Moimay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moimay
Ancienne cure et église.
Ancienne cure et église.
Blason de Moimay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Villersexel
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Villersexel
Maire
Mandat
André Marthey
2014-2020
Code postal 70110
Code commune 70349
Démographie
Population
municipale
233 hab. (2014)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 13″ nord, 6° 24′ 34″ est
Altitude Min. 257 m
Max. 370 m
Superficie 6,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Moimay

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Moimay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moimay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moimay

Moimay est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Borey Oppenans Rose des vents
Marast N Villersexel
O    Moimay    E
S
Autrey-le-Vay

Topographie[modifier | modifier le code]

Le village s'étend principalement sur deux parties : l'une basse au niveau de l'Ognon, l'autre plus en hauteur.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Moimay est traversée par une rivière de débit moyen, l'Ognon qui y reçoit comme affluent le Lauzin.

La fontaine principale est alimentée par une source se trouvant en contrebas de la partie haute du village. Sa position lui permet ainsi de récolter les eaux de pluie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays de Villersexel.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1793 du canton de Villersexel[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le canton s'est agrandi, passant de 32 à 47.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune s'est associée avec d'autres dès 1965 dans le cadre d'un syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM), prédécesseur de l'actuelle communauté de communes du Pays de Villersexel, dont elle demeure membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 février 2002 Jean-Pierre Vaudrey    
mars 2002 mars 2008 Roland Grasperger    
mars 2008[3] en cours
(au 2 octobre 2016)
André Marthey   Éleveur
Vice-président de la CC du Pays de Villersexel (2014 →)
Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

Jumelage[modifier | modifier le code]

En 2016, un jumelage est envisagé en avec la commune portugaise de Lavacolhos, terre natale de plusieurs habitants du village[5].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 233 habitants, en augmentation de 2,64 % par rapport à 2009 (Haute-Saône : -0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
290 301 310 299 339 374 391 376 419
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
365 397 468 363 341 327 306 300 285
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
236 224 217 194 214 187 225 210 233
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
205 209 189 208 195 165 220 223 233
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Un championnat de caisses à savon a lieu dans le village en août depuis 2014[9].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason.moimay.jpg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

« Parti, au premier, coupé emanché d'argent et de gueules ; au second, palé de six pièces d'argent et de gueules, au chef d'azur chargé de trois coquilles Saint-Jacques d'or. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Secrétaire de mairie en retraite », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Monique Boucry (...) a travaillé successivement avec trois maires Jean-Pierre Vaudrey, Roland Grasperger, André Marthey ».
  3. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013
  4. « Nouveau mandat pour André Marthey », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Élu au premier tour des municipales, André Marthey décroche le poste de maire. Il a été élu à l’unanimité par son conseil ».
  5. « Le village à l’heure portugaise », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « Lors de la dernière assemblée générale du comité des fêtes, André Marthey, maire et président de l’association, avait évoqué un projet de jumelage avec la commune portugaise de Lavacolhos, terre natale de plusieurs habitants du village ».
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Le retour des caisses à savons », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « Le village, la municipalité et Le Bon Temps, comité des fêtes de la petite commune, se préparent pour la deuxième édition du championnat de caisses à savon.Celui de l’an dernier a laissé d’excellents souvenirs tant aux participants qu’aux spectateurs, qui attendent cette course sportive et originale avec une impatience non dissimulée. Laquelle aura lieu dimanche 9 août. ».
  10. Olivier Bouras, « La voie verte Villersexel-Bonnal inaugurée », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  11. « La voie verte : festival en vue », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « L’association Bled’Arts, la Communauté de communes du Pays de Villersexel et Culture 70 proposent de fêter cette réalisation avec un marché artisanal, des démonstrations, des spectacles de rue, des concerts lors du Festival de la Voie Verte ».