Josie and the Pussycats

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Josie et les Pussycats.

Josie and the Pussycats est une série de bande dessinées américaine publiée par Archie Comics.

Elle relate les aventures et mélodrames d'un groupe de rock, Josie and the Pussycats, composé de trois filles : Josie (la rousse), Valerie (la noire) et Melody (la blonde).

La bande dessinée a été adaptée en une série animée dans les années 1970 et sous forme d'un film live en 2001.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Josie McCoy, leader, chanteuse et guitariste du groupe. Volontaire, elle est le moteur des Pussycats.
  • Melody Valentine, batteuse du groupe, blonde platine aussi adorable que bête.
  • Valerie Smith, guitariste (qui devient Valerie Brown dans le film Josie et les Pussycats), qui est la tête pensante du groupe.
  • Alexander Cabot III, le manager auto-proclamé des Pussycats, fils du richissime propriétaire d'une compagnie aérienne.
  • Alexandra Cabot, sa sœur, constamment jalouse de Josie. Apparue dans She's Josie #8, septembre 1964.
  • Alan M. Mayberry, le beau guitariste, petit ami de Josie mais convoité par de nombreuses autres filles à commencer par Alexandra. Il apparaît dans Josie #42, août 1969.

Historique[modifier | modifier le code]

Le personnage de Josie est créé par Dan DeCarlo en 1958, mais sa première aventure n'est publiée qu'en février 1963 dans She's Josie numéro 1. Le journal prendra par la suite le titre Josie puis celui de Josie & the pussicats. Dans un premier temps, seulement apparaissent Josie et Melody. Josie est entreprenante et futée, Melody est une blonde candide dont les bulles contiennent, outre le texte de ses dialogues, des notes de musiques. En décembre 1969, dans Josie & the pussycats numéro 45, Josie et Melody font la connaissance de Valerie Smith, qui devient le troisième membre du groupe.

À l'époque, le principe d'un groupe de rock féminin est une exclusivité qui n'a comme modèle que Wanda Jackson ou quelques groupes vocaux comme les Shangri-Las. Ces « filles avec des guitares » constituaient en tout cas une curiosité et on peut dire que des groupes tels que les Go-Go's ou les Bangles ont imité le comic book Josie et non le contraire[1].

En 1969, l'arrivée d'une fille noire — Valerie — dans ce groupe constitue aussi un évènement d'une grande modernité. La naissance d'un tel personnage dans l'amérique bon-enfant des Archie Comics[2] constitue une victoire symbolique du mouvement de lutte pour les droits civiques qui en est contemporain.

En 1982, Josie cesse de paraître sous forme de comic book indépendant mais ses histoires paraissent dans plusieurs publications Archie Comics.

En 2005, la scénariste Tania del Rio supervise l'adaptation de Josie en shōjo mangas, ainsi qu'elle l'avait fait avec Sabrina.

Ce comic-strip a eu une influence considérable sur la série Locas de Jaime Hernandez, qui transpose le langage et le système des Archie Comics dans un univers décalé : les musiciennes sont des lesbiennes punks qui évoluent dans une Californie où se télescopent des thèmes sociaux contemporains (les gangs de Los Angeles) et la science-fiction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est la thèse de Paul Castiglia dans sa préface au Best of de Josie and the pussycats publié par Archie Comics en 2001
  2. On qualifie souvent les Archie Comics de bande dessinée bubble-gum