Jonathan Palmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jonathan Palmer

Surnom Doc Palmer
Date de naissance 7 novembre 1956 (57 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Royaume-Uni Londres, Angleterre
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni britannique
Années d'activité 1983-1989
Qualité Pilote automobile
Équipe TAG Williams Team
Skoal Bandit Formula 1 Team
West Zakspeed Racing
Tyrrell Racing Organisation
Nombre de courses 88 (83 départs)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Jonathan Palmer est un ancien pilote automobile britannique né le 7 novembre 1956 à Londres. Il a évolué en Formule 1 de 1983 à 1989. Il a ainsi disputé 83 Grands Prix de Formule 1, inscrit un total de 14 points et signé 1 meilleur tour en course (GP du Canada 1989).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jonathan Palmer au Grand Prix Allemagne 1985 sur la Zakspeed 841.

Après avoir brièvement exercé la médecine, ce qui lui vaudra d'être surnommé Doc Palmer durant toute sa carrière, Jonathan Palmer se révèle en remportant le championnat britannique de Formule 3 en 1981, puis le championnat d'Europe de Formule 2 en 1983. Cette même année, il effectue ses débuts en Formule 1 au GP d'Europe au volant d'une Williams (écurie pour laquelle il avait déjà effectué des essais privés en 1982, notamment sur un projet de voiture à 6 roues).

En 1984, Palmer décroche un volant de titulaire dans la très modeste écurie RAM, puis en 1985 et 1986 ne peut faire mieux que de la figuration chez Zakspeed. Il lui faut attendre 1987 et son passage chez Tyrrell pour enfin faire parler de lui : il décroche ses premiers points (5e à Monaco et en Allemagne, 4e en Australie) et remporte en fin d'année le Trophée Jim Clark (sorte de championnat dans le championnat qui récompensait cette saison-là le meilleur pilote équipé d'un moteur atmosphérique). Au classement général, il termine à une très honorable 11e place. Mais après une nouvelle saison 1988 correcte, il souffre en 1989 de l'arrivée à ses côtés de coéquipiers plus performants : tout d'abord Michele Alboreto puis à partir de la mi-saison, le débutant Jean Alesi, qui, dès ses premiers tours de roue sur la Tyrrell, le domine copieusement. Sans volant pour la saison 1990, Palmer est recruté par la puissante équipe McLaren-Honda en qualité de pilote essayeur, avant de mettre un terme à sa carrière.

Sa carrière sportive terminée, Palmer se reconvertit un temps dans les commentaires de Grand Prix pour le compte de la BBC (c'est lui qui, en 1993, a eu la lourde tache de remplacer au pied levé le très apprécié James Hunt aux côtés de Murray Walker). Palmer crée ensuite sa propre formule de promotion, la Formule Palmer Audi, qui a notamment révélé le jeune Justin Wilson, dont il est par la suite devenu le manager.

Au travers de sa société MotorSport Vision, Palmer s'est vu confier en 2009 par la FIA l'organisation du nouveau championnat de Formule 2, qui reprend le même schéma que la Formule Audi.

Son fils Jolyon Palmer est également pilote en Formule 2.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1983 TAG Williams Team FW08C Cosworth V8 Goodyear 1 0 n.c.
1984 Skoal Bandit Formula 1 Team 01 Hart 4 en ligne turbo Pirelli 14 0 n.c.
1985 West Zakspeed Racing 841 Zakspeed 4 en ligne turbo Goodyear 7 0 n.c.
1986 West Zakspeed Racing 861 Zakspeed 4 en ligne turbo Goodyear 16 0 n.c.
1987 Data General Team Tyrrell DG016 Cosworth V8 Goodyear 16 7 11e
1988 Tyrrell Racing Organisation 017 Cosworth V8 Goodyear 14 5 13e
1989 Tyrrell Racing Organisation 017B
018
Cosworth V8 Goodyear 15 2 23e

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • Son engagement par McLaren en qualité de pilote essayeur fin 1989, était pour Palmer un premier pas vers la retraite. Cela a pourtant failli déboucher sur la plus belle chance de sa carrière. En raison de propos jugés insultants à l'égard du pouvoir sportif, le pilote n°1 de McLaren, Ayrton Senna, s'était en effet vu privé au cours de l'hiver de sa superlicence, sésame indispensable pour piloter en Formule 1. Pendant plusieurs semaines, c'est donc Palmer qui a été inscrit par McLaren pour participer au championnat du monde 1990. Les excuses officielles présentées par Senna lui permirent de retrouver sa superlicence peu de temps avant l'ouverture du championnat.