Aalénien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Aalénien est le premier étage stratigraphique du Jurassique moyen ou Dogger dans l'ère Mésozoïque. Il se situe entre les étages Toarcien (Jurassique inférieur ou Lias) et Bajocien. Il s'étend de -174,1 ± 1,0 à -170,3 ± 1,4 millions d'années d'après l'échelle des temps géologiques de 2012 définie par la Commission internationale de stratigraphie[1].

Stratotype[modifier | modifier le code]

L'Aalénien a été défini par les marnes noires d'Aalen, ville du Bade-Wurtemberg (Allemagne) et se caractérise par la prédominance de marnes ou de calcaires fossilifères et souvent ferrifères.

Faune[modifier | modifier le code]

Les fossiles sont nombreux. Deux groupes prédominent :

Acrocoelites, Alocolytoceras, Brachybelus, Brasilia, Brevibelus, Catulloceras, Cenoceras, Cotteswoldia, Dactyloteuthis, Dumortieria, Esericeras, Graphoceras, Hammatoceras, Harpoceras, Hastites, Holcobelus, Homaloteuthis, Huddlestonia, Leioceras Ludwigia, Mesoteuthis, Nautilus, Odontobelus, Phlyseogrammoceras, Pleydellia, Pseudobelus, Rhabdobelus, Salpingoteuthis, Staufenia
Astarte, Camptonectes, Ceratomya, Chlamys, Ctenostreon, Cucullaea, Entolium, Gervillella, Grammatodon, Gresslya, Gryphaea, Homomya, Inoperna, Liostrea, Myophorella, Oxytoma, Palaeonucula, Pholadomya, Pinna, Plagiostoma, Pleuromya, Pronoella, Propeamussium, Pseudolimea, Scaphotrigonia, Tancredia, Trigonia

On y trouve d'autres invertébrés diversifiés :

Enfin, on y rencontre également des ossements de vertébréssauropsides (Ichthyosaurus, Plesiosaurus…) ou poissons (Annea, Asteracanthus, Chiloscyllium, Cristabatis, Doliobatis, Heterodontus, Jurobatos, Lissodus, Microtoxodus, Palaeobrachaelurus, Protospinax, Rhomphaiodon, Synechodus, Toarcibatis…) —, des végétaux aquatiques (Ptilophyllum, Pagiophyllum…) ainsi que des oolithes ferrugineuses.

Géologie[modifier | modifier le code]

Dans l'Est de la France, les couches aaléniennes marno-calcaires contiennent plusieurs niveaux d'oolithes ferrugineuses et constituent un minerai de fer qui fut longtemps exploité sous le nom de minette en Lorraine ou au Luxembourg. En Franche-Comté et en Bourgogne, l'étage est caractérisé par un calcaire à entroques (débris de tiges ou de bras de crinoïdes). Également, on retrouve l'Aalénien très présent dans les Monts d'Or Lyonnais Rhône, où l'on note plusieurs sous-unités. On note une stratification entrecroisée alternée avec une structure continue présentant une alternance de marne et de calcaire à entroques (type crinoïde).

Références[modifier | modifier le code]