Dynastie Sena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dynastie Sena
সেন (bn)

vers 10701230


Informations générales
Capitale Nabadwip
Religion Bouddhisme, Hindouisme
Histoire et événements
vers 1070 Hemantasena fonde la dynastei, vassale de celle des Pala
1095 Indépendance vis-à-vis des Pala
1202 Perte de la capitale au profit des Ghorides
1230 Mort du dernier râja Sena
Râjas
(1er) XIe siècle Hemantasena
(Der) 1225-1230 Keshab Sena

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Les Sena (bengalî সেন Shen) sont une dynastie indienne hindouiste qui a régné sur le Bengale au XIe et XIIe siècle. Originaire du sud de la région, elle est fondée milieu du XIe siècle par Hemantasena, à l'origine vassal de la dynastie Pala, qui prend le pouvoir se déclare indépendant en 1095. Son successeur Vijayasena (v. 1096-1158) bâtit un empire sur les ruines de celui des Pala, qui contrôle le Bengale et le Nord du Bihar.

Avec l'arrivée des Sena, l'hindouisme patronné par les rois côtoie le bouddhisme jusqu'à fusionner : Bouddha devint un avatar de Vishnou[1]. Le système des castes est revigoré sous Vallalasena. Le Bengale connait la paix sous son règne et celui de son successeur, Lakshmanasena, le dernier important roi sena. Celui-ci favorise la littérature à sa cour de Nadiya[2], notamment avec les poètes Jayadeva, Dhoyi et Shrîdharadâsa, le rédacteur du Saduktikarnâmrita.

En 1202, la capitale Nadiya est évacué devant l'arrivée du général Bakhtiyar Khalji. Les Ghurides s'emparent de la partie ouest du Bengale en 1204. Lakshmanasena meurt peu après et ses successeurs règnent quelque temps encore sur la partie est du pays, mais le pouvoir politique passe aux mains des musulmans.

Les rois Sena[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Students' Britannica India, par Dale Hoiberg, Indu Ramchandani

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La déesse et l'esclave, par Rudrani Fakir
  2. en:Nabadwip, dans le district de Nadia