Opération Trident (1971)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Opération Trident.
Opération Trident
Informations générales
Date 4-5 décembre 1971
Lieu au large de Karachi, océan Indien
Issue Victoire stratégique indienne
Belligérants
Naval Ensign of India 1950-2001.svg Marine indienne Naval Jack of Pakistan.svg Marine pakistanaise
Commandants
Sardarilal Mathradas Nanda
Babru Bhan Yadav
Amiral Hasan Ahmed
Forces en présence
3 vedettes lance-missiles de classe Osa
2 patrouilleurs anti sous-marins
inconnues
Pertes
aucune 3 navires coulés
1 destroyer endommagé
100 tués
700 blessés
Troisième guerre indo-pakistanaise

L’operation Trident est une attaque navale lancée par la marine indienne contre le port de Karachi, pendant la guerre indo-pakistanaise de 1971. C'est depuis l'indépendance tant de l'Inde que du Pakistan, la première bataille à l'occasion de laquelle des bâtiments de guerre sont coulés.

La bataille[modifier | modifier le code]

Après des mois de troubles dans le Pakistan de l'est, devenu depuis le Bangladesh, et à la suite de l'opération Chengiz Khan, lancée préventivement contre elle par l'aviation pakistanaise, l'Inde décide d'intervenir militairement le 3 décembre 1971.

Karachi abrite le quartier général de la marine pakistanaise et la majeure partie de ses navires mouillent dans son port. Karachi est aussi le centre du trafic maritime commercial pakistanais et son blocus peut avoir des conséquences économiques désastreuses pour le pays. Très conscient de cette réalité, l'état-major pakistanais a puissamment défendu le port contre des attaques navales ou aériennes éventuelles.

Le 4 décembre, la marine indienne déclenche l'opération Trident contre le port. Trois vedettes lance-missiles de classe Osa, escortées par deux patrouilleurs anti sous-marins attaquent et coulent les navires pakistanais PNS Muhafiz et PNS Khyber et endommagent sérieusement le PNS Shajahan. Les vedettes lancent ensuite des missiles contre les installations pétrolières du port qui sont incendiés.

Conséquences[modifier | modifier le code]

La marine indienne remporte un succès décisif sur son adversaire. Le 8 décembre suivant, elle lance l'opération Python à nouveau contre Karachi, avec tout autant de réussite, infligeant des pertes irréparables à la marine pakistanaise et détruisant toutes les réserves pétrolières de la région. Le 4 décembre est depuis fêté en grande pompe par la marine indienne.

Sources[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]