Plus belle la vie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Plus belle la vie

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Plus belle la vie
Logo de la série[note 1]

Titre original Plus belle la vie
Genre soap opera
comédie dramatique
Production
Telfrance Série (Hubert Besson),

Rendez-Vous Production (François Charlent),

Mima Production (Michelle Podroznik)
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 3
Nb. de saisons 10
Nb. d'épisodes 2555[note 2] + 13 téléfilms « hors-série » diffusés en 1ère partie de soirée (au 8 août 2014)
Durée 20-25 minutes quotidiennes
Diff. originale 30 août 2004 – en production

Plus belle la vie, également connu sous le sigle PBLV, est un feuilleton télévisé français créé d'après une idée originale de Hubert Besson et des personnages imaginés par Georges Desmouceaux, Bénedicte Achard, Magaly Richard-Serrano et Olivier Szulzynger. Il est diffusé du lundi au vendredi sur France 3 depuis le 30 août 2004. Ce feuilleton met en scène le quotidien des habitants d'un quartier imaginaire de Marseille, le Mistral.

Le feuilleton est rediffusé depuis le 7 janvier 2007 sur Gulli, depuis le 5 janvier 2009 sur France 4[note 3], à partir du 25 février 2012 sur Série Club et sur June, ou encore sur France Ô depuis septembre 2012. Le feuilleton est également diffusé en Belgique sur La Deux et en Suisse sur RTS Un (dans les deux cas, avec plusieurs jours d'avance sur la diffusion française[1]), mais aussi sur TV5 Monde Europe (hors France, Belgique et Suisse). Au Québec, sa diffusion sur le câble se fait par RFO - Saint-Pierre et Miquelon et en rediffusion sur TV5 Québec.

Le 11 juillet 2008, Plus belle la vie a atteint la barre du millième épisode, ce qui est une première dans l'histoire de la télévision française[note 4]. Le 8 juin 2012, le feuilleton franchit un nouveau cap avec la diffusion de son deux-millième épisode. En 2014, il fête ses dix ans d'existence.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Plus belle la vie met en scène, jour après jour, le quotidien des habitants d’un quartier imaginaire de Marseille, le Mistral.

Le feuilleton s’organise autour de deux principaux types d’intrigue :

  • la vie personnelle des habitants du Mistral, avec leurs joies et tracas quotidiens, l’évolution des amours et des amitiés ;
  • des intrigues policières (parfois teintées de fantastique) dans lesquelles sont impliqués certains habitants du Mistral.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Par « acteurs principaux », nous désignerons ici les acteurs dont le nom est systématiquement crédité dans le générique de fin, même dans les épisodes où ils ne jouent pas.

Distribution d'origine[modifier | modifier le code]

Dounia Coesens joue le rôle de Johanna Marci.
Ambroise Michel, l'interprète de Rudy Torres.

La distribution d'origine comporte les 17 acteurs principaux suivants, crédités dans cet ordre dans le générique de fin :

Acteur Personnage Présence à l'écran
Colette Renard Rachel Lévy saison 1 — 5
Cécilia Hornus Blanche Marci saison 1 — présent
Sylvie Flepp Mirta Torres saison 1 — présent
Hélène Médigue Charlotte Le Bihac saison 1 — 5
Serge Dupire Vincent Chaumette saison 1 — présent
Michel Cordes Roland Marci saison 1 — présent
Thierry Ragueneau François Marci saison 1 — 2 et 8
Pierre Martot Léo Castelli saison 1 — 9
Rebecca Hampton Céline Frémont saison 1 — présent
Geoffrey Sauveaux Lucas Marci saison 1 — 2
Dounia Coesens Johanna Marci saison 1 — 10
Ambroise Michel Rudy Torres saison 1 — 10
Aurélie Vaneck Ninon Chaumette saison 1 — 10
Sofiane Belmouden Malik Nassri saison 1 — 4
Ibtissem Guerda Aïcha Djella saison 1
Lætitia Milot Mélanie Rinato saison 1 — présent
Richard Guedj Charles-Henri Picmal saison 1 — 2 et 7

Acteurs apparus ultérieurement[modifier | modifier le code]

Thibaud Vaneck, l'interprète de Nathan Leserman.

Certains acteurs apparus au bout de quelques semaines ou quelques mois ont été intégrés à la distribution principale, pour être systématiquement crédités dans le générique de fin (au même titre que les acteurs de la distribution d'origine). Ces acteurs sont :

Acteur Personnage Première apparition[note 5] Présence à l'écran
Juliette Chêne Juliette Frémont 20 septembre 2004 saison 1 — 4 et 8
Alexandre Pottier Antoine[2] 4 octobre 2004 saison 1
Anne Decis Luna Torres 25 octobre 2004 saison 1 — présent
Alexandre Fabre Charles Frémont 11 novembre 2004 saison 1 — présent[note 6]
Laurent Kerusoré Thomas Marci 1er mars 2005 saison 1 — présent
Virgile Bayle Guillaume Leserman 26 mai 2005 saison 1 — présent[note 7]
Thibaud Vaneck Nathan Leserman 8 juin 2005 saison 1 — 8 et 10[note 8]

À cause des départs successifs de plusieurs acteurs de la série, on ne compte aujourd'hui plus que 11 comédiens principaux, dont le nom est systématiquement crédité au générique (même dans les épisodes où ils ne jouent pas). Dans l’ordre d’apparition au générique, on cite : Sylvie Flepp (Mirta Torres), Michel Cordes (Roland Marci), Cécilia Hornus (Blanche Marci), Serge Dupire (Vincent Chaumette), Rebecca Hampton (Céline Frémont), Virgile Bayle (Guillaume Leserman), Anne Decis (Luna Torres), Dounia Coesens (Johanna Marci), Lætitia Milot (Mélanie Rinato), Laurent Kerusoré (Thomas Marci) et Alexandre Fabre (Charles Frémont).

Autres acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Franck Borde au salon du livre mars 2009

Contrairement aux acteurs principaux, les autres acteurs récurrents n'ont jamais été considérés comme membres permanents du casting : leur nom n'est crédité que dans les épisodes où ils jouent.

Acteur Personnage Première apparition Présence à l'écran
Nicolas Herman Nicolas Barrel 22 avril 2005 saison 1 — 3 et 5
Fabienne Carat Samia Nassri 4 juillet 2005 saison 1 — présent
Amalric Gérard Jean-Baptiste Gauthier 29 novembre 2005 saison 2 — 4
Valérie Baurens Agathe Robin 19 juin 2006 saison 2 — 6 et 8
Jean-François Malet Jean-François Leroux 19 juin 2006 saison 2 — présent
Cécile Auclert Véra Madigan 17 juillet 2006 saison 2 — 5
Élodie Varlet Estelle Cantorel 9 novembre 2006 saison 3 — présent
Jean-Charles Chagachbanian Franck Ruiz 28 mars 2007 saison 3 — 6
Franck Borde Florian Estève 26 juillet 2007 saison 3 — 7
Stéphane Henon Jean-Paul Boher 15 octobre 2007 saison 4 — présent
Ludovic Baude Benoît Cassagne 11 avril 2008 saison 4 — présent
Audric Chapus Raphaël Cassagne 5 mai 2008 saison 4 — 8
Coline d'Inca Sybille Cassagne 5 mai 2008 saison 4 — 9
Pascale Roberts Wanda Legendre 8 juillet 2008 saison 4 — présent
Flavie Péan Victoire Lissajoux 22 septembre 2008 saison 5 — 7 et 9 — 10
Léa François Barbara Évenot 26 janvier 2009 saison 5 — présent
Rachid Hafassa Karim Fedala 22 avril 2009 saison 5 — présent
Marwan Berreni Abdel Fedala 28 avril 2009 saison 5 — présent
David Baiot Djawad Sangha 29 juin 2009 saison 5 — présent
Nadège Beausson-Diagne Sara Douala 1er juillet 2010 saison 6 — 7 et 9 — 10
Avy Marciano Sacha Malkavian 16 novembre 2010 saison 7 — présent
Grégory Questel Xavier Revel 14 mars 2011 saison 7 — 10
Joakim Latzko Gabriel Riva 7 juin 2011 saison 7 — présent
Geoffrey Piet Jonas Malkavian 22 juin 2011 saison 7 — présent
Marie Réache Babeth Nebout 7 mars 2012 saison 8 — présent
Franck Sémonin Patrick Nebout (1) 23 mars 2012 saison 8 — 9
Louis Duneton Valentin Nebout 26 mars 2012 saison 8 — présent
Zara Prassinot Élise Carmin 22 juillet 2012 saison 8 — présent
Stéphanie Pareja Jeanne Carmin 23 août 2012 saison 8 — présent
Jérôme Bertin Patrick Nebout (2) 17 septembre 2013 saison 9 — présent

Pour une distribution plus complète, voir l’article Personnages de Plus belle la vie.

Invités spéciaux[modifier | modifier le code]

Marie-Sophie L. a joué un double rôle dans la troisième saison.
Gérald Dahan a joué dans les épisodes diffusés en première partie de soirée en septembre 2012.

Le feuilleton accueille parfois certaines guest stars.

Ainsi, quelques acteurs récurrents du feuilleton avaient auparavant déjà joué un rôle important dans une autre série télévisée notoire. Avant d'interpréter pendant plusieurs saisons le rôle du commissaire Madigan, Cécile Auclert avait été notamment l'une des actrices principales de la sitcom Les Filles d'à côté. De même, Marie Fugain (qui joue dans les saisons 5 et 6 le rôle de Marie Bergman) a eu auparavant un rôle récurrent dans les dernières saisons de Navarro. Marion Game (qui joue Andrée Boher dans les saisons 6 à 9) a derrière elle une longue carrière à la télévision et au cinéma, mais elle est connue des plus jeunes principalement pour son rôle dans la série Scènes de ménages. Avy Marciano (qui joue Sacha Malkavian depuis la saison 7) a été l'un des acteurs récurrents du feuilleton Sous le soleil, tandis que Charles Schneider (qui joue le proviseur Rochat depuis la saison 9) a été l'un des acteurs principaux de la série PJ.

Dans des rôles plus brefs, les téléspectateurs de Plus belle la vie ont pu reconnaître, entre autres, Yannick Debain, le héros de la sitcom La Philo selon Philippe (qui joue dans la saison 1 de Plus belle la vie le rôle du docteur Aurélien Fabre), mais aussi Bernard Larmande, un autre acteur récurrent de Navarro (qui joue Henri Cantorel, le grand-père d'Estelle, dans la saison 3), Didier Cauchy de la série La Crim' (rôle de Francis Grangier, saison 4), François Feroleto, vu auparavant dans PJ (rôle de Bruno Basini, saison 5), Sophie de La Rochefoucauld, vue notamment dans Groupe flag (rôle de Caroline Évenot, la mère de Barbara, saisons 5 et 9), Christine Lemler, vue auparavant dans Classe mannequin et Sous le soleil (rôle de Michelle Bonny, saisons 5 et 6), Jean-Claude Bouillon[3], qui incarnait le commissaire Valentin dans Les Brigades du Tigre (rôle de Michel Espira, saison 7), Francine Bergé, vue notamment dans Rocambole (rôle de Lydie de la Perthuis, saison 8), ou encore Pierre Deny, qui jouait le capitaine Kremen dans Une femme d'honneur (rôle de Jacques Hébrard, saison 9). Yves Rénier, le célèbre interprète du Commissaire Moulin, joue dans les épisodes diffusés en prime time en septembre 2011 (rôle de Benjamin Tomasini). Julie Arnold, l'héroïne de la série Marc et Sophie, apparaît quant à elle dans le prime time de septembre 2012 (rôle du chef cuisinier Daniela Cazin).

Parmi les autres personnalités proches de la télévision sont également apparus l'ancien animateur Christian Morin (qui joue dans les saisons 3 et 4 Jacques Maury, éphémère époux de Charlotte Le Bihac), Michel La Rosa, animateur de Télévitrine sur TF1 (rôle de Sylvain Briand, saison 8), Patrice Maktav, qui avait participé à la Star Academy en 2001 (rôle de Michaël Malkavian, saison 8), ou encore l'imitateur Gérald Dahan (qui joue le personnage de Germain Lamy dans le prime time de septembre 2012). Le chroniqueur spécialiste de musique des émissions Télématin et C'est au programme, Frédéric Zeitoun, joue le rôle du professeur handicapé Augustin Layrac (saisons 9 et 10).

Le feuilleton invite aussi parfois (pour des rôles relativement brefs) des acteurs connus avant tout pour leurs rôles au cinéma. Par exemple, dans la saison 2, Robert Castel, second rôle vu dans des films comme Dupont Lajoie d'Yves Boisset, incarne Henri Laroque, le grand-père de Mélanie Rinato. Michel Modo, qui incarne le Père Noël dans la saison 2, est surtout connu pour le rôle du gendarme Berlicot dans Le Gendarme de Saint-Tropez et ses suites. Hubert Koundé, l'un des acteurs principaux de La Haine, de Mathieu Kassovitz, campe le personnage d'Étienne Anglade dans les saisons 2 et 3. Vania Vilers, second rôle vu aux côtés de Jean-Louis Trintignant (Boulevard des assassins) ou de Lino Ventura (La Septième Cible), incarne Victor Castelli, l'oncle de Léo, dans les saisons 2 et 3. Marie-Sophie L., qui a joué dans plusieurs films de Claude Lelouch (dont elle a par ailleurs été la compagne), joue un double rôle dans la saison 3, à savoir les jumelles Sophie Libourne et Hélène Cantorel (respectivement la mère et la tante de Nathan Leserman). Jean-François Garreaud, vu notamment dans plusieurs films de Claude Chabrol, incarne le redoutable Léonard Vassago dans la saison 3.

Certains acteurs invités sont avant tout connus pour leur voix, car issus du doublage. Ainsi, Virginie Ledieu (qui joue dans les saisons 4 à 6 Agnès Revel, la mère des enfants de Benoît Cassagne) est la voix française d'actrices comme Meg Ryan ou Alyson Hannigan. Jean Barney (rôle de Dominique Gauthier, saison 4) est la voix française de J. K. Simmons. Benoît Allemane (rôle de René, le père de Benoît Cassagne, saison 4) est la voix française de Morgan Freeman. Dorothée Jemma (qui joue dans la saison 5 Édith Delvaux, la conseillère conjugale de Roland et Mirta) double quant à elle Melanie Griffith et Jennifer Aniston.

Il arrive également que certaines personnalités jouent leur propre rôle dans le feuilleton. C'est le cas, dans l'épisode 23 de la première saison, des joueurs et dirigeants de l'Olympique de Marseille : Johnny Ecker, Demetrius Ferreira, Fabrice Fiorèse, Steve Marlet et José Anigo, mais aussi de l'auteur-compositrice-interprète Maïdi Roth, qui apparaît à l'écran pendant plusieurs semaines au cours de la saison 3, de la joueuse de tennis Justine Henin, qui apparaît dans un épisode de la saison 5, ou de l'auteur-compositrice-interprète Joyce Jonathan, qui joue dans trois épisodes de la saison 9, diffusés à l'occasion de la Fête de la musique. Dans la saison 10, le prêtre Christian Delorme, qui fut à l'origine de la Marche des Beurs en 1983, apparaît dans quelques épisodes à l’occasion du trentième anniversaire de cette manifestation.

Caractéristiques du feuilleton[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Le feuilleton met en scène de nombreux personnages. Il suit avant tout le quotidien des habitants du Mistral, un quartier imaginaire de Marseille, où se croisent des familles aisées comme les Chaumette et les Frémont, ainsi que des familles plus modestes comme les Marci et les Torres. La population du quartier évolue au fil des saisons, en fonction de l'arrivée de nouveaux personnages et des départs de personnages plus anciens.

En outre, plusieurs personnages qui ne vivent pas au Mistral mais qui font partie de l'entourage de ses habitants (famille, amis, anciens habitants du quartier, etc.) apparaissent souvent à l'écran et jouent un rôle central dans plusieurs intrigues.

Trait typique des soap operas quotidiens, aucun personnage n'apparaît dans la totalité des épisodes. Ceci s'explique par le rythme intensif des tournages (qui ont lieu tout au long de l'année, sans interruption ou presque), rythme qui impose une certaine rotation des acteurs du feuilleton, ceux-ci ne prenant pas leurs congés en même temps.

Lieux récurrents[modifier | modifier le code]

  • Le quartier du Mistral : Plus belle la vie, c'est avant tout l'histoire d'un quartier et de ses habitants. Parmi les lieux situés au Mistral qui reviennent fréquemment à l'écran, on peut citer le bar de Roland Marci et l'hôtel Select, sans oublier les logements des personnages.
Article détaillé : Mistral (Plus belle la vie).

Cependant, certains lieux, bien qu'ils soient intégrés à la série, ne se situent pas exactement dans le quartier du Mistral :

  • Le commissariat : Lieu de travail de plusieurs personnages de la série, à commencer par le capitaine de police Léo Castelli, le commissariat situé près du Mistral (parfois appelé par abus de langage « commissariat du Mistral ») est chargé de toutes les affaires criminelles qui touchent directement le quartier ou qui mettent en cause l'un de ses habitants.
  • Le siège social de Phénicie : Phénicie est une entreprise de BTP. Elle est souvent impliquée dans les affaires criminelles qui touchent le Mistral, notamment en raison des multiples manigances de l'un de ses dirigeants historiques, Charles Frémont. Phénicie est également au cœur d'une lutte de pouvoir entre Charles Frémont et Vincent Chaumette, un architecte ambitieux qui parvient finalement à prendre le contrôle de l'entreprise. Au sein du siège social de Phénicie se trouve un cabinet d'avocats ; il est dirigé par différents avocats au cours de la série, dont maître Malik Nassri et maître Céline Frémont, la fille de Charles.
  • La prison des Baumettes : Plusieurs personnages importants y sont incarcérés plus ou moins brièvement au cours de la série (généralement en tant que suspects en détention préventive), dans le cadre des différentes intrigues policières. Les scènes ayant lieu dans la prison se limitent habituellement au décor du parloir, où les détenus reçoivent la visite de leurs proches ou des enquêteurs.
  • Le parc Borély : Les Mistraliens s'y promènent ou s'y reposent souvent.
  • L'hôpital de Marseille-Est : L'un des personnages principaux des premières saisons, Rudy Torres, est étudiant en médecine. Le CHU qu'il fréquente dans le cadre de ses études devient progressivement un lieu récurrent. Certaines intrigues ont en effet pour cadre le milieu hospitalier et font intervenir des personnages comme Victoire Lissajoux, étudiante en médecine et amie de Rudy, ou encore leur chef de service, le docteur Gabriel Riva.
  • Le lycée Vincent Scotto : Plusieurs jeunes personnages de la série y sont scolarisés. Jusqu'à la neuvième saison, seul le parvis du lycée apparaît à l'écran (le lieu de tournage étant en fait situé sur le parvis des services administratifs de l'hôpital de la Conception de Marseille[4]). À partir de la neuvième saison, l'intérieur du lycée est également visible à l'écran, à travers différents décors : le couloir, la salle des professeurs, le bureau du proviseur, les salles de cours. En réalité, il existe à Marseille un collège Vincent Scotto, mais il n'y a pas de lycée portant ce nom.
  • Le palais de justice : Le juge Florian Estève puis le substitut du procureur Xavier Revel y travaillent et l'avocate Céline Frémont le fréquente. Au départ, seuls les bureaux de Florian ou Xavier et la devanture du palais de justice sont visibles à l'écran. Dans la neuvième saison, les couloirs et la salle d'audience font leur apparition.
  • L'appartement des Nassri : Bien que situé hors du Mistral, cet appartement apparaît souvent à l'écran, car il sert de logement à plusieurs personnages importants au fil des saisons, à commencer par Malik Nassri et sa compagne Mélanie Rinato. Après le départ de Malik à la fin de la quatrième saison, l'appartement accueille Mélanie et sa colocataire Samia Nassri (la sœur de Malik) ou encore Jean-Paul Boher (compagnon, puis mari de Samia).
  • L'appartement des Nebout : La huitième saison est marquée par l'arrivée d'une nouvelle famille dans le feuilleton, à savoir les Nebout. Originaires de Paris, ils s'installent dans un appartement marseillais situé hors du Mistral, mais qui apparaît fréquemment à l'écran, les Nebout étant souvent impliqués dans les différentes intrigues. Le père, Patrick, est policier et travaille au commissariat près du Mistral, tandis que son épouse Babeth est infirmière à l'hôpital de Marseille-Est.

Principes narratifs et intrigues[modifier | modifier le code]

Un épisode-type de Plus belle la vie met en scène plusieurs histoires parallèles, histoires qui s’étalent en général sur plusieurs épisodes. Il y a généralement trois intrigues par épisode :

  • L'arche A : intrigue principale, une intrigue policière qui dure plusieurs semaines, basée sur des événements tragiques ou surprenants ;
  • L'arche B : intrigue secondaire, abordant souvent une histoire sentimentale, voire un sujet de société ;
  • L'arche C : intrigue plus légère et humoristique, fondée sur des événements de la vie quotidienne[5].

Toutefois, le schéma narratif n’est pas le même pour les épisodes spéciaux diffusés en première partie de soirée, qui s’articulent le plus souvent autour d’une seule et même intrigue (voir Épisodes diffusés en prime-time).

Les intrigues policières ou romanesques qui jalonnent le quotidien des personnages tendent à s'étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, tandis que les intrigues plus « prosaïques » (par exemple, les déboires d'une famille confrontée à une panne de réfrigérateur) ne concernent qu'un nombre limité d'épisodes et font presque toujours partie de l'arche C (intrigues humoristiques).

La plupart des épisodes relatent les événements du jour de leur diffusion (du moins, de leur première diffusion française, sur France 3). Ainsi, l’épisode diffusé le 24 décembre 2007 montre la journée du 24 décembre 2007 au Mistral : nous y voyons les habitants du Mistral préparer leur réveillon de Noël. De même, dans l'épisode du 21 juin 2013, ils célèbrent la Fête de la musique. L’épisode diffusé le 4 juillet 2008 montre les lycéens mistraliens allant chercher leurs résultats au baccalauréat, le 4 juillet étant en 2008 la date des résultats du baccalauréat en France. Comme France 3 diffuse le feuilleton du lundi au vendredi, les événements qui ont lieu dans la vie des personnages le samedi et le dimanche ne sont logiquement pas montrés à l'écran et sont seulement évoqués dans les dialogues lors des épisodes de la semaine suivante.

Un épisode correspond habituellement à un jour, et pas un de plus, dans la vie des personnages. C'est ainsi que l'épisode du 24 décembre 2007 se borne à montrer les événements du 24 décembre 2007, sans « déborder » sur la journée du 25 décembre. Il arrive cependant que des entorses soient faites à ce principe d'unité de temps, pour des raisons d'efficacité du récit. En effet, comme la majorité des épisodes se termine par un cliffhanger (révélation, événement malheureux, personnage en danger de mort…), il arrive que l'épisode du lendemain reprenne, en son tout début, la suite de la journée précédente, afin de ne pas dérouter le téléspectateur dans sa compréhension de l'intrigue[note 9]. À l'inverse, il arrive également qu'un épisode mette en scène non seulement les événements du jour de sa diffusion, mais aussi les événements qui ont lieu au début du jour suivant[note 10].

Par ailleurs, quelques rares épisodes ne mettent pas en scène le jour de leur diffusion. On peut ici évoquer les quatre épisodes diffusés en première partie de soirée le vendredi 17 décembre 2010, formant ensemble une intrigue policière qui s'étale sur trois jours. L'action du premier épisode commence le soir du 17 décembre 2010 ; toutefois, les épisodes suivants montrent, une fois n'est pas coutume, les événements qui ont lieu le week-end, à savoir les samedi 18 et dimanche 19 décembre.

Saisons[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saisons de Plus belle la vie.

Les nombreux épisodes de Plus belle la vie sont officiellement répartis en saisons d'environ 260 épisodes, chaque saison correspondant approximativement à une année de diffusion. Selon le site de Telfrance, le producteur de la série :

  • la saison 1 (épisodes 1 à 260) a débuté le lundi 30 août 2004 pour s'achever le vendredi 2 septembre 2005[6] ;
  • la saison 2 (épisodes 261 à 520) a débuté le lundi 5 septembre 2005 pour finir le vendredi 8 septembre 2006[7] ;
  • la saison 3 (épisodes 521 à 780 + 3 épisodes hors-série diffusés en première partie de soirée) a débuté le lundi 11 septembre 2006 pour finir le vendredi 7 septembre 2007[8] ;
  • la saison 4 (épisodes 781 à 1040 + 3 épisodes hors-série diffusés en première partie de soirée) a débuté le lundi 10 septembre 2007 pour s'achever le vendredi 5 septembre 2008[9] ;
  • la saison 5 (épisodes 1041 à 1300 + 2 diffusions en première partie de soirée de 4 épisodes à la suite) a débuté le lundi 8 septembre 2008 et s'est terminée le vendredi 11 septembre 2009[10] ;
  • la saison 6 (épisodes 1301 à 1560 + 2 diffusions en première partie de soirée de 4 épisodes à la suite) a débuté le lundi 14 septembre 2009. En raison de différentes interruptions dues à la retransmission d'événements sportifs en access prime-time sur France 3, cette saison s'est achevée seulement le vendredi 1er octobre 2010[11] ;
  • la saison 7 (épisodes 1561 à 1820 + 2 émissions spéciales en première partie de soirée, l'une constituée de 4 épisodes de durée habituelle, l'autre composée de 2 longs épisodes) a débuté le lundi 4 octobre 2010 et s'est terminée le vendredi 30 septembre 2011[12] ;
  • la saison 8 (épisodes 1821 à 2055) a débuté le lundi 3 octobre 2011 et s'est achevée le 7 septembre 2012[13]. Plus courte que les précédentes, elle se compose de 235 épisodes, sans compter deux longs épisodes hors-série diffusés en première partie de soirée ;
  • la saison 9 (épisodes 2056 à 2340) a débuté le 10 septembre 2012 et s'est achevée le 11 octobre 2013[14]. Plus longue que les précédentes, elle se compose de 285 épisodes, sans compter 3 diffusions en première partie de soirée de deux longs épisodes à la suite ;
  • la saison 10 a commencé le 14 octobre 2013 avec l'épisode 2341[15].

Comme sa diffusion se poursuit à longueur d'année (avec toutefois de rares interruptions, notamment lors de la retransmission des Jeux olympiques sur France 3), Plus belle la vie est difficilement comparable à des feuilletons hebdomadaires comme Desperate Housewives ou Lost, qui ne comptent pas plus de 25 à 30 épisodes par saison. De tels feuilletons hebdomadaires ont souvent recours en fin de saison à des cliffhangers particulièrement marquants, censés donner envie au téléspectateur de regarder la saison suivante, dont la diffusion ne commencera que quelques mois plus tard. Il n'en est pas de même dans Plus belle la vie, feuilleton pour lequel seulement quelques jours s'écoulent entre la diffusion de deux saisons. Toutefois, les épisodes qui marquent un anniversaire de diffusion s'achèvent souvent par un cliffhanger notable, par exemple :

  • dans le 500e épisode, diffusé le 4 août 2006, Céline Frémont tente de se suicider par noyade alors qu'elle a la phobie de l'eau et l'épisode se termine sur un cliffhanger montrant Nathan Leserman et son amie Julia tombant d'une falaise[note 11] ;
  • à la fin du 1 000e épisode, diffusé le 11 juillet 2008, il est révélé que Charles Frémont pourrait être à l'origine de la disparition de la mère de Benoît Cassagne ;
  • le 1500e épisode, diffusé le 2 juillet 2010, s'achève sur les retrouvailles entre Roland Marci et sa sœur Corinne Metzger, qu'il n'avait pas vue depuis plus de vingt ans ;
  • le 2000e épisode, diffusé le 8 juin 2012, s'achève en montrant Johanna Marci qui s'effondre après s'être fait tirer dessus.

Production[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2011). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Acteurs : 11 comédiens actuellement crédités comme acteurs principaux (17 au début de la série), 1 directeur d'acteurs, plus de 400 rôles distribués sur la région PACA.
  • Producteurs : Christophe Marguerien, François Charlent, Hubert Besson, Michelle Podroznik et, pour Rendez-Vous Production Série et TelFrance.
  • Réalisateurs : Roger Wielgus (plus de 350 épisodes réalisés à ce jour) - Christophe Reichert - Christophe Andrei - Emmanuelle Dubergey - Philippe Carrese - Christian Guérinel - Bénédicte Delmas - Claire de La Rochefoucauld - Gille Cayatte - Philippe Dajoux - Christian François - Jean Pierre Igoux - Christophe Salakas - Jérôme Navarro.
  • Directeur de la photographie / Chef Opérateur : Jacques Meynard - Hervé Maury - Terrence Bulley - Jacques Morvant (Studios), Pierre Benzrihem - Pascal Baillargeau - François Pages (Extérieurs)
  • Scénaristes rédacteurs de la « bible » initiale : Bénédicte Achard, Georges Desmouceaux, Magaly Richard-Serrano.
  • Tournage : au Pôle média de la Belle de Mai à Marseille, 5 jours de tournage pour 5 épisodes par semaine, 80 % de tournage en plateau, 20 % de tournage en extérieur, 2 équipes de réalisateurs : 1 pour l'intérieur, 1 pour l'extérieur, 3 caméras (dont une en steadicam), 80 % du tournage est confié aux équipes de France 3 Marseille, 13 personnes pour la mise en scène, 7 pour l'image, 6 pour le son, 5 pour le maquillage, l'habillage, la coiffure.
  • La post-production : 3 monteurs, 1 responsable technique, 2 techniciens, 6 Avid, 1 Pro Tools HD1, 1 stockage partagé Avid Unity reliant les stations de travail.
  • L'écriture : 1 directrice littéraire et 1 coordinatrice d’écriture, 17 auteurs répartis en 3 ateliers d ’écriture, 1 auteur en permanence sur le tournage. L'une des scénaristes, Karine Lollichon, est connue avant tout pour avoir été actrice dans plusieurs séries d'AB Productions.
  • Budget : environ 27 millions d'euros, soit près de 85 000 euros par épisode.
  • Décor : 3 500 m2 exploités sur 6 000, 1 900 m2 de décors extérieurs et intérieurs reconstitués sur 1 100 m2, 400 m2 de décor en plus pour 2008, 3 mois et 13 300 heures de travail, 50 personnes de tout corps de métiers du bâtiment, une main-d’œuvre à 90 % régionale, 2 ensembliers.
  • Chaque année, le feuilleton rapporte 43 millions d'euros à France 3. Plus belle la vie représente 17 % des recettes publicitaires de la chaîne, et le site internet officiel génère plus de 150 000 euros de publicité.
  • Les salaires des acteurs se situent aux environs de 500 à 1 000 € par jour de tournage, avec un total de 10 jours minimum sur 20, ils obtiennent minimum 10 000 € par mois (pour un premier rôle)[16] Selon un numéro du magazine Télépoche de juillet 2011, l'actrice la mieux payée de l'équipe est Lætitia Milot avec 9 000 € par mois, devançant la comédienne Rebecca Hampton[17].
  • Diffusion au format 16/9 à partir de septembre 2008[18], d'abord dans un pan and scan 14/9 letterboxé dans une image 4/3, puis à partir du lundi 15 décembre 2008 (épisode no 1111) en 16/9 plein écran[19].

Décors et tournage[modifier | modifier le code]

Le décor du Mistral a été imaginé et dessiné par Michel Blaise, puis construit aux studios du Pôle média de la Belle de Mai à Marseille. Les décors forment un quartier urbain dense de 1 100 m2. Le concepteur s'est inspiré du quartier marseillais du Panier[20]. La vieille ville d'Aubagne est également utilisée pour les tournages[21]' [22]. Le décor du commissariat a changé en cours de diffusion, au mois de mai 2008[23].

Le tournage d'un épisode nécessite 1 heure 15 minutes de maquillage pour les femmes, et 45 minutes pour les hommes. Le maquillage est moins lourd pour les scènes extérieures que pour celles enregistrées en studio[réf. souhaitée]. Le tournage des scènes extérieures est souvent perturbé par les vents violents qui frappent le port de Marseille. Trois cadreurs filment simultanément trois angles différents pour la même scène. Le monteur son dispose au montage d'un stock de plus de 500 titres.[réf. nécessaire] Cinq épisodes sont tournés par semaine, avec une avance de cinq semaines sur la diffusion télévisée.

Scénario[modifier | modifier le code]

Les scénarios sont écrits par petits groupes d'auteur, trois semaines avant le tournage[24], puis ils sont tournés un mois et demi avant leur diffusion sur écran[réf. souhaitée].

Il n’est pas rare que les scénaristes fassent référence à des sujets qui sont au centre de l’actualité[25]. Ainsi, en plein débat sur la loi du 23 février 2005 (qui prévoyait de mentionner dans les programmes scolaires le rôle positif de la colonisation), la colonisation française et la guerre d'Algérie ont été évoquées par le biais du personnage de Mélanie Rinato. De même, en 2008, le Mistral a été le théâtre d'une affaire d'espionnage où furent évoqués les Jeux olympiques de Pékin et les troubles qui touchent la communauté tibétaine[réf. souhaitée]. En 2011, l'intrigue concernant le médicament fictif Tamiflex fait référence à l'affaire du Mediator et aux effets du Tamiflu vu la ressemblance évidente du nom, et celle de l'affaire MédiaGaz renvoie au moratoire français d'exploitation du gaz de schiste.

Comme la plupart des épisodes sont censés mettre en scène le jour de leur diffusion, les scénaristes doivent parfois anticiper sur l'actualité. Ainsi, dans l'épisode diffusé le 7 mai 2007, au lendemain de l'élection présidentielle française, les personnages évoquent le temps d'une scène l'arrivée à la présidence de Nicolas Sarkozy ; au cas où le candidat élu n'aurait pas été Sarkozy, une autre version de la même scène avaient été tournée, évoquant la présidence de Ségolène Royal. Michelle Podroznik avait même confiée une anecdote : la production a pris peur avant la fin du premier tour, quand elle a vu François Bayrou remonter dans les sondages[26]. Le même procédé a été utilisé pour l'élection présidentielle de 2012 : pour une scène où les personnages évoquent la victoire de François Hollande, une scène alternative a été tournée, au cas où Nicolas Sarkozy aurait été réélu[24].

Un des scénaristes (Olivier Szulzynger) étant de la région des Pyrénées-Orientales, on peut retrouver des noms de villages alentour de Perpignan dans les noms de personnages récurrents ou secondaires (Docteur Livia, Florian Esteve, Jacques Maury, Arnaud Pia, Sébastien Prades, Ève Tresserre, Benoit, Sybille & Raphaël Cassagne, Éva Cabestany, Marc Vernet (le Vernet est aussi un quartier de la ville de Perpignan), Aude Estavar, Michel Tautavel, Pauline Toreille, Philippe Conflans, Kévin Carcassonne, Gaspard & Michel Espira, Norbert Figuere, Charly et Ulysse Puyvalador… De plus la ville de Perpignan est souvent évoquée comme étant la ville d'origine du juge Estève et d'Élodie, sa fille. D'autres personnages ont porté également des noms de villages : Pierre Anglade (Gironde), Florent Barjac (Ariège, Gard & Lozère), Sophie Libourne (Gironde), Corrine Boissère, Agnès Revel, Vadim Cazals (Lot & Tarn-et-Garonne), Elsa Bailly (Oise, Yvelines et Haute-Marne), Professeur Servant (Puy-de-Dôme).

Génériques[modifier | modifier le code]

À l'origine, le début de chaque épisode de Plus belle la vie est accompagné par un générique instrumental, jusqu'à l'épisode no 210 (17 juin 2005). Ce générique est ensuite complété par des paroles écrites par Yvan Coriat[27], Carolin Petit, MAM's, Maïdi Roth, et interprétées par la chanteuse Éva. À partir du 11 juillet 2008, à l'occasion du 1 000e épisode[28], une troisième version du générique a fait son apparition ; interprétée par Jessica Flores, elle adopte un style plus rock, tout en gardant les mêmes paroles qui sont :

« On n'est vraiment rien
Sans elle
Qu'on soit noir ou blanc
Si on tend la main
Pour elle
La vie est plus belle »

Dans les génériques de début et de fin, on voit passer à l'écran différents lieux et habitants de la ville de Marseille. Dans la période où le générique était en version instrumentale, le générique de fin montrait d'abord un extrait de l'épisode suivant puis la dernière image de l'épisode (représentant un personnage de la série). Du 20 juin 2005 au 13 janvier 2006, le générique de fin est proche de celui du début. La seule différence concerne la fin des paroles : « La vie est tellement plus belle » au lieu de « La vie est plus belle ».

Du 16 janvier 2006 au 10 août 2007, un nouveau générique de fin fait son apparition : Je pourrais encore interprété par Éva.

« Tout mais pas perdre mon âme
Pas effacer ce qui ne ment jamais
Tout mais pas perdre la flamme
L'indicible songe de ce que l'on est (ce que l'on est) »

Du 13 août 2007 au 10 juillet 2008, Le soleil me touche, chanson de Maïdi Roth (qui a brièvement joué son propre rôle dans la série) a pris le relais.

« C'est légendaire
Quand demain devient le présent
C'est un transfert
De nowhere à droit devant »

À l'occasion du millième épisode, le générique de fin change à nouveau, il s'agit désormais d'une chanson intitulée Un nouveau départ interprétée par Jessica Flores et tirée de Sans limites[29]. Il est présent depuis 5 ans et n'a pas changé à l'occasion du deux mille douzième épisode, fêté le 26 juin 2012.

« Que ton espoir soit sans limites
Donne un sens à ton histoire
Offre tout ce que tu mérites
Pour prendre un nouveau départ »

Le 26 juin 2012, à l'occasion de l'épisode spécial mettant en scène le retour d'anciens personnages (épisode no 2012), le générique de fin montre les habitants du Mistral en train de faire la fête dans le bar du quartier.

Le 21 juin 2013, l'épisode est entièrement consacré à la Fête de la musique et le générique de fin montre les Mistraliens dansant sur la place, avec la chanson On s'attache de Christophe Maé, chantée par Vincent (Serge Dupire) et Douala (Nadège Beausson-Diagne) pour l'occasion.

Le 12 juillet 2013, le générique de fin est également différent (images et musique) à l'occasion du mariage de Thomas Marci et Gabriel Riva.

Le 7 juillet 2014, le générique de fin change une nouvelle fois, montrant le coucher du soleil sur la plage où Guillaume Leserman tente de se suicider en s'injectant de la morphine.

Le 14 août 2014, le générique montre Guillaume après avoir appris qu'il n'était en fait pas atteint d'une tumeur au cerveau.

En septembre 2014, le feuilleton va changer de logo, d'habillage et de générique à l’occasion de ses 10 ans d’existence[30].

Diffusion et accueil[modifier | modifier le code]

Un succès incontesté[modifier | modifier le code]

Pour laisser le temps à ce programme de trouver un public, France 3 s'était engagé à diffuser cent épisodes. Ses débuts furent difficiles (7,1 % de parts d'audience les premières semaines, alors que l'objectif était plus élevé)[25], mais le feuilleton a gagné un million de téléspectateurs en trois mois. Durant cette même période, il a retrouvé les parts de marché des programmes constituant cette case horaire l'année précédente. De plus des modifications dans les intrigues (histoire plus dynamique, nombreux rebondissements, meurtres…) ont permis d'attirer un public plus jeune et de nombreuses ménagères de moins de 50 ans[réf. nécessaire].

France 3 et les producteurs ont l'espoir d'avoir créé un équivalent du feuilleton britannique Coronation Street, qui dure depuis le 9 décembre 1960 (8 040 épisodes de 22 minutes au 14 janvier 2013), ou Lindenstraße, sachant que le record appartient au feuilleton américain Haine et Passion, diffusé entre 1952 et 2009, qui compte plus de 15 000 épisodes. Le feuilleton a été acheté par la Finlande, la Croatie, la Serbie et l'Italie (qui l'a diffusé en version doublée).

Vincent Meslet, directeur des programmes de France 3, se félicite d'avoir créé un nouveau rendez-vous quotidien, à l'heure où le nomadisme télévisuel et le zapping sont rois[25].

Depuis la diffusion en première partie de soirée de décembre 2006, l'audience a encore augmenté et frise souvent des records. Désormais, il n'est pas surprenant que le feuilleton passe devant le journal de France 2.

Le 11 juillet 2008, Plus belle la vie a fêté son 1000e épisode, devenant ainsi la première série française à atteindre ce chiffre record[25]. Le 15 février 2012, la production annonce lors d'une conférence de presse la reconduction du contrat qui doit s'achever en 2013 : Plus belle la vie sera diffusée donc au moins jusqu'en 2016 sur France 3 et durera au moins douze ans[31].

Plus belle la vie a derrière elle une communauté de fans qui communiquent sur Internet ou par le biais de forums ou du site Internet de la série (700 000 pages consultées quotidiennement[32]). Cette communauté est parfois à l'origine d'audiences exceptionnelles. Il suffit qu'une rumeur circule sur Internet sur un épisode à venir pour que l'audience de celui-ci soit particulièrement élevée. À titre d'exemple, le 1er mars 2007, des rumeurs disent qu'un événement majeur va se produire dans l'épisode du soir, comme l'éventuelle mort de l'un des personnages récurrents : en effet, Nicolas Barrel est tué par son père, le soir-même. La série enregistre une de ses plus fortes audiences avec plus de 6 millions de téléspectateurs[réf. nécessaire]. De même, la rumeur concernant la mort d'un personnage lors du deuxième prime time du 18 décembre 2007 a provoqué une effervescence qui a considérablement renforcé les audiences[réf. nécessaire].

Le succès du feuilleton a inspiré le roman La vie commence à 20h10, du scénariste Thomas Raphaël. Le roman, paru aux éditions Flammarion en juin 2011, a reçu un accueil favorable dans la presse et sur les blogs littéraires[33].

Un succès jalousé[modifier | modifier le code]

Étant donné son succès, le feuilleton a fait des envieux y compris à TF1, qui cherche les audiences exceptionnelles. La chaîne privée a décidé de se lancer elle aussi dans la production d'un feuilleton quotidien. Un problème subsiste cependant : il est admis par les analystes qu'un tel feuilleton met entre six mois et un an à « trouver son public » ; or TF1 mise sur la rentabilité rapide, là où France 3, chaîne du service public, évite ces exigences à court terme. TF1 a pourtant pris le risque : la chaîne a diffusé à partir de la fin septembre 2008 un feuilleton quotidien intitulé Seconde Chance, mettant en scène les mésaventures d'une mère au foyer divorcée contrainte de se lancer dans le monde du travail. TF1 a consacré à la réalisation de cette série le budget colossal de 28 millions d'euros[34]. Finalement, Seconde Chance n'a pas eu le succès escompté et sa diffusion a été arrêtée en avril 2009.

France 2 a diffusé à partir du 28 janvier 2008 le feuilleton Cinq Sœurs, qui a finalement été arrêté faute d'audience (9 % au début puis chute à 7 %, 6 %)[35].

M6 a diffusé pendant l'été 2008, en access prime-time (autrement dit, au même horaire que Plus belle la vie), un feuilleton quotidien intitulé Pas de secrets entre nous. Faute d'audience, le feuilleton a été déprogrammé en début d'après-midi, avant d'être arrêté au bout de seulement 80 épisodes. M6 a toutefois renouvelé l'expérience du feuilleton quotidien avec Paris 16e. Lors de son premier épisode le lundi 9 mars 2009, le feuilleton a rassemblé à peine 500 000 téléspectateurs. Sa diffusion a finalement été interrompue au bout de 80 épisodes[36]. Depuis, M6 a rencontré le succès avec la série Scènes de ménages, diffusée au même horaire que Plus belle la vie et qui en est devenue un concurrent direct[37] ; toutefois, les deux séries sont difficilement comparables, car Scènes de ménages ne correspond pas au schéma d'un feuilleton, mais d'un shortcom.

Si M6 peut éventuellement diffuser un feuilleton à un horaire équivalent à celui de France 3, TF1 et France 2 ne pourront jamais concurrencer directement le soap opera de France 3, tout simplement parce que la case horaire 20 h 10 - 20 h 35 est indéfectiblement réservée au journal télévisé et aux programmes courts qui le suivent (résultats des courses, météo…).

La menace éventuelle que représenterait Plus belle la vie pour l'audience des JT de TF1 et France 2 a été pointée du doigt par Jean-Claude Dassier, alors directeur de l'information de TF1, au moment où il était question d'avancer l'horaire du feuilleton pour qu'il soit diffusé à 20 h 10 et non plus à 20 h 20 : « Mais est-ce vraiment la vocation du service public de torpiller l'information, et notamment son propre JT sur France 2 ? En tant que citoyen, je m'interroge. Nous essayons d'informer les gens sur la situation. C'est notre mission ainsi que celle du service public. Je dis simplement qu'avancer Plus belle la vie à 20 h 10, ce n'est pas rendre service à l'information ».
Vincent Meslet, directeur des programmes de France 3 à l'époque, a ironisé sur ce point en répondant : « J'imagine que pour arranger TF1, il aurait mieux valu programmer Plus belle la vie à 2 heures du matin et en anglais »[38].

Audiences[modifier | modifier le code]

Évolution de l'audience du feuilleton en France[modifier | modifier le code]

Plus de 5 millions de téléspectateurs en moyenne suivent la série tous les soirs. Au cours de l'année 2008, Plus belle la vie a enregistré des records d'audience, tels que le 5 mai 2008 (5 800 000 téléspectateurs)[39] ou encore le 4 novembre suivant (6 640 000 téléspectateurs)[40], sans oublier un nouveau record le 17 novembre 2008 (6 800 000 téléspectateurs et 24,9 % de part de marché)[41]. L'épisode du 30 juin 2008 attire 6 000 000 de téléspectateurs et enregistre surtout une part de marché record de 27,8 %[42].

Après une période de tassement, l'audience de Plus belle la vie repart à la hausse à l'approche du prime time diffusé le 17 décembre 2010. Le feuilleton attire plus de 5 700 000 téléspectateurs et 21,1 % du public en moyenne entre le 13 et le 17 décembre 2010[43], sans oublier le record de la saison le lundi 13 décembre 2010 avec 6 112 000 téléspectateurs et 22,2 % de part de marché et 25,2 % sur les 15-34 ans, la série se plaçant même en tête des audiences toutes chaînes confondues sur cette cible[44].

En 2011, Plus belle la vie confirme son succès, y compris face à la nouvelle série d'M6, Scènes de ménages. Plus belle la vie enregistre toujours des performances notables : la dernière semaine de mars par exemple, la série a rassemblé en moyenne 5,6 millions de téléspectateurs et 21,5 % des 4 ans et plus. France 3 se place en tête auprès des ménagères les 30 et 31 mars[45]. Au mois d'avril 2011, les audiences de Plus belle la vie sont toujours très bonnes et menacent même sérieusement pour la première fois celles du journal de 20 heures de TF1 : le mardi 19 avril, à peine 250 000 personnes séparaient TF1 de France 3[46]. Le 12 mai 2011, la série de France 3 arrive momentanément à dépasser Parole Directe, l'émission politique de TF1 intégrée à la fin du journal de 20 heures, avec un pic à près de 6 millions de téléspectateurs[47] (même scénario le 16 juin 2011 avec le deuxième numéro de Parole Directe, Plus belle la vie s'imposant avec 5,7 millions de personnes[48]).

À la rentrée 2011, la série doit faire face à une concurrence encore plus rude avec le retour de la saison 3 inédite de Scènes de ménages (qui bat des records à cinq millions de téléspectateurs[49]) et le changement d'horaire du Petit Journal de Canal+, avancé à 20h05. Cependant, la série confirme un excellent état de santé et rassemble près de 22 % de part d'audience le 31 août. Ce sont surtout les journaux télévisés de TF1 et France 2 qui baissent[49]. L'épisode du lundi 12 décembre 2011 est l'un des records d'audience de la saison 8 : plus de 6 millions de téléspectateurs et 20,6 % du public (France 3 enregistre aussi un faible écart avec le journal de TF1 qui rassemble 22,9 % de part de marché)[50].

Lors du premier trimestre 2012, Plus belle la vie enregistre une audience moyenne de 5,8 millions de fidèles, soit 300 000 téléspectateurs de plus que l'année précédente à la même période[51]. En outre, la diffusion des épisodes est légèrement retardée (autour de 20h18 au lieu de 20h15), ce qui permet à France 3 d'afficher de meilleures audiences qu'à l'accoutumée, notamment à la fin de l'épisode vers 20h40. Ainsi, l'épisode du 28 mars 2012 a attiré en moyenne 6,2 millions de téléspectateurs (soit moins de 30 000 téléspectateurs d'écart avec le JT de TF1) et a enregistré dans ses dernières minutes (après la fin du JT de TF1) un pic de 7,3 millions de téléspectateurs, ce qui est une audience record pour la série[52]. Un phénomène similaire s'est produit avec l'épisode du 20 novembre 2012, qui a attiré 5,5 millions de téléspectateurs en moyenne avec un pic à 6,5 millions dans ses dernières minutes[53], ou encore avec l'épisode du 27 novembre 2012, qui a attiré une moyenne de 5,8 millions de téléspectateurs avec un pic à 6,5 millions[54].

Au mois de mai 2012, Plus belle la vie réalise un phénomène jusqu'alors inédit : l'épisode du vendredi 25 mai parvient à se hisser à la tête des audiences de la tranche horaire. Si le nombre de téléspectateurs n'est pas excellent (vendredi de week-end prolongé), France 3 est la chaîne nationale la plus regardée en moyenne pendant la diffusion de l'épisode avec ses 5 millions de téléspectateurs et 22,1 % de part de marché, devant le journal de 20 heures de TF1[55]. Fort de ce succès, le mardi 5 juin 2012, le feuilleton dépasse à nouveau le JT de 20 heures de TF1 avec 5,8 millions de téléspectateurs pour 22,1 % de part d'audience, c'est la deuxième meilleure part d’audience de la saison[56],[57].

Toutefois, au mois de janvier 2013, le feuilleton enregistre une audience moyenne de 5,38 millions de téléspectateurs et 19,7 % de part de marché, ce qui représente une baisse de 290 000 téléspectateurs et 0,6 % de part de marché par rapport à l'année précédente à la même période. En outre, en ce début d'année, le feuilleton n'a pas franchi une seule fois la barre des 6 millions de téléspectateurs, l'épisode le plus regardé ayant été vu par 5,7 millions de personnes[58].

Épisodes diffusés en prime time[modifier | modifier le code]

Conséquence de son succès, le feuilleton a été diffusé à plusieurs reprises en première partie de soirée, d'abord sous la forme d'une suite de trois épisodes de durée habituelle (23 minutes) formant ensemble une histoire complète.

La première diffusion en première partie de soirée a eu lieu au cours de la troisième saison, le 26 décembre 2006 :

Téléspectateurs Parts de marché
Premier épisode 5 662 060 22,6 %
Deuxième épisode 5 606 600 22 %
Troisième épisode 5 493 880 22,6 %
Moyenne 5 587 510 22,4 %[59]

La deuxième diffusion en première partie de soirée a eu lieu lors de la quatrième saison, le 18 décembre 2007. Ce nouveau prime time, centré sur une intrigue criminelle, rencontre un véritable triomphe et se place même devant TF1, leader sur les 11-14 ans avec 37,7 % de parts d'audience, sur les 15-24 ans avec 36 % et sur le public féminin avec 26,3 % :

Premier épisode 5 611 310 22,6 %
Deuxième épisode 5 838 040 21,5 %
Troisième épisode 5 951 400 22,6 %
Moyenne 5 800 000 24,1 %

La troisième soirée spéciale Plus belle la vie a eu lieu dans la cinquième saison, le 18 novembre 2008, avec pour la première fois quatre épisodes à la suite (et non plus trois). Ce troisième prime time est réalisé par Bénédicte Delmas, actrice connue avant tout pour son rôle dans la série Sous le soleil. Centré sur le retour d'un personnage qui avait auparavant été laissé pour mort, ce prime time est à ce jour celui qui a eu la plus forte audience.

Premier épisode 6 600 000
Deuxième épisode 6 500 000
Troisième épisode 6 300 000
Quatrième épisode 6 200 000
Moyenne 6 400 000 25,9 %[60]

La quatrième diffusion en prime time a également eu lieu dans la cinquième saison, le 16 juin 2009. Le titre de ce prime time est Du rififi au Mistral. C'est la première soirée spéciale Plus belle la vie qui ait lieu en période estivale et la seconde de la saison 5. En outre, c'est le premier prime time qui soit axé non pas sur une intrigue policière, mais sur une intrigue essentiellement humoristique. Une nouvelle fois, c'est un gros succès, avec 33,1 % auprès des 15-24 ans et 29,9 % des 11-14 ans[61].

Premier épisode 5 460 000 23,7 %[61]
Deuxième épisode 5 660 000 23 %[61]
Troisième épisode 5 400 000 22 %[61]
Quatrième épisode 5 500 000 22,6 %[61]
Moyenne 5 550 000 22,8 %[61]

La cinquième diffusion a eu lieu lors de la sixième saison, le 15 décembre 2009. Le titre de ce prime est Les Filles du désert. C'est la première fois que la série est tournée à l'étranger puisque l'action de ces épisodes se situe au Maroc. Ce prime, centré sur l'aspect thriller, permet à France 3 de se classer deuxième des audiences de la soirée[62].

Premier épisode 5 520 000 20,5 %
Deuxième épisode 5 350 000 19,4 %
Troisième épisode 5 640 000 19,8 %
Quatrième épisode 5 580 000 20,2 %
Moyenne 5 550 000 20,1 %[62]

La sixième diffusion a eu lieu lors de la sixième saison, le 1er juillet 2010. Ce prime time, à nouveau réalisé par Bénédicte Delmas, s'intitule Cavale au Mistral. L'action se situe à Marseille. Ce prime time, centré sur l'aspect humoristique a attiré 23,7 % des téléspectateurs en moyenne, dont plus d'un tiers des 11-14 ans.

Premier épisode 4 800 000 23,8 %
Deuxième épisode 5 100 000 23,3 %
Troisième épisode 5 100 000 23,7 %
Quatrième épisode 5 100 000 24,1 %
Moyenne 5 000 000 23,7 %[63]

Le septième prime time, intitulé Enquêtes parallèles, est diffusé (pour la première fois un vendredi) le 17 décembre 2010. Il met en scène une intrigue centrée à la fois sur l'aspect politique et l'aspect thriller, qui se déroule en partie à Bruxelles. Le programme fait face à une rude concurrence, car TF1 diffuse au même moment la finale de Koh-Lanta (qui rassemble plus de 7 millions de téléspectateurs) et M6 sa série hebdomadaire NCIS : Enquêtes spéciales (5,37 millions de téléspectateurs en moyenne). France 3 réalise une belle audience (5 220 000 téléspectateurs en moyenne), une audience en légère hausse par rapport au prime précédent.

Premier épisode 5 000 000 19,1 %
Deuxième épisode 5 000 000 17,6 %
Troisième épisode 5 200 000 18,7 %
Quatrième épisode 5 200 000 19,5 %
Moyenne 5 220 000 19,1 %

Le huitième prime time, intitulé Course contre la montre, est diffusé le 20 septembre 2011. Il se compose, cette fois-ci, de deux épisodes d'environ 50 minutes chacun. Ayant pour cadre Marseille et ses environs, il met en scène une intrigue policière traitée sur un mode humoristique. France 3 réalise une belle audience, se classant en deuxième position derrière TF1. France 3 réalise sa plus belle audience fiction en prime time de l'année 2011[réf. nécessaire].

Premier épisode 5 220 000 20,2 %
Deuxième épisode 5 300 000 20,6 %
Moyenne 5 200 000 20,4 %

Le neuvième prime time, intitulé Coup de froid aux Quatre Soleils, se compose lui aussi de deux épisodes de 52 minutes, qui ont été diffusés le 21 février 2012. Ces épisodes ont été tournés en novembre 2011 à Paris[64], ce qui est une première dans la série. Après la diffusion de ces épisodes, France 3 a diffusé le documentaire Tous au Mistral, qui s'intéresse au succès de la série.

Premier épisode 5 790 000 19,7 %
Deuxième épisode 5 560 000 20,1 %
Moyenne 5 675 000 19,9 %
Tous au Mistral 2 860 000 17 %

Le dixième prime time, intitulé Coup de feu pour Barbara (2x52 minutes), a été diffusé le 25 septembre 2012, pour être suivi d'un reportage sur la série intitulé Les Secrets de Barbara et Boher. Ce prime policier, centré sur le personnage de Barbara Évenot, marque le retour de Léo Castelli et Caroline Évenot, les parents de Barbara. La série arrive en deuxième position des audiences de la soirée, derrière Mentalist sur TF1[65]

Premier épisode 4 883 000 17,7 %[66]
Deuxième épisode 4 900 000 19 %[66]
Moyenne 4 891 500 18,3 %
Les Secrets… 2 800 000 16,8 %[66]

Le onzième prime time, Petits arrangements avec l’amour, a été diffusé le mardi 12 février 2013, suivi d'un reportage sur la série intitulé Les Secrets de l'amour au Mistral. Mêlant comédie fantastique et intrigue sentimentale, ce nouveau prime time de deux longs épisodes enregistre une audience légèrement supérieure à celle du précédent, en permettant à France 3 d'arriver en tête des audiences auprès des 4-14 ans (20,6 % de parts de marché), des 15-35 ans et des femmes (21,9 % de parts de marché)[67].

Premier épisode 5 060 000 18,1%
Deuxième épisode 4 900 000 18,8%[67]
Moyenne 4 980 000 18,4%
Les Secrets… 2 200 000 13,4 %[68]

Le douzième prime time, Nuit blanche, a été diffusé le mardi 17 septembre 2013 sur France 3, suivi d'un nouveau reportage sur la série, intitulé Les Secrets de famille. Tourné entre le 3 juin 2013 et le 24 juin 2013[69], ce prime time centré sur une intrigue policière a subi la concurrence de la série Mentalist sur TF1, mais aussi du prime time de Scènes de ménages sur M6. Finalement, les deux épisodes de Plus belle la vie ont attiré 4,3 millions de téléspectateurs, avec une part de marché de 16,3 % (18,7 % sur le public féminin[70]), se classant ainsi en deuxième position, loin derrière Mentalist (7,1 millions de téléspectateurs et 27 % de part de marché en moyenne[71]) mais devant Scènes de ménages (3,7 millions de téléspectateurs et 14,7 % de part de marché)[72].

Premier épisode
Deuxième épisode
Moyenne 4 300 000 16,3%
Les Secrets… 2 300 000 12,2 %[72]

À noter qu'en février 2014, France 3 a exceptionnellement diffusé le feuilleton à deux reprises en première partie de soirée, en raison d'une grille des programmes bouleversée par la retransmission des Jeux olympiques d'hiver. Ainsi, cinq épisodes réguliers ont été diffusés à la suite le mardi 11 février, puis cinq autres épisodes ont été diffusés le mardi 18 février. Ces deux diffusions ne sont donc pas comparables aux prime times habituels de la série, conçus comme des épisodes « hors-série » racontant une histoire complète. Lors de ces deux soirées, France 3 s'est classée en deuxième position des meilleures audiences, derrière TF1, avec 4,7 millions de téléspectateurs et 18 % de part de marché le 11 février[73], puis 4,8 millions de téléspectateurs et 18,2 % de part de marché le 18 février[74].

Le treizième prime time, intitulé Une vie en Nord, est diffusé sur France 3 le mardi 15 avril 2014. Contrairement aux précédents prime times, qui se composaient de plusieurs épisodes, celui-ci est constitué d'un seul et unique long épisode d'environ une heure et demi. L'action se situe dans le Nord, d'où le titre et se focalise sur les personnages de Rudy Torres et Ninon Chaumette (qui avaient quitté la série lors de la saison précédente). Ce prime time humoristique pourrait donner naissance à un éventuel spin-off de Plus belle la vie, qui aurait pour protagonistes Rudy et Ninon. Sa diffusion est suivie d'un nouveau reportage en deuxième partie de soirée, intitulé Les Secrets de Rudy et Ninon, se focalisant sur le passé de ces deux personnages. Le prime time a attiré 4,37 millions de téléspectateurs et 17,1 % de part de marché[75] (permettant à France 3 d'être en tête des audiences auprès des 4-14 ans et des 25-34 ans[76]), tandis que Les Secrets de Rudy et Ninon ont été suivis par 2,13 millions de téléspectateurs avec 12,8 % de part de marché[76].

Une vie en Nord 4 370 000 17,1 %[75]
Les Secrets… 2 130 000 12,8 %[76]

Légende :

En fond vert = Les meilleurs chiffres d'audiences
En fond rouge = Les moins bons chiffres d'audiences

Diffusion hors de France et rediffusions[modifier | modifier le code]

En plus de France 3, le feuilleton est également diffusé en :

En France, les anciens épisodes sont en cours de rediffusion sur la chaîne France 4, à différents horaires dans la semaine. La série a également été rediffusée sur Gulli et sur June, ou plus récemment sur Série Club. La chaine France 3 Corse a rediffusé les saisons 2, 3 et 4 du lundi au vendredi à 13h35 jusqu'au lundi 25 juin 2012 . La saison 2 a aussi été rediffusé le dimanche en première partie de soirée sur France Ô, du 9 septembre 2012 au 24 mars 2013. France Ô continue par ailleurs de rediffuser la série en cours de journée.

Critiques[modifier | modifier le code]

Dans un article du Monde diplomatique, Mathias Roux déplore la fréquence des affaires d'homicide dans les scénarios et juge que « la chronique de quartier évolue tous les jours davantage vers la banale série policière », au détriment de la vraisemblance et de l'identification aux personnages[78]. Un article du quotidien britannique The Independent ironise également sur les très nombreuses intrigues criminelles du feuilleton et sur le fait que la plupart des personnages n'ont pas l'accent marseillais ; le journal estime ainsi que la série s'est détournée du « réalisme social » de ses débuts pour adopter un « réalisme de façade », en mettant en scène « des gens apparemment ordinaires qui mènent une vie extraordinaire »[79].

Cependant, Mathias Roux estime également que le feuilleton aborde des sujets de société comme le racisme ou l'homosexualité « en évitant bien souvent la facilité, le racolage et la posture du donneur de leçons ». En outre, le journaliste évoque « une direction d’acteurs exigeante », qui selon lui « évite aux interprètes de s’enfermer dans une personnalité monolithique »[78].

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Cérémonie Récompense Résultat
2006 Aurélie Vaneck Trophées Jeunes Talents 2006 Jeune comédien(ne) télévision Nomination
2007 Plus belle la vie Festival de la fiction TV Prix du public/TV Hebdo - Catégorie Séries Lauréat
2008 Dounia Coesens Trophées Jeunes Talents 2008 Jeune comédien(ne) télévision Lauréat
2009 Plus belle la vie Moustique d'Or Meilleure Fiction Francophone Lauréat
Globes de cristal Meilleur Téléfilm / Série Télévisée Nomination
2011 Festival de la fiction TV Projections spéciales Lauréat

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

La popularité de Plus belle la vie entraîne l'exploitation de produits dérivés. Des tee-shirts, pin's, mugs, et autres casquettes aux couleurs de Plus belle la vie sont de rigueur pour les fans absolus.

Ces produits dérivés sont notamment en vente dans une boutique électronique, sur le site de France 3 ; à l'occasion du 1000e épisode, une boutique a également été inaugurée à Marseille au 56 rue Sainte-Françoise, située à l'angle de la rue du Panier et donnant également sur la place des Treize-Cantons en face du bar qui a servi de modèle à celui de Roland Marci[80]. Elle ferme cependant définitivement au cours de l'été 2014. La série apporterait 100 000 touristes à Marseille chaque année, selon la ville[81].

Boutique du feuilleton, à l'angle de la rue Sainte-Françoise et rue du Panier à Marseille

DVD[modifier | modifier le code]

  • Tous les premiers mercredis du mois, un magazine mensuel est sorti dans les kiosques. Ce magazine est accompagné d'un DVD comprenant 10 épisodes de la série et un bonus racontant des anecdotes sur le feuilleton. Au total, 58 numéros soit 580 épisodes (saison 3) ont été commercialisés. Ce mensuel s'est arrêté début décembre 2010 et la suite de la saison 3 pourrait sortir sous une autre forme (VOD, coffrets...).
  • Des coffrets DVD sont également à la vente. Chaque coffret comprend 5 DVD de 6 épisodes (soit 30 épisodes par coffret). À ce jour, 20 coffrets soit 600 épisodes (saison 3) ont été commercialisés.Généralement c'est tous les 7 mois (en février puis en novembre) que 2 coffrets sortent soit 4 volumes par an.

Musique[modifier | modifier le code]

  • Un album intitulé Plus belle la vie a été commercialisé. Cet album reprend le générique de début de la série chanté par Éva.
  • 3 CD 2 titres de la série ont été également commercialisés : 2 extraits de l'album chanté par Éva (Plus belle la vie, le générique de début de 2005 à 2008 et Je pourrais, le générique de fin de 2006 à 2007) et 1 single extrait du 3e album de Maïdi Roth intitulé Un peu plus que moi (Le soleil me touche, le générique de fin de 2007 à 2008)

Livres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Plusieurs romans adaptés du feuilleton ont été rédigés par Claude Lambesc, l'un des scénaristes, et sont édités (pour l'édition originale) par les éditions Le Tigre bleu, dans la collection « Plus belle la vie » :
  1. Les Secrets du Mistral,‎ novembre 2005, 219 p. (ISBN 2-916289-003)
  2. Le Corbeau du Mistral,‎ mars 2006, 219 p. (ISBN 2-916289-01-1) : intrigue Docteur Livia / Charlotte Le Bihac (saison 1)
  3. Le Trésor du Mistral,‎ juin 2006, 209 p. (ISBN 2-916289-02-X) : intrigue Éva Cabestany / Guillaume Leserman (saison 1)
  4. La Fiancée du Mistral,‎ janvier 2007, 209 p. (ISBN 978-2-916289-03-8) : intrigue Mélanie Rinato / Anthony Laroque (saison 2)
  5. L'Inconnu du Mistral,‎ mai 2007, 196 p. (ISBN 978-2-916289-04-5) : intrigue Marc Vernet / Ninon Chaumette (saison 2)
  6. Les Mensonges du Mistral,‎ octobre 2007, 194 p. (ISBN 978-2-916289-05-2) : intrigue Hélène Cantorel / Nathan Leserman (saison 3)
  7. La Vengeance du Mistral,‎ mars 2008, 185 p. (ISBN 978-2-916289-07-6) : intrigue Franck Ruiz / M13 (saison 3)
  8. Vincent, Une nouvelle vie,‎ août 2008, 181 p. (ISBN 978-2-916289-08-3) : intrigue Vincent Chaumette / Tamara Kobosa (saison 4)

Ces romans ont aussi été repris par les éditions Fleuve noir (les 4 premiers tomes parus en mars 2008 et les 2 suivants en mars 2009) et les éditions Pocket Jeunesse (les 2 premiers tomes parus en mars 2008).

  • Une autre série de romans a été commercialisée. Cette série de romans, également de Claude Lambesc, a pour but de raconter le passé (fin du XXe siècle) du quartier du Mistral.
  1. Mistral années 1970, vol. 1 : Charles et Roland,‎ juin 2009 (ISBN 978-2-916289-11-3) : intrigue sur le passé des personnages de Roland Marci et Charles Frémont.
  • Une série de romans junior, éditée chez Le Tigre bleu et spécialisée pour la jeunesse (à partir de 9 ans), narre le passé des jeunes personnages du feuilleton. Ces romans écrits par Renaud Lhardy et illustrés par Vivilablonde ont été commercialisés à partir du mois d'octobre 2009 :
  1. Les Mésaventures de Nathan,‎ octobre 2009, 96 p. (ISBN 978-2-916289-13-7) : intrigue sur le passé du personnage de Nathan Leserman.
  2. Sybille et Raphaël : Le Tournant,‎ octobre 2009, 96 p. (ISBN 978-2-916289-14-4) : intrigue sur le passé des personnages de Raphaël Cassagne et Sybille Cassagne.
  3. Le Grand Saut de Johanna,‎ octobre 2009, 96 p. (ISBN 978-2-916289-15-1) : intrigue sur le passé du personnage de Johanna Marci.
  • Il existe également un roman interactif, La Prophétie du Mistral (aux éditions Comédia), disponible sur commande. Le lecteur qui commande l'ouvrage doit lui-même choisir à l'avance plusieurs éléments de l'histoire (caractéristiques physiques et morales du personnage principal, ses interactions avec les personnages de la série, etc.)[82].
  • Plusieurs romans ont été écrits par un (ou plusieurs) auteur(s) caché(s) sous le pseudonyme de Blanche Marci - nom de l'une des héroïnes du feuilleton, qui exerce l'activité d'écrivain à ses heures perdues. La publication d'un roman sous le nom de plume d'un personnage fictif est une technique marketing qui avait déjà été utilisée auparavant pour certaines séries américaines comme Castle ou Californication[83]. À ce jour, trois romans adaptés du feuilleton et prétendument écrits par Blanche Marci ont été publiés aux éditions Comédia[84] et aux éditions Le Tigre bleu[85]:
  1. Lettre à Johanna,‎ novembre 2011, 160 p. (ISBN 9782916289335), roman présenté comme un récit autobiographique dans lequel Blanche raconte ses relations de plus en plus difficiles avec sa fille, Johanna ;
  2. Charly,‎ octobre 2012, 185 p. (ISBN 2916289364), roman également présenté comme un récit autobiographique, dans lequel Blanche raconte sa relation avec un autre personnage, Charly Puyvalador ;
  3. Patrick, Le Secret des origines,‎ novembre 2013, 160 p. (ISBN 2916289402), roman présenté à l'instar des deux précédents comme une œuvre de Blanche Marci, mais qui adopte ici le point de vue d'un autre personnage du feuilleton, Babeth Nebout.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Un album de bande dessinée est également commercialisé depuis le 27 mai 2009 chez Vents d'Ouest :

  1. Janhel (scénario) et Jean-Michel Ponzio (dessin), Mémoires brûlées,‎ mai 2009 (ISBN 978-2-7493-0472-4).

Livres documentaires[modifier | modifier le code]

Un livre documentaire, intitulé Le Livre d'or, a également été publié en octobre 2007. Il est écrit quant à lui par Isabelle Morini-Bosc, journaliste chroniqueuse sur le thème de la télévision, avec la collaboration de Rémi Castillo :

Aussi, un livre documentaire sur les comédiens écrit par Rémi Castillo a été publié en novembre 2008 :

Enfin, un livre de recettes de cuisine, édité chez Marabout et écrit collectivement, a également été publié :

  • Les Recettes du Mistral : 80 recettes de cuisine du quartier,‎ août 2009, 165 p. (ISBN 978-2-501-06214-5)
  • Le guide officiel de Plus belle la vie,‎ 15 novembre 2012, 168 p.

Jeux[modifier | modifier le code]

Jeu de société[modifier | modifier le code]

Un jeu de société a été mis sur le marché en octobre 2007. Il est conçu par Pascal Bernard, édité par Week-End Games, et distribué par Asmodée[86]. Il est actuellement disponible à la vente au prix de 35 €. De plus, certaines boîtes contiennent des bulletins pour devenir figurant dans la série.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Sur Nintendo DS
    • Sortie et présentation au centre Bourse à Marseille le 24 novembre 2008 du jeu vidéo Plus belle la vie sur Nintendo DS, intitulé Le Secret du Dr Livia (prix : 39,90 €). Le jeu est édité par Mindscape[87].
    • Un second jeu vidéo de Plus belle la vie pour Nintendo DS a été commercialisé. Ce second volet est intitulé Le Mystérieux Passé de Vincent.
  • Sur les téléphones mobiles
    • Le 23 janvier 2009, le jeu Plus belle la vie, développé par le studio C4MProd et édité par Glu Mobile, est sorti sur téléphones mobiles, chez les principaux opérateurs français.

Internet : Plus belle la life[modifier | modifier le code]

Depuis le 11 juillet 2008, à l'occasion de la diffusion du 1 000e épisode, le producteur Telfrance propose sur son site officiel un nouvel aspect de la série : un monde virtuel dénommé Plus belle la life[88] (« life » signifie « vie » en anglais). Telfrance a fait appel à Taatu, une société belge, pour développer ce site similaire à Habbo Hotel. Chaque fan peut ainsi créer son propre avatar et son appartement, se promener 24h/24 dans les lieux du Mistral et discuter avec d'autres fans. Des événements sont également organisés, tels qu'une chasse au trésor, ou encore des fêtes sur la place du Mistral chaque samedi dès 18 heures. Il y a en tout 300.500 inscrits.

Ce monde virtuel n'est plus actualisé depuis 2010. Toujours ouvert à tous et à toutes, il est cependant laissé à l'abandon avant de fermer définitivement ses portes en 2013.

Supports mobiles[modifier | modifier le code]

Depuis le 16 février 2012, Plus belle la vie est aussi accessible sur les smartphones avec une application iPhone, une application Android et un site web mobile adapté au Blackberry. Ces solutions mobiles ont toutes été développées par la société Myapphone, qui annonce la sortie prochaine d'une version iPad et tablettes.

Autres[modifier | modifier le code]

  • SYM, fabricant de scooters, a lancé au printemps 2008 une série limitée MIO à l'effigie de Plus belle la vie, aux lignes et aux coloris (rose et blanc) orientés vers un public féminin[89],[90].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce logo apparaît dans le générique et est décliné sur tous les produits dérivés. Le dessin représente la place fictive du Mistral, au cœur du quartier du Mistral (qui n'existe pas en réalité), où est censée se dérouler l'action. La police utilisée pour le titre, qui est de type scripte, c'est-à-dire imitant une écriture manuscrite, est Rougfhouse, créée en 1993 par Andy Cruz pour House Industries, et également utilisée pour la série Profiler.
  2. Chiffre approximatif, ne comptant que les épisodes déjà diffusés sur France 3 (et pas les épisodes déjà tournés qui n'ont pas encore été diffusés).
  3. Cette rediffusion fit cependant l'impasse sur la première saison (fin août 2004-début septembre 2005).
  4. Depuis, la série Scènes de ménages a également dépassé le millier d'épisodes, mais avec un format et un rythme de diffusion différents de ceux de Plus belle la vie.
  5. Nous nous référons ici à la date de première diffusion française de l'épisode dans lequel apparaît l'acteur ou actrice concerné(e).
  6. Arrivé dès la première saison, Alexandre Fabre a pendant longtemps été considéré comme un simple acteur récurrent et était donc crédité uniquement dans les épisodes où il apparaissait. Ce n'est qu'à la fin de la neuvième saison qu'il intègre officiellement le groupe des acteurs principaux, ce qui lui vaut d'être dès lors systématiquement crédité dans le générique de fin, même dans les épisodes où il ne joue pas.
  7. Arrivé au cours de la première saison, Virgile Bayle a pendant quelque temps été considéré comme l'un des acteurs principaux de la série, ce qui lui valait d'être systématiquement crédité dans le générique de fin dans la troisième saison. Par la suite, il a raréfié ses apparitions à l'écran (il est quasiment absent de la quatrième saison) et n'était plus crédité que dans les épisodes où il jouait. Toutefois, au cours de la septième saison, il a officiellement réintégré le groupe des acteurs principaux, ce qui lui permet d'être à nouveau systématiquement crédité dans le générique.
  8. Bien que l'acteur Thibaud Vaneck soit arrivé au cours de la première saison, il a dû attendre la septième saison pour être considéré comme l'un des acteurs principaux de la série. Dès lors, il est crédité systématiquement dans le générique de fin, même dans les épisodes où il ne joue pas, jusqu'au milieu de la neuvième saison.
  9. Par exemple, l'épisode du 11 mars 2008 s'achève par la mort du personnage de Catherine Gauthier ; l'épisode du 12 mars commence par montrer l'arrivée de la police sur les lieux du crime, le soir du 11 mars, puis se concentre sur les évènements qui ont lieu le 12 mars.
  10. Ainsi, l'action du triple épisode diffusé en première partie de soirée le 18 décembre 2007 se déroule en grande partie le 18 décembre, mais s'achève le matin du 19 décembre, avec la naissance du petit Noé Ruiz.
  11. À noter que la date de diffusion de cet épisode coïncide avec le début d'une interruption d'une semaine (en raison de la retransmission d'un championnat d'athlétisme sur France 3), ce qui peut expliquer la volonté de suspense de la part des auteurs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plus belle la vie : la Suisse et la Belgique en avance sur la France ; article sur series-tv.premiere.fr. Mis en ligne le 31 janvier 2010. Consulté le 23 août 2012.
  2. Ce personnage est mentionné dans la série sous le nom d'Antoine Frémont (ce qui est confirmé par certains sites comme Sérieslive.com), mais c'est vraisemblablement une incohérence. Antoine est certes censé être le cousin de Céline et Juliette Frémont, mais du côté de leur mère, Astrid (la mère d’Antoine étant la sœur d’Astrid). Antoine ne devrait donc logiquement pas porter le même nom de famille que Céline et Juliette, celles-ci portant le nom de famille de leur père, Charles Frémont. Par ailleurs, un site comme Plusbellelavie.org opte pour la solution consistant à ne pas mentionner le nom de famille de ce personnage, mais uniquement son prénom.
  3. Personnage de Michel Espira, joué par Jean-Claude Bouillon
  4. Voir ce lieu sur Google Street View
  5. Interview d'Olivier Szulzynger, l'un des scénaristes du feuilleton
  6. « Présentation de la saison 1 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  7. « Présentation de la saison 2 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  8. « Présentation de la saison 3 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  9. « Présentation de la saison 4 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  10. « Présentation de la saison 5 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  11. « Présentation de la saison 6 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  12. « Présentation de la saison 7 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  13. « Présentation de la saison 8 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  14. « Présentation de la saison 9 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  15. « Présentation de la saison 10 », sur le site que Telfrance consacre à la série.
  16. http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/ce-que-gagnent-vraiment-les-heros-de-plus-belle-la-vie-31-10-2009-694159.php
  17. http://extraitspblv.over-blog.com/article-laetitia-milot-melanie-gagne-9000-euros-par-mois-80629948.html
  18. http://www.pblv.org/actualite/320-format-16-9eme-pour-la-serie/
  19. satmag.fr
  20. Interview de Michel Blaise, reportage "Les Secrets..."
  21. http://tourisme-sud-est-france.eklablog.com/
  22. http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/2215707/plus-belle-la-vie-tourne-son-2201e-episode-a-aubagne.html
  23. http://pblv-87.skyrock.com/1728420456-nouveau-decor-au-commissariat.html
  24. a et b Plus belle la vie… sauf pour les scénaristes, sur le site de Télérama
  25. a, b, c et d « "Plus belle la vie" fête sa 1.000e », sur Nouvelobs.com,‎ 11 juillet 2008.
  26. http://forums.france3.fr/france3/pblv/colette-renard-deces-sujet_61020_5.htm#t1833011
  27. http://www.smpponline.com/qui-sommes-nous/
  28. http://www.purepeople.com/article/video-decouvrez-le-nouveau-generique-de-plus-belle-la-vie_a11807/1
  29. http://infos-tele.fr/musique-generique-plus-belle-la-vie/
  30. « Plus belle la vie change de logo et de générique », sur tvmag.lefigaro.fr,‎ en ligne le 21 juillet 2014 (consulté le 22 juillet 2014)
  31. « "Plus belle la vie sera diffusé jusqu'en 2016" » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Téléobs
  32. Le Monde, 22 mai 2005.
  33. http://www.laviecommencea20h10.fr
  34. Julien Bellver, « Pas de chance pour le nouveau feuilleton quotidien de TF1 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 1er février 2008, sur OZAP.com.
  35. Benjamin, « France 2 annonce l'arrêt officiel de " Cinq Sœurs " », sur Teleblog,‎ 5 juin 2008.
  36. Fiche du feuilleton Paris 16e sur Allôciné
  37. Scènes de ménages passe devant Plus belle la vie, sur Serieslive.com
  38. L'odyssée de l'access 3 : Dassier lâche ses coups sur Marianne2
  39. Pascal Muscarnera, « Record historique pour "Plus belle la vie" », sur AlloCiné,‎ 6 mai 2008.
  40. « Record historique battu pour Plus belle la vie ! », sur Toutelatele.com,‎ 10 novembre 2008.
  41. http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-20819.html
  42. Pascal Muscarnera, « Nouveau record d'audience pour Plus Belle La Vie », sur AlloCiné,‎ 2 juillet 2008.
  43. http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=29643
  44. http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=29512
  45. http://extraitspblv.over-blog.com/article-de-70978381.html
  46. http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=32146
  47. Plus belle la vie bat Laurence Ferrari, Télé 7 Jours
  48. [1]
  49. a et b http://www.ozap.com/actu/audiences-allonge-scenes-de-menages-bat-son-record-d-audience/437504
  50. http://www.ozap.com/actu/audiences-record-a-la-baisse-pour-le-20-heures-de-tf1/438242
  51. name=http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=39845
  52. Audiences record pour Plus belle la vie, sur Ozap.com
  53. http://www.toutelatele.com/plus-belle-la-vie-la-decouverte-de-patrick-affole-l-audience-44700
  54. http://www.toutelatele.com/plus-belle-la-vie-jean-francois-trompe-babeth-les-fans-au-rendez-vous-44902
  55. name=http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=40616
  56. http://www.tele-2-semaines.fr/contenu_editorial/pages/echos-tv/10478-plus-belle-la-vie-plus-fort-que-le-jt-de-tf1
  57. http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=40827
  58. http://www.toutelatele.com/janvier-2013-plus-belle-la-vie-chute-sous-les-20-46718
  59. Thomas Destouches, « "Plus Belle La Vie" cartonne », sur AlloCiné,‎ 27 décembre 2006.
  60. ozap.com
  61. a, b, c, d, e et f Plus belle la vie : 5.5 millions de fidèles en prime time - News TV - Toutelatele.com
  62. a et b Le prime réunit 5,5 millions de téléspectateurs ! - News Plus Belle La Vie ! Le site non officiel des fans: news, portraits des personnages, photos, forum, etc.
  63. Cavale au Mistral, les Français ne fuient pas Plus belle la vie - News TV - Toutelatele.com
  64. http://www.pblv-plusbellelavie.fr/archive/2011/12/02/coup-de-froid-aux-quatre-soleils-votre-prochaine-grande-soi.html
  65. http://www.programme-tv.net/news/tv/35494-audiences-mentalist-leader-devant-plus-belle-lavie/
  66. a, b et c http://www.toutelatele.com/nouvelle-soiree-plus-belle-la-vie-a-succes-pour-france-3-43279
  67. a et b http://www.pblv-plusbellelavie.fr/potins/
  68. http://www.programme-tv.net/news/tv/38001-audiences-plus-belle-vie-top-flop-france-2/#!
  69. http://episodespblv.jimdo.com/actualit%C3%A9s-1/
  70. http://www.toutelatele.com/plus-belle-la-vie-la-nuit-blanche-de-blanche-et-johanna-passionne-les-foules-52773
  71. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18627106.html
  72. a et b http://www.programme-tv.net/news/tv/43009-audiences-mentalist-tient-tete-plus-belle-la-vie/
  73. http://www.europe1.fr/Medias-Tele/France-3-plus-belle-l-audience-1798811/
  74. http://www.programme.tv/news/audiences/92456-person-of-interest-bon-leader/
  75. a et b Succès d'audience pour Plus belle la vie, sur nord-pas-de-calais.france3.fr
  76. a, b et c Succès d'audience pour la soirée Plus belle la vie, sur coulisses-tv.fr
  77. http://www.programme-tv.com/chaine/42/programme-television-RTBF-2.html
  78. a et b Vraiment si belle, la vie ? in Le Monde diplomatique
  79. How the French finally acquired a taste for soap in The Independent
  80. Guilhem Ricavy, « Plus belle la vie dans le mille », Marseille Plus, no 1415,‎ 11 juillet 2008, p. 2.
  81. (en) Steven Erlanger, « Transfixed: Life is sweet for a French soap opera », International Herald Tribune,‎ 3 mars 2009.
  82. Description du roman personnalisé sur le site Monroman.com
  83. Blanche Marci publie un roman, sur Libération.fr
  84. Monroman.com
  85. Decitre.fr
  86. « Plus belle la vie », sur JeuxSoc.
  87. « Sortie commentée sur le site pblv.org », sur pblv.org.
  88. plusbellelalife.fr, site du jeu.
  89. Marlene, « Plus belle la Vie en Mio ! », sur Scooter Infos,‎ 25 juin 2008.
  90. « MIO 50 : Série Limitée Plus belle la vie : Voyez la vie en rose », sur le site de SYM.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie, travaux universitaires[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]