Villersexel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Villersexel
En haut, vue générale, en bas, le château de Villersexel.
Blason de Villersexel
Blason
Villersexel
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Villersexel
(siège)
Maire
Mandat
Barbara Bockstall
2020-2026
Code postal 70110
Code commune 70561
Démographie
Gentilé Villersexellois
Population
municipale
1 419 hab. (2021 en diminution de 1,8 % par rapport à 2015)
Densité 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 05″ nord, 6° 26′ 02″ est
Altitude Min. 257 m
Max. 318 m
Superficie 13,19 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Villersexel
(bureau centralisateur)
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Villersexel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Villersexel
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
Villersexel
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
Villersexel
Liens
Site web villersexel.fr

Villersexel est une commune française située dans le département de la Haute-Saône en région de Bourgogne-Franche-Comté. Elle est le siège de la communauté de communes du pays de Villersexel. Son territoire vallonné, dont l'altitude varie de 257 à 318 mètres, fait partie des collines pré-jurassiennes. Il comprend une grande partie de forêt.

L'histoire de la commune est marquée par la bataille de Villersexel. Elle est connue pour son château ; le tourisme y est assez développé avec la présence de l'Ognon. Elle bénéficie du label de Cité de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le territoire communal dans son contexte local.

Villersexel est située dans le sud-est de l'arrondissement de Lure, à l'extrémité sud de la Haute-Saône, à la limite du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté, dans l'est de la France.

Les villes les plus proches sont Lure à 15 km, Vesoul à 21 km et Héricourt à 24 km[1].

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de sept communes :

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Carte géologique de Villersexel.
Lignes rouges : Failles

La superficie de la commune est de 1 319 hectares ; son altitude varie de 257 à 318 mètres[2].

Le territoire de la commune s'étend sur deux parties : l'une plate et basse, l'autre avec un relief plus important.

Villersexel est construite sur le plateau de la Haute-Saône, sur un sol daté du Trias supérieur et moyen recouvert d'alluvions du Quaternaire près des cours d'eau[3]. Elle se trouve dans le voisinage immédiat du bassin houiller keupérien de Haute-Saône, notamment exploité pour son gypse, son sel gemme (sous forme de saumure) et sa houille à Vy-lès-Lure, Gouhenans, Mélecey ou encore Saulnot[4].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Ognon avec le château en arrière-plan.

Villersexel est traversée par une rivière de débit moyen, l'Ognon qui y reçoit comme affluent le Scey. Des petits ruisseaux et étangs se trouvent également sur le territoire communal[1].

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat de montagne, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[5]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Lorraine, plateau de Langres, Morvan, caractérisée par un hiver rude (1,5 °C), des vents modérés et des brouillards fréquents en automne et hiver[6].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,1 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,3 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 070 mm, avec 13,4 jours de précipitations en janvier et 10,2 jours en juillet[5]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique installée sur la commune est de 10,8 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 037,9 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 38,4 °C, atteinte le ; la température minimale est de −19,4 °C, atteinte le [Note 1],[7],[8].

Statistiques 1991-2020 et records VILLERSEXEL SA (70) - alt : 290m, lat : 47°32'37"N, lon : 6°25'58"E
Records établis sur la période du 01-11-1992 au 04-01-2024
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −0,6 −0,5 1,8 4,5 8,4 11,8 13,6 13,3 9,8 6,8 2,7 0,2 6
Température moyenne (°C) 2,4 3,4 6,7 10,2 14,1 17,9 19,7 19,3 15,3 11,4 6,2 3,1 10,8
Température maximale moyenne (°C) 5,4 7,2 11,7 16 19,8 23,9 25,9 25,4 20,8 16 9,6 6 15,6
Record de froid (°C)
date du record
−14,9
05.01.1995
−15,1
04.02.12
−18
01.03.05
−5
11.04.03
−1,9
15.05.1995
1
04.06.01
5,1
07.07.1993
3,2
28.08.1998
−0,9
30.09.1995
−6,7
31.10.1997
−11,1
30.11.10
−19,4
20.12.09
−19,4
2009
Record de chaleur (°C)
date du record
18,3
01.01.23
20,4
24.02.21
26
31.03.21
28
19.04.18
32,6
29.05.05
36,9
26.06.19
38,2
25.07.19
38,4
08.08.03
33,6
11.09.23
28,7
02.10.23
24,5
07.11.15
17,9
17.12.15
38,4
2003
Précipitations (mm) 79,7 73,9 74,8 70 99,9 81,8 86,3 89 86,7 99,5 96,4 99,9 1 037,9
Source : « Fiche 70561002 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/01/2024 dans l'état de la base
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
5,4
−0,6
79,7
 
 
 
7,2
−0,5
73,9
 
 
 
11,7
1,8
74,8
 
 
 
16
4,5
70
 
 
 
19,8
8,4
99,9
 
 
 
23,9
11,8
81,8
 
 
 
25,9
13,6
86,3
 
 
 
25,4
13,3
89
 
 
 
20,8
9,8
86,7
 
 
 
16
6,8
99,5
 
 
 
9,6
2,7
96,4
 
 
 
6
0,2
99,9
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[9]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[10].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Villersexel est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[11],[12],[13]. La commune est en outre hors attraction des villes[14],[15].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (48,9 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (49,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (48,4 %), terres arables (14,8 %), prairies (14,2 %), zones urbanisées (11,5 %), zones agricoles hétérogènes (6,6 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (3,9 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (0,5 %)[16]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Morphologie du bâti[modifier | modifier le code]

Centre-ville.
Vue sur les toits.
Ruelle.

Villersexel est un bourg particulièrement dense et urbanisé surtout au centre-ville[1].

Vue d'une carte en couleur représentant les étapes de développement du bâti d'un bourg.
Développement urbain de Villersexel et Saint-Sulpice[1].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2016, le nombre total de logements à Villersexel était de 729 dont 614 résidences principales, 22 résidences secondaires et logements occasionnels et 94 logements vacants.

La commune totalisait 473 maisons et 249 appartements. La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 52,7 %, en 2016[A 1]. Il existe 104 logements HLM sur la commune soit 17,0 % des logements[A 2].

Urbanisme et paysage[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un PLU[17] et fait partie du SCOT du pays des Vosges saônoises[18].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

La commune est installée sur une zone sismique de niveau 3. Il existe des risques géologiques d'affaissement, de glissement de terrain et d’effondrement localisés à cause de la présence de cavités souterraines naturelles. Il existe également des risques d'inondation et d’autres liés au transport de matières dangereuses[19].

Transport et voies de communications[modifier | modifier le code]

La commune est située à proximité du passage de la LGV Rhin-Rhône, la gare la plus proche est celle de Belfort - Montbéliard, située à 35 km. La gare de Lure est établie à 15 km, sur la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville[1]. Le bourg est traversé par l’ancienne ligne de Montbozon à Lure ou était établie la gare de Villersexel de 1896 à 1987, progressivement transformée en voie verte dans les années 2010[20]. Au début du XXe siècle, Villersexel est desservi par les chemins de fer vicinaux de la Haute-Saône (le « Tacot »)[21].

Le réseau routier de la commune est formé des routes départementales 4, 9, 50, 80 et 274 reliées à des axes plus importants comme la double-voie expresse E54 (nationale 19) et l'autoroute A36[1]. Villersexel est desservie par les autobus du réseau interurbain de la Bourgogne-Franche-Comté (Mobigo) reprenant anciennes les lignes saônoises[22].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La terre de Villersexel, venue des Rougemont, dépend, depuis la fin du XIIe siècle, de la puissante famille de Faucogney, dont une branche dite de Villersexel a fait souche. La suite de l'histoire seigneuriale de Villersexel est vue aux articles Faucogney et Faucogney, à travers les familles de Lützelstein/La Petite-Pierre, de La Palu(d), de Cusance, d'Arenberg et de Grammont.

Histoire du Château[modifier | modifier le code]

Façade principale.
Vue depuis la rivière l'Ognon.
Après le 8 janvier 1871.

La terre de Villersexel sur laquelle furent érigés d'abord un château féodal puis une demeure classique au XVIIe siècle et une copie Louis XIII au XVIIIe siècle[23], appartint d'abord jusqu'en 1438 à une branche de la famille de Faucogney dite de Villersexel, puis aux familles de La Palud, de Rye, de Cusance, avant d'être achetée en 1699 par Michel marquis de Grammont, lieutenant-général des armées du roi[24].

Il ne reste que des ruines de l'ancien château situé à l'entrée de la propriété. L'actuel château a été construit en seulement quelques années, de 1882 à 1887 pour la famille de Grammont[25].

Après que le deuxième château eut été détruit par le feu (bataille de Villersexel en 1871), le marquis Ferdinand de Grammont rechercha un nouvel architecte pour concevoir et construire une structure plus résistante au feu : il choisit Edouard Danjoy qui utilisa le fer comme matériau de structure architecturale.

Au XVIIIe siècle, marquis de La Fayette, y séjourna durant quelques mois avec son épouse Adrienne de Noailles, dont la sœur Rosalie de Noailles avait épousé Théodule de Grammont. Charles de Gaulle, Winston Churchill et Eisenhower ont séjourné au 3e château au XXe siècle.

Le château est inscrit aux monuments historiques de France. Il est entièrement meublé dans le style en vogue lors de sa reconstruction (années 1870 et 1880). Il s'agit d'une résidence privée qui abrite par ailleurs un musée et sert aussi de lieu de réceptions[25].

Bataille de Villersexel[modifier | modifier le code]

Copie de l'Attaque d'une maison barricadée à Villersexel, d'après Alphonse de Neuville, avant 1885.

La bataille de Villersexel s'y est déroulée durant la Guerre franco-prussienne de 1870 et fut une victoire française sur les troupes prussiennes avant que celles-ci ne reprennent l'avantage lors de la bataille de la Lizaine.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Une carrière exploitée du calcaire dit Muschelkalk au milieu du XIXe siècle[B 1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays de Villersexel.

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle était depuis 1793 le chef-lieu du canton de Villersexel[26]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le canton s'est agrandi, passant de 32 à 47 communes et Villersexel en est désormais le bureau centralisateur.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune s'est associée avec d'autres dès 1965 dans le cadre d'un syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM), prédécesseur de l'actuelle communauté de communes du Pays de Villersexel, dont elle est le siège.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Au référendum sur le Référendum français sur le traité établissant une constitution pour l'Europe du , le pourcentage d'habitants de Villersexel qui ont voté contre la Constitution européenne est de 56,51 %[27], soit légèrement plus que la moyenne nationale de 54,67 %[28].

À l'élection présidentielle française de 2007, le premier tour a vu se démarquer Nicolas Sarkozy (UMP) avec 33,44 % des votes et qui récolte 60,52 % au second tour contre 39,48 % pour Ségolène Royal (PS)[29]. À l'élection présidentielle française de 2012, c'est encore Nicolas Sarkozy qui arrive en tête avec 29,10 % des suffrages exprimés, suivie de Marine Le Pen (FN) qui totalise 24,86 %. Au second tour, Nicolas Sarkozy obtient 55,73 % des suffrages exprimés[30]. Lors de l'élection présidentielle française de 2017, le premier tour voit se démarquer Marine Le Pen (FN) avec 28,39 %. Au second tour, cette dernière récolte 43,29 % des votes contre 56,71 % pour Emmanuel Macron (EM)[31].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La mairie de Villersexel.

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[32] ; il n'y a pas de groupe d’opposition[33].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
an III An IV Frere Alexis    
an IV An VI Nicolas Petrement    
an VI An VII Maillet    
an VII 1799 Jean-Jacques Simonin    
1799 1816 Claude, Antoine Drouhot    
1816 1819 Charles Félix, Ambroise Brepson    
1819 1822 Jean, Etienne, Marcelin Lieffroy    
1822 1834 Frédéric Truchot    
1834 1836 Louis, Joseph, Catherine Praient    
1836 1852 Jean-Baptiste Perret    
1852 1858 Joseph, Antoine, Frédéric Truchot    
1858 1865 Ferdinand De Grammont    
1865 1871 Joseph Perret    
1871 1878 Jean-Baptiste Gardet    
1878 1884 Charles, Abel Millot    
18 mai 1884 14 mai 1892 Félix, Théodule De Grammont    
15 mai 1892 27 mars 1895 Constant Girardey    
28 mars 1895 19 mai 1900 Claude Charpin    
20 mai 1900 14 mai 1904 Antoine De Grammont    
15 mai 1904 10 novembre 1910 François Truchot    
21 décembre 1910 18 mai 1912 Aimé Langard    
19 mai 1912 16 décembre 1922 Abel Malcailloz    
17 décembre 1922 16 mai 1945 Georges Barbier    
19 mai 1945 24 octobre 1947 François De Grammont    
25 octobre 1947 6 mai 1953 Louis Chevrolet    
7 mai 1953 5 mars 1992 Michel Miroudot RI Médecin
Sénateur de la Haute-Saône (1968 → 1995)
Conseiller général de Villersexel (1951 → 1994)
Président du Conseil général (1976 → 1979)
Président du SIVOM de Villersexel (1965 → 1995)
6 mars 1992 10 mars 2001 Charles Robert UDF Conseiller Régional
11 mars 2001 mai 2020 Gérard Pelleteret DVG Enseignant retraité
Conseiller général puis départemental de Villersexel (2001 → )
Vice-président du Conseil départemental (2015 → )
Président de la communauté de communes du Pays de Villersexel (2014 → )
mai 2020[34] En cours
(au 28 mai 2020)
Barbara Bockstall DVG  

Finances locales[modifier | modifier le code]

En 2015, les finances communales de la commune était constitué ainsi[35] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 020 000 , soit 649  par habitant ;
  • total des charges : 800 000 , soit 509  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 156 000 , soit 99  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 582 000 , soit 370  par habitant ;
  • endettement : 893 000 , soit 568  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 9,76 % ;
  • taxe foncière sur le bâti : 15,24 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 41,17 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Schönau im Schwarzwald (Allemagne), voir Schönau im Schwarzwald[36].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[37]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[38].

En 2021, la commune comptait 1 419 habitants[Note 3], en diminution de 1,8 % par rapport à 2015 (Haute-Saône : −1,43 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0271 0351 1821 2671 4741 4941 4221 5561 585
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3091 4201 5301 1391 2001 1531 1821 0811 055
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0901 0511 0408729028851 0141 0241 095
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 1241 1911 3261 5161 4601 4441 4231 4231 456
2017 2021 - - - - - - -
1 4411 419-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[26] puis Insee à partir de 2006[39].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

De manière générale, Villersexel dépend de l'académie de Besançon, la commune comte plusieurs établissements scolaires :

Pour les niveaux de scolarisation des lycéens, le lycée G-Colomb de Lure est privilégié. En ce qui concerne les études supérieures, les établissements les plus proches sont situés dans l'aire urbaine de Belfort-Montbéliard et à Vesoul.

Santé[modifier | modifier le code]

La commune dispose de deux EHPAD : la fondation de Grammont et la maison de retraite Griboulard. Concernant les services hospitaliers, l'hôpital le plus proche de Villersexel est celui de Lure, mais il est de plus en plus désinvesti par les services publics au profit de celui de Vesoul, principal site du Groupe hospitalier de la Haute-Saône[40]. Il existe aussi l'hôpital Nord Franche-Comté, implanté à mi-chemin entre Belfort et Montbéliard, à Trévenans[41].

Villersexel accueille également plusieurs professionnels de la santé : médecins généralistes et pharmacies.

Services et équipements publics[modifier | modifier le code]

Les services publics comprennent une bibliothèque, un bureau de poste, une maison des services, une brigade de proximité de gendarmerie, une salle des fêtes et une caserne de pompiers.

Les autres services publics sont disponibles à Lure, où l'on trouve notamment les services sociaux locaux du Conseil départemental et une de ses antennes techniques routières, Pôle emploi, EDF, les services fiscaux et cadastraux, une brigade territoriale de gendarmerie et un tribunal d'instance.

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Villersexel dépend du tribunal de grande instance de Vesoul, du tribunal d'instance de Lure, du tribunal de commerce de Vesoul, du tribunal paritaire des baux ruraux de Lure, du tribunal des affaires de Sécurité sociale du Territoire de Belfort, du conseil de prud'hommes de Lure et de la cour d'assises de Vesoul. De plus, le village est dépendant du tribunal administratif et de la cour d'appel de Besançon ainsi que de la cour administrative d'appel de Nancy[42],[43].

Sport et loisirs[modifier | modifier le code]

Le PAN est une base nautique installée sur l'Ognon permettant la location de canoë-kayak. La commune dispose de deux terrains de football (l'un en gazon et l'autre stabilisé), d'un gymnase, d'un mur d'escalade, d'un centre équestre avec manège, d'un plateau d'EPS, d'un court de tennis, d'un circuit de randonnée et de deux terrains de pétanque[44].

Médias[modifier | modifier le code]

La presse écrite est représentée par le quotidien régional L'Est républicain[45] ainsi que par le journal hebdomadaire Les Affiches de la Haute-Saône. La ville est couverte par les programmes de France 3 Franche-Comté[46].

Cultes[modifier | modifier le code]

Villersexel est le chef-lieu d'une unité pastorale[47], faisant partie du doyenné de Lure, qui dépend de l'archidiocèse de Besançon[48]. La commune dispose d'une église.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune compte 584 foyers fiscaux et le revenu fiscal médian par ménage était alors de 18 431 [A 3] en dessous de la moyenne départementale de 19 747 [I 1].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2016, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 788 personnes, parmi lesquelles on comptait 73,6 % d'actifs dont 61,0 % ayant un emploi et 12,6 % de chômeurs contre 11,6 % en 2011[A 4].

On comptait 957 emplois dans la zone d'emploi, contre 1 041 en 2011. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone d'emploi étant de 492, l'indicateur de concentration d'emploi est de 194,6[A 5].

Le taux d'activité parmi les 15 ans ou plus a atteint 47,3 % en 2016[A 5].

Entreprises et secteurs d'activité[modifier | modifier le code]

Au , Villersexel comptait 167 établissements dont 5 dans l'agriculture, 10 dans l'industrie, 16 dans la construction, 97 dans le commerce-transports-services divers dont 35 dans la réparation automobile et 39 relatifs au secteur administratif[A 6]. En 2018, 5 entreprises ont été créées à Villersexel[A 7] dont 3 sous le régime auto-entrepreneur[A 8].

L'agriculture communale est dominée par le polyélevage tandis que les alentours sont davantage orientés vers l'élevage bovin pour la production de lait de vache[49].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Carte indiquant les monuments d'un bourg.
Localisation des monuments historiques et des édifices remarquables de Villersexel :
(1) : château de Villersexel ;
(2) : église Saint-Nicolas ;
(3) : hôpital de Grammont ;
(4) : ermitage Notre-Dame-de-Compassion ;
(5) : maison rue François-de-Grammont ;
(6) : presbytère ;
(7) : office de tourisme.

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Monuments commémoratifs[modifier | modifier le code]

Divers monuments commémoratifs sont présents sur la commune. Le monument aux morts principal est situé dans le centre-ville, il est construit en 1874 pour rendre hommage aux soldats français morts de la bataille de Villersexel. Des prolongements sont ajoutés des deux côtés, l'un pour la Première Guerre mondiale, l'autre pour la Seconde Guerre mondiale[54].

Dans le cimetière de la ville se trouve un carré militaire, un monument aux morts de la guerre de 1870 en forme de croix ainsi qu'une tombe commune et des tombes individuelles de soldats allemands morts lors de cette guerre. Enfin, en périphérie du bourg, se trouve le « monument des cosaques » qui rend hommage aux soldats de l'Armée de l'Est tués lors de la bataille de Villersexel. Il est construit en 1893, inauguré le (en même temps que le monument du centre) et déplacé en 2006 lors de la construction de la LGV Rhin-Rhône[54].

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

L'office de tourisme.

La commune accueille l'office de tourisme intercommunal de la communauté de communes du Pays de Villersexel, près du pont sur l'Ognon[55].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

ZNIEFF de Villersexel et des communes limitrophes.

Villersexel est couverte d'une forêt de feuillus comprise entre l'étage collinéen et l'étage montagnard du massif du Jura. La commune compte 224 espèces indigènes (en particulier les genres Euglesa, Carex, Lathyrus et Trifolium), 3 espèces introduites parmi lesquelles deux sont envahissantes (Potamopyrgus antipodarum et Reynoutria japonica) et une domestique, la menthe verte[56].

Trois zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) liées à l'hydrographie sont recensées sur la commune : la vallée de l'Ognon de Villersexel à Rigney, la vallée supérieure de l'Ognon et ses affluents et l'amont de la confluence du Scey et de l'Ognon[57].

La commune est classée station verte, un label d'écotourisme[58].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason.

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

de gueules au lion couronné d’or mouvant de la pointe, chaussé d’azur à la jumelle ondée d’argent, le partition bordée d’un filet du même, au chef aussi d’azur chargé de neuf billettes aussi d’or ordonnées 5 et 4.

Logo de la ville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • L. Suchaux, La Haute-Saône : dictionnaire historique, topographique et statistique des communes du département, (lire en ligne). Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les records sont établis sur la période du au .
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

Site de l'Insee[modifier | modifier le code]

  1. LOG T2 - Catégories et types de logements.
  2. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation.
  3. REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2016.
  4. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  5. a et b EMP T5 - Emploi et activité.
  6. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2015.
  7. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2018.
  8. DEN T2 - Créations d'entreprises individuelles par secteur d'activité en 2018.
  • Autres références

Références aux ouvrages en bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. L. Suchaux 1866, p. 370.

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Carte IGN de Villersexel » sur Géoportail.
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. « Montbéliard : carte géologique », sur ac-besancon.fr (consulté le ).
  4. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  5. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  6. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  7. « Station Météo-France « Villersexel Sa » - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  8. « Station Météo-France « Villersexel Sa » - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  9. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le ).
  10. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le ).
  11. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  13. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  15. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  16. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  17. « Documents d'urbanisme en Haute-Saône » [PDF], sur le site de la préfecture de la Haute-Saône, (consulté le ).
  18. « SCOT du pays des Vosges saônoises » [PDF], sur haute-saone.gouv.fr (consulté le ).
  19. « Villersexel : État des risques naturels, miniers et technologiques »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur georisques.gouv.fr (consulté le ).
  20. « La voie verte Villersexel-Bonnal inaugurée », sur L'Est républicain, (consulté le ).
  21. « Chemins de fer vicinaux de Haute-Saône Sud » [PDF].
  22. « Avec Mobigo, vous voyagez pour 1,50 euro », sur Le Progrès, (consulté le ).
  23. « Le château de Villersexel », notice no PA00102296, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  24. Louis Suchaux, La Haute-Saône, 1866, pages 370-371.
  25. a et b « Histoire du château », sur chateau-de-villersexel.fr (consulté le ).
  26. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  27. « Scrutin du 29 mai 2005 sur la constitution Européenne à Villersexel », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  28. « Scrutin du 29 mai 2005 sur la constitution Européenne pour la France », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  29. « Résultats de l’élection présidentielle 2007 à Villersexel », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  30. « Résultats de l’élection présidentielle 2012 à Villersexel », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  31. « Résultats de l’élection présidentielle 2017 à Villersexel », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  32. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  33. « Résultats officiels pour la commune Villersexel », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  34. « Barbara Bockstall, première femme maire de la commune », sur L'Est républicain, (consulté le ).
  35. « Les comptes de la commune », sur alize2.finances.gouv.fr (consulté le ).
  36. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le ).
  37. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  38. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  39. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  40. « Le CHI de la Haute-Saône », sur chi70.fr (consulté le ).
  41. « L’hôpital Nord-Franche-Comté », sur hnfc.fr (consulté le ).
  42. « Juridictions de Vesoul », sur le site du ministère de la Justice (consulté le ).
  43. « Carte judiciaire »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur le site du ministère de la Justice (consulté le ).
  44. « Equipement de sport Villersexel » (consulté le ).
  45. « L'Est républicain », sur estrepublicain.fr (consulté le ).
  46. « France 3 Franche-Comté », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le ).
  47. « Unité pastorale du Pays de Villersexel »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site du diocèse de Besançon (consulté le ).
  48. « Doyenné de Lure »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site du diocèse de Besançon (consulté le ).
  49. « Orientation technico-économique de la commune », sur agreste.agriculture.gouv.fr (consulté le ).
  50. « Château de Villersexel », notice no PA00102296, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  51. « Presbytère de Villersexel », notice no PA70000012, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  52. « Hôpital de Grammont », notice no PA70000032, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  53. « Maison, 153 rue François-de-Grammont », notice no PPA70000103, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  54. a et b « Synthèse des relevés - Villersexel (70 - Haute-Saône) », sur memorialgenweb.org (consulté le ).
  55. « Office de Tourisme du Pays de Villersexel » (consulté le ).
  56. INPN, « Inventaire du patrimoine naturel de Villersexel », sur inpn.mnhn.fr (consulté le ).
  57. INPN, « Liste des ZNIEFF de Villersexel », sur inpn.mnhn.fr (consulté le ).
  58. « Villersexel devient Station Verte », sur stationverte.com (consulté le ).
  59. Fiche biographique sur le site de l'Ordre de la Libération