie sur la fille du donneur, souffrant de maux de ventre, pourrait confirmer. Mais rien n'est visible, pas même sur le corps du vieil homme. Quand la patiente va mieux, House se rétracte : ce n'est pas vraiment un cancer. House demande à Wilson son aide pour la thèse du cancer. Mais il lui demande de partir. House aura une révélation lors d'une discussion avec Douglas : c'est un cancer sans l'être ; des cellules souches cancéreuses provenant d'un lymphome du donneur ont attaqué mortellement un organe de chaque receveur en s'y fixant sans se différencier totalement, provoquant un dysfonctionnement fatal quand l'organe a été fortement sollicité. Après une opération du cerveau, qui est la cible des cellules cancéreuses, la professeure est tirée d'affaire.

Diagnostic final
Cellules souches cancéreuses transplantées sur plusieurs patients

Épisode 3 : Flou artistique[modifier | modifier le code]

Titre original
Adverse Events (trad. litt. : « Événements opposés »)
Numéro
89 (5.3)
Première diffusion
Scénario
Carol Green & Dustin Paddock
Réalisation
Andrew Bernstein
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,97 millions de téléspectateurs[6] (première diffusion)
Invités
Résumé
Un artiste peintre fait un portrait d'une femme, mais elle et son mari s'énervent car le peintre, Brandon, a fait un portrait déformé. En fait il a une agnosie visuelle. Douglas a une petite attirance pour Cuddy, qui refuse de régler les honoraires du détective. Les enquêtes de ce dernier révèlent que Taub a un compte en banque secret. En fait sa femme a dépensé les 83 000 dollars qui se trouvaient dessus pour lui acheter une voiture. Brandon révèle ce que House suspectait : pour compenser les rares ventes de ses œuvres, il fait des essais cliniques, mais ne veut pas que sa femme le sache, car il croit que cela va la peiner. Soudain, son visage et sa gorge enflent et il a besoin d'une trachéotomie. Son agnosie visuelle revient quand il voit des inconnus, en réalité "numéro 13" et Taub, qu'il a déjà vus. Bien que son organisme ait été désintoxiqué deux fois des médicaments expérimentaux qu'il prend, son état s'aggrave. Taub se rend à son atelier et apprend que l'agnosie visuelle est périodique : 1 mois sur 2. En se souvenant que le premier médicament qu'il a pris est un anti-acide, House demande qu'on lui fasse une chirurgie abdominale pour lui retirer un pharmacobézoard : il a grossi au fur et à mesure de ses repas et de ses prises de médicaments, suintant parfois. House apprend que l'enquête de Douglas sur Cuddy s'est révélée infructueuse.
Diagnostic final
Prise massive de drogue due à un pharmacobézoard alimentaire

Épisode 4 : L'Origine du mal[modifier | modifier le code]

Titre original
Birthmarks (trad. litt. : « Taches de naissance »)
Numéro
90 (5.4)
Première diffusion
Scénario
Doris Egan & David Foster
Réalisation
David Platt
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,26 millions de téléspectateurs[7] (première diffusion)
Invités
Résumé
Une jeune chinoise adoptée par un couple américain retourne temporairement en Chine afin d'y chercher ses parents biologiques. Elle interpelle le couple auquel ses recherches l'ont amenée dans un temple bouddhiste mais celui-ci semble effaré. Tandis qu'elle soulève une statue de Bouddha pour prier, elle se met à vomir du sang et s'effondre. Rapatriée, elle est prise en charge par l'équipe de House.

Lors de l'étude du cas, House révèle à demi-mot à l'équipe que son père vient de décéder, mais refuse d'aller à l'enterrement, affirmant qu'il ne l'aimait pas et que sa mort n'est qu'un événement sans importance pour lui. Prétextant que la patiente a un SRAS, Cuddy lui injecte de l'immunoglobuline, mais il s'évanouit et se réveille dans une voiture avec Wilson au volant. C'était un plan pour l'amener à l'enterrement. Le foie de la patiente fait une insuffisance, puis on lui décèle un kyste au pancréas. Sur la route, House tente par divers moyens de ne pas se rendre à l'enterrement, faisant tomber les clés de la voiture de Wilson dans un caniveau. Lui et Wilson se feront même arrêter par la police et l'on apprend alors qu'un mandat de Louisiane est retenu contre Wilson. Mais lorsque le policier apprend qu'ils vont à l'enterrement du père de House, ils sont libérés et arrivent à l'enterrement. House fait un éloge "à sa manière" et s'approche de son père pour lui prélever de l'ADN, car il pense depuis ses 12 ans que ce n'est pas son père biologique. Peu après, Wilson, énervé par House, prend une bouteille et brise une vitre, tout comme en Louisiane. Dans un petit restaurant, ils trouvent le diagnostic de la patiente : elle est victime de la politique de l'enfant unique chinoise, et ses parents ont voulu la tuer en lui mettant des aiguilles de fer dans le cerveau à sa naissance. On les lui retire et elle est sauvée. En rentrant, on apprend que le test ADN est négatif et que Wilson revient à Princeton-Plainsboro. La perspicacité de House a payé : Wilson a admis qu'il lui a tourné le dos non pas pour la mort d'Amber, mais par sa peur de souffrir encore si House venait à disparaître.

Diagnostic final
aiguilles dans le cerveau, restes d'une tentative d'infanticide. Les aiguilles se déplaçaient dans le cerveau à cause d'aimants trop puissants, et ont aussi causé une intoxication au fer.

Épisode 5 : La Vie privée de n° 13[modifier | modifier le code]

Titre original
Lucky Thirteen (trad. litt. : « Treize Chanceux »)
Numéro
91 (5.5)
Première diffusion
Scénario
Liz Friedman & Sara Hess
Réalisation
Greg Yaitanes
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,08 millions de téléspectateurs[8] (première diffusion)
Invités
Résumé
"Numéro 13" a une aventure d'un soir avec une femme. Celle-ci est prise de convulsions. House veut en profiter pour fouiller dans la vie privée de "numéro 13". Cette dernière apprend que son amie a couché avec elle pour se rapprocher de House. Chez elle, House trouve une araignée, dont le venin s'attaque au cœur. House enquête avec Douglas sur Wilson, revenu depuis peu au Princeton-Plainsboro, et aperçoit une femme rentrer chez lui. Wilson révèle que c'est une prostituée voulant étudier le droit. Cuddy surprend "numéro 13" en train de prendre une perfusion pour se remettre de sa nuit de sortie. House l'apprend et la vire. Elle veut donc tout faire pour revenir. Elle décèle des kystes aux poumons de la patiente, et a failli en mourir. Elle la sauve mais House maintient son renvoi. Il pense à une Lymphangiomatose, maladie grave qui condamnerait la patiente. Wilson révèle qu'il a bluffé House sur la nature de la femme qu'il voit. Par ses derniers actes, où elle se rapprochait de la patiente, House reprend "numéro 13". Il remarque alors qu'elle a la bouche sèche, qu'elle attribue à son inhalateur. Puis il remarque que la patiente ne peut plus pleurer. Elle a un syndrome de Goujerot-Sjögren, qui a permis une infection qu'elle a transmise à "numéro 13". Elle guérit sous prednisone. "Numéro 13" commence à se sentir seule. Cuddy révèle à House qu'elle adopte un bébé.
Diagnostic final
Syndrome de Goujerot-Sjögren

Épisode 6 : Rêves éveillés[modifier | modifier le code]

Titre original
Joy (trad. litt. : « Joie »)
Numéro
92 (5.6)
Première diffusion
Scénario
David Hoselton
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,49 millions de téléspectateurs[9] (première diffusion)
Invités
Résumé
Un père, Jerry Harmon, et sa fille Samantha sont chez eux. Soudain le père a une perte de la notion du temps, séquence au cours de laquelle on perçoit la faible joie de vivre que ce foyer semble posséder. House apprend que Cuddy va bientôt rencontrer la mère biologique de son bébé. Il est convaincu qu'elle ne sera jamais une bonne mère. Jerry est pris de somnambulisme. "Numéro 13" et Taub découvrent qu'il prend de la cocaïne, qu'ils considèrent comme la cause du somnambulisme. Jusqu'à ce qu'il se mette à transpirer du sang. Cuddy hospitalise la mère, Becca, car le bébé, qu'elle a décidé d'appeler Joy, semble rendre sa mère malade. Cameron diagnostique une hypoplasie pulmonaire. Même sous stéroïdes, l'état de Becca empire. Cuddy la fait accoucher le plus tôt possible et Joy naît saine et sauve. Les reins de Jerry défaillant, House veut que Samantha lui donne un des siens. Jusqu'au moment où il réalise qu'elle est aussi malade : elle développe peu à peu les symptômes de son père. House apprend que Jerry s'appelle en fait Jamel Hammoud et vient d'Irak. C'est une fièvre méditerranéenne familiale, une maladie génétique touchant les gens d'origine méditerranéenne, notamment les Arabes ; cette maladie neutralisant le centre nerveux du plaisir, cela explique l'absence totale de sentiments positifs que ce foyer possédait. Sous traitement, Jerry et Samantha récupèrent. Becca, voulant tirer un trait sur ses erreurs passées et celles de sa famille, décide de reprendre Joy, chagrinant Cuddy. House, parti narguer Cuddy chez elle, est désemparé par sa réaction, puis lui et Cuddy s'embrassent à la fin de l'épisode.
Diagnostic final
Fièvre méditerranéenne familiale (Jerry et Samantha), Hypoplasie pulmonaire (Joy)

Épisode 7 : Consultation à domicile[modifier | modifier le code]

Titre original
The Itch (trad. litt. : « La Démangeaison »)
Numéro
93 (5.7)
Première diffusion
Scénario
Peter Blake
Réalisation
Greg Yaitanes
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,06 millions de téléspectateurs[10] (première diffusion)
Invités
Résumé
Un homme fait une attaque chez lui. Mais lorsque les pompiers veulent l'emmener à l'hôpital, il se redresse et se réfugie chez lui. L'homme est en fait agoraphobe. House veut donc amener l'hôpital à lui pour que le patient soit opéré et imagine un plan pour l'amener à l'hôpital incognito. Mais Cameron le réveille et lui dit tout, ce qui lui cause une crise de panique et des douleurs abdominales qui empirent par la suite. Cameron pense que l'agoraphobie du patient est due à un stress post-traumatique : en effet son amie est morte lors d'une agression par balle pendant laquelle lui-même a été blessé. Mais le patient affirme qu'il souffrait déjà d'agoraphobie avant l'agression. Pendant ce temps, Wilson persuade House de sortir avec Cuddy. Celui-ci pense que le patient a une intolérance au gluten, mais aucun test ni examen n'est concluant. Il suggère donc un empoisonnement, puis remarque que ses douleurs abdominales persistent même sous morphine. Il est atteint de saturnisme : l'agresseur qui a tué son amie utilisait des balles au plomb, qui se sont dissoutes. L'homme sort, voulant vaincre son agoraphobie tandis que House épie Cuddy.
Diagnostic final
Empoisonnement au plomb

Épisode 8 : Un vent d'indépendance[modifier | modifier le code]

Titre original
Emancipation
Numéro
94 (5.8)
Première diffusion
Scénario
Pamela Davis & Leonard Dick
Réalisation
James Hayman
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,26 millions de téléspectateurs[11] (première diffusion)
Invités
Résumé
Une adolescente de 16 ans suffoque à cause d'un œdème pulmonaire à l'usine où elle travaille. Foreman demande à faire des essais cliniques mais House refuse. La fille, fraîchement émancipée, fait un épisode psychotique. Elle prétend qu'elle ne prend pas de drogue, ce qui est vrai, mais aussi que ses parents sont morts, mais une IRM révélera qu'elle ment. Elle dit que son père l'a violée et que sa mère a fait celle qui ne savait pas. House pense que de l'arsenic échappé de ses meubles en bois a causé ses symptômes. Et le traitement par chélation marche. De son côté, Foreman traite seul le cas de Jonah, un petit garçon qui est soudain pris d'une crise de fou rire. Il demande l'aide de Cameron et Chase. L'état de Sophia, patiente de l'équipe, empire malgré la chélation. "Numéro 13" diagnostique une leucémie promyélocytique. Elle a besoin d'une greffe de moelle osseuse mais refuse la moelle de ses parents, ne voulant pas avoir une dette envers eux. "Numéro 13" apprend que Sophia a usurpé l'identité d'une autre tandis qu'elle cherchait ses parents. Sophia révèle à House qu'elle a tué accidentellement son frère cadet qu'elle devait surveiller. House la raisonne, elle appelle ses parents et survit grâce à la greffe. Foreman remarque qu'Evan est très protecteur envers Jonah, au point qu'il lui a donné plus de vitamines, afin de le fortifier. L'ennui c'est qu'il a accumulé trop de fer. Evan a peur de la rancune de Jonah mais il n'en est rien, à la grande joie de Foreman, voyant les deux frères heureux.
Diagnostic final
Leucémie aiguë promyélocytaire et empoisonnement à l'arsenic (Sophia), empoisonnement au fer (Jonah).

Épisode 9 : Un diagnostic ou je tire[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Prise d'otages (France)
Titre original
Last Resort (trad. litt. : « Dernier Recours »)
Numéro
95 (5.9)
Première diffusion
Scénario
Matthew V. Lewis & Eli Attie
Réalisation
Katie Jacobs
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,87 millions de téléspectateurs[12] (première diffusion)
Invités
Résumé
L'histoire commence à l'hôpital, dans une salle d'attente fourmillant d'activité. Un homme entre dans le bureau de Cuddy, mais House, seul présent dans la pièce, lui dit de sortir. Soudain, armé d'un pistolet, il prend en otage quelques patients, une infirmière, House et "numéro 13" dans le bureau de Cuddy. L'homme veut à tout prix un diagnostic pour sa maladie. Tandis que Cuddy et les forces de l'ordre tentent de faire sortir les otages sains et saufs, House fait un diagnostic différentiel sur le patient. Ses symptômes sont éruptions cutanées, insomnies, problèmes respiratoires et palpitations cardiaques. Il a vu seize médecins en 2 ans et passé toutes sortes d'examens, sans résultat. House suggère une sclérodermie pulmonaire. Le patient exige que l'un des otages prenne le traitement avant lui. Mais le "cobaye" s'effondre, car House lui a injecté du Propofol et non le traitement, ce qui énerve le patient.

Il prend néanmoins le traitement. Surviennent deux autres symptômes : hyperacousie (il entend les agents du SWAT se mettre en place à l'extérieur) et faiblesse du côté gauche, indiquant une névralgie post-herpétique. L'homme se met à tirer sur un otage, heureusement il survit. House demande aux forces de l'ordre de la capsaicine pour la névralgie. Ces dernières exigent de Jason, le patient, qu'il libère un otage en échange de la livraison du traitement. Mais Jason veut que ce soit Cuddy qui la fasse, ce que les forces de l'ordre refusent. Taub et Kutner vont chez lui et trouvent une photo de sa mère avec quelques "symptômes". Le cœur de Jason bat trop vite. "Numéro 13" va chercher de l'adénosine mais Jason veut qu'elle la prenne d'abord. Et comme House s'y attendait, elle s'effondre. Jason prend l'adénosine, son cœur redescend. House remarque qu'il transpire, mais seulement d'un côté, indiquant un cancer du poumon avec un syndrome de Pancoast-Tobias, confirmé par une sécheresse de la bouche. Jason libère des otages pour aller en radiologie. Après un premier scanner raté parce que l'arme de Jason a ébloui l'image, aucune tumeur n'est décelée. House rend alors l'arme au patient, puisqu'il n'a pas posé le bon diagnostic. Puis il remarque qu'il favorise son oreille gauche car il est presque sourd de la droite. Il pense à un syndrome de Cushing et demande de la dexaméthasone. Jason exige que "numéro 13" la prenne mais elle fait une défaillance rénale. En giflant Jason, House remarque un signe de Chvostek : il a une déficience en calcium. Cameron suggère une mélioïdose, diagnostic cohérent vu que Jason est allé en Floride. House veut qu'il prenne de la ceftazidime, mais Jason exige que "numéro 13" la prenne d'abord. Ne voulant pas mourir, elle refuse. Il la prend toutefois mais une explosion causée par les forces de l'ordre chamboule la salle. Jason est arrêté, toutefois heureux d'avoir enfin sa réponse. Sous dialyse, "numéro 13" récupère et accepte les essais cliniques pour retarder sa chorée de Huntington. Une fois que Cuddy a sermonné House pour son inconscience, elle ouvre son tiroir, qui se vide sur ses genoux : House l'a retourné avant qu'il ne se fasse prendre en otage.

Diagnostic final
Mélioïdose

Épisode 10 : Manger bouger[modifier | modifier le code]

Titre original
Let Them Eat Cake (trad. litt. : « Qu'ils mangent de la brioche ! »)
Numéro
96 (5.10)
Première diffusion
Scénario
Russel Friend et Garrett Lerner
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,51 millions de téléspectateurs[13] (première diffusion)
Invités
Résumé
Une jeune femme de 30 ans tourne une campagne contre l'obésité. Soudain, elle s'effondre et chute des escaliers où elle se trouvait, cassant sa cheville. Cuddy s'incruste dans le bureau de House depuis que le sien a été saccagé par Jason (voir l'épisode Un diagnostic ou je tire). House tente en vain de la faire partir. "Numéro 13" commence les essais cliniques, et apprend que ses nerfs ont commencé à se dégénérer. Elle se remémore le temps où sa mère était, elle aussi, victime de la chorée de Huntington. Taub apprend que Kutner a ouvert une clinique en ligne sous le nom de House. La patiente fait de l'exercice mais fait une crise cardiaque. L'IRM de la patiente révèle un anneau gastrique, ce qui explique comment elle a maigri aussi vite. Le test des selles est peu concluant. Foreman s'introduit chez "numéro 13" et découvre des médicaments, et lui dit que soit elle vient aux essais du lendemain, soit elle ne vient plus. House envisage un traitement par chélation mais aucune amélioration : ses muscles continuent à faiblir. Dans l'ascenseur, Taub et Kutner tombent sur la patiente de la clinique en ligne de Kutner et l'auscultent incognito, mais son cas est impossible à diagnostiquer. Taub suggère un syndrome de Guillain-Barré pour l'autre patiente. Mais une crise d'hallucinations indique le contraire. Cuddy découvre que son bureau a été rénové à son goût, et pense que c'est House qui l'a fait.

Pendant ce temps, ce dernier remarque que la patiente avait envie d'un gâteau au chocolat, qui lui a fait connaître un mieux. Il en déduit une coproporphyrie héréditaire, une maladie génétique empêchant la production de certaines enzymes vitales au foie. Le traitement consiste en un régime riche en glucose et le retrait chirurgical de son anneau gastrique pour prendre un peu de poids, ce qu'elle refuse. "Numéro 13" raconte à Foreman que sa mère hurlait fréquemment ; son père lui expliquait que c'était à cause de la maladie qui attaquait son cerveau, mais "Numéro 13" en voulait à sa mère. Taub et Kutner apprennent que leur patiente est morte, mais House révèlera un énorme stratagème pour humilier ses deux médecins : ce cas n'existait pas, la patiente est en fait une call-girl que House a payée pour jouer les malades, avec la complicité de toute l'ancienne équipe. Au moment où Cuddy va remercier House pour le bureau, elle l'aperçoit avec sa complice, qui avait en réalité une sinistrose.

Diagnostic final
Coproporphyrie héréditaire
Commentaires
  • Le titre anglais de cet épisode est inspiré d'une réplique (plus ou moins faussement) attribuée à Marie-Antoinette vis-à-vis d'une manifestation de femmes marchant sur Versailles et réclamant du pain au début de la Révolution Française (« S’ils n’ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche ! »). La forme française du titre est liée à la campagne gouvernementale française de santé publique du même nom[14].

Épisode 11 : Le Divin Enfant[modifier | modifier le code]

Titre original
Joy to the World (trad. litt. : « Joie pour le Monde »)
Numéro
97 (5.11)
Première diffusion
Scénario
Peter Blake
Réalisation
David Straiton
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,05 millions de téléspectateurs[15] (première diffusion)
Invités
Résumé
Lors du spectacle de Noël de son école, une adolescente de 16 ans, Nathalie, se met à vomir. House apprend qu'on lui a offert un livre sur la chirurgie de Joseph Bell qui vaut extrêmement cher. Mais il refuse d'y toucher. On pense que Nathalie a été victime de champignons hallucinogènes donnés par ses camarades. Elle vit une période de mal-être, notamment parce qu'elle est grosse. Elle a failli s'étouffer à cause d'un œdème pulmonaire. Taub et Kutner mènent leur enquête pour savoir d'où vient le cadeau. Wilson cite le nom d'une ancienne patiente et liaison de House, mais il menait en fait les deux médecins en bateau et finit par leur révéler que House est une fois de plus en train de se jouer d'eux : le cadeau est celui qu'il a lui-même offert à House l'année dernière et qu'il n'avait jamais ouvert. House assure les consultations, en blouse blanche, et se montre parfaitement adorable avec les patients. Nathalie est prise de convulsions. "Numéro 13" apprend que Janice, une femme atteinte comme elle de la chorée de Huntington, a quitté les essais cliniques de Foreman, pour profiter du peu de temps qui lui reste, et à cause de ses antiacides, car le médicament expérimental lui donnait des nausées. Kutner et Taub apprennent que Simon, camarade de Nathalie, lui vendait de la vodka chaque semaine. L'alcoolisme est envisagé mais Nathalie nie fortement. La femme que House a rencontré en consultation a amené son petit ami ; celui-ci demande un test de paternité, car House pense que la femme est enceinte, or elle dit ne pas avoir eu de rapports. Nathalie fait de la bradycardie. On pense à une leucémie. Mais rien n'est concluant. House annonce au couple des consultations une parthénogénèse, un bébé fabriqué sans spermatozoïdes. Mais ce n'est qu'une supercherie de House pour cacher l'infidélité de la femme. Il trouve un cadeau dans son bureau et l'on comprend pourquoi il assurait les consultations. En effet, son but était de se faire apprécier par un patient afin de gagner un pari avec Wilson : le premier à obtenir un cadeau d'un patient gagne. Cuddy diagnostique une éclampsie chez Nathalie. Elle est enceinte de Simon, du moins était, car elle a abandonné son bébé dans une maison insalubre. Fort heureusement, Cuddy découvre qu'un couple l'a sauvée (c'est une fille) et ramène le bébé. Nathalie est condamnée mais son bébé s'en sort. Cuddy révèle qu'elle adopte le bébé. "Numéro 13" apprend que Janice revient faire les essais et embrasse Foreman.
Diagnostic final
Éclampsie post-partum pour l'adolescente. Pour la femme enceinte, House annoncera une parthénogenèse, fausse.

Épisode 12 : Sans douleur[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Le Grand Mal (France)
Titre original
Painless (trad. litt. : « Indolore »)
Numéro
98 (5.12)
Première diffusion
Scénario
Thomas L. Moran
Réalisation
Andrew Bernstein
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 15,02 millions de téléspectateurs[16] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,425 millions de téléspectateurs[17]
Invités
Résumé
Un homme nommé Jeff tente de se suicider dans sa voiture. Il souffre en effet de douleurs chroniques. Cuddy annonce sa rencontre avec un agent des services sociaux pour l'adoption du bébé de l'adolescente décédée dans l'épisode précédent. Après un interrogatoire de la femme du patient et de son fils, Taub apprend un optimisme, un calme mais aussi un sérieux problème de sommeil. Chez lui, Foreman et "numéro 13" s'expliquent et Foreman pense qu'elle l'évite. Dans son frigo, ils trouvent de la caille, source de rhabdomyolyse. Mais elle s'avérera inexacte après un arrêt cardiaque causé par une embolie pulmonaire, suggérant un syndrome de Trousseau. Un soir de déluge, le plafond de House cède et l'asperge d'eau, mais le plombier dit que cela n'est pas couvert par l'assurance, puisque les dégâts seraient volontaires. Taub et Kutner découvrent de l'air dans les intestins de Jeff. House en découvre la cause : en voulant rompre sa perfusion avec ses dents, pour se suicider à nouveau, Jeff a insufflé de l'air dedans. Ce dernier demande à ce qu'on le laisse mourir. Foreman suggère la maladie de Mc Ardle. Mais la douleur frappe la jambe de Jeff.

House utilise l'adresse électronique d'un avocat qui se présente et lui donne une facture. L'inspecteur des services sociaux passe chez Cuddy, et malgré le désordre, elle s'en sort. Le fils de Jeff a tenté de l'aider à mourir en lui fournissant des médicaments. La cuisine de House a pris légèrement feu et écope d'une nouvelle facture du plombier. En voyant ce dernier se touchant l'entre-jambe, il comprend que Jeff est victime d'épilepsie. Il l'annonce à la famille et à lui. Jeff est traité avec succès, House retrouve son eau chaude et Cuddy demande à Cameron de prendre son travail. On apprend également que Numéro Treize est sous placebo dans son traitement pour Huntington.

Diagnostic final
Épilepsie

Épisode 13 : Gros Bébé[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Le Petit Paradis (France)
Titre original
Big Baby (trad. litt. : « Gros Bébé »)
Numéro
99 (5.13)
Première diffusion
Scénario
David Foster, Lawrence Kaplow
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 15,69 millions de téléspectateurs[18] (première diffusion)
Invités
Résumé
Sarah, une enseignante pour enfants assistés, se met à tousser du sang avant de s'évanouir. Cameron annonce que Cuddy lui a confié son poste (voir l'épisode Sans douleur). Le test de coagulation de Sarah n'est pas très concluant. Chez elle, avec sa fille, Cuddy dit ne rien ressentir, alors qu'elle devrait. Sarah fait un arrêt respiratoire. House suggère une thrombocytopénie, mais lance une vraie fausse radiothérapie, qui se conclura par une crise cardiaque. L'équipe suggère la fabrication d'agglutinines froides par son corps, mais après un bain glacé, cette hypothèse est oubliée. Kutner suppose une tumeur au pancréas et House une sclérose en plaques. Il veut ouvrir le crâne de la patiente mais Cameron ordonne une IRM.

Cuddy se confie à Wilson et ne se croit pas à la hauteur. Bien que House et lui ont eu tort, Kutner veut un deuxième test : un ultrason endoscopique. House, lui, cherche une encéphalite équine, maladie aux cas humains rares. Wilson tente une nouvelle fois de réconforter Cuddy. Cameron, après discussion, donne le feu vert à House. Durant l'opération, la conduction nerveuse de Sarah augmente anormalement car Rachel, la fille de Cuddy, pleure via le téléphone, Kutner ayant appelé Cuddy. Finalement, Rachel et Sarah se calment. Tandis que Kutner planifie une splénectomie, pour retirer un éventuel lymphome, House cherche pourquoi Rachel a énervé Sarah. Et c'est quand Rachel vomit sur lui qu'il trouve la réponse : persistance du canal artériel. Mystérieusement, elle l'a toujours. Après son retrait, House remarque qu'elle n'a pas changé, contrairement à son pronostic. Cuddy reprend son poste.

Diagnostic final
Persistance du canal artériel

Épisode 14 : Prises de risques[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
À la recherche du bonheur (France)
Titre original
The Greater Good (trad. litt. : « Pour le Bien Commun »)
Numéro
100 (5.14)
Première diffusion
Scénario
Sara Hess
Réalisation
Lesli Linka Glatter
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,87 millions de téléspectateurs[19] (première diffusion)
Invités
Résumé
Tout commence dans une cuisine. Tandis qu'elle participait à un cours, une femme médecin, Dana Miller, a une cyanose et des douleurs au torse et au dos. Constatant que les deux ascenseurs sont temporairement hors service, House prend, douloureusement, les escaliers. Miller se révèle être une chercheuse en cancérologie. "Numéro 13" pense à de l'asthme. House constate qu'elle et Kutner ont pris l'ascenseur, malgré la soi-disant panne. Miller avoue avoir démissionné à cause d'un myome utérin bénin qui s'est toutefois révélé critique. House apprend que la panne est fictive car Cuddy veut le punir de l'avoir obligée à revenir. Miller n'a pas d'asthme. L'équipe envisage une fibrose pulmonaire. Foreman ne sait pas s'il doit donner à "numéro 13" le vrai médicament contre la chorée de Huntington au lieu du placebo qu'elle prend. En effet si cela se savait sa carrière serait fortement compromise. Le ventre de la patiente est plein de sang, tandis que House trébuche sur un fil tendu. Wilson, à son tour, juge Miller par rapport à sa démission. House pense que Cuddy continue de se venger. Foreman avoue la vérité à "numéro 13". Il constate que Miller s'est accidentellement grattée jusqu'au crâne.

Une IRM de "numéro 13" montre une tumeur du chiasma optique. Son état s'aggrave : cécité. Tandis que House et Foreman irradient "numéro 13" pour la sauver, Taub et Kutner trouvent un hémangiome chez Miller, anormalement accompagné de diverses masses. Elles révèlent un mésothéliome. Mais un arrêt cardiaque et de multiples saignements prouvent que ce n'en est pas un. En parlant avec Cuddy, furieuse, House a une révélation. Il découvre que lors de l'ablation de son myome, les chirurgiens ont envoyé, à coups de scalpel, des cellules endométriales dans son sang, causant une endométriose ectopique. Ainsi, ce qui se passe habituellement lors des règles s'est produit dans tout son corps. "Numéro 13" guérit mais Foreman avoue tout et ne peut plus faire d'essais.

Diagnostic final
Endométriose ectopique

Épisode 15 : Crise de foi[modifier | modifier le code]

Titre original
Unfaithful (trad. litt. : « Infidèle »)
Numéro
101 (5.15)
Première diffusion
Scénario
David Hoselton
Réalisation
Greg Yaitanes
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,19 millions de téléspectateurs[20] (première diffusion)
Invités
Résumé
Dans une maison d'aide aux sans-abris, un prêtre cherche à se reposer en buvant du whisky et fumant une cigarette. Cependant, il est pris d'hallucinations et voit et entend le Christ planant et portant ses stigmates.

A Princeton-Plainsboro, Cuddy invite House à la cérémonie de zeved habat de sa fille Rachel, ce que House refuse. Pour s'occuper, il prend le dossier du prêtre, et fait des propositions sur la cause des hallucinations, omettant l'alcool. Alors que Taub et Kutner font des examens, House lance un ultimatum à Foreman et n°13 : soit ils se séparent, soit ils démissionnent, leur relation ayant failli avoir des conséquences gravissimes pour l'hôpital. Le couple prend cela pour un jeu pervers de House et refuse de se soumettre. Pour le prêtre, Taub et Kutner découvrent qu'il a souvent changé de paroisse ces quatre dernières années suite à une accusation de pédophilie, démentie par l'intéressé, mais depuis, il aurait perdu la foi. Les examens ne montrent rien. C'est le moment que House choisit pour obtenir la réponse de Foreman et n°13 ; devant leur refus, il renvoie Foreman. Soudainement, le pied gauche du prêtre se nécrose et il perd un orteil. Pour éviter la propagation de la nécrose, le patient est dans un caisson hyperbare, où il fait une crise cardiaque. Alors que Foreman cherche un autre emploi, ce qui lui semble compromis, n°13 négocie avec House : si elle démissionne, Foreman peut revenir. Cuddy, quant à elle, revient sur sa proposition et refuse à House la permission de venir à la cérémonie, ce qu'il accepte sans broncher. Mais le cas du prêtre s'aggrave : anesthésie locale, cécité de l'œil droit. Un examen de la rate montre la présence d'un insecte, normalement inoffensif sauf pour un patient ayant un système immunitaire déficient ; le prêtre aurait le SIDA. Il refuse le test, mais nie avoir eu toute expérience sexuelle ou prise de drogues. Taub se charge de retrouver Ryan, le garçon à l'origine de l'accusation, pour savoir s'il est également séropositif. Alors que le prêtre réagit au traitement pour le SIDA par des ulcères cutanés, Ryan arrive à l'hôpital et demande pardon au prêtre. House réembauche finalement Foreman. Avec l'aide de Wilson, House diagnostique finalement un syndrome de Wiskott-Aldrich, qui explique tout sauf les hallucinations, dues à l'alcool. Le prêtre croit alors à une intervention divine, le nombre de coïncidences étant trop grand. Cuddy réalise qu'elle veut que House vienne à la cérémonie, et House veut venir également, mais l'un et l'autre refusent de l'avouer.

Diagnostic final
Hallucinations dues à l'alcool et syndrome de Wiskott-Aldrich

Épisode 16 : Un peu de douceur[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
La Face Cachée (France)
Titre original
The Softer Side (trad. litt. : « Le Côté le plus doux »)
Numéro
102 (5.16)
Première diffusion
Scénario
Liz Friedman
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,85 millions de téléspectateurs[21] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,463 millions de téléspectateurs[22]
Invités
Résumé
Des parents consultent un médecin car leur bébé présente des signes d'hermaphrodisme. Plusieurs années plus tard, en 2009, lors d'un match de basket, le fils (ils ont décidé d'en faire un garçon) joue et l'emporte malgré des hésitations lors du match. À la fin de celui-ci, il est pris de douleurs abdominales et s'évanouit. Foreman et "numéro 13" sont encore ensemble malgré la rupture à laquelle House croit depuis l'épisode précédent. Les parents ne veulent pas que House dise à Jackson, leur fils, le secret qui plane sur lui. L'équipe cherche avant tout un diagnostic lié à son hermaphrodisme.

"Numéro 13" maintient l'idée de la rupture dans l'équipe. L'IRM ne révèle pas l'utérus caché suspecté par les parents, apparemment bien documentés. Kutner pense que le consentement de House pour l'idée des parents n'est pas naturel. Lors d'un examen de la vessie, Jackson a une effusion péricardiale. Wilson, puis Cuddy, s'inquiètent de la "bonne humeur" de House. "Numéro 13" suggère aux parents de tout avouer en leur recommandant d'arrêter la testostérone, mais la mère refuse. Elle apprend que cette dernière a paniqué lorsque Jackson a annoncé vouloir faire de la danse. Soudain, ses paumes deviennent rouges. Cuddy et Wilson décident de parler à House pour comprendre ce soudain changement d'humeur mais ils le trouvent inanimé dans son bureau, House ne respire plus. Après avoir été réanimé par Foreman, House élude les questions de Wilson et de Cuddy en disant qu'il a seulement pris un peu trop de Vicodin. Mais Wilson devine qu'il a pris quelque chose de plus fort. Foreman comprend que Taub et Kutner savent que sa rupture avec "numéro 13" est fausse. Taub trouve de la toxoplasmose dans une bouteille d'eau de Jackson. "Numéro 13" a trouvé une lettre où Jackson dit se sentir différent. Wilson invite House au restaurant et lui offre un whisky. House comprend le vrai plan de l'oncologue : si House prend de l'héroïne, il fera un crise cardiaque en buvant le whisky, mais il boit et part. Wilson le suit, et voit House se faire vomir : il prend de la méthadone pour éliminer sa douleur à la place du Vicodin. "Numéro 13" a dit à Jackson qu'il prenait autre chose que des vitamines, obligeant ainsi les parents à lui avouer son hermaphrodisme. L'enfant décide alors de ne plus jamais parler à ses parents, furieux d'avoir été trompé toutes ces années, Numéro 13 devient alors la seule personne à qui il fait confiance et celle-ci le convainc de comprendre et de pardonner ses parents. Cuddy dit à House que tant qu'il sera sous méthadone il ne travaillera pas dans son hôpital. Réaction immédiate de celui-ci qui annonce sa démission. Jackson se met à vomir du sang. "Numéro 13" suggère un syndrome de Zollinger-Ellison. Mais tout indique une sclérodermie, fatale. House annonce à Wilson qu'il a une réunion à St. Sebastian mais Cuddy le persuade de revenir et lui donne un planning pour son traitement à la méthadone. Kutner fait remarquer que Jackson aime les boissons énergisantes. House en déduit que la déshydratation qui s'est produit après le match a causé une néphropathie, et que lorsque son IRM a été faite, les reins n'ont pu filtrer le produit de contraste et qu'il s'est donc répandu dans le corps. Sous dialyse, il guérit. House dit vouloir abandonner la méthadone car selon lui, c'est son jugement faussé par la méthadone qui a failli tuer Jackson. House s'occupe également d'un patient qui clame avoir mal aux bras et aux jambes mais réalise que le doigt de ce patient est cassé.

Diagnostic final
Empoisonnement à un produit de contraste causé par une néphropathie due à une déshydratation.

Épisode 17 : Je dis tout ce que je pense[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
L'Hypocrite heureux (France)
Titre original
The Social Contract (trad. litt. : « Le Contrat Social »)
Numéro
103 (5.17)
Première diffusion
Scénario
Doris Egan
Réalisation
Andrew Bernstein
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,38 millions de téléspectateurs[23] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,313 millions de téléspectateurs[24]
Invités
Résumé
Un jeune auteur organise un grand repas pour fêter la parution de son livre. Mais son éditeur, Nick, se moque de lui. En réalité il commence à être malade et se met à saigner. L'équipe reçoit le cas de Cameron. Nick est très bavard et dit des choses assez embarrassantes. House invite Wilson aux Monster Trucks mais il ne peut pas. En réalité il ne veut pas et avoue qu'il ne les aime pas. House pense qu'il cache quelque chose. Avant une IRM, Nick se met à exprimer ouvertement son désir de "Numéro 13" et de Cuddy devant elles. L'IRM révèle des symptômes d'une neuro sarcoidose. House continue de harceler Wilson qui révèle une partie de racquetball avec Taub. Nick a une rechute due à une néphropathie de cause encore inconnue. Taub pense au diabète et Kutner pense à une maladie génétique tardive (Nick a en effet 46 ans) du système nerveux. Le test de Kutner du système nerveux sur la fille de Nick (elle a quelques problèmes neurologiques, plus précisément auditifs) se concluent par une brûlure. Taub énumère à House les résultats de son test tout en frappant d'une balle et d'une raquette le mur de la morgue. Mais le fracas qu'il cause en heurtant une étagère révèle à House que la partie de racquetball avec Wilson est fausse. Nick révèle qu'il n'intègre pas le handicap de sa fille Marika, qui s'enfuit. Peu après, Nick fait un épanchement pleural. House envoie Taub pour espionner Wilson. Mais celui-ci avouera tout. Kutner suggère pour Nick un syndrome de Weil. Taub s'est emparé des mails de Wilson et les donne à House, qui tombe sur des articles sur des patients suicidaires en oncologie. Nick est outré en apprenant qu'il a une désinhibition, incurable. Il va voir House, qui va voir Chase. Mais il refuse d'opérer Nick car il a plus de chances de mourir que de guérir. L'opération a tout de même lieu. Wilson révèle qu'il va à Manhattan voir son frère SDF Daniel trouvé inconscient là-bas. Nick survit à l'opération mais est resté aussi désagréable qu'avant, puis tombe en hypothermie et en tachycardie. House se rend à New York avec Wilson et durant leur conversation, House devine ce qu'à Nick : un syndrome de Dodge-Potter : un fibrome bénin a causé les problèmes que Nick a rencontrés, dont une réaction auto-immune. Après le retrait de celui-ci, Nick va beaucoup mieux, en tous points.
Diagnostic final
Syndrome de Dodge-Potter

Épisode 18 : Appelons un chat un chat[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Un chat est un chat (France)
Titre original
Here Kitty (trad. litt. : « Ici, chaton »)
Numéro
104 (5.18)
Première diffusion
Scénario
Peter Blake
Réalisation
Juan J. Campanella
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,13 millions de téléspectateurs[25] (première diffusion)
Invités
Résumé
House bricole un circuit automobile mais Cuddy surgit et lui impose le dossier d'une patiente. Tandis que cette dernière lui énumère ses symptômes, elle se met à convulser et urine un liquide vert.

Taub affirme que le cas n'est pas intéressant. Il trouve du bleu de méthylène chez la patiente, ce qui lui fait maintenir sa position. House pense à une intoxication au phénol. En réalité, c'est un subterfuge pour tromper Taub et sa théorie de la simulation. Ce dernier, en sortant, retrouve Neil Zane, un ancien camarade de lycée. Un test de House pour déclencher une autre crise échoue : Taub semble avoir raison mais la patiente, infirmière, dit qu'elle est vraiment malade. Neil est examiné par Taub. Il a été traité pour une labyrinthite, sans effet. En réalité il avait un dépôt de calcium que Taub a fait partir. La patiente a ramené un chat, Debbie, dont elle soutient qu'elle dort à côté des futurs morts. Elle fait un bronchospasme, preuve de la véritable existence d'un problème. House pense que Debbie a griffé Morgane, la patiente, et lui a transmis une fièvre par griffure, cependant aucun ver n'est trouvé. Taub est en période de mal-être pour sa femme. House place Debbie à côté de patients comateux pour voir si quelque chose se passe bel et bien. L'un d'eux fait une allergie au chat. Cuddy exige que House renvoie Morgane, qui révèle que son beau-fils est mort, et House révèle qu'elle se balade avec des porte-bonheurs. Elle fait un rash et un autre bronchospasme. Taub dîne avec Neil. Les urines de Morgane sont passées du vert au marron. House suggère une infection par Streptococcus bovis due à un cancer du côlon. Il fait tout ce qui est censé porter malheur pour troubler Kutner, qui ne passe pas en dessous de l'échelle installée dans le bureau et jette du sel renversé par dessus son épaule. House pense que Morgane a des mélanomes métastasés dans l'intestin. Mais M. Limpert, le comateux avec qui Debbie a été en contact, est mort. Kutner en déduit donc que Morgane est mourante. House demande que Chase lui fasse un prélèvement mais elle fait une crise cardiaque. Morgane demande qu'on l'opère pour le syndrome de Cushing qu'elle est censée avoir. Taub annonce qu'il part travailler avec Neil. Mais il apprend qu'il n'est pas le PDG de sa boîte, et qu'il n'y travaille même plus. En visionnant une vidéo de Debbie, House comprend qu'elle se mettait à côté des patients car ils avaient de la fièvre (elle cherchait de la chaleur). Avec Wilson, il conclut à un cancer de l'appendice. L'opération pour le Cushing est annulée et Morgane est sauvée. House s'assied sur son fauteuil, mais Kutner a uriné dessus pour se venger du jeu de House. Taub revient.

Diagnostic final
tumeur carcinoïde de l'appendice

Épisode 19 : Enfermé de l'intérieur[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Je suis vivant ! (France)
Titre original
Locked In (trad. litt. : « Bloqué / immobilisé »)
Numéro
105 (5.19)
Première diffusion
Scénario
Russel Friend
Réalisation
Dan Attias
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,51 millions de téléspectateurs[26] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,308 millions de téléspectateurs[27]
Invités
Résumé
Lee se réveille dans un lit d'hôpital, groggy. Il revient d'un accident de vélo où il a percuté une portière de voiture sans pouvoir freiner. Quand il entend les médecins parler de lui prélever ses organes, il essaie de les appeler pour leur dire qu'il est vivant, mais on ne l'entend pas : il souffre du syndrome d'enfermement, et ne peut que bouger ses yeux et fermer les paupières. Heureusement, House, lui aussi à l'hôpital suite à un accident de moto, voit qu'il vit encore.

Alors que les médecins pensent à une infection virale, House voit sur un scanner une micro-tumeur cérébrale, et prévoit des complications, qui arrivent. Lee fait alors savoir à sa femme qu'il veut que House prenne en charge son cas, et le fasse transférer au Princeton-Plainsboro. À son arrivée, il remarque immédiatement l'amitié étrange entre House et Wilson, ainsi que les sentiments entre House et Cuddy, et voit House « virer » Taub, suite à sa démission dans l'épisode précédent. Pendant son opération, Lee perd l'usage total de ses muscles. Pour rétablir la communication, Taub propose d'installer un ordinateur capable de capter ses pensées : désormais, Lee ne peut communiquer que par « haut » pour « Oui », « bas » pour « Non ». À force d'interrogations, House et son équipe parviennent à retrouver des antécédents : alors qu'il a prétendu vivre à Saint-Louis pour deux jours, il est en fait allé chez un ami pour chercher un travail. Taub et Kutner trouvent alors du cadmium, ce qui pourrait expliquer les symptômes. Mais quand il développe un œdème de la cornée, l'empoisonnement aux métaux lourds est écarté. Pendant ce temps, Wilson cherche à savoir ce que faisait House dans la région de New York, là où il a eu son accident. House prétend une visite à la première femme de Wilson, puis au frère emprisonné de Foreman, puis à l'assistante sociale que commence à fréquenter Wilson. Mais l'oncologue vérifie à chaque fois, et voit que House ment. Alors que Lee a des démangeaisons au pied, House comprend que son état est dû à une défaillance hépatique, sans trouver la cause. Finalement, Kutner trouve le diagnostic grâce à Treize : elle ne porte plus un bracelet que Foreman lui avait offert car elle a un rash au poignet, suite à une éclaboussure d'urine en changeant la sonde urinaire de Lee. Comme Lee a vécu dans la cave de son ami, Kutner pense à une leptospirose, une maladie des rats transmise par l'urine. La maladie est confirmée après autopsie des animaux. Lee parvient à bouger le doigt, puis le bras et à parler à House : « Dieu vous a envoyé ». Wilson en est venu à voler le téléphone de House pour trouver la raison de ses mensonges, et pourquoi il ne répondait pas aux appels en sa présence : House consultait un psychiatre. Mais il compte arrêter car la thérapie « ne marche pas ». Dans les vestiaires, House trouve Kutner et Taub, et quand il demande qui a pensé aux rats, Taub le revendique. Mais House a tout de suite compris que c'était Kutner, mais ne dit rien.

Diagnostic final
syndrome d'enfermement dû à une leptospirose
Commentaires
  • Le style d'une grande partie de l'épisode est basé sur le film Johnny s'en va-t-en guerre (Johnny got his gun) de Dalton Trumbo et surtout sur le film Le Scaphandre et le Papillon de Julian Schnabel (adaptation de livre éponyme et autobiographique de Jean-Dominique Bauby) où l'on retrouve une personne qui souffre du syndrome d'enfermement et dont seul le mouvement de ses paupières lui permet de communiquer avec l'extérieur. Beaucoup de scènes se passent du point de vue du patient enfermé dans son corps sans possibilité de mouvement mais avec son esprit intact, tout comme les films de Trombo et Schnabel est réalisé du point de vue de la victime de la Première Guerre mondiale dans l'un et d'un accident vasculaire cérébral dans l'autre mais la manière de filmer, sa situation familiale et son monologue sont exactement à l'image du film de Julian Schnabel. House y fait clairement référence : « Son médecin est trop occupé à lui apprendre à épeler "Tuez-moi" en morse. » (« His doctor's busy trying to teach him to blink out "Kill me" in Morse code. ») ce qui correspond à la conclusion du film de 1971.[réf. nécessaire]

Épisode 20 : Il n'y a rien à comprendre[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Sans explication… (France)
Titre original
Simple Explanation (trad. litt. : « Explication Simple »)
Numéro
106 (5.20)
Première diffusion
Scénario
Leonard Dick
Réalisation
Greg Yaitanes
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,29 millions de téléspectateurs[28] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,109 millions de téléspectateurs[29]
Invités
Résumé
Eddie est dans son lit de mort, avec une insuffisance cardiaque causé par un cancer des poumons, chez lui, entouré de ses proches. Il les fait sortir pour mourir seul en présence de sa femme, Charlotte. Il lui fait ses excuses pour la vie qu'il lui a offerte, quand soudain, Charlotte tombe en détresse respiratoire : sa trachée se bloque.

À son arrivée au Princeton-Plainsboro, House la prend en charge. Dans son bureau se trouvent Foreman et Taub, numéro Treize étant avec la patiente et Kutner chez lui, avec son chien malade, d'après Taub. Le diagnostic différentiel supprime une apnée due à la charge pondérale de la patiente, mais s'oriente vers le virus varicelle-zona. Mais Charlotte refuse le traitement, voulant rentrer chez elle accompagner son mari. Taub décide alors de faire venir Eddie à l'hôpital. Après que House se fut occupé d'une petite fille qui semblait désorientée avant un concours de mini-miss (elle s'était saoulée avec le bain de bouche de sa mère), Kutner doit arriver, sinon il le renvoie. Foreman et numéro 13 se rendent chez lui, et le découvrent inanimé dans une mare de sang, une balle dans la tempe. Kutner est mort, il se serait suicidé. C'est l'effondrement dans l'équipe. House cherche à savoir si quiconque a vu un signe, mais rien. Taub rappelle alors qu'ils ont une patiente à soigner, et part s'en occuper, alors que House, numéro 13 et Foreman vont voir les parents adoptifs de Kutner. Là-bas, House se montre odieux avec eux, les accusant de l'avoir plongé dans une crise identitaire en lui faisant prendre leur nom. Foreman lui intime l'ordre de retourner à l'hôpital avant qu'il n'aille trop loin. À son retour, Taub dit que Charlotte ressent une grande douleur, mais qu'aucun traitement ne fonctionne et aucun diagnostic n'explique ses symptômes. House comprend alors que Charlotte simule sa douleur pour rester près de son mari. Alors que House allait la renvoyer chez elle malgré une soudaine douleur à la jambe, Eddie lui montre qu'elle a vraiment quelque chose : son épiglotte est détruite, et ses muscles se détériorent. House et son équipe pensent alors à une fièvre arménienne, mais quand ils rejoignent Charlotte, elle a voulu se suicider par overdose médicamenteuse en prenant toutes les pilules à sa portée. Pendant ce temps, obsédé par le suicide de Kutner, House entre dans son appartement. Wilson, sur conseil de Cuddy, l'y rejoint. Il réalise alors que House n'est pas là pour comprendre Kutner, mais pour le mystère qui entoure son suicide. Quand House constate qu'il n'a rien raté, il en déduit qu'il n'y avait rien à rater : pour lui, c'est un meurtre. Il veut travailler sur son hypothèse avec son équipe, mais ils refusent. Comme l'état de Charlotte empire (défaillance hépatique), House pense à un déficit en alpha 1-antitrypsine. House enquête sur tout : le casier judiciaire de Kutner, sa boîte mail, même l'homme qui a tué les parents biologiques de Kutner. Pour Charlotte, quand il apprend qu'elle a besoin d'un nouveau foie, que son mari est compatible mais pourrait ne pas survivre à l'opération, il explique le dilemme à Cameron, et lui demande de faire en sorte que le mari accepte de mourir sur la table d'opération. Il accepte, mais quand il signe, Cameron regarde des nodules à ses doigts, ce qui semble montrer une infection traitable. Pendant ce temps, Foreman profite du temps de repos que lui a accordé Cuddy. Quand numéro 13 vient le voir, Foreman lui demande de le laisser gérer seul. Elle part, blessée. Finalement, les bons diagnostics tombent : Eddie est atteint d'une blastomycose cardiaque : les nodules dans ses poumons, pris pour des tumeurs, sont dus à un champignon. Le mieux qu'il ait pu connaître lors de la maladie de sa femme était causé par son état émotionnel. Mais il refuse de se faire traiter pour sauver sa femme. Pour Charlotte, quand elle développe une forte fièvre, House comprend qu'elle a menti sur son voyage à Hawaï : elle a contracté une leishmaniose viscérale sur les plages de Rio de Janeiro, la ville de ses rêves où Eddie n'a jamais pu l'emmener. Alors que tous se rendent aux funérailles, Taub choisit de rester auprès de Charlotte, qui meurt car diagnostiquée trop tard. House, lui, retourne dans l'appartement de Kutner à la recherche d'un autre indice, et semble se résigner quand il trouve parmi ses photos, une où Kutner n'a pas l'air heureux.

Diagnostic final
Leishmaniose viscérale (Charlotte, mort de la patiente), blastomycose cardiaque (Eddie)
Commentaires
  • Tout l'épisode est focalisé sur le suicide et est réalisé dans des tons froids pour en renforcer le côté sombre.[réf. nécessaire]

Épisode 21 : En perdition[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Quand le doute s'installe (France)
Titre original
Saviors (trad. litt. : « Sauveurs »)
Numéro
107 (5.21)
Première diffusion
Scénario
Thomas L. Moran, Eli Attie
Réalisation
Matthew Penn
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,19 millions de téléspectateurs[30] (première diffusion)
Invités
Résumé
Doug, un militant écologiste, est pris de vertiges et d'engourdissements sur un site d'extraction de charbon sur lequel il faisait un sit-in. Quand il arrive au Princeton-Plainsboro, Cameron insiste pour que House s'occupe du dossier, car ses examens toxicologiques ne révèlent rien d'anormal. Il accepte, mais Cameron doit faire les examens seule.

Chase s'étonne de ce rapprochement soudain, et de la façon dont House s'occupe de la chose. Mais le diagnosticien a autre chose à faire : il remarque que Wilson a changé radicalement ses habitudes alimentaires, ne prenant que des légumes et autres aliments sains. Chase va voir Cuddy pour savoir ce qui se passe avec Cameron, car l'affectation aux examens l'a obligé à repousser un week-end qu'il a prévu depuis une semaine. Chase demande à Cuddy si elle croit que Cameron aime House, puis qu'elle-même aime House, elle esquive les deux questions, ce qui laisse Chase suspicieux et jaloux. Le patient accumule de nouveaux symptômes : il a un hoquet persistant. House ordonne à Cameron de faire une ponction lombaire, mais même avec l'aide de Foreman, le hoquet rend la procédure impossible. Un médicament injecté provoque la remontée d'une bulle d'air des poumons vers la gorge, qui enfle. Doug est alors mis sous stéroïdes pour une maladie auto-immune. House déduit du comportement de Cameron qu'elle veut la place de Kutner : elle s'est exécutée sans broncher pour les examens que House demandait alors qu'il n'est techniquement pas son patron. Après un dernier diagnostic différentiel, House reprend les rênes et envoie son équipe. Mais Doug présente alors une intense douleur dans les jambes, qui semblent claires. Pendant un scanner complet, Taub et 13 constatent une fracture du fémur, alors qu'il est resté couché depuis deux jours. House pense alors à un cancer des os, et veut le mettre sous chimiothérapie. Mais Foreman refuse et durant l'opération menée par Chase sur l'os, Foreman lui demande une biopsie de l'os. Quand il apprend que Cameron n'est plus sur le cas, Chase est étonné, car persuadé du contraire. House va voir Cameron, en lui affirmant qu'elle veut la place de Kutner, mais elle finit par lui avouer la vérité : elle sait que Chase veut la demander en mariage, et elle pense que c'est suite au suicide de Kutner qu'il s'est décidé, pour ne pas finir seul. Suite à cela, quand la biopsie de l'os revient négative pour le cancer et que le patient fait une grave hémorragie interne, House et Foreman débattent violemment sur l'utilité d'une chimiothérapie pour un cancer qu'on ne voit pas, quand Taub propose d'aggraver le cancer par une injection, ce que House appuie. Il va voir alors Wilson, en proie aux doutes : il perd ses talents, n'ayant pas vu pour Kutner, compris pour Cameron, et pour l'idée de Taub qu'il aurait dû avoir lui-même. Wilson lui assure qu'il n'a rien perdu du tout. Quand le cœur de Doug s'arrête, un nouveau diagnostic différentiel s'impose, mais aucune idée ne vient. House suggère, pour gagner du temps, de poser un défibrillateur directement sur le cœur, mais cette procédure est très dangereuse. Comme son équipe n'a rien d'autre à proposer, il retourne voir Wilson, qui est devant un distributeur de sucreries. Et quand Wilson, après hésitation, prend les ours en gélatine, House finit par comprendre que le mystère de la nouvelle alimentation de l'oncologue n'est qu'une farce de plus, pour l'aider à traverser le deuil de Kutner et pour qu'il ne change pas ses habitudes. Suite à cela, House a une idée pour le patient. Quand il affirme ne pas avoir de plantes chez lui, mais avoir acheté une fois des roses pour sa femme en secret, le diagnostic est posé : sporotrichose, une maladie transmise par les épines de rose qui a attaqué ses nerfs et engendré tous les symptômes. House comprend également les véritables motivations de Cameron : elle est retournée dans l'entourage de House pour rendre Chase jaloux et faire en sorte qu'il rompe. Cameron retrouve Chase dans les vestiaires, lui avoue tout, et Chase lui fait finalement sa demande en mariage. House, de retour chez lui, joue de la musique, quand soudain, il a une hallucination sur Amber, la défunte petite-amie de Wilson, qui lui suggère qu'après son modjo, il perd peut-être la raison. House s'occupe également d'une femme atteinte de MST.

Diagnostic final
Sporotrichose

Épisode 22 : Ce qui est réel ou non[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
House divisé (France)
Titre original
House Divided (trad. litt. : « House Divisé »)
Numéro
108 (5.22)
Première diffusion
Scénario
Liz Friedman, Matthew V. Lewis
Réalisation
Greg Yaitanes
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 11,69 millions de téléspectateurs[31] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,917 million de téléspectateurs[32]
Invités
Résumé
Un jeune garçon qui participait à un match de lutte est pris d'un violent mal à la tête. L'hallucination de House représentant feu Amber est toujours là (voir l'épisode précédent), et House l'attribue à ses insomnies. Mais le devoir le rappelle à l'ordre. Le patient a entendu des explosions, ce qui est anormal étant donné qu'il est sourd.

Amber est "présente" au diagnostic différentiel, mais House refuse d'y prêter attention. House fait remarquer qu'il sait que Cameron et Chase vont se marier, et se propose pour organiser l'enterrement de vie de garçon de Chase, ce que redoute Wilson suite à ses expériences personnelles. Numéro 13 a remarqué que House ignore le fait que le patient refuse un implant pour enrayer sa surdité. Puis, l'un de ses yeux (au patient), ne voit plus. Amber suggère de faire écouter de la musique à ce dernier bien qu'il ne puisse entendre. Malgré le fait qu'elle n'existe plus que dans le subconscient de House, il décide finalement de l'écouter, car elle représente un accès direct à l'inconscient de House et retient tous les détails. Avec le poste de radio sur lui, le patient sent les vibrations dans son abdomen mais pas ses mains : c'est un nouveau symptôme, une neuropathie. House jette alors les somnifères que Wilson lui avait prescrits. House, d'après Amber, pense que le cancer suggéré par Foreman cause tout, dont la surdité. Mais le patient hésite à entendre à nouveau (il est sourd depuis l'âge de 4 ans, suite à une méningite aggravée). House pense que Chase est incapable de tenir ses engagements de mariage, et insiste pour la fête. La biopsie cérébrale du patient révèle bien une anomalie, mais non cancéreuse. Sur les conseils d'Amber, House fait poser un implant au patient. Mais le moindre son lui est insupportable et sa mère veut le retrait de l'implant. Cuddy nomme Foreman responsable du cas. House accepte sans broncher, contrairement à Amber. L'urine du patient coule à flots. Dans l'optique de la fête, House envoie Foreman et numéro 13 dans un bar de strip-teaseuses, et offre des glaces, parfumées à diverses boissons alcoolisées. Seth, le patient, découvre que non seulement il entend (grâce à l'implant), mais en plus il parle. Pourtant, il arrachera son implant, et l'arythmie suggérée par House, grâce à Amber, est dévoilée. En manquant de mettre le feu dans la morgue pour la répétition de la fête, House devine, par Amber, un problème de chaleur dans tous les symptômes du patient, et pose une sclérose en plaques pour Seth. Chase se fait arrêter par le service de l'immigration car son permis de travail est expiré, mais Cameron n'est pas dupe et comprend qu'il s'agit d'une mise en scène pour emmener le futur marié à son enterrement de vie de garçon. Sauf que la fête a lieu chez Wilson et qu'il finit par rentrer. Alors que tous profitent de la soirée (Foreman et numéro 13, Chase, Wilson, et même Taub), Chase fait un choc anaphylactique. House savait que Chase était allergique aux fraises et pense que son inconscient a voulu le tuer et se demande pourquoi. C'est Amber qui lui donne la réponse en lui disant qu'il n'aime pas non plus assister au bonheur des gens. Mais l'hôpital appelle et dit que Seth ne guérit pas. Le diagnostic est donc faux. Une maladie éosinophilique est envisagée mais la voix de Seth prouve le contraire. En le réintubant (car il a eu une atteinte pulmonaire), Foreman remarque qu'il a des taches de tabac sur les dents. Il en déduit une sarcoïdose, qui s'est déclenchée quand il a arrêté de mâcher son tabac pour perdre du poids. House révèle à Cuddy que ses insomnies ont commencé avec le suicide de Kutner (voir l'épisode Il n'y a rien à comprendre) mais ne dit pas qu'il voit et entend Amber. La mère de Seth persuade son fils de garder son implant. House parvient à dormir avec des somnifères, mais Amber demeure présente.

Diagnostic final
Sarcoïdose

Épisode 23 : À fleur de peau[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Écorchés vifs (France)
Titre original
Under My Skin (trad. litt. : « Dans la Peau »)
Numéro
109 (5.23)
Première diffusion
Scénario
Lawrence Kaplow, Pamela Davis
Réalisation
David Straiton
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,04 millions de téléspectateurs[34] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,061 millions de téléspectateurs[35]
Invités
Résumé
Une jeune danseuse est en détresse respiratoire après une chute lors d'une répétition de ballet. House, qui a pris des congés pour se reposer et se débarrasser de ses hallucinations, est ramené à l'hôpital par Foreman.

Tous les tests sont négatifs, et House doit encore écouter Amber pour suggérer que la déshydratation dissimule une infection. La patiente est donc mise sous antibiotiques. House se résout donc à voir Wilson pour lui avouer ses hallucinations, et lui demande de l'assister dans ses différentiels, mais House cache le fait qu'elles prennent l'apparence d'Amber en disant qu'elles prennent celles de Kutner. Afin de savoir si elles sont dues à des apnées du sommeil, Wilson lui fait passer la nuit sous assistance à l'hôpital. Pendant ce temps, Cameron révèle à Chase qu'elle possède encore un échantillon du sperme de son premier mari décédé et lui demande de faire pareil, ce qui met le chirurgien très mal à l'aise. Mais rien ne fonctionne : Amber est toujours là, et la patiente est toujours en détresse respiratoire. House propose une aspiration de la trachée, un traitement radical mais sans alternative. C'est alors que l'épiderme de la patiente se nécrose et part en lambeaux, une complication rarissime des antibiotiques. La danseuse est désormais trop faible pour subir des examens poussés. House, toujours souffrant de la présence d'Amber dont il a révélé l'identité à Wilson, continue ses examens avec Wilson en parallèle. Pour se convaincre qu'il s'agit d'une SEP, House va s'excuser auprès de la patiente, mais ne ressent pas de culpabilité. Il demande alors à Wilson une ponction lombaire et une prise de sang. L'équipe part alors faire un examen risqué : ils arrêtent le cœur de la patiente par électrochoc pour en faire une IRM. Au bout des trois minutes, Foreman voit une ombre, mais la patiente doit être réveillée, sinon elle risque des dommages cérébraux. House tente un traitement extrême pour ses hallucinations, un choc à l'insuline, mais prend le temps de prévenir Wilson juste avant l'injection. Quand House revient à lui aux urgences, le traitement semble avoir marché. L'analyse des prélèvements de House montre que ses hallucinations sont dues à un taux important d'opiacés dans son sang : il doit arrêter le Vicodin. Après analyse des images de l'IRM, House a une idée et va observer la patiente et son petit ami. L'absence de changement de comportement lui montre de la culpabilité chez le petit ami et lui donne la solution : elle a contracté une gonorrhée qui a engendré un abcès cardiaque, que Foreman a aperçu et qui a causé tous ses symptômes. House part dans un restaurant seul pour fêter l'événement, et Foreman l'appelle pour confirmer, mais d'après lui et le timing, c'est elle qui lui a transmis son IST. Quand House réalise son erreur de jugement, et qu'il revoit Amber, il appelle Wilson, qui décide de l'envoyer en désintoxication. Mais Foreman appelle pour dire que durant l'opération du cœur (qui a pu être mené avec une injection de dopamine), Chase a remarqué que les mains et les pieds se gangrènent à cause des brûlures. Wilson leur confie le dossier, sans House. Alors que Chase, Foreman, Taub et numéro 13 cherchent un moyen de sauver les mains et les pieds de la patiente, House comprend que la cure de désintoxication ne fonctionnera pas, parce qu'il trouvera un moyen d'obtenir du Vicodin. Il va voir alors la seule personne en qui il peut avoir confiance pour l'aider : Cuddy. Elle passera la nuit chez House, à le soutenir dans ses crises de manque et l'aider à lutter contre ses envies. Finalement, Chase et Taub injectent un vasodilatateur à la patiente, qui guérit, contre toutes attentes. Quand Chase retrouve Cameron, il lui dira qu'il refuse, car il n'a pas de doutes sur ses sentiments. Au réveil de House, Amber a disparu, enfin. Il remercie Cuddy, mais admet que sa présence n'est expliquée que pour sauver l'atout majeur du Princeton-Plainsboro. Cuddy lui révèle alors comment a vraiment commencé leur relation : durant les cours d'endocrinologie que suivait House, Cuddy n'y était pas inscrite, mais s'asseyait à côté de House parce qu'elle avait le béguin pour lui. Alors qu'ils s'apprêtaient à quitter l'appartement de House, les deux médecins échangent quelques mots, avant de fermer la porte et de se jeter dans les bras l'un de l'autre.

Diagnostic final
Abcès cardiaque dû à une gonorrhée

Épisode 24 : La Stratégie de l'inconscient[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Parle avec elle (France)
Titre original
Both Sides Now (trad. litt. : « Des deux côtés maintenant »)
Numéro
110 (5.24)
Première diffusion
Scénario
Doris Egan
Réalisation
Greg Yaitanes
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,74 millions de téléspectateurs[36] (première diffusion)
Invités
Résumé
Un homme souffre du syndrome de la main étrangère : il n'a aucun contrôle sur son bras gauche. Au restaurant, alors qu'elle faisait encore des siennes, il perd le goût, se met à pleurer du sang et a eu des convulsions.

Cameron confie le cas à Taub, qui apprend la séparation de Chase et Cameron, suite à leur dispute de l'épisode précédent. House, quant à lui, se réveille après sa nuit avec Cuddy, qui n'est plus là, mais a laissé un tube de rouge à lèvres. C'est plein d'entrain et joyeux qu'il prend le cas du patient, et alors qu'arrive Cuddy, envoie son équipe inspecter le domicile. House tente à sa façon de connaître les motivations de Cuddy, mais celle-ci tient à ce que leur relation reste purement professionnelle. House va alors annoncer la nouvelle à Wilson : il ne prend plus de Vicodin depuis 24 heures et il a couché avec Cuddy. Wilson est abasourdi. Quand il apprend ce que vient de dire Cuddy, Wilson le pousse à retourner lui parler. Dans l'appartement du patient, Taub et numéro 13 discutent sur les symptômes du patient, et la discussion revient sur la séparation de Chase et Cameron quand ils remarquent des moisissures dues à la vapeur d'eau dans la salle de bain. Alors que Taub se fait repousser par Chase quand il veut donner ses conseils, House prend des images thermiques de Cuddy. La femme du patient ramène quelques affaires à son mari quand numéro 13 lui donne des médicaments anti-moisissures. La main gauche du patient gifle sa femme, et alors qu'il veut la rattraper, il réalise qu'il n'arrive plus à marcher. House pense à un méningiome, qui aurait créé des connexions entre les deux hémisphères sans qu'il le réalise. Foreman va tester son cerveau, pendant que House va montrer les images thermiques de Cuddy à Wilson, qui critique son envie de tout comprendre. Le test du cerveau du patient montre des défauts de communications, mais le foie du patient lâche. Ils pensent alors à une sarcoïdose. House utilise un subterfuge pour récupérer la tasse à café de Cuddy, de façon à tester son niveau d'ocytocine. Alors que Wilson essaie encore de raisonner House sur son obsession, un patient fait irruption devant le bureau de House. Il est envoyé par Cuddy parce qu'il "brame". House répond en envoyant le vieil homme déposer un échantillon de selles en mains propres à Cuddy. Pendant ce temps, Taub et numéro 13 essaient tant bien que mal de faire une biopsie du foie quand ils remarquent une hémorragie sous les ongles du patient, juste avant qu'il ne vomisse du sang. Tous les tests reviennent négatifs, mais en rappelant la forte sudation du patient, la possibilité d'un lymphome ou d'un cancer du pancréas apparaît. Lors de l'utilisation du scanner, House utilise les talents de Wilson, ce qui fonctionne, mais il n'y a pas de cancer apparent. Entre-temps, House a conseillé à Cameron désespérée de détruire le sperme de son ancien mari. Alors que House doit composer avec le vieil homme, il s'attache à son idée du cancer du pancréas, malgré l'absence de preuve. Il veut alors utiliser une procédure à base de venin de scorpion et de lumière infrarouge pour le mettre en évidence, mais il y a risque de caillots dans le cerveau. Alors que Chase et Foreman font l'opération et ne voient rien, House suggère d'examiner le cœur, qui est la vraie source des caillots. L'équipe pense alors à un syndrome de Cushing. Mais c'est finalement la femme du patient qui les met sur la voie : les gestes de la main gauche de son mari montrent qu'elle cherchait à éloigner de lui son déodorant, qu'il utilise plus qu'abondamment. Taub fait des recherches et découvre qu'il s'agit d'un empoisonnement au propylène glycol. House associe le brame du vieil homme à des reflux gastriques mais réalise après coup que c'est cet homme qui a un cancer du pancréas. Il se pose encore des questions et s'interroge sur l'absence de rouge à lèvres sur le gobelet de café, mais Wilson lui conseille plutôt de pousser Cuddy à bout au lieu de chercher des preuves. Il hurle alors devant tout le hall d'entrée qu'il a couché avec Cuddy. Et ça marche : elle est furieuse, et renvoie House dans la foulée. Quand House va la voir, les propos de Cuddy lui font peu à peu réaliser que la nuit qu'il a passée avec elle n'était qu'une hallucination, une de plus, confirmée par les apparitions d'Amber et de Kutner. L'épisode s'achève sur le mariage de Chase et Cameron, auquel tous assistent sauf Wilson qui emmène House à l'hôpital psychiatrique de Mayfield.

Diagnostic final
Empoisonnement au propylène glycol (Scott), Cancer du pancréas (Eugene), Hallucinations (House)

Réception[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

La cinquième saison de Dr House a reçu de bonnes critiques ; le site Metacritic donne une note moyenne de 77 sur 100 pour la presse (basée sur 10 critiques) et une note des spectateurs de 9,3 sur 10, pour 36 votes[37].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Saison 5, épisode 11 (Le Divin enfant)
  2. (en) « Canwest Announces Global Television, E! Primetime Schedules For 2008-2009 Season », consulté le 4 juin 2008
  3. (en) Robert Seidman, « Dallas Cowboys, House, 60 Minutes and Fringe Lead Nielsen Weekly Broadcast Viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 23 septembre 2008 (lire en ligne)
  4. [PDF] Audience du 1er épisode au Canada, sur BBM
  5. (en) Robert Seidman, « Dancing Stars, Desperate Housewives and Grey's Anatomy lead weekly viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 30 septembre 2008 (lire en ligne)
  6. (en) Bill Gorman, « Dancing Stars, NCIS, 60 Minutes and Desperate Housewives Top Broadcast viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 7 octobre 2008 (lire en ligne)
  7. (en) Robert Seidman, « CSI, NCIS, Dancing Stars and Desperate Housewives Lead Weekly Viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 21 octobre 2008 (lire en ligne)
  8. (en) Robert Seidman, « CSI, Dancing With the Stars and NCIS Most-Watched In Prime Time », TVbytheNumbers.com,‎ 28 octobre 2008 (lire en ligne)
  9. (en) Robert Seidman, « World Series, NFL and The Simpsons Lead Weekly TV Viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 4 novembre 2008 (lire en ligne)
  10. (en) Robert Seidman, « 60 Minutes, NFL, CSI and NCIS lead weekly Nielsen broadcast viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 18 novembre 2008 (lire en ligne)
  11. (en) Robert Seidman, « Dancing With the Stars, CSI and NCIS lead weekly broadcast viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 25 novembre 2008 (lire en ligne)
  12. (en) Robert Seidman, « Dancing With the Stars culmination, 60 Minutes and NCIS lead weekly viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 3 décembre 2008 (lire en ligne)
  13. (en) Robert Seidman, « The Mentalist, NCIS and CSI lead weekly viewing as CBS takes top three spots », TVbytheNumbers.com,‎ 9 décembre 2008 (lire en ligne)
  14. http://www.mangerbouger.fr/
  15. (en) Robert Seidman, « CBS Dominates Weekly Primetime Viewing taking 14 of the top 20 shows », TVbytheNumbers.com,‎ 16 décembre 2008 (lire en ligne)
  16. (en) Robert Seidman, « American Idol, CSI and Two and a Half Men lead weekly viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 27 janvier 2009 (lire en ligne)
  17. [PDF] Audience du 12e épisode au Canada, sur BBM
  18. (en) Robert Seidman, « Super Bowl XLIII and American Idol lead weekly broadcast », TVbytheNumbers.com,‎ 3 février 2009 (lire en ligne)
  19. (en) Robert Seidman, « American Idol, Grammy Awards and 60 Minutes lead weekly viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 10 février 2009 (lire en ligne)
  20. (en) Robert Seidman, « Academy Awards American Idol and The Mentalist lead broadcast viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 24 février 2009 (lire en ligne)
  21. (en) Robert Seidman, « American Idol, NCIS and CSI lead weekly broadcast viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 3 mars 2009 (lire en ligne)
  22. [PDF] Audience du 16e épisode au Canada, sur BBM
  23. (en) Robert Seidman, « American Idol, Dancing With the Stars and CSI top broadcast net viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 17 mars 2009 (lire en ligne)
  24. [PDF] Audience du 17e épisode au Canada, sur BBM
  25. (en) Robert Seidman, « American Idol, Dancing With the Stars and 60 Minutes lead overall viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 24 mars 2009 (lire en ligne)
  26. (en) Robert Seidman, « Ratings: ER finale shines, but American Idol, Dancing With the Stars and NCIS, still lead weekly viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 7 avril 2009 (lire en ligne)
  27. [PDF] Audience du 19e épisode au Canada, sur BBM
  28. (en) Robert Seidman, « From American Idol to Harper's Island, top 20 shows for week of April 6–12 », TVbytheNumbers.com,‎ 14 avril 2009 (lire en ligne)
  29. [PDF] Audience du 20e épisode au Canada, sur BBM
  30. (en) Robert Seidman, « From American Idol to The Amazing Race, the top 20 shows for week of April 13–19 », TVbytheNumbers.com,‎ 21 avril 2009 (lire en ligne)
  31. (en) Robert Seidman, « Weekly top shows: Which JJ Abrams show did better? », TVbytheNumbers.com,‎ 6 mai 2009 (lire en ligne)
  32. [PDF] Audience du 22e épisode au Canada, sur BBM
  33. http://www.serieslive.com/news-10007-rtl-tvi-dr-house-terminera-sa-saison-5-un-dimanche.html
  34. (en) Robert Seidman, « Grey's Anatomy queen of scripted shows, Lost bests Fringe », TVbytheNumbers.com,‎ 12 mai 2009 (lire en ligne)
  35. [PDF] Audience du 23e épisode au Canada, sur BBM
  36. (en) Robert Seidman, « American Idol and season finales lead broadcast prime-time viewing », TVbytheNumbers.com,‎ 19 mai 2009 (lire en ligne)
  37. (en) « House: Season 5 », sur Metacritic.com (consulté le 3 mai 2011)