Bengale-Occidental

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

22° 34′ 00″ N 88° 22′ 00″ E / 22.566666666667, 88.366666666667

Bengale-Occidental
পশ্চিমবঙ্গ
Sceau
Sceau
Localisation de l'État en Inde
Localisation de l'État en Inde
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Capitale Kolkata
Langue officielle Bengali
Gouverneur M. K. Narayanan
Ministre en chef Mamata Banerjee (Trinamool)
Démographie
Population 91 276 115 hab. (2011[1])
Densité 1 028 hab./km2
Rang 4e rang (7.81 %)
Géographie
Superficie 88 752 km2
Rang 13e rang (7.25 %)

Le Bengale-Occidental ou Paschimbanga[2] (bengali : পশ্চিমবঙ্গ poʃtʃim bɔŋɡo) est un État de l'Inde du nord-est. Sa capitale est Calcutta.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Bengale passe sous contrôle musulman durant le XIIIe siècle et devient une région d'industrie et de commerce prospère à l'époque de l'Empire moghol au XVIe siècle. Les marchands européens s'installent à partir de la fin du XVe siècle puis les Britanniques domineront la région à partir de la fin du XVIIIe siècle. C'est depuis le Bengale qu'ils finiront par étendre leur pouvoir sur la plus grande partie de l'Inde.

Lorsque l'Inde accède à l'indépendance en 1947, le Bengale est partagé en deux, la partie est majoritairement musulmane devenant le Pakistan oriental — aujourd'hui le Bangladesh — et la partie ouest majoritairement hindoue le Bengale-Occidental indien.

Pour l'histoire de la région avant 1947, voir : Bengale

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Districts du Bengale-Occidental

Le Bengale-Occidental est divisé en 3 divisions subdivisées en 19 districts :

Division Districts
Burdwan Bankura, Bardhaman , Birbhum , Hooghly, Purba Medinipur, Paschim Medinipur, Purulia
Jalpaiguri Koch Bihar, Darjeeling, Dakshin Dinajpur, Dinajpur septentrional, Dinajpur méridional, Jalpaiguri, Malda
Présidence 24 Parganas Nord, 24 Parganas Sud, Calcutta, Howrah, Murshidabad, Nadia

Politique[modifier | modifier le code]

La chef du gouvernement (Chief Minister) est Mamata Banerjee du All India Trinamool Congress qui a remporté les élections de 2011 en obtenant 225 sièges, battant ainsi le Left Front, mené par le Parti communiste d'Inde (marxiste), gouvernement communiste élu démocratiquement ayant eu la plus grande longévité (34 ans).

Le gouverneur est Viren J. Shah.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Bengale-Occidental est bordé par le Népal et le Sikkim au nord-ouest, par le Bhoutan au nord, l'Assam au nord-est, le Bangladesh à l'est, le golfe du Bengale au sud, l'Orissa au sud-ouest et le Jharkhand et le Bihar à l'ouest. À la frontière du Sikkim et du Bengale-Occidental s'étend l'arête de Singalila, dont les plus hauts sommets sont le mont Sandakfu, plus haut point de l'État du Bengale-Occidental à 3 636 m, suivi du pic Falut, qui culmine à 3 595 m.

La région est constituée principalement de plaines, excepté le nord qui fait partie de l'Himalaya. Darjeeling, dans le nord est célèbre pour son thé. Au sud, le delta Sundarbans sur le Gange est une des composantes du plus grand delta de rivière du monde (l'autre partie est au Bangladesh). Cette région est célèbre pour le tigre du Bengale.

Climat[modifier | modifier le code]

Le Bengale-Occidental est situé en climat tropical.

Économie[modifier | modifier le code]

Le Bengale-Occidental est la troisième puissance économique (2003-2004) en Inde après le Maharashtra et l’Uttar Pradesh. En termes de revenu par habitant, il se place à la douzième place (2003-2004).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'immense majorité des habitants du Bengale-Occidental sont des Bengalis. Il existe une minorité de Biharis dispersés à travers l'État, et les Sherpas sont regroupés autour du Sikkim. Les Gurkhas de Darjeeling parlant népali militent pour un État séparé, et ont obtenu l'autonomie au sein du Bengale dans le Darjeeling Gorkha Hill Council.

Il y a enfin des groupes qualifiés de "tribaux", comme les Garo, les Marma et les Mru, qui parlent des langues sino-tibétaines, et les Chakma, qui parlent une langue du même sous-groupe dit "bengali-assamais" de la branche indo-aryenne des langues indo-européennes que le bengalî.

Les religions les plus pratiquées au Bengale-Occidental sont l'hindouisme (72,5 %) et l'islam (25,2 %)[3].

Évolution de la population
Année Population
1951 26 300 000
1961 34 926 000 + 32,8 %
1971 44 312 000 + 26,9 %
1981 54 581 000 + 23,2 %
1991 68 078 000 + 24,7 %
2001 80 176 000 + 17,8 %
2011 91 348 000 + 13,9 %
Source : [1]
Article connexe : Liste des villes en Inde.

Culture[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Musique indienne et Musique bangladeshie.

Sport[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sport au Bengale-Occidental.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « West Bengal Population Census data 2011 », Gouvernement de l'Inde (consulté le 16 août 2013)
  2. En 2011, l'Assemblée législative de l'État a unanimement adopté le nom bengali en forme anglaise : Paschimbanga, like it or not?
  3. (en)Census of India - Population by religious communities

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :