Mru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MRU.
Récolte du riz sur les collines

Les Mru, ou Mro, ou encore Murung sont un groupe ethnique habitant :

Par leurs voisins Chakma et Marma, les Mru sont appelés "Lengta", "Kuki", "Langye".

Au Bangladesh, au terme de l'accord de paix du 2 décembre 1997 qui a mis fin à plus de 20 années de conflit entre le gouvernement et les populations autochtones des Chittagong Hill Tracts, les Mru seront représentés au "Chittagong Hill Tracts Regional Council" qui sera chargé de l'administration des 3 districts constituant la région.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon le Rajwang, chronique des rois d'Arakan, au XIIe siècle, deux Mru auraient aidé le roi Da Tha (1153-1165) à trouver une statue du Bouddha Mahamuni.

Au XIVe siècle, les Mru auraient été chassés de l'Arakan par un autre peuple, les Khumi, dont ils sont ethniquement proches. Ils se seraient alors installés dans la vallée occidentale de la Sangu et le long de la Matamuhuri.

Langue et culture[modifier | modifier le code]

La langue mru forme à elle seule un groupe de la branche tibéto-birmane des langues sino-tibétaines.

Les Mru sont bouddhistes, mais observent encore leur religion traditionnelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Claus-Dieter Brauns et Lorenz G. Löffler, Mru : hill people on the border of Bangladesh, Birkhäuser, Basel, Boston, Berlin, 1990, 248 p. (ISBN 3-7643-1816-3)
  • (en) Lorenz G. Löffler, Ethnographic notes on the Mru and Khumi of the Chittagong and Arakan Hill Tracts : a contribution to our knowledge of South and Southeast Asian indigenous peoples mainly based on field research in the Southern Chittagong Hill Tracts, Harvard University Press, Cambridge, Mass., 2012, 690 p. (ISBN 9780674066861)

Liens externes[modifier | modifier le code]