Alice Nevers : Le juge est une femme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le juge est une femme)
Aller à : navigation, rechercher

Alice Nevers : Le juge est une femme

Titre original Le juge est une femme
Autres titres
francophones
Florence Larrieu :
Le juge est une femme
Genre Série judiciaire
Création Noëlle Loriot
Acteurs principaux Florence Pernel
Marine Delterme
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons Florence Larrieu : 7
Alice Nevers : 13
Nb. d'épisodes Florence Larrieu : 17 épisodes
Alice Nevers : 55 épisodes
Durée 90 minutes puis 60 minutes
Diff. originale – en production
Site web http://www.tf1.fr/alice-nevers/

Alice Nevers : Le juge est une femme, anciennement Le juge est une femme puis Florence Larrieu : Le juge est une femme, est une série télévisée française créée par Noëlle Loriot et diffusée depuis le sur TF1.

La série est commercialisée dans le monde entier par la société française Carrere Group DA.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série met en scène les enquêtes de Florence Larrieu puis d'Alice Nevers, juges d'instruction.

Distribution[modifier | modifier le code]

Florence Larrieu : Le juge est une femme
Alice Nevers : Le juge est une femme

Personnages[modifier | modifier le code]

Les juges[modifier | modifier le code]

Le juge est une femme est diffusé pour la première fois le 11 novembre 1993 avec, dans le rôle de Madame la juge, Florence Larrieu, interprétée par Florence Pernel. Elle quitte la série en 2002, mais celle-ci ne s’arrête pas pour autant : Florence Larrieu cède sa place à Alice Nevers interprétée par Marine Delterme.

Les inspecteurs[modifier | modifier le code]

Dans cette série d’enquêtes menées à la loupe par un tandem juge / flic, le rôle du policier est victime d’un turn over permanent. Frédéric Diefenthal devient le premier inspecteur récurrent, avec la saison 2. Son personnage de l’inspecteur Colas suit Florence Larrieu 7 ans durant. Puis, la juge Larrieu se retrouve face au commissaire Saintigny (Patrick Catalifo), avant que l'inspecteur Joly (Aurélien Wiik) soit son comparse lors de ses deux dernières apparitions. On change de juge. La relève des policiers aux côtés d’Alice Nevers est alors prise par l’inspecteur Forette (Richaud Valls) pour deux petits épisodes. En 2002, le service est assuré par Romance (Arnaud Binard) et en 2003, Guérand (Alexandre Brasseur) prend son tour de garde. Dans les épisodes, Romance et Guérand sont comme chien et chat. Enfin, en 2007, Fred Marquand (Jean-Michel Tinivelli) prend le relais. Marquand a un adjoint Ludovic, dit Ludo (Grégori Baquet), qui ne fait plus partie du casting depuis 2008. Entre 2009 et 2013, Marquand est secondé par Max, dit Maxou (Noam Morgensztern). En 2014, c'est Ahmed Sylla (Noah) qui prend la relève de Noam Morgensztern engagé à la Comédie-Française.

Les greffiers[modifier | modifier le code]

À côté de ces changements incessants, le greffier Lemonnier, campé par Jean Dell, représente le doyen de la série. En 2012, l'acteur quitte toutefois la série, afin d'être plus disponible pour son rôle dans Clem[1]. Lemonnier fait engager son neveu Victor, joué par l'acteur Guillaume Carcaud.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Le juge est une femme (1993)[modifier | modifier le code]

Florence Larrieu : Le juge est une femme (1994-2002)[modifier | modifier le code]

Alice Nevers : Le juge est une femme (2002-en cours)[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

  • Moyenne saison 9 : 6,43 millions de téléspectateurs, 26,3 % de part de marché.
  • Moyenne saison 10 : 6,20 millions de téléspectateurs, 23,8 % de part de marché[2].
  • Moyenne saison 11 : 6,26 millions de téléspectateurs, 25,2 % de part de marché[3].
  • Moyenne saison 12 : 6,29 millions de téléspectateurs, 27,2 % de part de marché[4].
  • Premier épisode saison 13 : 6 001 000 de téléspectateurs, 24,1% de part de marché[5]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Sorties DVD[modifier | modifier le code]

  • 4 novembre 2014 : saisons 7, 8, 9 et 10

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]