Bleu de méthylène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bleu de méthylène
Methylene-blue-ox-3D-vdW.png
Identification
Nom IUPAC chlorure de bis-(dimethylamino)- 3,7 phenazathionium
Synonymes Chlorure de méthylthioninium
C.I. 52015
C.I. Basic Blue 9
No CAS 61-73-4
No EINECS 200-515-2
PubChem 6099
SMILES
Apparence cristaux bleu foncé
Propriétés chimiques
Formule brute C16H18ClN3S  [Isomères]
Masse molaire[1] 319,852 ± 0,022 g/mol
C 60,08 %, H 5,67 %, Cl 11,08 %, N 13,14 %, S 10,03 %,
Propriétés physiques
fusion décomposition à ≈180 °C
Solubilité 50 g·l-1 eau à 20 °C
10 g·l-1 éthanol à 20 °C
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn


SIMDUT[2]

Produit non contrôlé
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le bleu de méthylène (ou chlorure de méthylthioninium) est un composé organique dont le nom officiel est 3,7-bis-(dimethylamino)phenazathionium . Il est soluble dans l'eau et plus légèrement dans l'alcool. Il fut synthétisé la première fois par Heinrich Caro en 1876 .

Il est utilisé dans divers domaines :

  • Il est employé comme colorant histologique. Le bleu de méthylène teint le collagène des tissus en bleu. Il tache la peau durant plusieurs semaines. Il est donc utilisé comme encre alimentaire pour les viandes, par tampon.
  • Il est utilisé pour colorer le Curaçao et certaines variétés de Gin.
  • En médecine, il est fréquemment utilisé comme marqueur afin de tester la perméabilité d'une structure (par exemple des trompes utérines lors d'une hystérosalpingographie) ou de préciser le trajet d'une fistule. Il est aussi utilisé lors de chimiothérapie anti-cancéreuse comme antidote à l'ifosfamide afin de prévenir les crises de convulsions liées à la neuro-toxicité du produit.
  • Le bleu de méthylène est utilisé en quantité importante pour lutter contre la méthémoglobine
  • Il peut servir d'antiseptique, notamment en aquariophilie[5], ou en traitement d'appoint des plaies superficielles[6] (chez le cheval par exemple), bien que sa faible activité antimicrobienne l'ait fait progressivement abandonner chez l'homme[7].

On peut en trouver en droguerie, en pharmacie et en magasin de produits chimiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. « Bleu de méthylène » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009
  3. Expérience de la Bouteille Bleue
  4. (en) Body mod - Turn your pee blue! sur cre.ations.net
  5. Bleu de méthylène sur aquabase.org
  6. Les différentes catégories d'antiseptiques
  7. http://www.therapeutique-dermatologique.org/article.php?article_id=345