Dhoti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deux hommes vêtus de dhotis.
Statue de Gandhi à Amsterdam, où il est représenté portant le dhoti traditionnel.

Le dhoti — de l'hindi धोटी (dhoṭī), parfois noté dhuti et autrefois appelé paridhana — est un vêtement à l'usage des hommes, traditionnel au Bengale et dans la vallée du Gange et qui a été adopté dans une grande partie de l'Inde. Il consiste en une pièce rectangulaire de cotonnade fine d'environ 5 m sur 1,20 m. Généralement blanc ou couleur crème, il se noue autour de la taille, et l'un de ses pans, passant entre les jambes, est fixée dans la ceinture ainsi constituée, le drapé formant un pantalon léger et aéré, un vêtement idéal dans le climat chaud du sous-continent.

En Inde du Nord, il est porté avec un kurta, la combinaison étant connue alors comme un « dhoti-kurta ». Le dhoti est associé par beaucoup d'occidentaux à la personne du Mahatma Gandhi, qui, à partir d'un certain âge, a choisi d'abandonner les vêtements occidentaux, la marque du colonialisme, pour ce vêtement traditionnel de l'Inde.

Le dhoti a le statut d'un vêtement d'usage formel, dans la majeure partie de l'Inde, mais il est de moins en moins populaire parmi les hommes des principales métropoles, contrairement au sari qui reste le vêtement favori des femmes indiennes. Même à Kolkata, où pour le siècle et demi passé, il était extrêmement à la mode comme vêtement de tous les jours, son utilisation entame un déclin sensible. Le dhoti-kurta fait cependant toujours partie des tenues formelles acceptées dans les country-clubs huppés qui imposent un code vestimentaire à leur membres.

Le dhoti est également très répandu dans l'Inde du Sud. Dans l’État de Tamil Nadu, il s'appelle le veshti et il est alors simplement enroulé autour de la taille par les hommes. Cette manière de le porter est également répandue dans les États voisins du Kerala et du Karnataka. Beaucoup d'hommes politiques du sud de l'Inde, comme H. D. Deve Gowda, portent fréquemment le dhoti, pour marquer leur proximité avec l'homme du commun.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]